«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Avant de tirer des conclusions

Une analyse très pointue est nécessaire

Tribune libre de Vigile
mardi 15 avril 2014
409 visites 2 messages

Au lendemain de l’élection générale du 7 avril dernier, monsieur Jean-François
Lisée, député du Parti Québécois(PQ) réélu, a sur son blogue conclu que des votes de francophones se sont transférés du PQ au Parti Libéral du Québec(PLQ)
de l’élection de 2012 à 2014.

Il mettait en exergue que le PLQ avait progressé de 1,360,968 voix à 1,757,,071
alors que le PQ passait de 1,393,703 votes à 1,074,120.
Or, si on élargit les statistiques à d’autres élections, celle de 2003 en particulier où le PLQ a ravi le pouvoir au PQ, on constate qu’à cette élection le PLQ avait obtenu 1,755,863 votes.

Le PLQ a donc fait le plein de ses voix de 2003 alors que le PQ, qui en allant dans
toutes les directions est allé nul part et n’a pas rallié ses électeurs.
On ne peut pas vraiement parler d’un transfert de voix du PQ au PLQ ni non plus d’un engouement des Québécois et Québécoises pour le Parti Libéral de Philippe Couillard car durant cette période de onze ans le vote libéral a progressé de 1208
voix, alors que les électeurs inscrits ont augmentés de 521,889.

Ce qui me renforce dans mes propos est le résultat en terme de sièges. Entre les élections de 2003 et 2014, le PLQ est passé de 76 députés à 70, pour une perte
sèche de 6 députés.
Je crois donc qu’il y a place pour une analyse très pointue du vote aux dernières élections avant de conclure à un progrès majeur du Parti Libéral du Québec chez le vote francophone.

Commentaires

  • Ouhgo (Hugues) St-Pierre, 16 avril 2014 10h24

    À lire, ou relire : http://www.ledevoir.com/societe/education/405354/jeunes-cherchent-causes-porteusesAutre constat :

    un simulacre de vote piloté par le Forum jeunesse de l’île de Montréal auprès de 70 000 jeunes de 12 à 17 ans partout au Québec a démontré leur nette préférence pour le Parti libéral (36 %) et leur désintéressement du PQ (18 %). Pourquoi cette désaffection des jeunes ?

    La souveraineté n’est pas assez assumée par le PQ. Les jeunes, avec toute leur fougue, veulent embrasser des causes plus porteuses et concrètes comme l’environnement ou les droits de scolarité, avance Simon Delorme, 28 ans, détenteur d’une maîtrise en sciences po. Militant pour Projet Montréal, il est surtout un ancien péquiste fervent qui a publié sur son blogue au lendemain des élections une lettre témoignant de sa déception envers le PQ, une analyse fine teintée de respect. « Je n’ai pas quitté le Parti québécois, c’est le Parti québécois qui m’a quitté », écrit-il, faisant écho à un sentiment que d’autres militants de sa génération partagent.

    Matière à réflexion : Pour QUI voulons-nous ce QUÉBEC ?

  • Gaston Carmichael, 15 avril 2014 15h30

    « Au lendemain de l’élection générale du 7 avril dernier, monsieur Jean-François Lisée, député du Parti Québécois(PQ) réélu, a sur son blogue conclu que des votes de francophones se sont transférés du PQ au Parti Libéral du Québec(PLQ) de l’élection de 2012 à 2014. »

    Pas tout à fait ! C’est plus subtil que cela.

    Ce que M. Lisée dit sur son blogue, c’est que le transfert de votes du PQ vers le PLQ s’est effectué par un phénomène de vases communicants. C-À-D, que la CAQ et QS ont perdu des votes au profit du PLQ, pendant que le PQ perdait des votes au profit de la CAQ et de QS

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
440$  1%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 12/01 Gilles Longtin: 50$
  • 11/01 Henri Marineau : 25$
  • 10/01 Majella D'Anjou: 100$
  • 9/01 Marc Huber: 40$
  • 9/01 Claude Viger: 40$
  • 9/01 Sylvain Bolduc: 10$
  • 9/01 Ludovic Marin: 10$
  • 9/01 Gilles Dionne: 10$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités