Idées - Décoder le présent

International

« Convaincu que le christianisme a fait son temps, Makine cherche par quoi le remplacer, mais il est bien incapable, comme du reste nous le serions nous-mêmes, de trouver autre chose. »

Andreï Makine, les identitaires et la décadence de l’Occident



Dans Au-delà des frontières, dernier opus du romancier Andreï Makine, le mot « frontière » prend de multiples sens, à commencer par le plus courant, celui de frontière entre Etats ; cette frontière qu’aujourd’hui d’aucuns franchissent chaque jour par milliers. C’est le thème, non pas central, mais premier de l’ouvrage ; le thème par lequel il s’ouvre ; le thème par lequel il fera peut-être scandale. Habilement retranché derrière un personnage que l’on n’aperçoit jamais qu’au travers des souvenirs que d’autres en ont, ainsi que par le truchement d’un roman impubliable dont Makine nous cite des extraits, ce dernier expose, sans retenue ni fausse pudeur, tous les thèmes qui passent aujourd’hui pour effarer les bien-pensants.

Québec

Le Bloc doit viser l'électorat caquiste et non pas solidaire

Reste-t-il encore des indépendantistes chez QS?



À première vue, comment ne pas être étonné de tels résultats! D’abord, on remarque qu’il y a une filiation «naturelle» entre le provincial et le fédéral au PLQ et au PQ.     Dans chaque cas, la forte majorité des répondants qui s’associent à ces partis appuient l’allié «naturel» au fédéral: au PLQ on appuie le PLC, au PQ, le Bloc québécois.    

Québec

L'écologisme n'est pas si populaire chez les jeunes

Les jeunes et l’environnement : euh, pardon...



Je vais vous confier un secret. Peu de choses m’émoustillent davantage que de découvrir des données qui ébranlent des certitudes qui ne reposent pas sur grand-chose. Appelons cela mon esprit­­­ de contradiction. Avouons-le, les médias sont les premiers responsables d’avoir créé cette perception d’une jeunesse vertueuse et infiniment plus sensible à la cause environnementale que des dinosaures comme moi. C’est comme si, dès qu’ils parlent d’environnement, les jeunes avaient des lumières particulières sur la question. On ne se demande­­­ jamais où ils les auraient prises.

Québec

Il faut sortir du discours écologico-religieux sur la fin des temps

De la nécessité d'être apocalypto-sceptique



Chaque fois qu’un individu fait une sortie alarmiste pour nous informer que l’homme, la planète, la démocratie ou la paix sociale sont perdus ou à moins une de l’être, je hausse un sourcil. Et plus le message est extrême, plus il est digne d’un bon film catastrophe américain bien pourri, plus je roule des yeux.  Il ne sera aucunement question ici de remettre en cause l’immense responsabilité générale qu’il nous revient de prendre pour la planète et le fait qu’on ait sévèrement déconné, écologiquement parlant, ces deux derniers siècles.

Québec

On ne veut pas créer de martyr blanc et européen : le statut de victime est réservé aux migrants

Aylan avait un prénom… ce petit Allemand de 8 ans n’en a donc pas ?



On se souvient, d’Aylan, ce petit enfant syrien dont la photo, en 2012, a fait le tour du monde, devenu symbole d’une politique migratoire inhumaine.  Il est un autre petit garçon, allemand, dont la mort est elle-aussi symbole de cette politique migratoire inhumaine, mais sur son autre versant, celui que l’on ne veut pas voir. Et de celui-là on ne connaît pas le prénom. J’ai cherché son nom, et son visage dans la presse – française, puis allemande – et ne les ai pas trouvés.

International

« La vraie caractéristique de la vie moderne n’est pas sa cruauté ou son insécurité, mais plutôt sa stérilité, sa morosité, son apathie. »

L’injonction de tolérance : une intolérance travestie !



Une confusion malsaine règne autour de la notion de tolérance. On infantilise les citoyens à vouloir les empêcher de (mal) penser, à leur dicter ce qu’ils peuvent dire, ou pas. Or, tout a des limites. « La tolérance, il y a des maisons pour ça ! », disait Paul Claudel. Mais de quoi parle-t-on ? Chargées de créer ex nihilo une nouvelle civilisation vide de sens, les groupies de « La Fuite en avant » (LREM) semblent s’inspirer du « paradoxe de la tolérance » décrit par Karl Popper, pour qui la tolérance illimitée mène inéluctablement à sa propre perte (cf. La Société ouverte et ses ennemis).

International

Critique de la mondialisation heureuse

Un anniversaire doux-amer



La mondialisation célèbre ses 75 ans ! En effet, c’est le 22 juillet 1944, en pleine guerre mondiale, dans un hôtel au New Hampshire, que les accords économiques dessinant les grandes lignes du système financier international actuel ont été signés. Le but ? Éviter les grandes secousses monétaires internationales qui plongeraient certains pays dans la dèche et ainsi, ouvriraient grande la porte au socialisme et au communisme.

Québec

« La haine se trouve aussi à gauche, et plus encore à l’extrême gauche »

La haine en ligne



On parle de plus en plus de la haine en ligne. Avec raison. Nul besoin d’être un esprit particulièrement perspicace pour constater la violence verbale qui se déploie sur les médias sociaux. Les codes élémentaires de la civilité ne sont pas parvenus à s’y imposer. Les médias sociaux représentent un espace où la part la plus mesquine de l’homme se déploie sans obstacle.

Canada

Avortement au Canada : pour supplanter le jugement de 1988 sur la cause Morgentaler, il faudrait qu'une province utilise la clause dérogatoire

L'avortement et le «gouvernement des juges»



À force d'être exposé aux nouvelles américaines, on finit par croire que le débat sur l'avortement est sur le point d'être rouvert au Canada aussi. Ça n'arrivera pas. La sortie du film antiavortement Unplanned dans les salles de cinéma du pays a donné l'impression que le mouvement avait le vent en poupe, et que ce serait un enjeu politique aussi important qu'aux États-Unis.

Québec

Critique de l'uniformisation du monde : « Rien ne ressemble plus au prétendu métissage de Montréal que le métissage de Paris, de Berlin et de Londres. »

Ketchup



Thérèse habite Saint-Simon depuis toujours. On pourrait même dire qu’elle est un peu l’âme de ce village du Bas-du-Fleuve qui compte à peine 400 habitants égrenés le long de la 132 entre le plus beau fleuve du monde et l’une des plus vieilles églises de l’est du Québec.

International

Une critique radicale du phénomène Greta Thunberg par Michel Onfray

Greta la science



François de Rugy s’étant fait rattraper cet été par des homards devenus fous, peut-être parce qu’ils étaient imbibés d’Yquem, a quitté son poste de ministre de l’écologie. J’aurais aimé qu’il soit remplacé par Greta Thunberg qui, végane, n’aurait jamais pu causer la mort de ces pauvres crustacés géants! Végane et probablement buveuse d’eau, elle ne sort jamais sans sa gourde rouge écoresponsable - comme jadis le commandant Cousteau avec son bonnet ou aujourd’hui Christophe Barbier qui arbore son écharpe rouge, même en temps de canicule - pardon: en temps d’épisode caniculaire.

International

« Ce ne sont pas les valeurs, fussent-elles républicaines, qui fondent la nation contrairement à ce que l’on croit en France c’est le sentiment de ressemblance. »

Paul-François Paoli: «La gauche est devenue le camp du conformisme, le conservatisme celui de la transgression»



Le journaliste Paul-François Paoli a reçu le prix de l’Institut de France pour son livre Confession d’un enfant du demi-siècle dans lequel il raconte près de 50 ans de vie intellectuelle et politique. Il revient sur son parcours, celui d’un homme qui, d’étudiant communiste, devint écrivain conservateur.

International

Critique de la « dictature maastrichienne »

Michel Onfray: Théorie de la dictature ou Le Petit Orwell illustré



Au programme des prépas scientifiques, cette année, « la Démocratie ». Comme quoi l’Inspection générale, tout en restant ostensiblement respectueuse, est parfois matoise : intituler ainsi le sujet de réflexion donné aux futurs Polytechniciens et autres Ingénieurs, c’est présupposer qu’il y a dans « la démocratie » de quoi alimenter une problématique. (En fait, il y a de quoi en alimenter trois : ce « la » singulier s’interroge, le « démos » manque de clarté, quant au « kratos »…)

Québec

Au fond, Martineau est un soixante-huitard incapable de couper avec la gauche libérale dont il est issu

Se battre sur deux fronts



Il y a quelques années, j’ai animé un débat sur la laïcité. Parmi les invités, il y avait l’essayiste et réalisatrice française Caroline Fourest, qui lutte contre les intégristes religieux depuis des années. « Il faut se battre sur les deux fronts, m’a-t-elle dit. Contre les intégristes qui utilisent la religion à des fins politiques et contre les racistes qui se cachent derrière la lutte au fanatisme pour vomir librement leur haine contre les étrangers.

International

« Pour être efficace, l’écologie doit répondre à une approche rationnelle, pragmatique, scientifique. »

Greta Thunberg, « La psychologie des foules » appliquée à l’écologie



En la personne de Greta Thunberg, les défenseurs de l’environnement ont cru trouver un représentant charismatique à l’aura internationale, ce dont nous pourrions collectivement nous réjouir. Mais la défense de notre environnement ne mérite-t-elle pas mieux qu’un gourou instrumentalisé, jouant sur les peurs et les émotions collectives à des fins de culpabilisation individuelle ?

International

« Entre l’apologie de l’hyper-transparence et l’affichage d’une obscénité décomplexée s’ouvre tout le champ, large, digne et riche de la décence commune. »

L’impérieuse nécessité de la décence commune



Un ministre contraint de démissionner sous la pression de l’opinion pour cause de tables opulentes aux frais du contribuable, des gérants de Super U poussés vers la sortie de leur entreprise pour avoir participé à un safari (autorisé) et posé avec des cadavres de lions et autres bêtes rares dans le cadre de leurs loisirs privés, une porte-parole du gouvernement manifestement téléportée tout droit depuis quelque pyjama party jusque dans la tribune officielle du 14 juillet puis se lançant dans des considérations désinvoltes sur les homards, les kebabs et autre sujets d’importance, un candidat LREM à la mairie de Paris dont les conversations privées sont rendues publiques et dans lesquelles on apprend que le personnage qui s’était déjà distingué par son mépris envers le peuple gilets jaunes n’est pas moins tendre à l’égard de ses adversaires et futurs alliés qualifiés d’abrutis, de fils de p… et autres douceurs bienveillantes…

Québec

La gauche québécoise en crise : c'est l'identité nationale qui fait exploser le camp « progressiste »

«Je suis de gauche, mais pas de cette gauche»



Vibrant plaidoyer d’un artisan de la Révolution tranquille devant ce qu’est devenue la gauche au Québec...  Le titre de cette chronique n’est pas de moi; je l’ai piqué à un homme que je respecte, un militant de gauche que je trouve inspirant et avec lequel j’ai eu le bonheur de collaborer dans le cadre de l’ouvrage collectif Démantèlement tranquille chez Québec Amérique.   Un certain Roméo Bouchard. Il a publié récemment une courte publication sur les réseaux sociaux qui a beaucoup fait réagir.

International

Après le marxisme, l'écologie culpabilisatrice est devenue la nouvelle idéologie de substitution de la gauche

Analyse du raz-de-marée écologiste dans les médias d’un point de vue identitaire



 Les Verts ont réalisé une importante percée aux dernières élections européennes, Yannick Jadot atteignant le score de 13,47 %. Bien que cette élection soit traditionnellement favorable à cette formation politique, cette réussite s’inscrit aussi dans un contexte plus global de forte poussée de la thématique écologiste dans les médias depuis plusieurs mois. Pour précision, l’écologie est une vraie question et les inquiétudes qui lui sont liées mériteraient d’être traitées par l’ensemble de la droite, dont la réflexion sur le sujet s’avère très pauvre. Mais ce n’est pas ce que nous allons traiter ici, où nous allons davantage nous attacher aux ressorts idéologiques, politiques et psychologiques des représentants officiels de ce courant d’idée.

Québec

Malgré sa maladresse, l'ex-maire de Saguenay exprime le malaise de la société libérale-libertaire en manque de repaires

Nous vivons «la pire crise de foi» que l’humanité ait connue, selon Jean Tremblay



Nous vivons «la pire crise de foi» que l’humanité ait connue, selon l'ancien maire de Saguenay Jean Tremblay.«C’est la pire crise de foi que l’humanité ait connue», a-t-il lancé sur QUB radio, jeudi, concernant l’époque actuelle.  Dans la foulée du retrait du crucifix à l’Assemblée nationale, l’animateur Vincent Dessureault a souhaité prendre le pouls de l’ancien maire de Saguenay, très attaché à la religion catholique. 

Québec

« Il se pourrait bien que devant les croyances nouvelles, on en vienne un jour à se rappeler avec quelque tendresse notre vieille religion chrétienne. »

Sommes-nous encore un peu catholiques?



Il y avait quelque chose d’un peu triste à voir circuler les photos du décrochage du crucifix de l’Assemblée nationale avant-hier. C’était apparemment le prix à payer pour obtenir la Loi sur la laïcité de l’État. En d’autres mots, dans le grand compromis devant conduire à la laïcité, la majorité historique francophone devait sacrifier un symbole, et c’était celui-là.

Chronique vidéo d'Alexandre Cormier-Denis

Nomos-TV

Penser l’Homme nouveau : Réhabiliter la Droite révolutionnaire

Réflexion sur l'impuissance politique des conservateurs et des réactionnaires


Un résumé critique du livre de Romain d’Aspremont, Penser l’Homme nouveau. Pourquoi la droite perd la bataille des idées. Un essai qui appelle à renouer avec la tradition révolutionnaire de la droite contre l’impuissance politique des conservateurs et des réactionnaires.

International

Les Européens n'ont plus aucune volonté de puissance : ils sombreront dans l'oubli face aux Chinois et aux Américains

Conversations Tocqueville: Bock-Côté, Manent, Bellamy sont dans un colloque



Les Conversations Tocqueville ont rassemblé les 28 et 29 juin une trentaine d’intellectuels, de journalistes et de responsables politiques, venus débattre au château des héritiers du philosophe. A l’initiative du Figaro, l’événement avait pour but de faire réfléchir au « futur des nations ». Défi relevé ?

International

Le catastrophisme climatique : une sécularisation de l'eschatologie chrétienne

Un physicien se braque contre le « catastrophisme climatique »



Richard Lindzen a une sainte horreur de l'hystérie qui entoure la question de l'environnement. Physicien et météorologue, il a enseigné dans des institutions de haut savoir aux États-Unis, dont au prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT), et traîne avec lui de nombreux prix et distinctions.

International

« Il faudra empêcher l’armée du tourisme international de piétiner la planète comme une terre de conquête. »

Le tourisme sauvage, ennemi de la civilisation



Il y a un peu plus d’un mois, à Venise, un immense paquebot de croisière a causé tout un remous dans la lagune en percutant un petit navire touristique.

Québec

Contre l'épuration de l'histoire

Le grand délestage



En pleine période de déménagements et d’une crise bien réelle du logement, ce n’est pas un hasard si les médias regorgent d’articles et de chroniques sur la fameuse mode du « désencombrement ». L’air du temps est aux décors « épurés » et « dépersonnalisés » – deux mots-clés des designers d’intérieur. Même les mini maisons font fureur.

Que penser du populisme ?

Interdit d'interdire : Chantal Mouffe et Alain de Benoist - Le populisme en question



Frédéric Taddeï reçoit : Les philosophes Chantal Mouffe et Alain de Benoist

Canada

« Ils ont déclaré la guerre à tout ce qui tient encore debout et sont incapables de stopper la grande machine à détruire le passé. »

Le progressisme n’en a plus pour longtemps…



Le camp des progressistes perd de plus en plus du terrain. L’aveuglement et le mutisme devant les maux français n’ont que trop duré. Les errements actuels de l’idéologie dominante pourraient fournir chaque jour de nouveaux « progressistes repentis » aux rangs adverses. Si la droite cesse de se recroqueviller sur elle-même!

Chronique vidéo de Philippe Plamondon

Nomos-TV

Culture & Société – Où va la Droite ?

Une analyse des bouleversements politiques actuels


C&S#45 – Entre la droite du portefeuille obsédée par ses intérêts économiques et la droite enracinée qui défend la nation, quel avenir pour la Droite ?

Québec

« S’il était président de nos jours, Charles de Gaulle serait présenté comme un dictateur et un populiste. »

De Gaulle et «l’esprit de résistance»



Une fois par mois, Le Devoir lance à des passionnés d’histoire le défi de décrypter un thème d’actualité à partir d’une comparaison avec un événement ou un personnage historique.

Québec

Une réflexion intéressante sur la liberté

Mon corps ne m’appartient pas



L’adoption d’une loi en Alabama a créé une véritable onde de choc mondiale : acclamée par les uns parce qu’elle protège la vie des enfants à naitre, elle est décriée par les autres parce qu’elle brimerait la liberté des femmes. Notre collaboratrice Ariane Beauféray propose ici une perspective différente sur la question.