Hydro-Québec - la Grande Braderie

Québec

Ces montants s'ajoutent aux 40 milliards déjà engagés avec le privé par les libéraux

Hydro-Québec: 12 projets inutiles à 3,2 milliards $



Le gouvernement Legault veut mettre la hache dans Apuiat, mais il se retrouve avec 12 autres projets énergétiques qui coûteront 3,2 milliards $ en achat d’électricité sur les bras malgré les surplus énergétiques, a appris Le Journal.

Québec

Legault ne remettra pas les trop-perçus d'Hydro à la population.

Trop-perçus, pas de trop



Le premier ministre Legault ne retournera pas aux Québécois les frais perçus en trop par Hydro-Québec même s’il l’exigeait dans l’opposition.

Québec

Les réseaux libéraux s'activent contre Martel

Michael Penner a tenté d’avoir la tête du PDG d'Hydro-Québec avant de partir



L’ex-président du conseil d’administration d’Hydro-Québec, Michael Penner, a tenté d’obtenir la tête du président-directeur général de la société d’État, Éric Martel, a appris notre Bureau d’enquête.

Québec

Création d'une entreprise d'État pancanadienne de l'énergie : danger en vue !

Le ministre Champagne appuie les interconnexions entre provinces



Resserrer les liens énergétiques entre les provinces, comme le propose le premier ministre François Legault, pourrait s'avérer un projet tout aussi structurant pour l'avenir du pays que l'a été le projet de construction du chemin de fer à la fin du XIXe siècle.

Québec

La tyrannie des avocats, cancer des démocraties libérales

Abandon du projet éolien Apuiat: les chefs autochtones prêts à s'adresser aux tribunaux



Les Innus de la Côte-Nord n'ont pas l'intention de voir le projet de parc éolien Apuiat leur glisser entre les doigts. Au lendemain des révélations de La Presse sur la fin annoncée du projet controversé, les chefs autochtones n'écartent pas la possibilité d'entreprendre des moyens légaux pour « défendre l'intérêt » de leur population.

Québec

Tous les derniers contrats signés avec le privé ne répondaient pas d’Hydro-Québec, mais n’étaient que des commandes politiques du PLQ

Fini l’éolien privé subventionné : Oui à la CAQ



Bravo à la CAQ et à François Legault de vouloir mettre fin à cette dilapidation de l’argent des contribuables québécois au profit d’opportunistes (qui ne prennent aucun risque grâce à des contrats garantis signés avec Hydro-Québec sur une longue période) œuvrant dans le secteur de l’éolien privé qui ne nécessite aucune expertise, mais plutôt l’embauche d’ex-libéraux recyclés en lobbyistes et des bons contacts.

Québec

Les drôles de calcul chez Hydro-Québec

Les sophismes : HQ récidive



Pendant qu’Hydro et le PLQ accordent des rabais et des prix faramineux aux entreprises [il faut inclure les serres de légumes et de pot, les centres de données, la cimenterie McInnis, etc.], on charge le gros prix aux clients résidentiels captifs. Mais dans le cas des individus, il faut que vous oubliiez ce que l’on vous a facturé en trop : « 1.4 milliard perçus par Hydro : les Québécois ne seront pas remboursés » [Journal de Québec, 5 avril 2017].

Québec

Le régime libéral a saccagé Hydro-Québec

Quels rôles pour les sociétés d’État dans le tissu économique du Québec?



Le chef de la CAQ qui évoque de nouveaux barrages pour Hydro-Québec à condition de décrocher des contrats d’exportation supplémentaires, l’actuel ministre des Finances qui doit dévoiler sous peu un rapport sur les options stratégiques de la Société des alcools… À quelques semaines du scrutin, les deux sociétés d’État se retrouvent, à nouveau, sous les projecteurs du politique.

Québec

Les filières énergétiques sont déjà privatisées

Quel avenir pour la SAQ et Hydro-Québec?



Le récent feuilleton entourant le projet éolien Apuiat a permis, selon certains, d’illustrer au grand jour toute la profondeur de la relation qui unit le gouvernement à son producteur hydroélectrique, une proximité qui n’étonne personne. Mais qui souligne, une fois de plus, la place immense qu’occupent les sociétés d’État dans le tissu économique du Québec et les finances publiques.

Québec

Ce sont les trois personnes responsables de la privatisation des filières énergétiques d'Hydro-Québec

Des ex d’Hydro impliqués dans la filière éolienne



Au moment où Hydro est forcée par Québec d’acheter inutilement cette année 11 térawattheures d’énergie éolienne pour 1,1 milliard $ dans un contexte de surplus d’électricité historique, Le Journal a appris que trois anciens hauts dirigeants de la société d’État travaillent activement au développement de la filière éolienne québécoise.

Québec

La production à 2 cents le kWh est vendue à l'exportation et celle à prix gonflée est vendue aux Québécois

Les profits d'Hydro-Québec enflés par la vente de TM4



Hydro-Québec est parvenue à augmenter ses profits nets au deuxième trimestre de 2018 grâce à la vente de 55 % des actions de sa filiale TM4 à la société américaine Dana.

Québec

Le régime libéral gaspille la production d'Hydro-Québec entraînant des pertes de 11 milliards $

L’argent coule à flots des barrages d’Hydro-Québec



En raison des surplus énergétiques qui s’accumulent, Hydro-Québec prévoit déverser l’équivalent de 10 térawattheures (TWh) de ses grands réservoirs cette année. Une perte de revenus potentiels de plus de 700 millions $, a appris Le Journal.

Québec

La privatisation des filières énergétiques d'Hydro mène à une saignée d'un milliard de dollars par année

Des «vaches à lait» qui tirent de la patte



Les vaches à lait du gouvernement du Québec tirent de la patte. Depuis cinq ans, les revenus et les profits d’Hydro-Québec, de la SAQ et de Loto-Québec ont peu progressé. Leurs modèles d’affaires doivent être révisés, estiment des experts consultés par Le Journal.

Québec

«Si ce n’était de la pression très forte de Pierre Moreau (ministre de l’Énergie), nous ne serions pas là aujourd’hui.»

Hydro-Québec s’oppose au projet Apuiat, malgré l’entente



Aux termes de ses négociations avec la Nation innue, la direction d’Hydro-Québec refuse de changer son fusil d’épaule.

Québec

Ce n'est pas un « projet autochtone », mais le projet du régime libéral

Projet éolien Apuiat: Hydro conclut les négociations avec les Innus et Boralex



Après une partie de bras de fer entre le gouvernement et Hydro-Québec, la société d'État annoncera la conclusion de sa négociation avec la société Boralex et les Innus pour le développement du projet éolien Apuiat, dans la région de Port-Cartier.

Québec

Le bilan de la vente à la pièce des filières énergétiques d'Hydro-Québec

Vent de panique chez Hydro-Québec



Pourquoi l’éolien sème-t-il un vent de panique chez Hydro-Québec ? Parce que l’éolien gruge littéralement les profits de la société d’État alors qu’elle n’a aucunement besoin de cette coûteuse énergie pour répondre aux besoins d’électricité des clients à desservir.

Québec

Spoliation nationale : la filière éolienne est une vraie arnaque

Une nouvelle facture de 200 M$ sur 20 ans pour Hydro-Québec



Hydro-Québec devra encore acheter de l’énergie éolienne dont elle n’a pas besoin. La facture d’électricité d’un nouveau parc éolien de 24 mégawatts (MW) en Montérégie avoisinera les 200 millions $ au cours des 20 prochaines années.

Québec

Filière éolienne : ça continue avec les Mohawks !

Un projet éolien «oublié» refait surface en Montérégie



Après celui d'Apuiat, sur la Côte-Nord, un autre projet de parc éolien « oublié » refait surface, cette fois en Montérégie. Le gouvernement québécois a annoncé hier son feu vert attendu depuis longtemps par les promoteurs de ce projet Énergies Durables Kahnawà:ke, entreprise mohawk qui veut installer une dizaine d'éoliennes dans la région de Napierville.

Québec

Hydro-Québec a déboursé 2,5 milliards inutilement pour l'éolien entre 2009 et 2016

La VG s’intéresse à Apuiat



La vérificatrice générale du Québec aurait décidé de se pencher sur le controversé projet de parc éolien Apuiat de 200 mégawatts (MW), qui pourrait voir le jour sur la Côte-Nord, a appris Le Journal.

Québec

Le bras de fer à l'intérieur du C. A. d'Hydro-Québec entre ceux qui défendent le bien public et les valets du régime libéral

Projet éolien Apuiat : un vote après les élections?



Le projet éolien Apuiat s’est transformé en crise de gouvernance chez Hydro-Québec. Tout indique que le vote du conseil d’administration sur le projet sera reporté après les élections du 1er octobre, et ce, même si le gouvernement Couillard souhaite le faire adopter avant le déclenchement de la campagne.

Québec

Commission sur les enjeux énergétiques du Québec : « C’est simple : le Québec n’a pas besoin de l’énergie éolienne en ce moment. »

Des tonnes de dossiers controversés



Avec le dossier éolien, Hydro Québec a hérité d’un dossier éminemment « politique » dont elle ne voulait pas, soutient le directeur académique de l’Institut de l’énergie Trottier, Normand Mousseau. Un sujet chaud parmi tant d’autres qui doivent tracasser le PDG Éric Martel à l’heure actuelle. Car les dossiers épineux, ils n’en manquent pas présentement.

Québec

Michael Penner est le pantin du PLQ à la tête d'Hydro-Québec

Michael Penner en mène large chez Hydro-Québec



Le président du conseil d'administration d'Hydro-Québec, Michael Penner, ne fait pas l'unanimité au sein de l'entreprise.

Québec

L'éditorial de Vigile répond aux questions de Radio-Canada

Doit-on aller de l’avant avec le projet éolien Apuiat?



Hydro-Québec doit se soumettre, depuis des années, à des décrets gouvernementaux que la société d'État doit intégrer dans ses plans et ses projets. Ces décrets visent à développer l'économie de certaines régions et à mettre en place les projets importants et prioritaires du gouvernement, mais sont-ils dans l'intérêt financier d'Hydro-Québec et de l'ensemble des Québécois?

Québec

Intimidation libérale : Éric Martel se soumet aux demandes du régime

Projet Apuiat: le PDG d'Hydro-Québec négociera mercredi avec les Innus



Les négociations reprendront mercredi entre Hydro-Québec et la Nation innue à propos du controversé projet éolien Apuiat, sur la Côte-Nord.

Québec

Le président du C.A. d'Hydro a participé à l'élection de Couillard comme chef du PLQ

Projet éolien: le PDG d’Hydro muselé par le président du C.A.



Le président du conseil d’administration d’Hydro-Québec, Michael Penner, a muselé le président-directeur général de la société d’État, Éric Martel, a appris notre Bureau d’enquête.

Québec

« Ça revient à soutenir chaque emploi à hauteur de 4 millions $ par année ! Ça n’a pas de bon sens. »

Qui sème le vent récolte la tempête



Que le projet éolien Apuiat fasse perdre à Hydro-Québec de 1,5 à 2 milliards de dollars ne semble avoir aucune importance aux yeux du gouvernement Couillard.

Québec

« La crise d’Apuiat se double donc d’une crise de gouvernance en son sein même. »

Le choc Moreau-Martel



Pierre Moreau s’est répandu en interviews hier et en fin de semaine pour justifier le projet d’éoliennes controversé Apuiat. Cela tranche avec la semaine passée. Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles était alors occupé à tordre le bras du p.-d. g. d’Hydro-Québec, Éric Martel.

Québec

Éditorial de Vigile

LA PRIVATISATION D’HYDRO-QUÉBEC

Ce que révèle le bras de fer entre le PDG d'Hydro-Québec et le régime libéral

La privatisation : 40 milliards de contrats, des pertes de 10 milliards !


Les libéraux ont écarté cette proposition, pour ensuite, interdire à Hydro-Québec de développer la filière éolienne et l'obliger à signer ces engagements d'achat d’électricité auprès du privé. Bien entendu, auprès des amis du régime libéral qui se sont « engraissés » des 40 milliards d'engagements et des 10 milliards de pertes pour Hydro-Québec

Québec

Moreau se trompe : l'État québécois est actionnaire d'Hydro-Québec tandis que le gouvernement n'est que son fiduciaire

Projet éolien d'Apuiat: tirs croisés contre Hydro-Québec



« Il faut que ce projet soit réalisé. » En entrevue à La Presse, vendredi, le premier ministre Philippe Couillard a affirmé qu'il ne donnerait pas de marge de manoeuvre à Hydro-Québec et à son président, Éric Martel, réticent à aller de l'avant avec le projet de parc éolien Apuiat, près de Port-Cartier, piloté par la nation innue.

Québec

Les Innus veulent absolument du projet éolien

Projet éolien Apuiat: un chef innu dénonce «un triste spectacle»



« Les chefs sont furieux. » Cinq jours après avoir reçu la missive du grand patron d'Hydro-Québec, qui remettait en doute la viabilité du projet éolien Apuiat, les neuf chefs de la nation innue ne décolèrent pas et, surtout, ils peinent à s'expliquer la tempête politique dans laquelle ils se disent plongés contre leur gré depuis une semaine.