«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Annulation de la vente d’Énergie NB à Hydro-Québec

Un prétexte fumiste !

Pris en flagrant délit , les deux premiers ministres reculent

Tribune libre de Vigile
mercredi 24 mars 2010
1 331 visites 18 messages

La Presse vient d’annoncer l’annulation de la vente d’Énergie NB à Hydro-Québec. Officiellement, on invoque des coûts plus élevés que prévu révélés par la vérification diligente d’Hydro-Québec. Quelle fumisterie !

La vraie vérité, c’est que les deux parties se sont rendues compte qu’il ne passait pas la rampe de l’opinion publique au Nouveau-Brunswick et que plus les Québécois découvriraient les tenants et les aboutissants de cette affaire-là, plus ils réserveraient à Jean Charest le sort que Shawn Graham subit présentement au Nouveau-Brunswick.
Il s’agissait de trouver un moyen qui leur permettrait de sauver " honorablement "(?)la face.

Dans cette affaire, les médias traditionnels au Québec ont été au-dessous de tout. Ils se sont laissés enfumer par les belles paroles des dirigeants d’Hydro-Québec qui essayaient de les convaincre que cette transaction était dans les meilleurs intérêts du Québec.

Je remercie ici Vigile qui, malgré avoir subi des tentatives d’intimidation dans le passé en s’attaquant aux intérêts qu’on connaît, n’a pas hésité un seul instant à publier les textes que je lui ai fait parvenir sur le sujet. J’en profite pour souligner que je suis le premier surpris du nombre de « visiteurs » qu’ils m’ont valu.

Maintenant que les deux premiers ministres ont été pris en flagrant délit de détournement de biens publics (Hydro-Québec et Énergie NB), il serait temps de démonter publiquement toute cette mécanique pour découvrir ce qui se cache en dessous.

Commentaires

  • Linda Grant, 14 avril 2010 12h13

    Merci Mille fois Merci ...enfin quelqu’un d’honnête, qui voit clair et qui n’a pas peur de dire la vérité. On a grand besoins de gens de cette trempe au Québec...
    Se dire qu’on est Québécois et qu’on est fière de l’être, c’est une chose.
    Seulement, lorsqu’on joint l’acte à la parolle il en résulte ce que nous avons ici, un complot déguisé dévoilé au grand jour... .

    Pris en flagrant délit....
    Il serait grand temps que Monsieur Charest et compagnie prennent des vacances à nos frais évidemment, ça vaut le coup, mais à très très longs termes, je dirais même sans date de retour...

    Comme dans la contine..
    Trois petits tours et puis s’en vont...Pour de bon !!!
    Un Merci vraiment mérité...à vous Monsieur Richard Le Hir - Tribune libre de Vigile

  • 26 mars 2010 18h11

    Merci monsieur le Hir

    Comme quoi les mobilisations citoyennes ne perdent rien de leur efficace face au pouvoir « affairiste » absolu. La mobilisation citoyenne de la majorité québécoise : une géante qui dort au Québec...

    Merci encore pour les lumières que vous nous apporté sur ce dossier « électrifiant »

  • Jean Paul Tellier, 25 mars 2010 02h51

    « L’échec du contrat entre Énergie NB et Hydro-Québec ramène sur le devant de la scène l’incapacité du gouvernement Charest à conclure ses projets. » par Jean-Robert Sansfaçon,le Devoir,25 mars 2010

    « Jean Charest ment comme il respire » Marc Bellemare

  • François A. Lachapelle, 24 mars 2010 23h42

    Bravo Richard Le Hir pour nous avoir expliqué les dangers qui conduisaient à la privatisation ou à une expropriation déguisée d’Hydro-Québec au profit des pouvoirs du Canada centralisateur et des financiers prédateurs à la Paul Desmarais.
    Même si le projet de contrat de 3,2 milliards $ entre Hydro-Québec et Énergie NB est annulé, le dossier de la gestion de tous les besoins en énergie au Québec reste complètement ouvert.
    De quels surplus d’électricité dispose Hydro-Québec et ces surplus peuvent-ils être mieux gérés qu’actuellement ? Il devrait exister un mécanisme de surveillance d’Hydro-Québec plus efficace que ce qui existe maintenant. Il devrait exister plus de transparence avec le public. Heureusement qu’il existe de nombreux mouvements qui naissent de l’initiative des citoyens.
    Il faut comprendre que jusqu’à un certain point, l’exportation d’électricité nous prive d’un avantage concurrentiel et crée des emplois ailleurs. Et à quels prix devons-nous laisser aller notre électricité ? D’autres questions :
    Avons-nous vraiment besoin d’une centrale nucléaire au Québec ? Sommes-nous adéquatement protégés contre une catastrophe nucléaire originant du Québec ou de chez un de nos voisins.? Les équipes d’experts sont-elles formées et opérationnelles au Québec ?
    Les québécois doivent ré-apprendre à consommer l’électricité, aussi à économiser cette énergie noble, l’arrivée de compteurs intelligents chez les 3 millions de clients devrait aider les consommateurs à sélectionner les heures de consommation à l’extérieur des plages où le kWh sera plus cher et se discipliner en conséquence.
    En somme, le dossier de l’annulation du contrat entre Hydro-Québec et Énergie NB doit nous conduire vers une analyse plus globale de la production et de l’utilisation de l’énergie au Québec sous toutes ses formes.
    C’est par une intégrité active qu’on y arrivera et les articles et l’intérêt des lecteurs de vigile.net peuvent faire la différence.
    L’apprentissage de la responsabilité sociale des québécois est possible et nécessaire pur faire contrepoids au PM jovialiste du Québec actuel et aux journalistes qui ne fouillent pas assez les dessous des dossiers.
    Bravo québécois et continuons.

  • Daniel Verret, 24 mars 2010 23h28

    Bravo M. Le Hir,
    J’ai déjà écris, sur Vigile, que je ne voulais pas qu’Hydro Québec devienne Hydro-Power-Corp ou Hydro-Canada. Oui on l’a échapé belle, surtout que la population ne l’a pas vu venir. On se serait fait fourré, et on l’aurait sû trop tard.

  • tiv, 24 mars 2010 21h36

    Très prolifique ces temps-ci M. Lehir et pertinant...

    À mon avis, ça sent la mise en scène à plein nez. On nous explique qu’apès examen des installations, elles ne valent pas le prix offert.

    Il me semble que normalement on évalue la marchandise AVANT de faire une offre.

    Au point où ils en étaient rendus je crois les deux gouvernements se sont plutôt improvisé une porte de sortie.

  • Isabelle Poulin, 24 mars 2010 18h51

    Merci infiniment à vous tous et à Monsieur Le Hir, Bravo ! Une victoire et non la dernière, les 2 chum et les ppp devraient être notre priorité car l’enjeu est énorme. Ne reculons pas devant ce monstre, il faut absolument régler ce problème qui va nous mettre à la rue sinon ! La proposition du Dr. Lazure de faire un seul chum semble plus réaliste. Si on y parvient, on règle du coup bien des problèmes au Québec. Nous avons encore bien du pain sur la planche, il faut travailler et vivre en français au Québec. Voir : http://vigile.net/Deux-mega-hopitaux-a-Montreal http://pages.videotron.com/isabell

  • Gilles, 24 mars 2010 18h36

    Permettez moi de ne pas commenter sur le fond, vos écrits sont clairs.

    Surpris dites-vous d’être tant lu ? Moi pas. Les gens ont soif de clarté. Et puisque nous sommes aux mains d’un personnage sans éthique, il importe que ses manigances soient dénoncées ce que vous faites avec applomb.

    J’espère que c’est le début de la débandade finale de cette bande de filous. Et je crois que vous y contribuez.

    Grand merci

  • S Boucher, 24 mars 2010 17h37

    Très bons commentaires M. Le Hir et merci. En complément, je crois que toute cette saga n’est que politique. D’un côté et appuyé de plusieurs médias, nous avons Charest (sous-ministre d’Ottawa)-Normandeau (vendeuse de char)-Vandal (copain du sous-ministre de la colonie) qui claironnent pendant des mois que l’entente est avantageuse pour le Québec et le NB (les documents et discussions entre les parties demeurent toutefois hautement secrets !!!!). De l’autre côté, nous avons les citoyens du NB qui manifestent fortement contre Graham et son gouvernement (qui en mange tout une à l’intérieur même de son parti et dans les sondages). Or, c’est le peuple qui a le pouvoir (même si nous l’avons oublié au Québec).
    Mais qu’est-ce-que HQ avait dans la tête d’acheter des centrales électriques pratiquement toutes désuetes (insécures), une centrale nucléaire de technologie CANDU qui est d’ailleurs abandonné par Harper (son dernier budget) au profit d’autres technologies (allemandes ou française) et quelques autres gugusses ???
    Sans surprise, d’ici quelques mois ou une année, nous serons probablement témoins d’une entente extraordinaire entre Terre-Neuve, NE et NB.
    Je le dis et le répète pour la centième fois, le Québec doit travailler NORD-SUD (pour notre développement et notre survie) et non EST-OUEST pour le ROC (Rest of Canada).

  • Fernand Couturier, 24 mars 2010 16h10

    Grand merci pour vos articles sur Hydro-Québec et Énergie NB. Vous nous avez rendu un immense service. J’ai envoyé ces articles à plusieurs personnes. Toutes étaient sensibles au risque que le gouvernement laissait ou faisait prendre à Hydro-Québec. Inutile de vous dire que nous comptons beaucoup sur vous pour mettre au jour, en pleine clarté, les dessous présumés de toute cette affaire.

    Au plaisir de vous relire,

    Fernand Couturier

  • Richard Le Hir, 24 mars 2010 16h05

    @ Luc Ménard

    Il ne faut surtout pas croire que l’affaire s’arrête là. En fait, elle ne fait que débuter. Il est certain que l’achat d’Énergie NB par Hydro-Québec créait à très court terme une situation qui avait pour effet de placer Hydro-Québec sous la compétence fédérale par le truchement de l’Office national de l’énergie, dans un premier temps. Par la suite, les tiraillements entre provinces auxquels les ambitions du Québec auraient porté ombrage auraient créé les conditions nécessaires à l’invocation par le fédéral de son pouvoir de déclarer un « ouvrage » à l’avantage général du Canada en vertu de l’article 92(10) de la constitution canadienne, et de le soustraire ainsi à la compétence des provinces où il est situé pour le placer sous compétence fédérale.

    Ce sera seulement un peu plus long.

    Car il ne faut pas perdre de vue le recours intenté récemment par Nalcor, la société terreneuvienne qui exploite les Chutes Churchill, pour remettre en question le contrat qui la lie à Hydro-Québec. L’enjeu n’est pas tant le contrat qui vient à échéance en 2016 que cette clause qui en prévoit le renouvellement pour un autre 25 ans et permet à Hydro-Québec d’acheter la quasi-totalité de l’énergie de cette centrale au prix dérisoire de 0,25 cent le kilowatt-heure. Donnez-vous la peine d’aller voir le site suivant : http://chuteschurchill.com/ , et vous comprendrez que quelqu’un à avantage à entretenir la chicane entre les provinces pour justifier éventuellement l’intervention du fédéral.

    Lors de cette première manche, on a vu deux premiers ministres servir des intérêts occultes (mais qu’on connaît). Vous imaginez-vous naïvement que ces intérêts-là n’ont pas d’autres premiers ministres à leur botte ? Celui de Terre-Neuve, par exemple. S’ils parviennent même à contrôler le président d’un pays qu’on connaît bien, pensez-vous un seul instant qu’ils ne contrôlent pas également le premier ministre d’une petite province canadienne ? Comme on dit dans les séries américaines, « Stay tuned ».

    Richard Le Hir

  • Lionel Lemay, 24 mars 2010 16h03

    Bravo et merci pour votre croisade qui a contribué à faire avorter ce grenouillage de la part de Charest et associés, dont le but était de renverser la nationalisation d’Hydro-Québec en la plaçant sous le contrôle du gouvernement fédéral, ce qui aurait certainement justifié une éventuelle privatisation d’Hydro-Québec au profit des amis et bienfaiteurs de Messieurs Graham et Charest, soit les éminences grises du vrai pouvoir que tout le monde connait et qui peuvent très bien influencer les décisions de ces premiers ministres provinciaux.

    Il faut absolument une coalition de tous les partis souverainistes ou indépendantistes pour qu’une élection qui élirait une majorité de ses députés avec 51% des votes justifie l’Assemblée Nationale à déclarer notre souveraineté et nous débarrasser de tous ces parasites dont le but ultime est de nous subjuguer.

    Je fais appel à tous les chefs de partis non fédéralistes de faire preuve de courage et de bon jugement en s’alliant en un seul parti pour réussir l’impossible. Tant qu’on persistera à diviser les votes souverainistes, on ne réussira jamais à vaincre les fédéralistes qui votent en bloc pour un seul parti.

  • gauthieray, 24 mars 2010 14h14

    Bravo, monsieur Le Hir pour la pertinence de vos propos depuis que vous dénoncez l’arnaque de cette tentative de transaction (heureusement avortée), dont les enjeux cachés ont échappé au débat public des 2 côtés de la frontière QC-NB. Sans votre vigilance et votre argumentaire documenté, la population s’en faisait passer une petite vite, merci ! Je suis convaincu que vous avez contribué par votre professionnalisme au désamorçage de ce dossier miné. D’autres facteurs ont joué, bien sûr, surtout du côté NB, mais le moins qu’on puisse dire, c’est que vous avez sonné l’alerte au Québec.

    Le gouvernement Charest n’en est pas à ses premières frasques et il n’apprend pas de ses erreurs. Oups ! Je devrais plutôt dire qu’il fonctionne consciemment par choix idéologiques (des commandes bien rémunérées) et, fort heureusement pour notre patrimoine collectif, il ne réussit pas toujours à mener à terme le démantèlement de nos actifs au profit des intérêts privés qu’il défend.

    Monsieur Le Hir, permettez-moi de vous dire que je voudrais bien vous recruter dans les rangs des « emmerdeurs et hurluberlus » (j’utilise les épithètes de l’éminent Rodrigue Tremblay) qui osent garder l’esprit critique dans le dossier, tout autant miné, des hydrocarbures du Saint-Laurent, dans ses basses terres, son estuaire et son golfe.
    Considérant :

    – la complicité qui existe au niveau politique (OLD HARRY - Khadir brise l’unanimité à l’Assemblée nationale) http://lejournaldequebec.canoe.ca/journaldequebec/politique/provinciale/archives/2010/03/20100316-231435.html

    – le manque d’information de la population face à la stratégie énergétique du MRNF du Québec en regard de la loi sur le développement durable du MDDEP et aux véritables enjeux de l’exploration-exploitation des hydrocarbures dans l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent (BAPE 193) (1)

    Il est essentiel et urgent qu’un débat public sur nos choix de société se fasse : un Québec avec ou sans pétrole ? D’autant plus que, comme pour le défunt projet d’acquisition par Hydro-QC de NB Power, tout se magouille en privé (attribution de centaines de permis d’exploration) sans que personne (communautés concernées, population en général) ne soit consulté. L’entreprise privée (surtout dans le secteur minier) a tous les droits. Où y’a de la gêne, y’a pas de plaisir.

    Dans le cas qui nous concerne, l’exploration-exploitation d’hydrocarbures extracôtiers, le rapport sur Les enjeux liés aux levés sismiques dans l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent (BAPE 2004) comportait 10 recommandations et 16 avis, dont voici les deux derniers :

    Avis 15 – La commission est d’avis que l’évaluation des enjeux de l’exploitation des hydrocarbures dans l’estuaire et le Golfe du Saint-Laurent devrait être faite dans le cadre d’une évaluation environnementale stratégique intégrant les aspects sociaux, économiques et biophysiques. Cette évaluation devrait être complétée préalablement à l’autorisation de tous travaux d’exploitation.

    Avis 16 – La commission est d’avis que les communautés insulaires et côtières de l’estuaire et du Golfe du Saint-Laurent devraient participer à l’établissement des orientations énergétiques susceptibles de modifier leur mode de vie, et ce, avant toute découverte majeure d’hydrocarbures extracôtiers.

    Évidemment, ce rapport a vite été tabletté et rien de cela n’a été fait, au moment où c’aurait du être fait. Il fallait d’abord mettre la table aux développeurs. La ministre Normandeau nous arrive bien, 6 ans plus tard, avec SES propres Évaluations environnementales stratégiques (pas celles du MDDEP), en morcelant le territoire en 4 parties « indépendantes » ; mais c’est pour faire mieux avaler la couleuvre. Tout est déjà ficelé, même si elle n’arrête pas de répéter qu’elle n’a pas l’intention « d’aller de l’avant à tout prix ».

    Un beau dossier pour vous, n’est-ce pas, monsieur Le Hir ? Il y a déjà trop de haut-parleurs inconditionnels de l’enrichissement et de la croissance toute allure (même sans allure). Vous savez expliquer et vulgariser les informations mieux que quiconque. Votre crédibilité aurait un impact important sur la suite des choses.

    Au secours, monsieur Le Hir !

    Raymond Gauthier
    Les Îles de la Madeleine

  • Luc Ménard, 24 mars 2010 13h45

    @ M. Le Hir, M. Pomerleau

    Il est fort probable que vous avez tous les 2 raisons dans les précisions que vous amenez en ce qui concerne cette autre fiasco libéral.
    Particulièrement sur 2 points majeurs :
    1- Hydro Québec aurait été, après cet achat, sous juridiction fédérale ;
    2- Et du possible ( à mon avis, très hypothétique et surtout sur un échéancier beaucoup trop éloigner , une très " longue shot") plan machiavélique de Paul Desmarais d’être en position d’acheter Hydro-Québec.

    Toutefois, il y a un point qui est passé sous silence c’est l’intéressante mobilisation de la population du NB qui a fait, et c’est ça la vrai raison du "Deal, no deal" .
    La population du NB a forcé leur PM a défaire la vente. Ça passait pas.

    Or, et c’est là mon point et mon questionnement` : Dans une éventuelle vente d’Hydro-Québec à Power Corp-Desmarais, est ce que la crise engendré par ce projet aurait été suffisamment grosse et importante pour amener les québécois a se mobilisé et se débarrasser à jamais du carcan fédéraliste, du PLQ et de Desmarais en faisant la souveraineté ?

    Heureusement... ou malheureusement...on le saura jamais...

  • André Gignac, 24 mars 2010 13h16

    Monsieur Le Hir

    Enfin une bonne nouvelle pour le Québec ! Les jours sont comptés pour Charest suite à cette magouille avortée qui dénote une autre fois que cet homme est prêt à toutes les bassesses pour plaire à la mafia économique néolibérale et à ses maîtres d’Ottawa. Cet homme de service doit démissionner le plus vite possible et disparaître du décor politique québécois. L’histoire retiendra de lui qu’il fut le premier ministre le plus cros....
    de l’histoire du Québec. Un gros merci, monsieur Le Hir, pour vos excellents articles de sensibilisation sur cette affaire scabreuse. Aussi un gros merci à la direction de Vigile pour avoir publié tous les textes nous informant du déroulement de cette sale affaire. Ouf ! nous l’avons échappé belle !

    André Gignac le 24 mars 2010

  • Jacques Noel, 24 mars 2010 12h00

    J’ai pensé à vous en entendant la nouvelle. Depuis le début, cette histoire sent tellement mauvais. Acheter la scrap de Pointe-Lepreau me faisait peur.

    Vous blâmez les journalistes. C’est tout le problème de l’information au Québec. Il y a plus de plateformes que jamais, mais très peu de bons journalistes pour fouiller les dossiers et expliquer les problématiques aux citoyens. C’est ce que j’ai essayé de faire dans le Dogme de l’immigration. S’il y a un avenir dans la profession, c’est bien là-dedans : dans les dossiers qu’on explique en long et en large
    Hélàs, trop souvent, les journalistes ne font que copier les communiqués de tous les faiseux qui ont de la salade à vendre.

  • Marie Mance Vallée, 24 mars 2010 11h16

    Mille fois mercis, M. Le Hir.

    Et continuez de nous informer sur les bas-fonds, la crasse de cette affaire scandaleuse.

    Je ne trouve plus de mots pour décrire ce qui se passe au Québec. Je ne décolère plus.

    Décidément, on veut nous appauvrir et tous les moyens sont bons.

    Quant aux journalistes mercenaires, ce ne sera pas la première fois qu’ils auront été en-dessous de tout. Comme ils fréquentent les bas-fonds de la politique, normalement ils auraient dû nous en informer. Mais non !

    Combien sont-ils payés pour nous trahir ainsi.

  • 24 mars 2010 11h08

    On l’a échappé belle :

    (...)

    L’entente de principe conclue en octobre, rappellent M. Charest et Normandeau, était soumise à « un certain nombre de conditions dont la vérification diligente ». « Il est apparu que certains actifs devant faire l’objet de la transaction nécessiteraient davantage de réinvestissements que ceux prévus, et qu’un niveau significatif de risques supplémentaires aurait dû être assumé par Hydro-Québec.

    (...)

    Dans un contexte où les actifs ne sont pas à la hauteur du prix demandé, les intérêts du Québec commandent de mettre fin aux discussions », a souligné le premier ministre.
    ....

    http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/energie-et-ressources/201003/24/01-4263757-la-vente-denergie-nb-a-hydro-quebec-est-annulee.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B4_manchettes_231_accueil_POS1

    ....................

    Si le Nouveau Brunswick n’avait pas annulée la transaction sous la pression de la population , gageons que Charest n’aurait pas fait connaitre ses réserves tant qu’à la valeur réelle des actifs. Croyez vous une minute qu’il vient de le découvrir.

    On l’a échappé belle !

    JCPomerleau

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Churchill Falls - Hydro-Québec / Énergie NB

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
10 905$  18%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 16/06 Richard Carrier: 50$
  • 16/06 Marc Labelle: 50 $
  • 16/06 Les Amis de Vigile : 350$
  • 16/06 Jacques Bergeron: 100$
  • 16/06 PeeWee Troodeau: 100$
  • 15/06 Réal Coutu : 50$
  • 15/06 Serge Labossiere: 100$
  • 12/06 Michel Pauzé: 25$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités