«« TERRORISME - conflit israélo-palestinien

Manifestation à Concordia à l'occasion du passage de Benjamin Nétanyahou

BOMBARDER CONCORDIA ?

Christian Gagnon
Montréal

TRIBUNE LIBRE 24.9.2002

Dans un document rendu public le 20 septembre, la Maison Blanche présentait les raisons pour lesquelles elle estime qu'il est de son devoir de lancer des frappes préventives contre «les États voyous» comme l’Irak. Puis, ne sachant plus quoi dire pour que l’appui international cesse de lui glisser entre les doigts, George W. Bush envoyait Condoleeza Rice émettre des soupçons sur de possibles liens entre le régime de Saddam Hussein et Al Quaïda, sans toutefois appuyer sa thèse sur la moindre preuve.

Le même jour, le directeur régional de B'nai Brith Canada section Québec, Saulie Zajdel, demandait au premier ministre Bernard Landry d'instituer une commission d'enquête sur l'émeute survenue à l'Université Concordia le 9 septembre, à l'occasion de la visite à Montréal de l'ancien premier ministre israélien Benyamin Netanyahou. Dans son enthousiasme, M. Zajdel est allé jusqu’à soupçonner certaines organisations étudiantes d’entretenir des liens avec le mouvement Hamas. Rien de moins. B'nai Brith Canada n’a pas cru bon réitérer dans ses communiqués les accusations gratuites de son représentant québécois. Souhaitons néanmoins que ce troublant synchronisme avec la Maison Blanche n’est qu’un fortuit hasard, sans quoi on devra craindre le bombardement préventif de la mal nommée Université Concordia.