L'échec du modèle multiculturaliste est complet et reconnu comme tel

La condamnation généralisée du multiculturalisme par l'Europe; à quand le Canada

Chaque indentité nationale doit être protégée de la dilution

Multiculturalisme - subversion intégrale! - 2


Un vent de libération salutaire souffle sur l'Europe tout entière visant à se débarrasser du carcan du multiculturalisme désagrégateur de l'identité des nations. Mais quand donc le Canada emboîtera-t-il le pas? Sinon on risque de recevoir les hordes de ceux que l'Europe n'acceptera plus pour cause d'incompatibilité fondamentale à la société d'accueil occidentale.


Angela Merkel, chancelière d'Allemagne
Les gouvernements européens ont identifié les catégories de candidats inaptes au mode de vie occidental, qui lui nuisent ou qui le combattent, que ce soit par la religion (on pense bien sûr aux islamistes revendicateurs) ou par un choc des cultures trop considérable (les africains et les hindous en particulier, les tiers-mondistes en général). Des mesures sont en voie d'être prises un peu partout afin de remédier à ces sources de problèmes sociaux majeurs souvent accompagnés de violence urbaine typique du tiers-monde.


Le Premier ministre britannique David Cameron
Ce qu'il y a d'éminemment positif dans cette constatation généralisée de l'échec du modèle multiculturaliste, c'est que chacun peut désormais l'affirmer haut et fort et revendiquer la préservation de l'identité nationale comme valeur fondamentale de sa société. La chose est officialisée.

La déclaration du Président Nicolas Sarkozy.
C'est maintenant au tour du Canada d'emboîter le pas dans cette lutte contre les méfaits du multiculturalisme qui n'aurait même jamais dû être implanté, tant il est évident que l'entreprise reposait sur des bases utopiques et ne pouvait entraîner que des effets nuisibles aux populations établies, à commencer par le choc du système de valeurs et des modes de vie, sans oublier l'appauvrissement de la culture prédominante.


Contactons nos députés québécois et canadiens pour leur faire la demande d'une déclaration officielle et qu'ils corrigent la déplorable situation sans délai. Que les deux paliers de gouvernements proclament ensemble la fin d'un modèle délétère à toute société occidentale moderne et évoluée.


Résultats d'un sondage en Grande-Bretagne
L'impact désastreux d'une immigration tiers-mondiste mal ciblée sur la société moderne est remarquablement bien documenté dans une récente parution qui réveille les assoupis, les naïfs et autres têtes d'autruche ensablées:
http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/317698/le-miracle-de-l-immigration-n-aura-pas-lieu
Déclaration d'Angela Merkel, chancelière d'Allemagne:
http://www.lefigaro.fr/international/2010/10/17/01003-20101017ARTFIG00129-angela-merkel-admet-l-echec-du-multiculturalisme-allemand.php
Déclaration du Président français Nicolas Sarkozy:
http://www.france24.com/fr/20110210-le-multiculturalisme-est-echec-affirme-nicolas-sarkozy
Déclaration du Premier ministre britannique David Cameron:
http://www.france24.com/fr/20110205-royaume-uni-premier-ministre-david-cameron-echec-multiculturalisme-islam
Réjean Labrie, de Québec, capitale nationale.

Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie509 articles

  • 965 728

Réjean Labrie, né en 1954, est originaire de Québec. Il a fait carrière dans la fonction publique à l’aide sociale. Il est fier d’être un enraciné de la 10ème génération en sol natal.Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique. L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.





Laissez un commentaire



3 commentaires

  • Réjean Labrie Répondre

    3 mars 2011

    À bien y repenser, on pourrait élargir la question à:
    À quand le Canada et le Québec?
    Le gouvernement en place et le PQ ont le devoir de se prononcer contre le multiculturalisme imposé et de nous délivrer de ce dogme destructeur de l'identité nationale et culturelle. Qu'attendent-ils donc pour se prononcer?
    Dans la récente affaire du kirpan à l'Assemblée Nationale, seule Madame Louise Beaudoin a osé contester ouvertement le dogme du multiculturalisme.
    À ma connaissance, seul le Parti Indépendantiste a le courage de rejetter le multiculturalisme pour ce qu'il est fondamentalement: une arme de destruction massive de la société québécoise ou de toute autre société occidentale.
    Réjean Labrie

  • Archives de Vigile Répondre

    2 mars 2011

    Enfin that is the question: À quand la condamnation du multiculturalisme aussi au canada ?
    On l'avait sur le bout des lèvres cette question mais tant qu'elle n'avait pas été formulé, elle demeurait dans le non-dit de toutes les patentes cool qu'ils nous envoient à la tête et qu'on réfute une fois que ces patentes ont accompli leur mission,c'est-à-dire trop tard, une fois le fait accomplie et qu'on réalise à peine qu'on s'en aie fait passer une petite vite lentement longtemps, très longtemps. Le concert de nos médias d'occupation donnent à toutes ces choses un air à la fois naturel et irrésistible... qui s'enracine le plus souvent dans notre culpabilisation... Regardez comment Bouchard et Taylor mettent le Québec sur fond vertueux canadian... que des formes pas de forces...
    Je me suis dit qu'ils vont trouver le moyen d'en faire un dogme rigide ici ou ils vont lui trouver un autre nom et essayer de nous faire croire qu'ici ce n'est pas pareil à cause que nous sommes en général particulièrement dans le chemin du bon sens... nous les québécois d'accueil...
    J'étais resté sous l'impression que ça originait de bay Street d'Ottawa ce multiculturalisme universel...et que finalement on a eu beau vouloir l'universaliser cela sera resté une étincelle régionale, une solution singulière faite sur mesure pour eux contre nous et pas vraiment exportable.

  • Archives de Vigile Répondre

    28 février 2011

    M.Labrie
    Vous posez la question "à quand le Canada", je risque une réponse quand l'immigration au Québec nous aura assimilé et que les francophones et québécois de souche ne seront plus qu'une minorité négligeable. Et c'est bien parti..
    Lise Pelletier