Anonyme

Outré par The Gazette

Il faut employer des mots sales pour parler des trous de cul, sinon les belles phrases moelleuses finissent toujours par les torcher

Petit regard d'un Québécois sur l'Écosse et autres idées

Personnellement, si je vivais en Écosse en tant qu'immigrant, je serais un souverainiste

Accommodements intenables...

La preuve que c’est compliqué d’organiser un party des fêtes…

Il y a une vie avant 2011 !

Charest tu dors, ton moulin, ton moulin...

L'Allemagne impose des « contrats d'intégration » aux immigrants

Bouteille à l’«amère»

J’écris la présente comme on écrit l’oraison funèbre de quelqu’un.