«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Les journalistes et leurs sources sont les otages de conflits permanents en voie de détruire la crédibilité du SPVM

CHASSE AUX SOURCES AU SPVM

Un polar pathétique

jeudi 18 mai

Les récents travaux de la commission Chamberland démontrent à quel point le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) est dévoré par les luttes de pouvoir.

 

Le témoignage de Normand Borduas, ex-enquêteur aux affaires internes, est un polar pathétique sur la chasse aux sources. M. Borduas et ses comparses ont surveillé les échanges de courriels de sept journalistes afin de débusquer les auteurs de fuites dans les médias.

 

L’importance du journalisme d’enquête et de la protection des sources ne compte pas pour le SPVM. M. Borduas ignorait les arrêts clés de la Cour suprême à ce sujet. À la limite, il ne s’agit pas de sa responsabilité. Ses supérieurs immédiats et le contentieux du SPVM auraient dû alerter l’enquêteur et ses collègues quant aux écueils potentiels d’une intrusion dans les métadonnées des journalistes. Cette prudence élémentaire aurait sans doute permis d’éviter la tenue d’un exercice aussi pénible — mais nécessaire — que la commission Chamberland.

 

La Commission est nécessaire parce qu’aucun pouvoir ni contre-pouvoir n’a pu freiner les écarts de conduite au SPVM. Quand il est question d’identifier les « taupes » qui filent des informations aux journalistes, la fin justifie les moyens. Le SPVM était même disposé à acheminer de fausses informations aux médias, dupant à la fois les journalistes et le public, pour faire progresser ses enquêtes. Des enquêteurs seraient allés jusqu’à inventer des informations pour donner du tonus à leurs demandes judiciaires d’écoute ou de surveillance.

 

> Lire la suite de l’article sur Le Devoir


Suggérer cet article par courriel
Affaires policières
Au royaume de l’opacité

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
13 530$  23%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 19/09 Alain Tousignant: 5$
  • 16/09 François-Luc Valiquette: 5$
  • 15/09 André Thibault: 5$
  • 13/09 Robert Lecompte: 5$
  • 6/09 André Lafrenaie: 25$
  • 6/09 Georges Le Gal: 100$
  • 4/09 André Gignac: 50$
  • 3/09 Maxime Boisvert: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités