Dites: «Islamismophobe» !

7 avril 2017


Vous écrivez fort justement "L’islamophobie, c’est la peur de l’Islam, de cette religion ; l’islamisme-ophobie, c’est la peur de l’islamisme radical et politique qui, ne nous voilons pas la face, et que les dirigeants du monde entier, particulièrement occidental, cessent de se la voiler, est bel et bien existant et de plus en plus présent, et qui fait peur à juste titre." mais contrairement à ce que vous semblez dire , je pense avoir de bonnes raisons d'avoir peur et de l'Islam et de l'Islamisme. J'ai peur de l'Islam comme j'ai peur de toutes les religions, de toute pensée irrationnelle et de toute adhésion à des vérités révélées. Comment dialoguer, et sur quelles bases, avec une pensée irrationnelle et avec des vérités révélées qu'on ne partage pas ? Par contre je n'ai pas peur des croyants, musulmans et je fais toujours la différence entre les gens et leurs croyances. J'ai de très bons amis musulmans qui connaissent mes idées et nous fonctionnons très bien dans le respect mutuel.J'ai peur, aussi et sans doute plus, de l'Islamisme qui vise une main mise politique de l'Islam sur nos sociétés et j'ai aussi peur des islamistes qui sont les combattants de l'Islam. Je trouve tout à fait pertinente la distinction que vous faites entre Islam et Islamisme.
Cependant, je trouve dangereux une tendance qui semble se développer et qui consiste à nous demander de pratiquer une sorte d'autocensure dans notre critique de l'Islam au nom du "ressenti désagréable" qu'elle pourrait avoir sur des musulmans. Il me semble que la loi est déjà là pour condamner tout excès dans la critique et il ne faudrait pas demander plus que ce que la tolérance actuelle impose sachant que cette tolérance accorde déjà aux religions un traitement préférentiel.

Pierre Leyraud

l'Islamisme.