«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

La télé fédérale craint l’humour politique

Un bye bye insipide et propagandiste

Tribune libre de Vigile
mercredi 4 janvier
791 visites 8 messages

Le dernier Bye bye avait une drôle de saveur sur le plan de l’actualité considérant que la satire sur l’année a généralement une dimension politique au Québec et comprenant les États-Unis surtout dans une année électorale. Que les potins d’artistes n’ont pas à faire contenu complet d’un Bye bye.

Malheureusement, les articles de qualité sur cette émission de fin d’année n’existent pas. Reste que le traitement de l’élection américaine dans cette production parle beaucoup de la lobotomie politique produite à chaque jour entre Radio Canada, La Presse surtout et TVA. Sans parler de leurs liens avec le W.Post ou le NY.Times.

C’est oui du spectacle mais en reprenant la doxa des médias dans le comique.

Le courrier donne une idée et en voyant l’émission sur TOUTV de Radio Canada sur le web. On sait à quoi s’en tenir sur cette bouillie.

Cela a été un Bye de propagande visant à abuser du peuple. Trump dans le sketch réduit à être la marionnette de Poutine. C’est gros d’autant que la preuve que les Russes auraient manipulés l’élection est inexistante. Trump a fait sa campagne en attirant les meilleures foules dans ses meetings électoraux contre une Clinton qui s’installait dans de petites salles. C’est Wikileak qui est en arrière de la distribution des courriers du parti démocrate de Clinton. Des Américains membres du parti ont donnés les courriels à Wikileak par dégoût de la grosse machine corrompue d’Hillary enfoncée dans sa fondation et ses retours d’ascenseurs envers les entreprises et les -États- qui ont donnés énormément à son fond de la fondation

L’information diverse est sur internet plus à la télévision et faire un sketch qui reprend la propagande des démocrates est scandaleux. En sachant de plus que les libéraux du Québec ont été presque laissés tranquilles dans ce Bye pendant qu’on a tenté de faire rire avec le PQ dans une satire ratée de la série du Trône du Roi. Que la reprise des potins d’artistes pour faire sourire avec É.Salvail ou l’épouse de J.Trudeau n’a rien de drôle ni d’intelligent.

Toujours sur la propagande de l’info courante, le courant de sympathie proposée à Hillary Clinton dans un sketch voulant nous faire brailler pour sa défaite en l’entendant chanter lorsqu’on sait qu’elle s’est bâtie une réseau d’intérêts privés afin de malgré les conflits d’intérêts si élue présidente s’assurer d’avoir une machine de guerre électorale pour se faire élire. Le Journal a une indépendance que La Presse connaît moins et plusieurs savent ici qu’Hillary était la plus mauvaise des candidates associée à l’establishment par dessus tête. Pourquoi alors, Radio Canada désire nous faire pleurnicher sur Hillary ? Si elle a perdue en dehors des métropoles aux É.U comme N.Y ou L.A c’est qu’elle ne rejoignait pas la majorité des petites et moyennes villes plus les campagnes ; la majorité des électeurs. L’information dominante des médias devenue partisane pour Clinton à 97% pendant la campagne demande au contraire dans le comique, la volonté de dire la vérité et non la masquer.

Louis Morrissette peut être aurait eu le courage de faire un humour au moins équilibré. Encore que Radio Canada avec ses avocats sait imposer ses sujets préférés. Un Bye qui n’apporte rien et qui n’est pas drôle, voilà ce qu’il en est.

Commentaires

  • Pierre Grandchamp, 9 janvier 12h53

    En conclusion à M. Lespérance

    Je suis un fidèle auditeur de France 24. Re : information sur l’Union européenne

    Je suis très loin de partager votre embellie sur Trump ainsi que plusieurs de ses solutions simplistes...notamment son mur avec le Mexique, sa position trop pro Israel

    Milliardaire qui se targue de ne pas payer d’impôt, misogyne. Pour qui le réchauffement climatique est un canular...dont le cabinet est formé de gros banquiers...

    La réalité du pouvoir va le rattraper !

  • Jean Lespérance, 8 janvier 09h18

    M. Grandchamp,

    À lire les articles du journal Le Monde et du Figaro, vous n’arriverez jamais à comprendre pourquoi Trump a été élu aux États-Unis. Si vous ne lisez que des mensonges, comment comprendrez-vous ce qui se passe ? Au cas où vous ne le sauriez pas, je vais le répéter, Trump est contre l’Union Européenne et tous les traités, accords qui minent la souveraineté des nations et permettent aux multinationales de déplacer les usines là où il n’y a que des miséreux sans défense et sans droits.

    Trump représente l’espoir des américains tout comme Marine Le Pen représente l’espoir des français. Quant à Poutine, il est admiré par Trump et Le Pen pour son nationalisme, il ne s’est pas vendu à l’Union Européenne. Pourquoi ? Parce que Poutine savait que l’UE est comme l’ancienne URSS, un petit groupe de personnes qui veulent tout contrôler pour s’enrichir.

    L’espoir de tous les peuples est dans la reconquête des pouvoirs perdus et du maintien de tous les travailleurs au travail parce qu’un peuple sans travail court à sa ruine. Congédier les travailleurs à tout bout de champ, maintenir des miséreux dans la misère, n’a rien d’honorable, de productif, si ce n’est que d’enrichir une poignée de personnes.

    La politique de Trump est la plus honorable et tous les ouvriers non seulement du Québec mais aussi de tout le Canada ont intérêt à avoir un homme de la stature de Trump à la tête du pays. Pour moi, il apparaît comme un homme de paix et juste. Ce qu’on trouve à lui reprocher n’a rien de comparable aux politiques dévastatrices d’Obama et de ses prédécesseurs.

    Vous pouvez toujours écouter Le Monde, le Washington Post, Radio-Canada, vous n’y trouverez aucune parcelle de vérité sur ce qui se passe concernant l’économie mondiale contrôlée par l’Union Européenne.

  • Pierre Grandchamp, 7 janvier 12h45

    Les médias ont, tout d’abord, lancé le personnage Trump : il leur faisait vendre de la publicité et des cotes d’écoute. Quand ils se sont réveillés, il était trop tard.

    D’autre part, le chef du FBI a commis un impair, fin octobre, qui allait donner l’élan qu’il manquait à Trump.
    http://www.lefigaro.fr/elections-americaines/2016/10/29/01040-20161029ARTFIG00129-trois-questions-sur-la-bombe-lancee-par-le-fbi-dans-la-presidentielle-americaine.php

    Une semaine après, il se récusera...mais il était trop tard.

    États-Unis : les républicains s’attaquent au Planned Parenthood :
    http://www.ledevoir.com/international/etats-unis/488646/etats-unis-etats-unis-les-republicains-s-attaquent-au-planned-parenthood

    A prévoir : une Cour suprême conservatrice..

    Pis, évidement, vive les armes à feu, avec Donald !

    Je regrette mais je ne partage pas votre embellie.

  • Pierre Grandchamp, 7 janvier 08h43

    Désaccords !

    Parlant de foules : Clinton a obtenu près de 3 millions de majorité.

    Quant à la stratégie de la Russie dans l’élection américaine, c’est une évidence.

    Je regrette : je ne suis pas un fan de Trump qui a promis tout et son contraire. Qui se dédit continuellement et qui reproduit les mêmes gestes qu’il reprochait à Clinton : proximité des banquiers.

    J’ose espérer que des femmes, dont il aurait abusé, le poursuivent..

    Il sera en perpétuel conflits d’intérêts !

    Je prédis un impeachment dans 2-3 ans.

  • Mario Goyette, 6 janvier 15h55

    Ça ne s’arrête pas là.

    Censure à Radio-Canada

    150e du Canada : « On veut être les boute-en-train du party ! », dit Lisée

    http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1009409/150e-canada-parti-quebecois-jean-francois-lisee

    De la part des conservateurs ou des libéraux, on s’acharne à travestir l’histoire canadienne pour s’approprier à leur avantage l’identité canadienne française qui fait défaut au Canada anglais, pâle copie des américains.
    Suggestion : Lire Le livre noir du Canada anglais de Normand Lester.
    Survol de l’histoire du Canada qui recense des injustices, des pratiques discriminatoires, des propos racistes et haineux, des encouragements à la violence et des menées infâmes d’hommes politiques, de... » plus

    René Béland
    @Mario Goyette Ce journalistes qui a été banni de RC a aucune crédibilité

    Mario Goyette
    Contenu désactivé

    Signaler
    Mario Goyette

    @René Béland
    C’est faux, il a démissionné après avoir dénoncé les Minutes du patrimoine, autre farce de propagande de Radio-Canada.

    Contenu désactivé

    Signaler
    Mario Goyette

    L’affaire Scully-Lester
    Voici ce qui arriva quand on pousse trop sur la propagande pro-canadienne.
    Lester découvre que le gouvernement fédéral finance discrètement Les Minutes du patrimoine auxquelles est associé Scully. Sept millions pour 52 minutes. Ces capsules sont diffusées dans le cadre de Scully RDI de façon irrégulière, selon Lester.

    https://www.fpjq.org/laffaire-scully-lester/

  • yves corbeil, 5 janvier 17h44

    Tout est à l’image de la société dans laquelle nous vivons, du jetable après usage et ça fait des décennies que la culture a pris le plis du marché mercantile ambiant des télé-réalité. De la scrap bien commandité par les contrôleurs de notre quotidien, restez ignorant et docile, on vous aimes comme ça.

    Peut-être bien qu’on est due pour une très grande réforme de notre système d’éducation, enfin peut-on encore appeler cela un système d’éducation quand ça fait juste servir à produire des travailleux.

  • Marcel Haché, 5 janvier 11h34

    C’est impossible que ceux qui croient devoir rééduquer le peuple puisse le faire rire. Voilà pour la mission de la « Maison » des jaunes de la rue Notre-Dame, qui s’imagine que Nous apprécions de voir les jaunes rirent jaune d’un dimanche à l’autre.
    Aussi bien espérer que Françoise David se lance bientôt dans le stand up comique. On jase.

  • Drapeau Luc, 4 janvier 22h05

    « Un Bye Bye 2016 qui n’est pas drôle et qui n’apporte rien », ça résume bien ce que j’en pense. C’était merdique. Sur les vieux, ça imitait les pires laideurs de la télé réalité. Après l’Infoman, ça faisait dur.

    Sauf un point : les deux polices RBO ont passé un message utile : l’enquête sur les écoutes ne donnera rien.

    Comme l’enquête sur les autochtones. Il ne faut pas enquêter sur ce sujet mais agir et essayer d’améliorer une situation caractérisée par les problèmes sociaux bien connus : violence conjugale ; prostitution ; drogue ; chômage, délinquance, logements insalubres etc. Les policiers ne sont pas des travailleurs sociaux. Les chefs autochtones devraient commencer à prendre leurs responsabilités au lieu de quêter des subventions.

    Pourquoi les libéraux font-ils des enquêtes. Pour donner des jobs aux petits amis avocats ou pour noyer des poissons : Bouchard-Taylor et Basrarache, c’est ça.

    Et le Commission Charbonneau qui a coûté un bras n’a pas épinglé les principaux responsables de la collusion et de la corruption : Marc Bibeau et Jean Charest. Lino Zambito a raison.

    Tout ce qui est contrôlé par les libéraux (ou les fédéralistes) est merdique. Et les anglophones et les allophones ont le nez bouché. A chaque élection, ils ont pour mission de sauver le Canada. Un Bye Bye là-dessus serait féroce. Mais le multiculturalisme et la rectitude politique « canadian » imposent de la censure. Il y aurait eu un beau sketch à faire avec les crises de Luc Lavoie à La Joute quand il est question d’immigration, d’identité et de la Charte à Drainville, sujets tabous par excellence. Avec Drainville qui doit se battre pour placer un mot et qui sans cesse s’excuse de ne pas être multiculturaliste...comme Luc Lavoie.

    Luc Drapeau, 4 janvier 2016

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
1 215$  2%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 18/02 Monique Chapdelaine: 100$
  • 18/02 Mario Fortin: 5$
  • 18/02 Germain Gauvin: 100$
  • 14/02 André Bouchard: 50$
  • 13/02 JRM Sauvé : 175$
  • 13/02 Robert Lecompte: 5$
  • 13/02 Laurent Chabot: 10$
  • 13/02 Gilles Thouin: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités