«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

La Saint-Jean des patriotes

Bonne fête nationale !

Souvenez-vous de vos rêves

Chronique de Marie-Hélène Morot-Sir
samedi 24 juin
815 visites 8 messages

On dit que dans la nuit des temps
les hommes allumaient des feux
au soir de la Saint-Jean
pour qu’une fois par année
la lumière puisse triompher
de la grande noirceur.

Et ce soir
à l’heure de célébrer la fête de la lumière
l’heure est venue de dire aux citoyens de ce pays
et au restant du monde que nous sommes là
avec le feu bien allumé dans nos mains
et que nous y serons avec nos musiques et nos chants
jusqu’au bout de la nuit,

jusqu’au jour où le grand jour va se lever si nous avons vécu dans la peur de disparaître
et dans l’oubli d’être fiers de nous-mêmes
si nous avons longtemps été tenus à l’écart des décisions
dans nos hivers de glace et de survivance
nous savons les peines de l’exclusion
et nous disons à ceux qui peuvent se sentir ce soir exclus de la fête
que ce pays que nous voulons
nous le voulons avec eux.

Nous avons dans nos veines
le sang chaud des étés indiens et de la laine tricotée serrée
mais nous avons aussi de l’Europe et de l’Amérique dans le sang.

Notre nationalisme n’est rien d’autre
que la manifestation positive de notre instinct de survie
comme aujourd’hui le nationalisme ukrainien est l’instinct de survie des Ukrainiens
comme celui des Irlandais et des Tchèques et des Slovaques
qui ont choisi de se laisser vivre en paix
ensemble et chacun de leur côté
notre nationalisme n’est pas régional et coupé du monde
il est international et dans le monde
commun à tous les peuples qui ont soif d’être eux-mêmes
et de décider de ce qu’ils deviendront.

Et ce soir nous avons le devoir de nous souvenir de nos rêves
et par nos chants et nos musiques
lancés dans le génie de cette langue qui est la nôtre
de renouer avec l’aventure d’être ce pays

Et que les habitants de cette terre soient nés
en Italie en Haïti en Gaspésie ou sur la rue Saint-Denis
qu’ils sachent que le flambeau leur est tendu
que la fête d’aujourd’hui est aussi la leur
parce qu’elle est celle de la lumière

Courts extraits d’un poème de Dominic Champagne

Sur le plan symbolique, le 24 juin rappelle chaque année le souvenir de l’ancienne Nouvelle-France, mais au fil des ans, la manière de fêter la Saint-Jean-Baptiste a bien évidemment évolué.

Lorsque la Nouvelle France a été cédée à l’Angleterre au traité de Paris du 10 février 1763 les habitants, ces descendants français, passés sous le régime anglais, durent lutter pour conserver leur langue, leur culture et leur religion ainsi que leurs traditions françaises. La population et le clergé avaient fait de la Saint-Jean-Baptiste une fête qui célébrait leur ferveur pour la mère-patrie.

Des années plus tard, les habitants de la province canadienne du Québec chercheront une date pour leur fête nationale, ainsi Ludger Duvernay, président de la Société Saint Jean-Baptiste proclamera en 1834 ce 24 juin, jour de la Saint-Jean-Baptiste, la Fête nationale des Canadiens français.

Il officialisera simplement une tradition déjà bien établie.

C’est donc ainsi que la Saint-Jean s’est transformée en une véritable fête nationale pour tous les Québécois, ce que l’Assemblée nationale a confirmé en la proclamant officiellement Fête nationale du Québec.

Pendant ces jours de fêtes et de rencontres, les Québécois prennent davantage conscience qu’ils sont différents au sein de cette fédération de provinces canadiennes..

Cela fait donc plus de quatre siècles que, le 24 juin, les Canadiens Français devenus aujourd’hui Québécois soulignent leur fierté d’être ce qu’ils sont.

Peuple français tout d’abord, installé en Amérique septentrionale depuis plus de quatre cents ans, il s’est petit à petit constitué au fil des siècles avec un apport de plus en plus important d’autres populations, principalement depuis l’arrivée du régime britannique, faisant de lui une communauté nationale singulière sur le continent.

Le peuple québécois a démontré historiquement sa résistance à l’assimilation linguistique, sa farouche détermination inlassable à conserver sa langue et sa culture françaises et cela, dans un contexte politique qui a été, le plus souvent, réfractaire à l’existence même et au libre exercice de ses droits linguistiques fondamentaux.

Cette résistance, il l’a mené seul, sans soutien sans aide extérieure. Pendant presque deux siècles, les descendants des Canadiens Français devenus Québécois, furent laissés à eux-mêmes…
Puis vint Charles de Gaulle qui, en juillet 1967, a tenté de réparer un peu le triste oubli de la France à leur égard.

Toutefois, l’avenir de la langue française sur les bords du majestueux fleuve Saint-Laurent, ce magnifique Kaniatarowane-neh, de son nom amérindien, n’est pas encore aujourd’hui assuré, il dépend de la tutelle fédérale d’Ottawa qui a entraîné le Québec dans un bilinguisme qui le défavorise sur son propre territoire historique.

La bataille de la langue française n’est donc pas encore gagnée...

Terre d’accueil et de tolérance, extrêmement diverse dans son impérissable racine française, le Québec est un exemple fascinant de résistance culturelle et d’ouverture sur le monde. Ainsi à nouveau en ce 24 juin 2017 vous réaffirmez ce désir.

Le destin de cette Nouvelle France, devenue aujourd’hui le Québec, est inégalé dans celui du reste du monde, c’est pourquoi en ce soir de la Saint Jean, lors de ce rendez-vous annuel donné à tous les Québécois, indépendamment de leurs origines, de leurs appartenances culturelles ou politiques, il est merveilleux de partager ce rêve merveilleux de parler le Français en cette terre d’Amérique du Nord, malgré tout ce qui a été mis en travers de sa route.
Saluons ce petit miracle en constatant combien il existe encore de personnes désirant entraîner toutes les autres dans ce rêve.

Bonne fête de la Saint Jean, bonne fête nationale à tout le Québec

Commentaires

  • jean b, 26 juin 10h59

    On se souvient que nos pensées créent ?

    Merci pour ce beau texte. C ’est est un heureux rappel.

  • Pierre Bourassa, 25 juin 21h23

    Souvenez-vous de vos rêves

    Merci ! Un texte avec des ailes.

  • yves corbeil, 25 juin 14h41

    Pour continuer dans le même sens du Je Me Souviens.

    Tous ces beaux lieux à Montréal, Québec y porte presque tous des beaux noms qui nous rappelle nos racines du Québec.

    Parc du Pélican ?

    Parc Square Cabot pour Sébastien je suppose ?

    Parc des Faubourgs en l’honneur des anciens faubourgs ou le peuple se faisait exploité au début de l’industrialisation,

    Parc St-Gabriel pour l’archange je suppose

    Parc St-Viateur pour les bagels ?

    Parc Molson pour la ligné de patriotes qu’ils ont enfanté

    Parc Square-Dézéry, c’est plutôt Raymond-Préfontaine descendant de Toussaint Fournier,

    Parc Sir Wilfrid Laurier un grand libéral fédéral

    Place de Castelnau ? en l’honneur de Jackie Robinson ?

    Parc West-Vancouver ? en l’honneur des trappeurs qui ont découvert le Canada ?

    Parc de Normandville ? en l’honneur du conteur ?

    Parc Léonidas-Dufresne bon eux autres y savent y faire http://www.histoirevaldavid.com/html/histoire_fiche.php?id=37

    Parc de Rapides ? pour se rappeler les noyés et les Iroquois ?

    Parc St-Mark à Longueuil ? en l’honneur Michel Chartrand mais pas encore renommé

    Le centre Harpel de Ste-Anne de Bellevue en l’honneur de James John un personnage important du coin http://www.memorablemontreal.com/print/batiments_menu.php?quartier=16&batiment=276§ion=Array&menu=histoire

    Maison Antoine Beaudry, parc Marcel Léger un homme à tous faire ministre de la première heure au PQ

    Parc Davies ?

  • yves corbeil, 25 juin 13h32

    J’allais oublié, tous ces beaux parcs de la ville du bouffon libéral fédéraliste sont tout près d’une station de métro, tous le monde qui habitent Montréal on surement une passe de métro, puis pour les cyclotouristes il y a des bixis subventionné en masse.

    Enfin pour les gens qui viennent de l’extérieur bien profiter s’en pour vous écoeurez avant les élections 2018 en vous y rendant en auto au travers les connes oranges pour visionner le sapin de Noël Jacques-Cartier à $$$40 millions du gros Coderre, comme ça vous aussi vous saurez pourquoi vous mettez un X su’l bulletin de vote au prochaine.

    Si 2018 est un succès pour eux autres, je me demande si Coderre va fêter le 377e l’été suivant avec une grosse subvention de nos taxes du provincial et fédéral.

  • yves corbeil, 25 juin 11h40

    Une dernière chose Mme Morot-Sir avant qu’on se quitte et que les gens aillent fêter le 375e de Montréal et la fête de leur beau Canada la semaine prochaine.

    Voici la programmation de plusieurs documentaires qui tourneront partout sur l’île de Montréal malheureusement dans pas assez d’autres endroits au Québec, mais quand même, c’est un effort colossale pour sensibiliser les gens sur ce qu’ils se passent dans notre monde.

    http://cinemasouslesetoiles.org/

    http://cinemasouslesetoiles.org/grille-horaire/

    http://cinemasouslesetoiles.org/localisation/

    Tous ces films devraient être obligatoire pour tous ceux qui vont voter en 2018 et ceux-là qui voteront en 2022 question d’être mieux préparer.

    On semble incapable d’intéresser plusieurs d’entre eux avec les moyens traditionnels qu’on utilisent depuis des décennies alors peut-être qu’avec des films les gens sortiront de leurs quotidiens, que les jeunes s’y intéresseront aussi et que ça fera boule de neige pour rester dans les changements climatiques.

    http://cinemasouslesetoiles.org/medias/revue-de-presse-2/

    Comme on peut voir ici, c’est pas la grosse presse des Desmarais qui en fait la promotion, pas grave d’autres s’en charge.

    TOUS ces films devraient aussi rejoindre TOUS les nouveaux arrivants passés et réçents, question de leur rappeler d’où ils viennent et comment se comportent ceux-là même qui les ont convaincu que le Canada était le plusss beau pays du monde. Ils constateront que ce Canada-là est absolument pas différents des autres qui pillent et saccages la planète. La seule différence c’est que ici on est pas encore atteint par la guerre et le terrorisme de masse, mais ça s’en vient car avec les politiques hypocrites du Canada et celle de notre chirurgien à la tête du Québec on y échappera pas.

    Donc à propager sur tous les réseaux sociaux par ceux qui sévissent sur ces réseaux.

    Bon visionnement et si vous allez dans ces parcs où il y aura plusieurs échanges, OSEZ poser les questions qui vous chicotent et échangez avec vos voisins de parterres, vous allez vous rendre contre qu’on ne se parlent pas assez et que finalement on pourraient peut-être s’entendre sur le genre d’endroit qu’on voudraient partager ensemble dans le future avant qu’il ne soit trop tard.

  • yves corbeil, 25 juin 10h18

    En passant, le placement de Daoust en notre nom dans la série C, y va pas trop bien au Bourget, 0, zéro, nùll, null, nula, ling, yeong, zéru, céro, commande, ça va prendre une AUTRE tournée économique mon Couillard.

    Ça aussi faudrait pas que le petit peuple l’oublie en Octobre 2018. Moi si j’étais dans les hautes instances du PQ, je commencerais à préparer la liste des choses à se souvenir en vue de la campagne à venir, pis finalement parler de pays car il n’y a aucun autre but que celui-là pour notre survie en français en Amérique anglophone.

  • yves corbeil, 25 juin 09h38

    Je me souviens...de rien.

    Regardez autour de vous, on assiste à une reprise en pleine air de la voix avec une grande partie des faux souverainistes qui iront aussi chanter les chansons des autres à Ottawa la semaine prochaine.

    La frilosité des dirigeants du seul vrai parti indépendantiste va faire imploser ce qui reste de fierté nationale pour bâtir un pays. 2022 quand la base des militants vieillie comme le reste de la population y risque d’en rester moins debout pour l’élection suivante. On parle souvent du chef de la CAQ qui mange à tous les râteliers, que dire de celui du PQ qui est prêt à aller manger dans le West Island pour prendre le trône dont il rêve depuis...

    Je ne vais pas voter autre chose parce que je ne l’ai jamais fais et en serait incapable mais le slogan sur les plaques de chars faudrait en trouver un autre parce qu’il y en a de moins en moins qui se souviennent et les suivants ne savent tout simplement pas ou/et ne sont pas intéressé à savoir non plus.

    Finalement Parizeau avait raison et la mondialisation globale économique avec les deux capitaines Canada en chef aux deux paliers aura fait le reste pour endormir le peuple en voie d’extinction dans la con fédération.

    Y vont manger des cuisses de grenouilles dans peu de décennies dans cette belle marmite multiculturelle alimenté au gaz de l’ouest qu’ils ont érigé sur notre territoire et même pas besoin de faire trop d’effort, ça saute dedans avec un plaisir niais pour avoir l’air ouvert comme les autres et se prendre en selfie pour le diffuser en plussss.

    Oui c’est ça, bonne st-jean en minuscule comme la fête quand je compare au fête de ma jeunesse qui me semble tellement loin.

    Finalement Lisée est aussi utile au parti que le gnochon qui dirige le CH dans le marché francophone du Québec à Montréal. Deux ans sans québécois au repêchage avec seulement Phillip Danault comme porte drapeau dans le ’’gros’’ club.

  • Ivan Parent, 23 juin 23h54

    Mme. Morot-Sir,

    Malgré cette tempête politique que vous-même vivez, vous trouvez le moyen de nous motiver à continuer à lutter pour que le coin de terre que nos ancêtres, en arrivant de France, ont défriché pour en faire un pays, ne devienne pas, dans quelques générations, le vague souvenir d’un folklore en déclin.

    Nous avons eu à lutter contre un conquérant impitoyable mais maintenant, nous devons lutter contre certains des nôtres, devenus les laquais de ces conquérants, les vendeurs du temple, personnages des plus méprisables, avides de pouvoir, égoïstes et assoiffés de rentrées monétaires incessantes.

    Mme Morot-Sir, votre texte est un appel fraternel à une prise de conscience salvatrice. L’endormissement que l’on observe dans une grande partie de la population, creuse lentement, mais sûrement notre tombe nationale, notre disparition à plus moins longue échéance.

    Nous vivons dans un siècle de propagande, de mensonges éhontés alimentés par des médias au service du 1% prédateur. Votre texte nous apporte une part d’oxygène extrêmement bénéfique.
    Merci Mme. Morot-Sir d’être là, avec nous, malgré la distance.

    Ivan Parent

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Fête Nationale
Bonne Fête Nationale

.

La Nation, c’est d’abord un vouloir-vivre collectif

.

Et pour ceux dont la flamme vacille, cet hymne à l’espoir qui a tenu Bernard Frappier, le fondateur de Vigile, en vie jusqu’à son dernier souffle

.

Tant qu’y a d’la lutte, y’a de l’espoir
Tant qu’y a d’la vie, y’a du combat
Tant qu’on se bat, c’est qu’on est d’bout
Tant qu’on est d’bout, on lâchera pas
La rage de vaincre coule dans nos veines
Maintenant tu sais pourquoi on s’bat
Notre idéal : bien plus qu’un rêve,
Un autre monde, on n’a pas l’choix

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
11 925$  20%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 21/07 Jean-Robert Primeau: 50$
  • 21/07 Ginette Doiron: 10$
  • 21/07 Andre Laflamme: 100$
  • 21/07 Gilbert Paquette: 10$
  • 19/07 Alain Tousignant: 5$
  • 19/07 Patrice Albert: 5$
  • 19/07 Michel Arteau: 10$
  • 16/07 Gilles Harvey: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités