«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Marketing-ting-ting !

Un mariage PQ et QS souhaité

74 % des sympathisants péquistes et 61 % des électeurs solidaires d’accord pour une alliance

jeudi 24 novembre 2016

Un mariage entre le Parti québécois et Québec solidaire est souhaité par une vaste majorité de souverainistes.

Les deux clans se courtisent officiellement. La solidaire Françoise David a tendu la main au nouveau chef péquiste Jean-François Lisée, qui a accepté l’invitation.

Ce n’est pas sans fondement. 74 % des sympathisants péquistes et 61 % des électeurs solidaires sont d’accord avec une alliance entre les deux formations politiques, révèle un sondage de la firme Repère communications réalisé du 17 au 21 août dernier.

Le coup de sonde commandé par l’équipe de Jean-François Lisée durant la course à la chefferie du PQ et obtenu par notre Bureau parlementaire démontre que les militants d’Option nationale sont également pour une union à 60 %.

Pas de bon augure pour le PLQ

Un nouveau couple qui n’augure rien de bon pour le Parti libéral de Philippe Couillard. Pas moins de 53 % des sympathisants libéraux s’y opposent.

Dans les rangs de la Coalition avenir Québec, le résultat est plus mitigé : 48 % des partisans de François Legault voient l’alliance entre péquistes et solidaires d’un bon œil, alors que 39 % lui sont plutôt hostiles.

C’est dans la région de Montréal qu’on retrouve le plus d’adeptes du mariage des forces souverainistes. 53 % des gens sondés, toutes les allégeances politiques confondues, désirent cette union.

Rapprochement difficile

Lors de leur récent congrès national, les solidaires se sont exprimés en faveur d’un rapprochement entre leur parti et le PQ. Mais une alliance n’est pas si simple.

La députée solidaire Françoise David a déjà prévenu les péquistes que les conditions pour un tel rapprochement sont nombreuses. Elle réclame notamment que le PQ se positionne clairement pour un réinvestissement dans les services publics, pour la fin du développement des hydrocarbures en sol québécois et un mode de scrutin proportionnel.

Rappelons également que les solidaires ont résisté aux avances de Jean-François Lisée il n’y a pas si longtemps, pour l’élection partielle de la circonscription de Verdun. À la mi-octobre, le chef péquiste avait proposé une candidature conjointe, ce qui avait aussitôt été rejeté par QS.


Suggérer cet article par courriel
PQ - Changement de paradigme

Entre la stratégie et l’idéalisme

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
1 215$  2%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 18/02 Monique Chapdelaine: 100$
  • 18/02 Mario Fortin: 5$
  • 18/02 Germain Gauvin: 100$
  • 14/02 André Bouchard: 50$
  • 13/02 JRM Sauvé : 175$
  • 13/02 Robert Lecompte: 5$
  • 13/02 Laurent Chabot: 10$
  • 13/02 Gilles Thouin: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités