Le PQ critique le plan de transport en commun de la CAQ

9dee40f6a2d257ad679cdfea16cf95dd

Seul le PQ dénonce fermement cette entourloupe qu'est le REM

Le Parti québécois accuse la Coalition avenir Québec d'avoir présenté un plan de mobilité «très électoraliste» à l'aube de la prochaine campagne électorale.


Le parti de François Legault était le dernier en lice à présenter ses grandes orientations en matière de transport, après le Grand Déblocage du PQ et la Politique de mobilité durable en transports du gouvernement Couillard.


La CAQ promet de prolonger le Réseau express métropolitain (REM) dans les couronnes nord et sud. Il souhaite également ajouter deux tramways, dont un sur la rue Notre-Dame, améliorer les horaires de train et de bus et prolonger les lignes bleue et jaune du métro.


Avec la Coalition avenir Québec, je reste pris dans mon char pour deux mandats.Martin Ouellet

Il n'est pas question de financer la «ligne rose» de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, cependant. Au total, la CAQ calcule que son plan devrait coûter environ 10 milliards de dollars.


Le porte-parole du PQ en matière de transports, Martin Ouellet, critique le fait que la CAQ n'ait soumis aucun cadre financier ni d'échéancier pour finir l'ensemble de ses projets.


«Je m'explique très mal de quelle façon la CAQ peut dire: d'un côté, on veut être un bon gestionnaire public, on veut s'assurer que les finances soient bien tenues, et d'un autre côté, on arrive avec un projet pharaonique qui va coûter des milliards et qui n'est malheureusement pas ficelé. Ça va avoir une incidence majeure sur le coût de la tarification.»


Le PQ annulerait le REM s'il est porté au pouvoir le 1er octobre et ce, même si le projet est déjà bien lancé. M. Ouellet accuse la CAQ d'être tombée dans le panneau et de reproduire «l'erreur libérale» de prolonger le REM.




CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT


Le Réseau express métropolitain ne ferait pas partie du plan de transport en commun du PQ s'il était porté au pouvoir.



Avec l'entrée en service complète du REM prévue en 2024, le prolongement prévu par la CAQ surviendrait assurément après. «Avec la Coalition avenir Québec, je reste pris dans mon char pour deux mandats», déplore le porte-parole en matière de transports.


Il soutient aussi que la CAQ ne propose aucune réduction de voitures sur les routes du Grand Montréal, pas plus qu'une réduction de gaz à effet de serre.


Avec des informations d'Olivier Robichaud.