Actualité Canada-Québec - le Québec entravé

Québec

La péréquation est surtout un piège : il faut rappatrier les impôts québécois pris par Ottawa lors des deux grandes guerres

La péréquation «est un droit»



Malgré la menace de la tenue d’un référendum en Alberta, François Legault refuse de revoir la formule de péréquation qui permet au Québec de recevoir 13 milliards $ en transferts des provinces « plus riches ». « On a le droit à cette péréquation », a souligné le premier ministre du Québec, devant les membres de l’aile jeunesse de son parti qui tenaient leur congrès à Sherbrooke ce week-end. Même si l’entente prévoyant les transferts actuels est en vigueur jusqu’en 2024, la formule de partage des richesses est au fondement même du Canada, a fait valoir M. Legault.

Canada

Kenney a raison : Legault doit refaire ses devoirs et repenser à ce système qui maintient le Québec dans un état de faiblesse

Legault ne comprend pas l’histoire de la péréquation, selon Kenney



(Québec) Dans une longue publication lundi sur sa page Facebook, le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, affirme que son homologue québécois, François Legault, ne comprend pas l’histoire de la péréquation au Canada.   Dimanche, à la clôture d’un congrès des jeunes caquistes à Sherbrooke, le premier ministre Legault a affirmé que « [la péréquation] revient à l’existence même » du pays.  

Canada

Elle devrait se taire plutôt que pavaner devant la catastrophe économique qu'a entraîné sa décision de ne pas sauver SNC-Lavalin

Jody Wilson-Raybould se réjouit des conclusions du commissaire à l’éthique



L’ex-procureure générale du Canada, Jody Wilson-Raybould, s’est réjouie du contenu du rapport du commissaire aux conflits d’intérêts et à l’éthique, qui blâme Justin Trudeau pour sa gestion du dossier SNC-Lavalin.   «Le rapport confirme des faits cruciaux, conformes à ce que j’ai affirmé aux Canadiens [...]. Le commissaire n’a pas été distrait par des informations erronées à propos des événements ou de ma personne, et a tiré ses conclusions en se basant uniquement sur les vrais faits de ce qui s’est produit», a commenté Mme Wilson-Raybould, qui siège aujourd’hui comme députée indépendante.   

Canada

« Comparer le sort des francophones hors-Québec avec celui des anglophones au Québec relève d’une escroquerie, d’une tromperie, d’une duperie, d’une hypocrisie, d’une imposture, d’une mascarade, d’une falsification des faits et du mensonge le plus grossier imaginable. »

Une honte. Un scandale. Une trahison.



Il n’y a pas d’autres mots pour qualifier le « protocole d’entente » que viennent de signer les associations représentant les Acadiens du Nouveau-Brunswick (SANB), les anglophones du Québec (QCGN) et les francophones de l’Ontario (AFO). Ce « protocole historique » pour « l’avancement et la protection des droits linguistiques des communautés de langue officielle en situation minoritaire » est une « première ». C’est ce qu’affirme le communiqué de presse. Il y est aussi écrit : « Forts des expressions d’appui et de solidarité des derniers mois en lien avec des annonces et décisions gouvernementales qui ont mis à dure épreuve les communautés linguistiques minoritaires, le protocole d’entente vise à cimenter le rapprochement et la collaboration entre les trois partenaires….

Québec

Vers le multijuridisme canadien avec l’assentiment du Québec

Protocole d’entente sur la nomination des juges québécois à la Cour suprême



On a fait grand cas du nouveau protocole d’entente conclu à la mi-mai entre les gouvernements de Justin Trudeau et de François Legault mettant en place une procédure spéciale pour combler un des trois postes de la Cour suprême qui doivent provenir des barreaux ou de la magistrature du Québec. L’éditorialiste du quotidien Le Devoir, Robert Dutrisac, a salué dans ce protocole négocié par la ministre de la Justice et des Relations canadiennes, Sonia Lebel, une « importante avancée pour le Québec », tout en affirmant qu’en vertu d’une Constitution « faite pour durer mille ans », « le premier ministre canadien, même s’il le voulait, ne peut donc pas renoncer à sa responsabilité de nommer les juges de la Cour suprême[i]. »

Québec

Ingérence fédérale dans l'aménagement du territoire québécois

Trudeau et les aéroports sauvages



Les débats constitutionnels, c’est une perte de temps, entend­­-on souvent. Plusieurs de nos politiciens nous l’ont répété depuis des lustres. Justin Trudeau a l’habitude, lui, de dire que ce sont de «vieilles chicanes». Pourtant, on a des preuves presque quotidiennes des effets concrets qu’ont les décisions constitutionnelles. Tout sauf des choix oiseux sans effet! Une des meilleures illustrations dans la dernière décennie? La question des aérodromes.

Québec

Les Mohawks appellent Ottawa contre Québec

Oka: les deux parties restent sur leurs positions



Le statu quo persiste à Oka. Malgré les tentatives de rapprochement de la part d’Ottawa, le maire d’Oka et le chef de Kanesatake restent campés sur leurs positions.  Le maire d'Oka refuse de s'excuser et sans excuses, pas question de rencontre au sommet pour le grand chef de Kanesatake.  «S'il veut parler des revendications territoriales, c'est entre moi et le fédéral, ajoute le grand chef Serge Simon du conseil de bande de Kanesatake. Je n’ai pas d'affaire à m'asseoir avec la municipalité là-dessus à ce point-ci.» 

Québec

En finançant les Mohawks, Ottawa a tenté de céder Oka à Kanesatake sans faire de bruit

Oka aura sa réunion avec Ottawa



Le maire d’Oka se réjouit qu’une rencontre s’organise avec le gouvernement fédéral afin de dénouer l’impasse entre sa municipalité et Kanesatake, dont le chef réclame des excuses. «Ça fait plus de trois ans qu’on essaie de se faire entendre par le fédéral et ça a malheureusement pris cette crise pour que le gouvernement accepte de nous écouter», a dit vendredi Pascal Quevillon, faisant référence aux vives tensions qui sévissent depuis quelque temps entre sa municipalité et la communauté mohawk voisine en raison de revendications territoriales. 

Québec

Insupportable PLC qui met son nez dans les affaires du Québec

Ottawa dépense en habitation sans entente avec le Québec



Malgré l’absence d’entente avec Québec, le gouvernement fédéral a commencé à dépenser directement les fonds de la Stratégie nationale sur le logement sur le territoire, a pu constater Le Devoir. Une situation qui dérange le gouvernement Legault.

Québec

« Depuis la tragédie de Lac-Mégantic, les incidents ferroviaires ont augmenté plutôt que diminué. »

Tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic : Vaste coalition pour une commission d’enquête publique



« Il faut faire la lumière sur le laxisme dans la sécurité du transport ferroviaire. Depuis la tragédie de Lac-Mégantic, les incidents ferroviaires ont augmenté plutôt que diminué.

Québec

Un actif stratégique sacrifié sur l'autel de la haine du Québec

Sauver SNC... sans tarder



Attendre après les élections reviendrait à plonger SNC encore un peu plus dans l'incertitude. La survie de SNC-Lavalin en sol canadien est en jeu.

Canada

La Constitution canadienne, ce torchon que personne ne respecte, pas même le fils Trudeau

Trudeau prêt à contourner les provinces pour financer les projets des villes



Le premier ministre Justin Trudeau se dit prêt à contourner les provinces pour financer les projets des villes. S'adressant au congrès de la Fédération canadienne des municipalités (FCM), vendredi à Québec, il a dit que son gouvernement préférera toujours collaborer avec les provinces et les territoires.

Québec

Le pétrole et l'immigration massive : les deux piliers du Canada au XXIe siècle

Pipelines et multiculturalisme...



Préparez-vous à entendre parler d’oléoducs et de multiculturalisme au cours des prochaines semaines...   Semble-t-il qu’en ce pays du Canada, deux dogmes sont érigés en fondements inattaquables, des socles de son « identité », de ce qui « fait » le Canada : le multiculturalisme et les oléoducs.  

Québec

De l'utilité du Bloc

Chantiers Davie : Une victoire contre le fédéral



Alors que les Chantiers Davie ont été délibérément exclus par les Conservateurs fédéraux de la Stratégie de construction navale du Canada, les Libéraux canadiens viennent d'annoncer une «correction des erreurs du passé» en offrant aux Chantiers une espèce d'opportunité de se porter volontaire comme troisième chantier pouvant soumissionner sur la Stratégie canadienne.

Québec

Les malheurs de la Davie : dépendre du fédéral, sous contrôle d'Irving

Contrats fédéraux: la Davie devra encore patienter



Alors que le premier ministre Justin Trudeau délie les cordons de sa bourse en versant pas moins de 15,7 milliards pour la construction de 18 grands navires de la flotte de la Garde côtière canadienne, le chantier maritime Davie, à Lévis, devra une fois de plus patienter avant de recevoir sa part du gâteau.

Québec

Irving tire les ficelles pour empêcher la Davie de réellement prendre son envol

Le Chantier Davie veut sa place dès maintenant



Alors que le gouvernement fédéral est en mode modernisation de la flotte de la Garde côtière canadienne, le chantier Davie veut sa place dès maintenant dans la stratégie nationale de construction navale.

International

Ottawa est complètement soumis aux intérêts d'Irving

Garde côtière: Ottawa achèterait deux autres navires à Irving



Le premier ministre Justin Trudeau devrait annoncer mercredi que le gouvernement fédéral achètera deux autres navires de patrouille extracôtiers et de l'Arctique, en plus des six qu'il a déjà commandés à Irving Shipbuilding, de Halifax.

Québec

La GRC a agi sur les ordres de Trudeau pour neutraliser Mark Norman qui défendait la Davie contre d'Irving

Sale job de la GRC



Novembre 2015, Justin Trudeau vient d'arriver au pouvoir. Son gouvernement met un stop à un contrat de plus de 670 millions donné par le gouvernement conservateur au chantier maritime Davie à Lévis pour convertir un navire commercial en navire de ravitaillement militaire, l'Astérix.

Québec

C'est l'empire Irving qui est responsable des déboires de la Davie : c'est lui qui dicte la politique canadienne dans le domaine maritime

Le non-dit de l’affaire du vice-amiral Mark Norman



Colère de Justin Trudeau, démission inopinée du ministre Scott Brison, enquête bancale de la GRC, l’affaire du vice-amiral Mark Norman et du chantier de la Davie à Lévis est fertile en rebondissements.

Québec

Trudeau responsable des accusations contre Norman pour nuire à la Davie

Chantier Davie: une enquête de la GRC lancée après une colère de Trudeau 



Le premier ministre Justin Trudeau était si furieux d'apprendre que la décision de son cabinet de revoir le contrat de gré à gré attribué au chantier maritime Davie par le précédent gouvernement conservateur avait fait l'objet d'une fuite dans les médias que les hauts fonctionnaires du Bureau du Conseil privé ont jugé que la seule façon de contenir sa colère était de remettre l'affaire entre les mains de la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Canada

La véritable guerre contre SNC-Lavalin et le Québec se déroule sur le front économique

Fight for 407 Highway intensifies as SNC-Lavalin terminates deal with OMERS



SNC-Lavalin Group Inc.’s attempt to sell a stake in a Toronto toll road is bumping into legal headaches, though the embattled construction firm says the transaction is still on track to proceed.

Québec

Le gouvernement Legault boude les annonces d'Ottawa

Les tensions entre Ottawa et Québec perdurent



Les représentants du gouvernement Legault brillaient par leur absence lors d’une annonce de financement du fédéral dans des projets d’infrastructures sur la Rive-Nord de Montréal, lundi, signe que les tensions entre les deux ordres de gouvernement semblent perdurer.

Québec

Une nouvelle bombe politique explose à Ottawa

Les libéraux ne veulent pas de Mark Norman devant un comité parlementaire



Le vice-amiral Mark Norman affirme avoir « une histoire importante à raconter » aux Canadiens dans la foulée de la décision de la Couronne de suspendre l'accusation d'abus de confiance qui pesait contre lui depuis plus d'un an. Mais les libéraux de Justin Trudeau ne veulent pas qu'il raconte sa version des faits devant un comité parlementaire.

Canada

Collusion entre le PLC et Irving contre la Davie et Mark Norman

Affaire Norman: l’opposition demande une rencontre d’urgence



Des députés de l’opposition à Ottawa ont demandé au Comité permanent de la défense nationale de se réunir d’urgence pour discuter de la conduite du gouvernement Trudeau dans l’enquête et l’accusation du vice-amiral Mark Norman.

Québec

« Si les mots « nation québécoise » et « société distincte » ont un sens, le Québec doit pouvoir manifester le caractère distinctif de la nation qu’il constitue. »

Canada: vous avez dit société distincte?



De 1867 à 1982, les Canadiens se sont vus à travers le fantasme des deux peuples fondateurs, des deux nations. Fantasme dès l’origine, car les quatre futures provinces du Canada étaient représentées par environ 34 pères de la Confédération, dont quatre Canadiens français du Bas-Canada. Mais fantasme utile, car il permettait de confondre l’illusion de l’égalité des peuples fondateurs et la réalité de l’accaparement du pouvoir réel par le gouvernement central.

Québec

« Le gouvernement Trudeau avait subi les pressions de la famille Irving, qui ne voulait laisser aucune miette des travaux au chantier québécois de la Davie. »

Un déshonneur



L’affaire SNC-Lavalin fut un cafouillage pour le gouvernement de Justin Trudeau. L’affaire du vice-amiral Norman est un déshonneur.

Canada

Pour régler la question, il faudrait tout simplement abolir le statut d'Autochtone

Les Premières Nations dénoncent les «imposteurs»



S'autoproclamer « shaman » ou « guide spirituel » autochtone « relève de l'escroquerie », dénonce l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador (APNQL), qui met la population en garde contre ces « imposteurs » et qui écorche au passage les gouvernements « complices d'un tel simulacre ».

Québec

Irving, concurrent de la Davie, est intervenu pour faire dérailler le chantier québécois

L’affaire Mark Norman, ou la torpille qui n’a jamais explosé



Mark Norman a toujours clamé son innocence. Il n'a plus d'explications à donner. La cause du vice-amiral était devenue une épine dans le pied du gouvernement. Retour sur cette histoire qui commençait à hanter sérieusement les libéraux de Justin Trudeau.

Canada

Un procès qui aurait révélé la collusion entre Irving et Ottawa pour étrangler la Davie

Abandon de l'accusation d'abus de confiance contre le vice-amiral Mark Norman



La Couronne doit abandonner le chef d'accusation criminelle pour abus de confiance contre le vice-amiral Mark Norman, a appris CBC News de deux sources proches du dossier.

Québec

Les sénateurs devraient être nommés par les provinces

Un scandale nommé Sénat



S’il y a quelque chose de pourri dans le Dominion, c’est bien le Sénat.