«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Quelle vacherie !

Trump critique les producteurs laitiers canadiens

mardi 18 avril

Ottawa — Le président américain Donald Trump menace, en des mots très directs, le système canadien de gestion de l’offre.

 

Dans un discours au Wisconsin, mardi, il a promis aux producteurs laitiers de cet État de revoir les accords commerciaux avec le Canada, accords qu’il a qualifiés d’« injustes ».

 

« Nous allons appeler le Canada », a-t-il lancé à la foule réunie pour l’entendre parler de la signature de son plus récent décret. Ce décret « acheter américain  ; embaucher américain » doit donner un avantage aux produits et citoyens des États-Unis pour tout projet fédéral.

 

Après avoir donné quelques détails sur son décret, il s’est tourné vers le Canada et ses producteurs laitiers.

 

« Au Canada, des choses très injustes se sont passées contre nos producteurs laitiers », a-t-il accusé. « Ce qui vous est arrivé est très, très injuste. C’est le genre d’accord typiquement partial, contre les États-Unis. Et ça ne durera pas », a-t-il ajouté, applaudi par la foule.

 

> Lire la suite de l’article sur Le Devoir


Suggérer cet article par courriel
Libre-échange et mondialisation
Les lendemains qui déchantent

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
11 945$  20%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 27/07 Gilles Harvey: 5$
  • 27/07 Le Domaine de L'Étang: 5$
  • 27/07 André Lepage: 5$
  • 27/07 Jean Lussier: 5$
  • 21/07 Jean-Robert Primeau: 50$
  • 21/07 Ginette Doiron: 10$
  • 21/07 Andre Laflamme: 100$
  • 21/07 Gilbert Paquette: 10$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités