Adib Alkhalidey, Jay Du Temple, quelle semaine

Fort en ketchup Heinz américain, fait au Québec!

Toujours plus absurde

C446d944cec957ebaae864dfd7f05b7d

Tribune libre

Dimanche, Tout le monde en parle. Apatride au Québec, est-il dans un camp de réfugié? L'humoriste Adib Alkhalidey, il ne se voit pas, comme minorité ethnique, dans notre télé. Je vois cet humoriste très souvent à la télé, absolument pas ignoré, mais ignorant de la réalité. Les minorités ethniques sont partout à la télé, sans doute maintenant, surreprésentées: animation, téléromans, séries, journalistes, publicités, etc... Il faut être aveugle pour ne pas le voir et de mauvaise foie, comme la députée libérale Lambropoulos qui ne voit pas de recul du français. Il faudrait presque de la discrimination positive pour les blancs francophones de souche maintenant. Si vous voulez accuser de racisme systémique les Québécois, ignorez et niez les progrès effectués. Il n'y a pas de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir!


Comme si ce n'était pas assez, Jay Du Temple, gars sympathique et très beau, que je connais peu. Il fait la première page du magazine Elle Québec et certains gais et trans y trouvent à redire. L'humoriste y affiche la fluidité audacieuse et décomplexée de son apparence qui pige dans les codes masculins et féminins, posture de plus en plus adoptée dans une certaine nouvelle génération. Autrefois cheveux longs et chignon, coupés au profit d'une bonne cause. J'aimais mieux ses cheveux longs et à leur couleur naturelle, le vernis à ongles multicolore, je trouve qu'une seule couleur à la fois c'est mieux, le trop est l'ennemi du bien. Il ose, tant mieux, ça ne me dérange pas, gai du troisième âge que je suis et je pense que c'est ainsi pour bien des hétéros.


Maintenant des gais et des trans lui reprochent de s'approprier une apparence qui leur appartient. J'en ai assez de ces niaiseries d'appropriations culturelles, de genres. Et de racisme systémiques. Vous ne faites pas comme eux, ils se sentent mis de côté et discriminés, si vous faites comme eux, vous leur volez quelque chose et se sentent micro-agressés. S'inspirer d'un groupe, c'est lui rendre hommage. Suivons leur logique. Le spag italien aux Italiens et à personne d'autre, beaucoup de restos italiens vont fermer, enfin pour de bon! On peut multiplier les exemples à l'infini. C'est la même histoire délirante qui continue depuis Slav. Des minorités bruyantes font la morale à tout le monde, censurent et jettent l'anathème, racisme systémique. Même ceux qui leur donnent raison, qui se couchent devant eux comme Lepage ou Du Temple sont sommés de se taire, ils sont détenteurs du privilège blanc, oui, le privilège de se taire, aucune excuse possible, c'est irréparable.


Que ces offensés sont constipés et me font... visiter le petit coin! Vivre en société, c'est s'influencer les uns et les autres. J'en ai assez de ces gens, toujours victimes, jamais contents, quoiqu'on fasse ou dise, damn if you do, damn if you don't, qui se sentent toujours agressés et discriminés. Un jour, quand ils auront exaspéré tout le monde, notre société pourrait redevenir moins ouverte à la différence, Trump, ça vous dit quelque chose?


Pierre Boucher


Québec, QC


Featured 6ca6264a2e4f0ca5983e274ea8b25eb5

Pierre Boucher32 articles

  • 31 921

Retraité de 64  ans, agent de bureau fonction publique du Québec, originaire et domicilié à Québec. Mon travail m'obligeait à un devoir de réserve. Maintenant je peux m'exprimer sans retenue, sauf celle que me dicte le bon-sens!





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé