«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Fluoration

Un théâtre de marionnettes

Tribune libre de Vigile
mercredi 19 novembre 2014
318 visites 2 messages

La saga de la fluoration de l’eau potable à Trois Rivières est devenue un vrai théâtre de marionnettes.

Mardi le 11 novembre, nous recevons un avis du greffier de la ville qui explique que nous ne pouvons pas demander l’ouverture d’un registre concernant le règlement d’emprunt de prêt de 800 000 $ pour fluorer l’eau potable des citoyens, à adopter le 17 novembre au Conseil de ville.

Mercredi soir, la Coalition trifluvienne pour une eau très saine ( http://www.ctets.org ) se présente au Conseil d’administration de l’Agence de santé pour demander formellement la fin du projet de fluoration.

Depuis mercredi soir, sur les réseaux sociaux et dans les journaux, on trouve de très nombreuses interventions de certains conseillers et de citoyens opposés à la fluoration. Silence complet des pro-fluoration, s’il y en a ,..

Vendredi début de soirée : coup de théâtre : TVA et Le Nouvelliste annoncent qu’il n’y aura pas de vote au conseil de ville de lundi 17 sur le règlement d’emprunt pour payer les travaux de fluoration.

Différentes hypothèse se présentent dans ce jeu de coulisse… : qui tire les ficelles de ce théâtre de marionnettes ?

L’Agence de santé régionale et sa DSP, le ministère de la Santé, le directeur de l’Institut de santé et sous-ministre au MSSS, le maire de Trois-Rivières, les vendeurs de poches de fluorure, les producteurs américains et / ou chinois qui se débarrassent de leur acide hexafluorosilicique industriel impropre à la consommation humaine...

Voilà bien des acteurs en coulisse sur le dos des citoyens refusant de se faire soigner par un traitement médical coercitif.

Il est légitime de se demander quels intérêts financiers sous-tend toute cette saga.
Et le peuple, lui, est le dindon de la farce. Il doit fermer sa trappe selon l’autocrate local …

Non le débat est très loin d’être clos. La CTETS prépare un mémoire qui sera déposé à la Commission permanente de la révision des programmes. On y dénoncera le scandale économique de ce programme qui coûte actuellement 4 à 5 millions pour fluoriser 253 558 citoyens répartis dans 5 villes. On sait que 99% de l’eau fluorée est rejetée dans les égouts et l’environnement.

Dans le cadre d’austérité qui sévit actuellement, est-ce que le gouvernement peut se permettre ce gaspillage éhonté ? Les quelques fonctionnaires pro-fluoration du MSSS projettent de fluoriser les 180 villes de 5000 habitants et plus, ce qui à terme coûterait 200 millions au gouvernement et 100 millions non subventionnés aux municipalités, dont 99% gaspillés.

Il est plus que temps que le conseil de ville de Trois-Rivières prenne l’initiative d’organiser une consultation populaire précédée de séances d’information et ainsi vérifier l’acceptabilité sociale de cette mesure dite de santé publique. Si des conseillers proposent cette initiative y aura-t-il une majorité pour les appuyer ?
La fin de l’histoire dramatique de cette saga marionnettiste pourrait alors survenir et la paix être retrouvée en la demeure…

Commentaires

  • Joan Hamel, 22 novembre 2014 07h58

    L’acceptabilité sociale de la fluoration de l’eau potable à Trois-Rivières n’est évidemment pas au rendez-vous tel que recommandé par la Commission parlementaire sur le sujet en avril 2013. Dans un contexte d’austérité, le gouvernement doit abolir le programme de fluoration de l’eau d’autant plus qu’il y a d’autres alternatives pour réduire la carie dentaire beaucoup plus acceptables socialement. Nous ne devons pas utiliser l’eau potable pour traiter les gens surtout contre leur volonté (jugement de la Cour Suprême du Canada). La CTETS.org encourage la population à signer la petition contre la fluoration.

  • marce genest, 21 novembre 2014 21h48

    Le résume de la saga du fluor a été très bien résumé par M.giroul. On s’aperçoit bien que les personnes en faveur de la fluoration sont dépassés par la contestation de la majorité de la population. Le problème restera entier tant que le meneur de la troupe pro-fluor (le maire)ne décidera pas de revenir en arriere et de stopper cette saga. Je crois que le nombre d’opposants mérite un peu plus de considération et d’ écoute. 5000 et plus de signataires contre la fluoration représente en démocratie au moins dix fois plus, c’est donc dire une grande majorité et la fin dez procédures de la fluoration.

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
10 905$  18%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 16/06 Richard Carrier: 50$
  • 16/06 Marc Labelle: 50 $
  • 16/06 Les Amis de Vigile : 350$
  • 16/06 Jacques Bergeron: 100$
  • 16/06 PeeWee Troodeau: 100$
  • 15/06 Réal Coutu : 50$
  • 15/06 Serge Labossiere: 100$
  • 12/06 Michel Pauzé: 25$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités