Élection Québec 2012 - Laïcité

Aux Québécois de faire la différence



À en croire les sondages, les Québécois ont déjà arrêté leur choix pour l’élection du 4 septembre. Ils vont se rendre en masse aux urnes, mais plus divisés que jamais. Aucun parti n’obtiendrait d’eux un appui majoritaire. Les électeurs ne vont pas, non plus, endosser un « plan » de société. Encore moins trancher « la question nationale », qui pourtant domine leur vie depuis 50 ans. Fin de régime ? Vente de garage ...

Un Ti-Party au sein de la CAQ?



Louise Mailloux - L’auteure est professeure de philosophie et auteure de La laïcité, ça s’impose ! En réponse à une question des journalistes de La Presse concernant la position de son parti sur le mariage g...

Hidjab olympique : vous avez dit «émancipation»?



Je n’ai pu m’empêcher de sourciller, lors de la cérémonie de clôture des Jeux olympiques, en entendant les chroniqueurs...

Charte de la laïcité : une erreur de stratégie et de fond



Le Québec n’est pas la France. Notre histoire est bien différente. Aussi, il était à prévoir que la seule mention d’une charte de la laïcité soulèverait des tas de contradictions à mesure qu’on réfléchissait à son application.

Jean Tremblay : tempête dans un verre d’eau bénite



J’ai déjà affirmé, dans une chronique récente, qu’il existait une catégorie d’individus, véritables bêtes de scène médiatique, dotés d’un talent aussi particulier que facultatif pour attirer sur eux l’attention des projecteurs par leurs comportements erratiques ou leurs prises de positions aussi stériles que controversées. Amir Khadir et le doc Mailloux me semblaient représenter ce qui se faisait de mie...

Revue de presse

Marois dans la mire

C’était à prévoir, la reprise du débat autour de la laïcité et des accommodements raisonnables a valu une pluie de critiques à la chef péquiste.


C’était à prévoir, la reprise du débat autour de la laïcité et des accommodements raisonnables a valu une pluie de critiques à la chef péquiste. Les flèches sont surtout venues de la presse ontarienne, celle de droite s’en donnant à coeur joie. La Charte de la laïcité et l’interdiction des signes religieux, sauf le crucifix, ont été unanimement dénoncées. Et il n’a pas fallu beaucoup de temps pour que fusent les acc...

Le crucifix à l'Assemblée nationale

La poutre dans l’oeil des opposants à la charte de la laïcité

Pendant qu’on fait beaucoup de bruit autour du crucifix, on oublie de se positionner clairement sur les enjeux de fond de la laïcité.


Le débat sur la présence du crucifix à l’Assemblée nationale est un débat de forme que certains mettent en avant pour occulter un débat de fond sur la laïcité de l’État et des institutions publiques. Il faut d’ailleurs savoir que le crucifix orne le siège du président de l’Assemblée nationale seulement depuis que le premier ministre Maurice Duplessis l’y a fait placer en 1936. C’est un choix politique de ce gou...

Dérapage



Faut-il se surprendre qu’au Québec, dans lequel il est impossible de prononcer le mot « religion » sans que des zélotes de tous bords dégainent et tirent à vue, Djemila Benhabib, candidate du Parti québécois dans Trois-Rivières, ait été prise au piège à cause de la laïcité prônée par son parti ? Novice politique, et avec la sincérité qu’on lui connaît, elle s’est laissé entraîner sur la pente savonneuse du crucifi...

Duplessis, le crucifix et le garagiste de Rouyn



(ce texte date d’avril 2007) Duplessis a le dos large. Son nom est encore revenu sur le tapis dans le débat sur la présence d’un crucifix à l’Assemblée nationale depuis 1936. « Cette décision de Duplessis n’est pas fortuite, a écrit un historien dans le Devoir du 27 janvier dernier (2007) : elle est réfléchie et correspond au désir du nouveau gouvernement d’effectuer un virage dans les relations entre l’Égl...

Laïcité à géométrie variable

Un instrument comme une charte de la laïcité ne règlera pas le problème de l’intégrisme religieux et ce n’est d’ailleurs pas son rôle.


La modération identitaire ne signifie pas que l’on « s’excuse d’exister » ou que l’on « s’aplaventrisse devant les autres » mais que l’on soit cohérent , ne serait ce qu’avec notre propre histoire : parachever le processus de sécularisation amorcé avec la révolution tranquille.

Chemin de croix



il faudra aussi comprendre qu'une telle charte n'a pas à être un outil de sauvegarde ou de promotion de l'identité québécoise. Mais un cadre légal confinant la religion - toutes les religions, sans exception - hors du périmètre occupé par l'appareil de l'État.

Polémique autour de Djemila Benhabib

La laïcité pour assurer la paix sociale et l’égalité des femmes



Angélyne Vallée - Djemila Benhabib, le maire Jean Tremblay de Saguenay....

La sexualité dans l’islam : une arme politique



Cette stratégie de reproduction n’a rien à voir avec une quelconque ouverture à la sexualité mais doit plutôt être comprise dans une perspective politique; celle d’un mode efficace et insoupçonné de conquête de l’islam. Et si la liberté sexuelle des femmes musulmanes est, encore aujourd’hui, durement niée et réprimée, c’est parce qu’elle constitue une menace directe, profonde et colossale à la réalisation de ces visées politiques.

Lettre à ma sœur Djemila Benhabib

Le danger de mêler religion et politique



Echraf Ouedraogo - Démographe Madame Benhabib, Si j’étais encore un vrai fils du Bled, probablement que je me serais levé pour dire à Jean Tremblay : « Touche plus à ma soeur, sinon je vais NTM. » Mais dans la vie, quelques fois, on ne récolte que ce qu’on a semé. Votre combat pour la laïcité (en réalité, contre les signes musulmans, si on voit le double standard de son application que vo...

Une charte de la laïcité mènera probablement à la désillusion

« Quant au débat sur le crucifix à l’Assemblée nationale, il mérite certainement d’être repris dans les meilleurs délais. »


Le Parti québécois annonce qu’« un gouvernement souverainiste élaborera une Charte québécois...

Laïcité

Tout se mêle



La proposition du Parti québécois de faire adopter par l’Assemblée nationale une charte de la laïcité au cours d’un prochain mandat a connu un retentissement inattendu, gracieuseté de la réaction outrancière du maire de Saguenay, Jean Tremblay. Un débat sur la nécessité d’une telle charte est le bienvenu, mais pas dans les termes que nous propose ce politicien. Le projet du Parti québécois ne sort pas d’une boît...

Le maire qui devrait se taire

Je crois sincèrement que cela deviendra une pièce d'anthologie. Une sorte de dérapage désolant imbibé de xénophobie qui nous amène à dériver tranquillement vers un constat d'inaptitude.


Si le maire de Saguenay, Jean Tremblay, avait voulu rallier toutes sortes d'anciens adversaires derrière la candidate péquiste dans Trois-Rivières, Djemila Benhabib, il aurait difficilement pu être aussi efficace.

The PQ’s cynical, offensive ‘charter of secularism’



As if the threat of separation wasn’t enough, Parti Québécois leader Pauline Marois has given reasonable-minded voters another reason to shun her party at the polls on Sept. 4. She wants to bar public serv...

Benhabib contre le crucifix à l'Assemblée nationale



PAUL JOURNET La Presse (Pointe-du-Lac) En confére...

Le rouleau compresseur du multiculturalisme et des accommodements

Radio-Cadenas: promoteur féru de l’affirmation minoritaire et religieux


Le mot d’ordre de cette caste en est un de déni national, de laisser-aller et de repli communautaire. Leur message bien constant convie à bien assimiler que le nous doit toujours être ramené à l’autre, jusqu’à nous faire loucher d’accommodements s’il le faut, cour suprême monarchiste oblige…