Nous méritons mieux...

Que le retour du mépris libéral

Tribune libre

15 Avril 2013
On mérite mieux
Quarante cinq ans après Pierre-Elliot Trudeau son fils Justin gagne son pari et devient chef du parti libéral du Canada (PLC). Est-ce que le Canada et le Québec embarqueront dans une nouvelle Trudeaumanie et que l’arrivée d’un Trudeau à la tête du PLC nous libèrera d’un gouvernement conservateur qui a le plus nuit au développement du Québec?
En effet de la fermeture du centre de tri postal à la fermeture du centre de sauvetage maritime du Québec en passant par les modifications à l’assurance emploi et au perfectionnement le gouvernement centralisateur de Stephen Harper a définitivement nuit au Québec.
Il va de soi que la fameuse vague orange qui a déferlée sur le Québec à l’élection fédérale de 2011, qui a presqu’anéanti le bloc Québécois (BQ) et qui a faite élire un gouvernement conservateur majoritaire à Ottawa n’a pas aidé pour la défense des droits du Québec.
De ce fait si le reste du canada décide de ramener un Trudeau à la tête du pays il faut que le Québec se dote d’une auto-défense en élisant des femmes et des hommes politiques qui défendront les intérêts du Québec comme le faisait ceux du BQ.

Featured 5d4b9830e9ed61f29f0177d07a35a609

Jocelyn Boily152 articles

  • 89 101







Author extra bg

Contrat social brisé


Author extra bg

Harper le cancre en environnement


Author extra bg

Ils l'ont voulu


Author extra bg

De quoi j'me mêle



Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Archives de Vigile Répondre

    15 avril 2013

    Monsieur Boily
    Quand les Québécois vont-ils se réveiller et sortir au plus sacrant de ce pays qui nous rejette carrément. Ceux qui veulent continuer à y demeurer ne sont que des ignares, des illettrés et des masochistes. Lorsque c'est rendu qu'on trafique la constitution d'un pays comme Trudeau l'a fait en 1982; nous sommes mûrs pour une révolution qui doit mener rapidement à l'indépendance du Québec. J'aime mieux un indépendantiste pur et dur qu'un maudit fédéraliste mou et confus. L'indépendance ou l'assimilation!
    André Gignac 15/4/13