Idées - Décoder le présent

Québec

La fleur fragile de la démocratie

Quand on se compare, on se console



Au Québec, on nous annonce une vague d’austérité. Une vague de chaleur ferait plus de bien. Mais que voulez-vous ? Il faut se faire une raison. Les maux de tête causés par l’état des finances publiques justifieraient, selon le nouveau gouvernement, la remise en question de plusieurs de nos programmes sociaux qui ont servi, depuis la Révolution tranquille, à rééquilibrer l’écart entre les riches et les pauvres.

Québec

La souveraineté, la droite, et la gauche

Nature politique de la souveraineté

Par Jacques Sapir


La souveraineté ne se décline pas, si l’on suit Jean Bodin, en une souveraineté « de droite » ou « de gauche ». Rappelons ses formules : c’est la souveraineté de la Nation dont il s’agit. Cette Nation peut s’incarner dans un homme ou dans un groupe d’hommes ; elle peut être représentée aussi bien par un Prince que par le Peuple.

Québec

Analyse historique intéressante

De la fin de l’Union nationale à la crise du PQ : quelles comparaisons possibles ?



On notera que lorsque le vote nationaliste se disperse et ne parvient pas à se fixer dans une alternative politique claire, le PLQ est structurellement avantagé par le système politique.

Québec

{{Lorsque les Anglos du ROC comprennent mieux que les Québécois que l'indépendance a le vent dans les voiles}}

MICHAEL VALPY

Stop cheering – Quebec’s sovereignty movement is far from finished



«Cessez d'applaudir!» s'écrieront plusieurs leaders fédéraliste du ROC alors plusieurs enjeux cruciaux pour le Québec demeurent sur la table.

Québec

Pour comprendre dans quelles eaux nous naviguons

How Harper’s Reform party pushed Chretien government to recognize 50% plus one in 1995 Quebec referendum



Lors du référendum de 1995, le parti de Stephen Harper avait poussé le gouvernemnet Chrétien à reconnaitre le principe de la majorité à 50% plus un.

Québec

Rejet massif de l'ordre idéologique régnant

Pourquoi il y a tant de commentaires pro-Poutine sur le Web



Comment comprendre les centaines de commentaires pro-Poutine sur les sites d'info? Réponses avec Pierre-Henri d'Argenson, spécialiste des questions internationales à Sciences Po.

Québec

Le OUI ne plafonne pas à 40%, il prend son élan à 40%

Le chèque en blanc



Le ministre de l’Environnement, Yves-François Blanchet, avait tout à fait raison de dire qu’un référendum sur la souveraineté a été tenu dans chacun des « cycles » de pouvoir péquiste.

Québec

La dépossession tranquille de la terre sous nos pieds

Une tendance lourde: la suite



Dans ma dernière chronique, je soulignais que l'achat massif de terres agricoles par des institutions financières, à l'échelle mondiale, dans un contexte de changements climatiques, représentait un risque important pour l'avenir de l'agriculture régionale. Nous allons tenter ici de voir pourquoi.

Québec

Pour assurer l’existence politique du peuple québécois

La question identitaire – pour ceux qui veulent la comprendre et non la vomir



Le dernier sondage laisse peu de doute : le Parti Québécois pourrait bien se retrouver majoritaire au terme de la campagne électorale à venir. Cela semble même probable, Évidemment, on ne saurait transformer une analyse en prophétie.

Québec

La psychanalyse au service des fédéralistes !

Société

Je me souviens : le passé du Québec dans la conscience de sa jeunesse



Nombreuses sont les études qui se penchent sur la manière d'enseigner l'histoire au Québec. L'historien Jocelyn Létourneau a plutôt cherché à documenter ce que les élèves retiennent du passé du Québec. Il en ressort qu'à défaut d'avoir une connaissance pleine de ce qui a été, les jeunes ont une vision historique forte, teintée par leur appartenance et sur laquelle on peut intervenir.

Québec

« Pour désarmer la pensée critique, il faut sidérer les consciences et ahurir les esprits »

Entretien avec Alain de Benoist

Gare à la logique hygiéniste imposée par l’État maternel thérapeutique !

Entretien réalisé par Nicolas Gauthier


À partir du XVIIIe siècle, la montée sociale de la classe bourgeoise a simultanément marginalisé les valeurs aristocratiques et les valeurs populaires, en les remplaçant par ce que Tocqueville appelait les passions « débilitantes » : utilitarisme, narcissisme et triomphe de l’esprit de calcul.

Québec

Les vérités qui dérangent

Réunion de famille avec Djemila Benhabib et Gilles Toupin

Regards sur 2013


À l'émission du 1er janvier de «Pas de midi sans info» à la première chaîne de Radio-Canada l'essayiste Djemila Benhabib et son conjoint, le journaliste et auteur Gilles Toupin de l'équipe de Vigile, livrent leur lecture de certains événements de l'année 2013

Québec

« J’ai pour ce patrimoine une tendresse immense »

Mémoire du christianisme



C’est en se rapprochant de Noël qu’on constate chaque fois à quel point les racines les plus profondes de notre culture sont enfoncées dans le christianisme.

Québec

Pour notre plus grand malheur

Machiavel, notre contemporain



C’était il y a 500 ans. En décembre 1513, Machiavel posait sur papier le texte de son Prince. Un demi-millénaire plus tard, cette œuvre phare n’a pas pris une ride: dans la politique moderne, Machiavel est partout. Pour le meilleur et pour le pire.

Québec

Vent de fraîcheur

Libre opinion - Résister à la déshumanisation électronique du monde



Le système dans lequel nous vivons met de plus en plus de pression pour nous forcer à utiliser les nouvelles technologies. Le mot « forcer » est peut-être un peu fort, me direz-vous. Après tout, ne sommes-nous pas consentants ? C’est peut-être donc de là que le changement doit naître.

Québec

La gauche ? Quelle gauche ?

Cette gauche qui prend ses désirs pour la réalité



L'article ci-dessous a été écrit pour un public américain et son but était de critiquer une pétition de « solidarité avec le peuple syrien » qui reflète toutes les ambiguïtés de la pensée de la gauche occidentale sur la question de la guerre et de l'impérialisme, ambiguïtés qui ont pour conséquence qu'aucune opposition systématique aux politiques américaines n'émane de la gauche, alors que ces politiques deviennent de plus en plus impopulaires au niveau de l'opinion publique, même en Europe.

Québec

Un texte majeur passé inaperçu à sa sortie

Canada, Québec, Ontario, … Un proto-totalitarisme souterrain persistant



« There’ll be the breaking of the ancient western code. » – Leonard Cohen, The Future. «Les droits de l’homme sont soumis au bon plaisir du prince démocratique.» – Pierre Lemieux, Du libéralisme à l’anarcho-capitalisme. On peut dire que l’expression «clause nonobstant», ou «notwithstanding clause», est connue au Canada. Surtout au Québec. Mais peu à l’étranger, sinon pas du tout. ...

Québec

Une certaine vision de la Nation

Ce que l’extrême droite ne nous prendra pas



L'éternel conflit entre le noir et le blanc, le bon et le mauvais, alors que la réalité souhaitable est entre les deux...

Québec

Réflexion sur le rapport entre la Souveraineté, la Nation, l'État, les ethnies, les religions et l'intérêt public

Souveraineté et nation

Jacques Sapir


À propos d’un article de Frédéric Lordon, et en attendant le 14 juillet. Frédéric LORDON vient de publier un texte important, Ce que l’extrême droite ne nous prendra pas; où il aborde la question essentielle de la souveraineté mais aussi celle tout aussi essentielle de la Nation...

Québec

Le Canada face à la dislocation des États-Unis

As America unwinds, Canada rewinds



Les « Canadians », en se comparant, se consoleraient devant la dislocation ou le déclin des É.U.A. décrit dans le récent livre à succès de George Packer, « The unwinding »...

« Un chapelet de nouvelles à l’enseigne du funeste »

La décadence économique de l’Europe - De crise en crise



... la crise vient de se greffer à la crise qui s’est collée à la crise qui avait produit de la crise. D’Europe, car c’est d’elle qu’il s’agit, nous est parvenu tout récemment un chapelet de nouvelles à l’enseigne du funeste. Et ce, parce que depuis l’éclatement survenu en 2008, les politiciens logent à l’enseigne du service minimum.

Une faillite qui annonce celle du pays

États-Unis : Detroit se déclare en faillite



Étendard de l'automobile triomphante au début du 20e siècle, Detroit est devenue jeudi la plus grande ville américaine à se déclarer en faillite, dernier acte en date de la lente agonie de «Motor City».

Quand le gand rêve américain se métamorphose en grande fracture sociale

Is America's Social Contract Broken?

charles hugh smith


Selon le « contrat social » d'origine au 18e siècle, tous les citoyens acceptaient de partager leurs ressources avec l'État afin d'assurer la paix et la prospérité. Or, ce contrat social semble rompu aux États-Unis d'Amérique selon des auteurs respectés...

Québec

Tous les prétextes seront bons pour reporter l'adoptions de mesures efficaces aux calendes grecques

Le G20 veut avancer sur l’évasion fiscale

La précarité de l’économie mondiale pourrait toutefois diviser les pays


Les grandes puissances du G20 se retrouvent vendredi et samedi à Moscou pour afficher leur détermination à lutter contre l’évasion fiscale et surmonter leurs divisions face à une économie mondiale fragilisée par l’essoufflement des pays émergents.

Perspective et profondeur critique

Eh oui, un intellectuel, ça sert à quelque chose !

Nicolas Gauthier


La polémique, pour peu qu’elle soit le fait de gens bien élevés, est toujours un régal de l’esprit. Ainsi, Alain de Benoist, dans un entretien (...) pointe du doigt les faiblesses structurelles du collectif de la « Manif pour tous » et son échec politique final. En retour, Gabrielle Cluzel s’insurge, nous assurant en filigrane que les intellectuels, c’est bien gentil, mais qu’on ne les a pas beaucoup vus défiler dans la rue ni aller en prison.

Voter, pourquoi ?



En Égypte, en France, en Grèce, des peuples étaient appelés hier aux urnes, à un moment crucial de l’Histoire, pour choisir leur destin en toute liberté.

La démocratie occidentale: réelle ou façade ?

La violence dans la rue est une réponse à la violence économique qui est commise contre le peuple grec.


Une interprétation est que les banques, qui furent insouciantes quant à leurs prêts aux gouvernements, forcent les gens à sauver les banques des conséquences de leurs mauvaises décisions.