«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Attaque au gaz en Syrie : allures d’opérations sous fausse bannière

Trump acculé au point de bascule

vers la guerre mondiale des globalistes ?

Tribune libre de Vigile
vendredi 7 avril
724 visites 37 messages

Un raid aérien a frappé mardi le 4 avril 2017 vers 07h00 (04h00 GMT) Khan Cheikhoun, une petite ville contrôlée par des rebelles et des jihadistes dans la province d’Idleb dans le nord-ouest de la Syrie. Des armes chimiques firent de nombreuses victimes civiles : ces gaz toxiques provenaient-ils de missiles, de l’air, des forces syriennes, ou de terre, des entrepôts de Daech ? Voire indirectement des forces américaines et de l’OTAN ?*

Suite à cet événement marquant et marqueur temporel perpétrée en Syrie, aux allures d’opérations sous fausse bannière (ce qui ne rend pas moins réel l’atrocité vécue par les civils, enfants ou adultes d’ailleurs), Donald Trump se trouve désormais entre l’arbre, le problème arabe, et l’écorce, les intérêts nationaux, le peuple américain, dont son électorat… anti-guerre à l’étranger et anti-globalistes-mondialistes faut-il ajouter.

Ce legs-piège géopolitique d’Obama planifié depuis des mois via l’OTAN, si l’on remonte à tous les déplacements incessants de matériel militaire américain en Europe jusqu’au Moyen-Orient, se veut le déclenchement d’une nouvelle reprise d’invasion guerrière pour éjecter Bachar el-Assad de la gouvernance de la Syrie, avec l’arme utile Daech portant signature d’origine américaine.

Dans ses déclarations massues d’hier, mercredi 5 avril 2015, devant les médias, le président américain Donald Trump accusa sans nuance le régime d’Assad d’être responsable de ce massacre de civils : « “My attitude toward Syria and Assad has changed very much … You’re now talking about a whole different level.” ajoutant même « “It crossed a lot of lines for me. When you kill innocent children, innocent babies, babies, little babies, with a chemical gas that is so lethal – people were shocked to hear what gas it was. That crosses many, many lines, beyond a red line, many, many lines.”"**

Trump annonce ainsi un copier-coller d’application dans la continuité des guerres invasives aux fins de contrôle énergétique du Moyen-Orient poursuivies par Obama/Clinton/Soros depuis George W. Bush (invasion de l’Afghanistan, puis de l’Irak, etc.).

Plutôt, l’ambassadrice de Trump aux Nations-Unies, Nikki Haley, devant le Conseil de sécurité a déclaré que la Russie ne pourrait échapper à sa responsabilité pour cette attaque. Pour elle, c’est clair qu’Assad, la Russie et l’Iran n’ont pas d’intérêt pour la paix. Plutôt radical, tranchant, offensif et prématuré comme affirmation.

Dans quelle galère Trump risque-t-il ainsi d’engager le peuple américain ? Agit-il en pleine connaissance de cause et possession de ses moyens ? en tant que pion ? Victime ? ou stratège au bord de se confronter ouvertement, et à l’État profond et au complexe militaro-industriel ? N’avait-il pas dit que l’OTAN était obsolète ? Qu’il était contre le globalisme et pour le respect des États-nations ?

Le point de bascule est bien là, marqué tragiquement suite à ce massacre au gaz instrumentalisant comme il se doit l’opinion publique internationale, visant à diffuser la propagande globaliste anti-Assad (pro-pétrolière/gazière en coulisses) vers une intervention oligarchique militaire alliée, risquant de déclencher une guerre planétaire atomique en vue d’aboutir à une gouvernance ultra-élitiste mondiale.

N’oublions pas que nos Desmarais de dépossession tranquille locale et l’empire du Groupe Total ne sont pas étranger à cette manipulation globaliste à multinationales d’ingérence tant en Syrie, au Yémen, en Ukraine qu’en Afrique.

Trump s’était replié sur les ressources pétrolières et gazières intra-américaines, le développement local et l’expansion citoyenne, laissant la Russie prendre le contrôle du Moyen-Orient. Le Groupe Total doit se réorienter en conséquence via l’OTAN et l’État profond américain avec Daech/Al-Qaïda contre la Russie – le récent attentat dans le métro de St-Pétersbourg précédant de peu le massacre en Syrie représente un retournement géopolitique de menace de Daech, se finançant par la vente du pétrole, passant de l’Europe à un terrorisme contre la Russie.

Si Trump s’oriente en complicité volontaire ou obligée, vers la guerre à nouveau en Syrie contre Assad, le danger le guette :

1- De perdre son électorat de base, se retournant contre lui, se ralliant ainsi paradoxalement à la gogauche sorosienne, le coinçant dans en sandwich toxique pouvant mener à l’impeachment pour le destituer ou son assassinat devenue justifiable, tant exhorté par les satanistes démocrates et communautaristes associés de service anti-Trump ;

2- De se mettre à dos Vladimir Poutine, obligeant la Russie à s’engager dans un conflit de troisième guerre mondiale : une carte déjà comprise dans le jeu du chaos total et totalitaire prévu par les globalistes afin d’instaurer par un nouvel ordre planétaire, sous bannière salvatrice hyper-répressive et liberticide, leur gouvernance ultraélitiste d’absolue domination.

Trump ne sera-t-il désormais qu’un pion de plus dans ce jeu diabolique contre les peuples et États-nations de la Terre, manipulé par l’oligarchie militaro-industrielle à la surpuissance d’argent ? Ou son génie géopolitique commencera-t-il plus radicalement à s’exprimer, s’exposer avec risques et périls, dans une guerre d’ambivalence, à double sens de surface publique versus occulte et privée contre l’État profond ?

Quand Lisée anticipait qu’avec Trump le danger de la guerre pouvait se pointer, il se servait simplement de lui pour cacher, par ignorance géopolitique volontaire ou incantation morbide, le retour en force de ses amis Obama/Clinton/Soros du camp oligarchique profond auquel il s’est explicitement identifié en toute contradiction envers l’indépendance du Québec, la souveraineté des peuples, et, plus spécifiquement, la libération du peuple Québécois-Français des griffes d’austérité-démembrement et vol de l’État par les prédateurs des marais et leurs larbins libéraux couillardo-saoudiens.

À suivre…


*La propagande occidentale anti-Assad à son meilleur avec le pire (âme sensible s’abstenir) : https://www.youtube.com/watch?v=68pQn6bB_KE

http://www.liberation.fr/planete/2017/04/05/attaque-chimique-en-syrie-le-bilan-grimpe-a-72-morts-moscou-dedouane-damas_1560612

https://www.youtube.com/watch?v=ZRP0JrQ2e5w : ATTAQUE CHIMIQUE en Syrie : "C’est un scénario préparé et prémédité" ; France 24, ajoutée le 6 avril 2017.

https://www.youtube.com/watch?v=zKw1rVU-_3M : Attentat en Syrie : la version de la Russie contredite par les secouristes sur place ; Europe 1 ; Ajoutée le 6 avril 2017.

Des sonneurs d’alarme de la nécessaire réinformation :

https://www.youtube.com/watch?v=0XnbBSrMLVI : Explications de la Russie sur le bombardent à Idlib ; PressTV Français ; ajoutée le 5 avr. 2017.

https://www.youtube.com/watch?v=pS6Oa_aDS6E: Ex-UK Ambassador : Assad wasn’t behind the chemical attack ; Syriana Analysis ; ajoutée le 5 avril 2017 :

“Former British Ambassador to Syria Peter Ford says those calling for intervention in Syria are likes "dogs returning to their own vomit"
Peter Ford says he believes it is "highly unlikely" that Russia or the Assad regime was behind the attack in Idlib.”

**https://www.theguardian.com/us-news/2017/apr/05/syria-chemical-gas-attack-donald-trump-nikki-haley-assad

https://www.youtube.com/watch?v=N7gh8YJI4jo : Syrie : Trump dénonce "un affront à l’humanité", change sur Assad ; AFP ; ajoutée le 5 avril 2017.

https://www.youtube.com/watch?v=V1qUUIYxaGM : Attaque chimique en Syrie : à l’ONU, Moscou défend Damas ; Euronews ; ajoutée le 5 avril 2017.

Commentaires

  • Pierre Grandchamp, 18 avril 18h08

    Avis à ceux qui applaudissent Donald Trump : le lait canadien dans la mire de Trump :
    http://affaires.lapresse.ca/economie/agroalimentaire/201704/18/01-5089476-alena-trump-vise-le-lait-canadien.php

  • Pierre Grandchamp, 14 avril 07h15

    M. Lauzon a écrit : "Quand Lisée anticipait qu’avec Trump le danger de la guerre pouvait se pointer, il se servait simplement de lui pour cacher, par ignorance géopolitique volontaire ou incantation morbide".

    Lisée avait vu juste ! Très juste !

    Trump change d’idées comme il change de chemises, notamment : sur Assad, sur la Syrie, sur la Chine, sur l’Otan.

    C’est très inquiétant en raison de son narcissisme et de son caractère impétueux.

  • Pierre Grandchamp, 13 avril 11h45

    @M. Lauzon

    Soyons clairs : ce Trump change d’idées comme il change de chemines. Quelques-uns de ses volte-face : sur l’Otan, sur la Chine, sur Assad, sur l’Iran, sur la Russie. Pire encore, il est dangereux pcq impulsif et narcissique. D’autant plus qu’il va injecter des milliards dans les forces armées, c’est un ultra dangereux.

    Il est entouré de gens faibles provenant des milieux financiers et d’affaires, sans expérience politique.

    Sans compter le népotisme et les conflits d’intérêts où il mêle famille et politique.

  • Chrystian Lauzon, 12 avril 16h55

    NOTE IMPORTANTE aux lecteurs et lectrices : mon texte fut envoyé à Vigile le 6 avril 2017, vers 14h43. La date de publication affiché sous le titre de l’article, soit le 7 avril 2017, le lendemain de mon envoi en fait, peut laisser entendre que la frappe aux missiles de croisière de Trump/USA de la base militaire syrienne de Sha’irat (ou Shayrat) dans la ville de Homs (centre de la Syrie) (le gouvernorat) avait eu lieu lors de l’écriture de mon texte. Il n’en est rien. Donc, déconfusion et réinformation ici en premier lieu.

    Vers la gestion des divisions multiples :

    Mais le marqueur temporel que mon texte représente demeure : ce jeudi 6 avril 2017 constitue le point, historique désormais, tournant et de bascule entre un Trump anti-globaliste explicite, résumé dans son slogan « America First » et un Trump veste retournée, d’équivoque et d’ambivalence politique (doublement interne : face aux citoyens et au cœur de sa « gouvernance ») et géopolique (gendarme du monde en ayant prétendu faire le contraire de ses prédécesseurs présidents).

    Les questions suivantes se posent en conséquence :

    1- Trump a-t-il retourner définitivement sa veste ? Est-il manipulé et forcer de mentir ou s’engage-t-il dans une ambivalence, certes profitable à court terme (rallier les forces internes aux USA, au double niveau gouvernance/nation), mais devenant à moyen et long terme une nouvelle trahison à la Obama face à la confiance du peuple… et des peuples l’ayant pris mondialement pour modèle de libération et de sincérité à l’offensive des prédateurs mondialistes ?

    2- Cette double militaro-stratégie en Syrie sous fausse bannière, gazage de civils d’Idlib (massacre-simulacre fomenté par les Casques blancs et Israël entre autres) puis frappe de missiles pose au moins 3 questions essentielles : a) à qui profite le crime ? – pour le moins complexe à répondre univoquement ; b) Trump personnellement y trouve quels intérêts ? – nombreux en surface, mais en plus profondeur, spécifiquement dans le cadre de son empire financier et patrimoine d’allégeance géopolitique (ses liens familio-sionistes) ; c) de ces deux opérations sous fausse bannière jumelées en deux temps successifs rapprochés, indissociables et planifiées de longue date dans la perspective de continuité militaro-industrielle à intérêts pétro-gaziers, quels liens peuvent être faits avec l’intervention qui a suivie et est dangereusement et géohistoriquement majeure (redistribution des cartes et pions du pouvoir sur l’échiquier international) en cours en Corée du Nord ?

    Bien sûr, dans ce qui doit demeurer ici un commentaire au sens le plus raccourci possible (difficile parfois !), je ne répondrai pas en détail à toutes ces questions (vos commentaires s’y ajouteront peut-être), qui, honnêtement, implique un savoir beaucoup plus approfondi en recherches et lectures que le mien, malgré des efforts sérieux qui ne datent pas d’hier de ma part.

    Cependant, la découverte suivante est à relever brièvement, là où le point de bascule de Trump correpond à un point de rencontre, de complicité oligarchique même entre son empire et celui de l’État profond, l’affairiste « patriote » (nous avons notre version et expérience locale québécoise, n’est-ce pas ?! Je vous laisse deviner qui.) n’étant pas, d’appartenance de classe socio-économique s’entend, un tout-nu ou un nobody).

    L’information suivante suffit à nous réveiller sur un Tromp-l’œil, qui n’est pas sans affecter notre estime de souverainiste vrai pour son offensive pro-peuple et anti-globaliste de première heure, même depuis le début de sa présidence en bien des mesures concrètes. Voici cet extrait en apparence long, mais substantiel, et le reste de l’article est à lire :

    « Cependant, il semblerait que le but stratégique des frappes ne soit pas, au bout du compte, d’entamer le renversement d’Assad. Les rebelles syriens – dont certains ont combattu aux côtés d’al-Qaeda, dont d’autres s’opposent avec véhémence à la fois à Da-esh et à al-Qaeda, et dont beaucoup veulent néanmoins remplacer le régime d’Assad avec leur propre forme d’état islamique – ont applaudi les frappes.

    Mais ils soulignent également et correctement que ne frapper qu’une seule base accomplit peu de choses, étant donné qu’Assad lance des frappes aériennes domestiques depuis au moins 26 bases aériennes.

    Un indice de ce qui est réellement en jeu provient de dialogues qui ont eu lieu entre Netanyahou et l’administration Trump au cours des semaines précédant les frappes. Pour Israël, la réelle « ligne rouge » en Syrie ne concerne pas les armes chimiques – elle concerne l’Iran et l’empiètement potentiel du Hezbollah, par le biais du régime d’Assad, sur la frontière israélo-syrienne au Plateau du Golan, ou à la frontière syro-jordanienne.

    Des sources familières avec ces dialogues ont dit à Ha’aretz que Netanyahou désire l’établissement de « zones-tampon » du côté syrien de la frontière. Le projet entendrait aussi que le Plateau du Golan soit de facto détaché de la Syrie, et occupé par Israël.

    Il se trouve que la filiale israélienne d’une entreprise énergétique US, Genie Oil & Gas, opère actuellement des forages pétroliers sur le plateau du Golan, avec une licence pourvue par le gouvernement Netanyahou. Parmi les membres détenteurs de parts du conseil d’administration de Genie se trouve Rupert Murdoch, qui entretient des liens étonnamment intimes avec la famille Trump, son empire commercial, et son administration.  » Tiens donc, toé ?... Source : http://reseauinternational.net/kissinger-est-la-face-obscure-de-trump-en-syrie/ : Kissinger est la face obscure de Trump en Syrie ; par Nafeez Ahmed ; 10 avril 2017.

    Je vous laisse juger par vous-mêmes la mafiosité dont les peuples de la Terre, pas que les Américains « ordinaires », demeurent victimes, malgré l’apparence de dévotion et de bonne volonté exprimées par Trump. Et « l’axe du mal », pour reprendre l’expression de M. Perez-Martel en commentaire plus bas (Jean-Louis Perez-Martel, 8 avril 22h40) n’est certainement pas que d’un côté, celui de l’Orient où les dictateurs se voient à gros trait et plus monstrueux que les nôtres nous apparaissant invisibles et inoffensifs. Non, le n’a d’axe que désaxé, et de tous les côté, du bas vers leHaut des dégoûtvernances que j’appelle : faucons et vautours formant au-dessus de nous un monstrueux hydre volatile de la finance, drone nucléaire, maquillé en colombes d’apparentes dichotomies de manipulation de l’opinion et des peuples.

    Éric Zemmour a bien ramassé l’événement « retournement de veste » de Trump :
    http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/syrie-trump-a-dynamite-sa-propre-campagne-electorale-estime-zemmour-7788067144 : Syrie : "Trump a dynamité sa propre campagne électorale", estime Zemmour ; publié le 11/04/2017 à 09:45. Assez cinglant, merci. Et avec sous-titre en plus ! Excellent billet.

    Résumé : « Le président Trump frappe la Syrie, se brouille avec la Russie mais est aimable avec son homologue chinois. Une politique qui tranche avec sa campagne électorale. Pour Éric Zemmour, signature RTL, "en quelques jours, le président américain a dynamité sa propre campagne électorale."

    Selon lui, Donald Trump "a agi comme aurait agi Hillary Clinton, qui l’a d’ailleurs félicité. Le candidat de ’l’Amérique d’abord’ a rejoué au gendarme du monde", juge l’auteur du Suicide français avant de poursuivre : "Le républicain iconoclaste a remis les bottes de Bush junior et des néo-conservateurs. Le pourfendeur des médias s’est soumis au diktat émotionnel et compassionnel de ces photos d’enfants morts qu’on arbore à chaque fois qu’on veut manipuler l’opinion". Pour conclure que le président des États-Unis devrait "se méfier du baiser qui tue". »

    Peut-être qu’une vraie grosse guerre civile se prépare aux USA et au niveau planétaire simul-tanément en réponse et à cause du Nouvel Ordre Mondial et ses prétentions absolutistes ? Qui sait.. peut-être que Nous avons encore une Âme souveraine et indépendantiste sans savoir son nom, ni oser s’en servir collectivement ?... Sortir du rêve comme du cauchemar nous fait signe d’urgence. Comme le chantait Léo Ferré : « Il paraît que la Vérité est aux toilettes et qu’elle n’a pas tiré la chasse ? La vérité : C’EST DÉGUEULASSE ! »

    https://www.youtube.com/watch?v=0Vu7XUrQAHI : LÉO FERRÉ - Night and Day [Olympia 1972 ]. Ou, retournement de veste à l’américaine. “Et l’encre fait au gens des souvenirs ancrés. Et les nouvelles jouent aux quatre coins du monde. Des nouvelles à la gland [sot, imbécile], des nouvelle du monde. À vous donner l’envie de dégueuler la quadrature ! Night and day. Night and day… » Paroles complètes : http://www.frmusique.ru/texts/f/ferre_leo/nightandday.htm

    Conclusion ontologico-temporelle : https://www.youtube.com/watch?v=Q8ralo7zeIs : « Le pouvoir d’où qu’il vienne, c’est vraiment de la merde ! ».

  • Pierre Grandchamp, 12 avril 13h51

    En conclusion à M. Corbeil qui me traite de « globaliste » : voilà l’argument choc ! Je serais un globaliste.

    La vérité, comme je l’ai expliqué, c’est qu’il faut trouver une solution mitoyenne entre le protectionnisme étroit et le « bar ouvert globaliste ».Par exemple. il faut protéger la gestion de l’offre québécoise en agriculture.

    L’automobile, c’est très dangereux : ça crée beaucoup de pollution pis il y a beaucoup d’accidents mortels. Donc bannissons l’automobile ? Non, essayons d’en limiter les dégâts !

    Je cite Joseph Facal, prof aux HEC et souverainiste :
    http://www.journaldemontreal.com/2017/01/28/vrais-problemes-fausses-solutions

    “Une partie des emplois disparus le sont parce que la technologie les rend
    superflus. Le rejet de la mondialisation ne les ramènera pas.

    Mais il ne faut surtout pas lui opposer des pseudo-solutions qui seraient pires que les maux à guérir.(…)

    Sur le long terme, l’expansion du commerce mondial a profité à l’immense majorité, inégalement bien sûr, au point que nous tenons ses bienfaits pour acquis et ne voyons plus que ses problèmes.

    La compétition commerciale force à s’améliorer, fait baisser les prix et favorise la paix, puisqu’on attaque rarement un partenaire commercial.

    Il faut civiliser la mondialisation, pas lui tourner le dos."

    Voilà, en tout respect !

  • yves corbeil, 11 avril 00h12

    M.Grandchamp,

    Vous dites que je fait dans le sophistique et le simplistique ?

    « D’autre part, vous êtes anti libre échange. Quelle est votre position ? On met des douanes, barrières tarifaires partout ? Bombardier ira vendre ses avions à Terreneuve et dans les TNO et à IPE ? Ses trains au Manitoba pis au Nouveau Brunswick ? »

    À ce que je sache, Bombardier y vends des trains pis des avions partout sur la planète, selon les règles commerciales en place. On est pas isoler et les autres non plus. La seule chose qu’ils cherchent, c’est expliqué dans l’argumentation de S.P Savard-Tremblay.

    « Le libre-échange est pourtant un dossier complexe et multidimensionnel méritant de plus amples études. Nous nous concentrerons ici sur une dimension bien précise : celle de l’enfermement réglementaire des États, de la confiscation de la souveraineté nationale au profit de deux grandes instances de pouvoir : les transnationales aux motivations lucratives et les institutions juridiques, extension supranationale du gouvernement des juges que nous connaissons bien au Canada. »

    En faite votre petite phrase sort d’un merdia de chez nous qui fait la propagande globaliste des élites comme vous. Mais vous je ne suis pas sûre que vous avez saisi tout les tenants et aboutissants de traités. 1600 pages pour le CETA et 6000 pour le PTP.

  • yves corbeil, 10 avril 21h29

    M. Grandchamp,

    Quand même pas ce qu’on peut qualifier de deux de pique.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_E._Stiglitz

    Joseph Stiglitz : la charade du libre-échange transpacifique
    5 OCTOBRE 2015

    « Le prix Nobel d’économie analyse la portée du traité transpacifique qui vient d’être signé : « Cet accord est fait pour gérer les relations de ses membres, et ce au nom des lobbies d’affaires les plus puissants de chaque pays. » Un avertissement de plus, alors que le traité transatlantique est toujours en cours de négociation. »

    « Espérons pour 2016 la défaite du PTP et le début d’une nouvelle ère d’accords commerciaux qui ne punissent pas les faibles et ne récompensent pas les puissants. »

    http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/773601/stiglitz-partenariat-transpacifique-mauvais-bancal-canada-travailleurs-economie-nobel-critique-libre-echange

    https://www.lesechos.fr/14/01/2016/LesEchos/22107-040-ECH_le-retour-du-commerce-administre-menace-le-libre-echange.htm

    Vous allez resté sur vos positions et c’est bien correct. Permettez que je ne partage aucunement votre optimiste.

  • yves corbeil, 10 avril 19h50

    M.Grandchamp,

    Je ne suis pas un expert en droit internationaux et ces traités dépassent mes connaissances. Par contre je peux lire un texte et le comprendre. Donc quand j’ai lu celui-ci, ça a confirmé mes appréhension au sujet de la façon de faire pour tous ces traités.

    Comme je vous ai dis, une fois séparer on ne vivra pas en autarcie, depuis toujours il existe des traités de toutes sortes et ça va continué. Mais présentement le genre de traités qu’ils veulent nous enfoncer dans la gorge, ce n’est absolument rien à l’avantage des populations.

    Vous m’envoyé un texte je me permets de vous envoyez celui qui m’a convaincu que ces traités sont un piège à con pour le peuple.

    http://www.revueargument.ca/article/2016-05-06/670-le-libre-echange-nouvelle-generation--nouvelle-ere-du-despotisme-eclaire.html

  • Pierre Grandchamp, 10 avril 18h10

    @M. Corbeil

    Un cas-type quand il n’y a pas d’entente de libre échange :

    "Les producteurs de bois d’oeuvre québécois ne sont pas au bout de leurs peines. D’ici la fin du mois, ils vont se faire imposer une nouvelle taxe d’au moins 25% sur toutes leurs exportations vers les États-Unis et ils devront de surcroît affronter de nouveaux concurrents qui voudront profiter de leur affaiblissement pour prendre d’assaut le marché américain."
    http://affaires.lapresse.ca/opinions/chroniques/jean-philippe-decarie/201704/09/01-5087059-bois-doeuvre-des-taxes-qui-vont-faire-mal.php

  • Pierre Grandchamp, 10 avril 12h34

    @M. Corbeil

    La chronique de Mme Houda-Pépin ne donne qu’une image partielle de la question syrienne.« Guerre en Syrie et lutte pour le pouvoir aux États-Unis ».Lire ce qu’en dit Samir Saul - Professeur d’histoire, chercheur au CERIUM, Université de Montréal |Actualités internationales-
    http://www.ledevoir.com/international/actualites-internationales/496003/guerre-en-syrie-et-lutte-pour-le-pouvoir-aux-etats-unis

    D’autre part, vous êtes anti libre échange. Quelle est votre position ? On met des douanes, barrières tarifaires partout ? Bombardier ira vendre ses avions à Terreneuve et dans les TNO et à IPE ? Ses trains au Manitoba pis au Nouveau Brunswick ?

    En 2017, le libre échange est incontournable. La meilleure preuve : la Grande Bretagne prie, le ciel et la Reine, que les USA et la Turquie acceptent un accord de libre échange.

    Sauf qu’il faut le baliser…Pis, ça, ce n’est pas facile. A l’ère de l’internet pis de l’intelligence artificielle, parler de protectionnisme étroit relève du fantasme ; d’autre part, une trop grande ouverture serait aussi néfaste.

    Si les USA, avec plus de trois cents millions d’habitants, nous imposent des barrières tarifaires, cela signifie que beaucoup d’emplois vont être perdus chez nous.

    Crier contre le libre échange, pour le Québec, c’est nous tirer dans le pied !

    Quelle est votre position ?

    P.S. Ne confondez pas libre échange(lire ALENA, notamment) avec L’UE.

  • yves corbeil, 10 avril 10h01

    http://www.journaldemontreal.com/2017/04/10/syrie--la-guerre-des-interets

    Rien d’autres à ajouter, tout est dit et expliquer clairement sur l’origine du conflit Syrien par Mme Houda-Pépin.

  • yves corbeil, 9 avril 20h18

    http://www.augusta.com/

    M.Grandchamp,

    Je vous avoue que j’ai été multiculturel toute la semaine. Je voulais tellement que Sergio gagne le Master, sont premier Major et le plus prestigieux à son 74e essai. Le jour anniversaire de son idole Seve Ballesteros décédé en plus, il aurait eu 60ans. Demain je redeviens anti-multiculturaliste, n’en déplaise à Trudeau et Couillard.

    Bonne semaine,

  • J.-L. Thibodeau, 9 avril 20h14

    Pourquoi aide-t-on ISIS” ?

    ’’Pourquoi aide-t-on l’Arabie Saoudite, qui a participé à organiser 9/11 ?’’_

    "Je ne veux pas que mon pays aide des gens responsables de 9/11" :


    Est-ce que le Docteur peut répondre à ces questions concernant la position des politiciens (i.e. leur appui pour le bombardement de la Syrie) ?

    _ Kucinich : No evidence Assad was behind chemical attacks

    https://www.youtube.com/watch?v=Cq1DKoln8WQ

  • yves corbeil, 9 avril 11h31

    Juste pour vous M.Grandchamp,

    http://www.journaldemontreal.com/2017/04/08/le-crime-de-litalie

    Épluchez les médias et vous allez en trouver des tonnes de copies des résultats de ces fameux traités qui enrichissent. Continuez à les appuyer et surtout n’oublié pas d’aller à l’Oratoire pour espérer recevoir votre part.

    La richesse pour tous le monde, bien oui, achetez-vous une concession de Tim Horton vos chances seront meilleurs pour vous enrichir surtout dans les maritimes où ils raffolent de ce café infecte.

    Quand les mégas fournisseurs de bouffe de clowns mono-culturistes auront fait disparaître toutes les fermes à échelles humaines, on ira tous se nourrir dans les Walmard de cette planète de débiles aux profits.

  • Pierre Grandchamp, 9 avril 08h53

    M. Corbeil écrit : « Tous ces bouffons néolibéral pataugent dans le jus stagnant de ce pays depuis toujours et vous vous êtes d’accord avec ça comme Lisée ? ».

    Impossible de discuter avec ce genre d’arguments simplistes et sophistiques.

    Écoutez, les Jacques Parizeau, Bernard Landry…bref, les indépendantistes québécois étaient pro libre échange avec les États-Unis et le Mexique. Les indépendantistes québécois ont appuyé Mulroney, sur cette question.

    En 2017, on ne peut plus vivre en vase clôs. Le Québec et le Canada ont besoin d’un accord de libre échange.A quelque heures en auto, vous vous rendez de Montréal dans le « Grand New York » qui compte quelque 22 millions de population.

    Il s’agit de trouver un équilibre entre un « bar ouvert » et un protectionnisme étroit.Regardez la question du bois d’œuvre.

    Ne pas confondre l’ALENA avec l’Union européenne.

  • Jean-Louis Perez-Martel, 8 avril 22h40

    Afin de comprendre le Nouvel ordre mondial

    Vers la désintégration de l’ axe du mal , en commençant par l’État Islamique et la Corée du Nord, ensuite par la ’’neutralisation’’ de l’Iran :

    « Battre l’EI » avant de stabiliser le pays, explique le secrétaire d’État américain
    http://www.lapresse.ca/international/dossiers/crise-dans-le-monde-arabe/guerre-civile-en-syrie/201704/08/01-5086838-battre-lei-avant-de-stabiliser-le-pays-explique-le-secretaire-detat-americain.php

    *
    Un porte-avions américain et sa flotte en route vers la péninsule coréenne
    http://www.lapresse.ca/international/asie-oceanie/201704/08/01-5086859-un-porte-avions-americain-et-sa-flotte-en-route-vers-la-peninsule-coreenne.php

    ***

    JLPM

  • J. Leger, 8 avril 18h43

    @ M. Beauchamp :

    TRÈS intéressant : ’’La Grande Bretagne, une fois le Brexit décidé, s’est mise à genoux devant Trump et la Turquie pour demander un libre échange.’’

    "Taking Down" British Officials

    Israel conspires against the Mother of Parliaments

    A quite incredible story out of England has not received much media coverage in the United States. It concerns how the Israeli Embassy in London connived with government officials to “take down” parliamentarians and government ministers who were considered to be critical of the Jewish State. It was also learned that the Israeli Embassy was secretly subsidizing and advising private groups promoting Israeli interests, including associations of Members of Parliament (MPs). The story is interesting on several levels, particularly given the recent furor in the U.S. over allegations that Russia has been interfering in American politics.

    [...]

    Indeed, wherever one goes – Western Europe, Canada, Australia, New Zealand and the United States – there is a well-organized and funded mechanism in place ready, willing and able to go to war to protect Israel.

    http://www.unz.com/pgiraldi/taking-down-british-officials/
    _

  • yves corbeil, 8 avril 17h12

    M.Grandchamp, c’est sûr que le jour où nous aurons notre pays, nous allons devoir négocier des ententes avec les autres pays, le but ne sera jamais de vivre en autarcie.

    Mais présentement ce que je veux dire, c’est que ces ententes sont faites pour emplir les poches des banques et des riches proprios des multinationales. Pas le genre de traités ou tu fais une bonne affaire pour ton peuple.

    Et pour appuyé ce que j’avance, c’est en vous nommant les vendeurs qui représentaient le Canada par le fait même le Québec, les Charest, Johnson et compagnie. Ça part mal en esti mettons.

    Tous ces bouffons néolibéral pataugent dans le jus stagnant de ce pays depuis toujours et vous vous êtes d’accord avec ça comme Lisée ??

  • Pierre Grandchamp, 8 avril 16h49

    M. Corbeil a écrit : « Toutes les positions de Clinton étaient en faveur de l’oligarchie militaro-industrielle et là Trump vient de tomber dans le panneau ».

    Ça fait longtemps qu’il « est tombé dans le panneau ». Il est entouré de banquiers, de financiers et de gens d’affaires. Il a déréglementé les banques et les affaires, ouvert les valves au charbon. Il veut couper drastiquement dans les budgets de l’environnement et donner des milliards de dollars aux industries fabricant des équipements pour les forces armées. Il a l’attitude du va-t’en-guerre !

  • Pierre Grandchamp, 8 avril 15h22

    M. Corbeil a écrit : « comment peux-tu être indépendantiste et être en accord avec le libre échange tel qu’on le voit dans ces traités. »

    Les indépendantistes ont fait partie des promoteurs du libre échange avec les USA et le Mexique. Qu’il faille en rediscuter 23 ans plus tard, j’en suis !

    Il faut trouver une solution entre le protectionnisme et un libre échange trop ouvert.

    Du libre échange, j’en fais à tous les jours quand je vais au dépanneur, à l’épicerie, à la banque, sur Kijiji……

    Le Québec avec ses 8,3 millions a besoin d’un accord de libre échange.

    La Grande Bretagne, une fois le Brexit décidé, s’est mise à genoux devant Trump et la Turquie pour demander un libre échange.

  • yves corbeil, 8 avril 14h07

    M.Grandchamp, vous avez votre opinion sur Lisée et moi j’ai la mienne. Toutes les positions de Clinton étaient en faveur de l’oligarchie militaro-industrielle et là Trump vient de tomber dans le panneau.

    Pour ce qui est de Lisée, j’y crois pas à sa vision globaliste, comment peux-tu être indépendantiste et être en accord avec le libre échange tel qu’on le voit dans ces traités. Tout cela c’est le fric économique des banques et du patronat puis ya les libéraux de Couillard et Trudeau pour ça.

    Le parti Québécois de Lisée, c’est devenu de la frime pour prendre le pouvoir, rien d’autre et le pays y s’en balance comme la base de son parti avec ses positions et ses petits jeux politiques à gauche et à droites.

  • yves corbeil, 8 avril 11h14

    Une chose qui transpire de cette télé-réalité sur fond de conflit, l’insignifiance du Canada sur la scène internationale et la nulité de son premier. Il est d’une tristesse gênante tout comme ceux que nous avons au Québec. On en prends tout un coup comme citoyen où les futilités occupent le même espace médiatique que les choses plus sérieuses. Quand le punch est passé, on passe au prochain scoop et le monde s’en calisse, parlez nous donc du fléau des nids de poule à Montréal, ya des piétons qui se tournent les chevilles pis des cyclistes qui pètent leurs ’’tires’’.

  • Pierre Grandchamp, 8 avril 09h52

    M. Corbeil a écrit :
    « Pour ce qui est de la position Lisée, il a totalement perdu mon estime le jour ou il s’est prononcé pour Clinton, zéro vision »

    L’immense majorité des indépendantistes n’étaient pas pro Trump. Vous êtes d’accord de déshabiller le Ministère de l’Environnement pour habiller les militaires ?
    Vous êtes d’accord avec les positions de Trump sur : l’Obamacare, les armes à feu, la dérèglementation des banques et des milieux d’affaires, la négation du réchauffement climatique ? L’évidente misogynie du personnage ?

    La vision de Lisée : 100% vision.

    L’immense majorité des indépendantistes n’appuyaient pas Trump.

    Le temps donne raison à Lisée : Trump accumule les gaffes l’une après l’autre !

  • Gaston Carmichael, 8 avril 08h34

    ... et le Bloc Québécois y va de sa petite crotte :

    Ottawa, le 7 avril 2017 – Voici la déclaration qu’a faite la chef du Bloc Québécois, Martine Ouellet, en compagnie du chef parlementaire Xavier Barsalou Duval et de la députée de Repentigny, Monique Pauzé :

    « Le Bloc Québécois condamne les frappes aériennes du régime de Bachar Al-Assad sur le village de Khan Cheikhoun, qui ont tué des civils et des enfants. Nous condamnons aussi l’utilisation d’armes chimiques, par quelque camp que ce soit.

    « Le Bloc Québécois demande une enquête onusienne pour faire la lumière sur l’utilisation d’armes chimiques lors du raid aérien. On se rappellera qu’en 2013, lors d’une attaque chimique dans le quartier de La Ghouta à Damas, le régime de Bachar Al-Assad avait d’abord été pointé du doigt. Mais l’enquête menée par Carla Del Ponte, membre de la commission d’enquête indépendante chargée d’enquêter en Syrie et précédemment procureure générale du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie, établissait que c’était plutôt l’œuvre de rebelles djihadistes. En conclusion, Mme Del Ponte affirmait : ‘‘Nos enquêtes devront encore être approfondies, vérifiées et confirmées à travers de nouveaux témoignages, mais selon ce que nous avons pu établir jusqu’à présent, pour le moment ce sont les opposants au régime qui ont utilisé le gaz sarin’’.

    « Il faut donc être très prudent. Il faut éviter de refaire les mêmes erreurs que dans le passé, comme lors de l’intervention américaine en Irak en 2003, qui était basée sur des informations erronées, sur des alternative facts.

    « L’attaque de missiles américains était donc prématurée. Il faut éviter une escalade de la violence : la résolution du conflit passe par une action multilatérale des Nations Unies et non par une action unilatérale, comme en Irak. Un Québec indépendant travaillera de façon multilatérale et avec des informations confirmées avant de prendre part à une intervention armée. »

  • A Paquet, 7 avril 23h20

    @ M. Verrier

    Couillard ,Lisée, Justin Trudeau appuient les frappes us sur la Syrie !
    LCN a déniché 2 personnes très agées qui appuiaient Trump !
    Sont t`ils en train de forger l`opinion publique ?
    Si la guerre mondiale reprend pour de bon c`est quoi le
    risque que les jeunes québécois subissent une troisième
    conscription du Canada ?
    Y a t`il un chef politique en mesure de contrer Ottawa ?
    Le quel des deux est le moindre mal pour les Québécois ?
    Subire une troisième conscription du Canada ou un référendum ?
    Ça serait intressant si un érudit en politique en ferait l`exercice pour démontrer le danger des décisions d`Ottawa sur la vie des Québécois français !Question de réveiller le peuple !

    http://www.journaldemontreal.com/2017/04/05/de-moins-en-moins-de-soldats

    http://www.journaldemontreal.com/2017/04/07/le-canada-appuie-les-efforts-pour-mettre-fin-aux-attaques-chimiques

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_de_la_conscription_(1944)

  • Jean Brilland, 7 avril 22h27

    On aurait voulu faire pire, on aurait pas pu. Le jupon de Lisée trempe dans la boue...ou serait-ce de la "crotte"...?

  • Gilles Verrier, 7 avril 21h50

    ... et le Parti québécois y va de sa petite crotte :

    Communiqué du Parti québécois - 7 avril 2017

    Situation en Syrie - Déclaration de l’opposition officielle

    Québec – Le chef de l’opposition officielle, Jean-François Lisée, ainsi que le porte-parole du Parti Québécois en matière de relations internationales, Stéphane Bergeron, ont fait la déclaration suivante au sujet de la situation actuelle en Syrie.

    « Depuis plusieurs années, nous déplorons et condamnons la barbarie du régime syrien. L’utilisation d’armes chimiques, qui plus est contre des civils, est un des pires crimes de guerre qu’on puisse commettre. Le Québec doit soutenir toute tentative de résolution du conflit syrien, et cela passe nécessairement par une action concertée de la communauté internationale et des Nations Unies.

    Nous appuyons les initiatives visant l’anéantissement de Daesh et le départ de Bachar al-Assad. Ce régime odieux doit impérativement être stoppé afin que le peuple syrien puisse enfin aspirer à des jours meilleurs. En terminant, nous avons évidemment une pensée pour toutes les victimes du conflit, ainsi que pour les Québécoises et les Québécois ayant de la famille ou des proches en Syrie. »

  • yves corbeil, 7 avril 20h03

    « manipulé par l’oligarchie militaro-industrielle à la surpuissance d’argent »

    Vous visez dans le mile, qui a intérêt à poursuivre l’oeuvre que Clinton voulait poursuivre avec sa présidence.

    Trump est tombé dans le panneau comme l’amateur qu’il est en géopolitique. Pour voir si Assad et Poutine étaient aussi stupide pour lancer une attaque chimique là maintenant. Faut être aveugle et peu connaissant pour croire à cela.

    La suite sera intéressante car Trump n’ira pas plus loin et un autre attentat du genre est à prévoir. Pas impossible que ça se produise au US avec revendication Moyen Orientale.

    Pour ce qui est de la position Lisée, il a totalement perdu mon estime le jour ou il s’est prononcé pour Clinton, zéro vision sur la situation des dominateurs du globe. Certainement pas avec lui qu’on va faire un pays qui a de l’allure icitte.

  • Jean-Louis Perez-Martel, 7 avril 20h02

    Donald J. Trump face à l’ axe du mal  : Iran-Corée du Nord-État Islamique, laissé pour compte par l’imposteur Barack Hussein Obama et ses complices anti-USA

    Syrie : le régime de Bachar al-Assad survit sous perfusion financière de l’Iran
    http://geopolis.francetvinfo.fr/syrie-le-regime-de-bachar-al-assad-survit-sous-perfusion-financiere-de-liran-70791

    *
    Pourquoi Vladimir Poutine veut sauver Bachar Al-Assad en Syrie
    https://www.challenges.fr/tribunes/pourquoi-poutine-veut-sauver-bachar-al-assad-en-syrie_38579

    *
    Corée du Nord : les États-Unis prêts à « agir seuls » si besoin
    http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201704/07/01-5086494-coree-du-nord-les-etats-unis-prets-a-agir-seuls-si-besoin.php

    *

    La mainmise militaire de l’Iran sur la Syrie
    http://www.lemonde.fr/syrie/article/2017/03/29/la-mainmise-militaire-de-l-iran-sur-la-syrie_5102556_1618247.html#MHc8gkiyu4eIk8OD.99

    ***

    JLPM


    Note : ce ne sont que quelques informations afin de comprendre la dégradation de l’actuelle impasse géopolitique mondiale.

  • Ernest Dufresne, 7 avril 19h37

    Depuis le temps que les USA cherchaient une occasion de faire la guerre, même la troisième mondiale. Le système est prêt. Les banquiers, les oligarques, les illuminatis sont prêts, leurs villes souterraines les attendent. On massacre des innocents pour préparer les populations à la guerre, pour les scandaliser, leur faire accepter une guerre destructrice d’envergure car celle qui s’en vient le sera. Qu’est devenu l’humain, que sont devenus ces individus dénués d’humanité qui concoctent justement ces guerres ? Les mots me manquent pour exprimer mon dégoût face à ces sauvages sanguinaires à cravate. Voilà la mondialisation planifiée de longue date. Asservir les peuples par l’horreur.

  • J-L. Leger, 7 avril 19h07

    L’OTAN veut créer une ’’no-fly zone’’ en Turquie = un acte de guerre.

    NON, le Québec ne servira pas à aller détruire un énième pays pour acheter une autre année de vie à la Nato NarcoPétropiasse.

    Aux menteurs des ’’pseudo-medias’’ québécois et aux politiciens MENTEURS, MANIPULATEURS :

    Philip Giraldi, former CIA officer and Director of the Council for the National Interest, says that “military and intelligence personnel,” “intimately familiar” with the intelligence, say that the narrative that Assad or Russia did it is a “sham,” instead endorsing the Russian narrative that Assad’s forces had bombed a storage facility.

    Giraldi’s intelligence sources are “astonished” about the government and media narrative and are considering going public out of concern over the danger of worse war there. Giraldi also observes that the Assad regime had no motive to do such a thing at this time.

    https://scotthorton.org/interviews/4617-philip-giraldi-says-ic-military-doubt-assad-gas-narrative/
    _

  • Alibaba, 7 avril 18h21

    "Une carte déjà comprise dans le jeu du chaos total et totalitaire prévu par les globalistes afin d’instaurer par un nouvel ordre planétaire, sous bannière salvatrice hyper-répressive et liberticide, leur gouvernance ultraélitiste d’absolue domination."

    Et vous croyez que ca se passera ce chaos total ?

    Je vous invite à visionnez ce documentaire de Coline Serreau : "Solutions locales pour un désordre global...

    D’ici là, on peut lire aujourd’hui dans le fil de presse : "Le gouvernement Couillard cautionne les frappes américaines en Syrie"

    ...n’importe quoi !!!!!

  • Gilles Verrier, 7 avril 12h39

    « Sans déclaration de guerre et sans prendre le temps de rassembler l’ensemble des faits sur la situation, nous apprenons en dernière heure que les États-Unis ont envoyé plusieurs dizaines de missiles cruises sur des installations syriennes. Aucun souverainiste qui défend sa propre souveraineté, comme celle des autres, ne peut soutenir une agression aussi cavalière d’une superpuissance contre un petit pays qui ne demande qu’à vivre en paix. Le geste des États-Unis constitue une escalade délibérée et une agression unilatérale qui ne fera que compliquer le contentieux moyen oriental et aggraver les tensions. Pire, cela risque de nous rapprocher d’un troisième conflit mondial qui, à coup sûr, ne fera aucun gagnant. »

    http://www.lebonnetdespatriotes.net/lbdp/index.php/rdp/rdplbdp/item/11739-07042017-agression-américaine-contre-la-syrie

  • Gilles Verrier, 7 avril 12h28

    « Cette agression impérialiste à visage découvert marque la fin d’une séquence politique. Comme les autres, Trump est le pantin du lobby militaro-industriel. Les USA, c’est la guerre. Ils en vivent, ils aiment ça, et ça ne changera jamais tant qu’ils ne se seront pas pris une bonne dérouillée. »

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/en-syrie-agression-imperialiste-a-191573

  • Pierre Grandchamp, 7 avril 12h02

    @ M. Lauzon

    J.F. Lisée représentait parfaitement la majorité des indépendantistes québécois lesquels n’appuyaient pas Trump. Pour différentes raisons, en particulier : le côté misogyne et grossier du personnage, l’Obamacare, l’appui de Trump aux armes à feu, sa position sur l’avortement, sa négation du réchauffement climatique, son style criard et belliqueux.

    Le temps est en train de donner raison à Lisée.

    P.S. Le plus comique, il est de plus en plus clair que Poutine et la Russie ont manigancé en faveur de Trump

  • Pierre Grandchamp, 7 avril 08h24

    Trump s’est acculé lui-même "au point de bascule".Lui et deux de ses ministres, ainsi que la représentante USA à l’ONU, se sont dédits là-dessus, en moins d’une semaine.

    Comment ne pas rappeler qu’il veut déshabiller le Ministère de l’Environnement pour augmenter DRAMATIQUEMENT les budgets militaires !

    « Pour l’heure, sa diplomatie en est une, bancale, de menaces et d’intimidation — pendant que s’y conjugue sur le terrain, depuis son arrivée au pouvoir, une intensification des opérations militaires américaines contre le groupe État islamique en Syrie et en Irak. M. Trump jappe fort et risque à tout moment de mordre. Il est prisonnier d’une logique exclusive du recours à la force. »
    http://www.ledevoir.com/international/etats-unis/495861/donald-trump-diplomatie-des-menaces

  • Pierre Grandchamp, 7 avril 08h09

    Jean-François Lisée avait vu juste !

    Un président des USA narcissique, impétueux,changeant d’idées comme il change de chemises.

    Ce bonhomme-là est DANGEREUX à cause de son caractère imprévisible et narcissique.

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
7 595$  13%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 23/04 René Ricard : 50$
  • 23/04 Jacques Coulombe Ltée : 20$
  • 22/04 François Dubois : 20$
  • 20/04 André Daoust : 40$
  • 19/04 Jacques Tremblay : 50$
  • 19/04 Simon Garneau: 25$
  • 19/04 Simon Bergeron: 5$
  • 18/04 À la mémoire d'un grand patriote, Bernard Frappier: 10$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités