«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Michel David et Gilles Duceppe contre Martine Ouellet

Siéger à Québec et diriger un parti indépendantiste à Ottawa

Le Bloc n’a pas de leçon à recevoir de ces gérants d’estrade

Tribune libre de Vigile
mercredi 21 décembre 2016
370 visites 4 messages

Le journaliste fédéraliste Michel David s’appuie aujourd’hui sur une déclaration de Gilles Duceppe pour écrire dans Le Devoir « qu’il y aurait un tollé si un député de la Chambre des communes avait pris la direction d’un parti à l’Assemblée nationale. Il cite par exemple feu l’Equality Party des anglophones.


Je suis surpris de voir une telle réaction.

Pour une cause (indépendantiste) qui veut lier les deux paliers, y voir une incompatibilité est insensé.

C’est l’union législative, une convergence concentrée à Québec, pour rapatrier tous nos droits la constitution incluse. Rapatrier les droits d’Ottawa. Chercher l’erreur !

Pourquoi ne pas avoir dénoncé la concertation des 150 ans des militants et dirigeants des partis fédéralistes à Ottawa et à Québec de tirer les ficelles, de s’échanger des services, des dirigeants, des chefs. La raison est bien simple : la convergence politique d’intérêt est normale et éthique. Les photocopieurs, moins.

Pourquoi mettre en garde les indépendantistes qui n’ont gagné que des victoires éthiques sur l’essentiel ?

Que la personne occupe une fonction d’élue au provincial et s’active au palier fédéral ou l’inverse est le cas de toute l’histoire du Canada de s’immiscer avec le personnel et tout le tralala. Contre les "Canayens" là où ça compte, les fédéralistes se sont battus comme des chats de ruelle !

L’Equality Party/égalité parti n’ira jamais jouer à Ottawa. Votre argument ne tient pas la route. Ils ont des amis en les Dion de libéraux qui les appuient à Québec. Tous indépendantistes seraient heureux que les fédéralistes se cannibalisent.

Gilles Duceppe a été un chef aux stratégies molles, lui qui se donnait l’apparence de fermeté, elles ont abaissées les exigences du combat indépendantiste en gentleman de parloir. Si son efficacité se mesure à l’avancement de la cause, il n’a aucune leçon à donner. Et l’éthique aux honneurs ne donne pas de victoire.

Le danger est archiconnu, ne pas utiliser les effets et le personnel payé par l’Assemblée nationale pour des activités partisanes. Tout le monde sait que ce n’est pas respecté.

À Ottawa, ils n’ont pas de compte à rendre à un palier inférieur. Et la Cour leurs donnent raisons contre toute éthique ou morale : lors des mesures de guerre, les référendums et j’en passe ! Et les 100 000 $ à Charest et le Sénatorium.

Alors, d’être plus catholique que le pape me surprend.

Il n’y a pas de quoi fouetter un chat !

Commentaires

  • François Ricard, 22 décembre 2016 14h57

    Je suis certain que Mme Ouellet pourrait sièger à l’Assemblée nationale comme indépendante et assumer aussi le rôle de chef du Bloc en même temps. Et je suis persuadé qu’elle ferait un excellent travail dans les deux cas.
    Par ailleurs, je ne suis pas sûr que cette double efficacité serait effectivement perçus par la population. C’est comme pour la justice. POn dit qu’il faut qu’il y ait justice et apparence de justice.
    En politique, les apparences sont souvent plus importantes que la réalité.
    Personnellement je crois, pour le bien du PQ et du Bloc, que Mme Ouellet ne peut cumuler les deux fonctions en même temps. Ou bien elle siège à Québec comme élue du PQ. Ou bien elle démissionne, et assume le rôle de chef du Bloc....Ou elle attend avant de prendre les rênes du Bloc.

  • Pierre Grandchamp, 22 décembre 2016 12h30

    "Gérants d’estrade", "idiots utiles".

    Imaginez un instant Gérard Deltell, siégeant à Ottawa, chef de la CAQ. Et cumulant les 2 postes.

    Être député(e)=poste à plein temps. Pis, ton personnel politique n’est pas payé pour régler les problèmes de demande de citoyenneté ou les problèmes d’assurance chômage. Une fois que la personne est élue député(e), elle doit être au service de TOUS les citoyens de son comté.

    L’idéal : un chef du BLOC à plein temps !

  • Blondin Michel, 21 décembre 2016 19h08

    @ François Ricard,

    Merci de la question, elle me permet de clarifier certains points.

    Le parti indépendantiste Québécois au palier fédéral doit prendre son envol avec une cheffe élue, le cas échéant, le plus rapidement possible.

    Voici d’autres arguments :

    1- Il y a moyen de faire en sorte que la cheffe potentielle puisse intervenir dans l’actualité maintenant et de faire une concertation et une convergence qui préparent le terrain de la prochaine élection en 2018.

    2-C’est long de faire des convergences, il ne faut pas attendre.
    3-Jean Duceppe sait que l’on ne devient pas cheffe d’un parti en criant ciseaux. Il a pris quelques années avant de se construire une efficacité organisationnelle et médiatique. Et le programme n’est pas une mince affaire à ajuster avec les militants.

    4- Du point de vue partisan, en regard du principe de précaution, il est préférable pour la cheffe potentielle d’avoir les coudées franches et de siéger à titre d’indépendante afin d’embrasser tous les partis indépendantistes et faire valoir un rapprochement nécessaire au-delà de la gouvernance. Cela prend du temps.!

    5- Monter une équipe qui, l’élection en vue, sera rodée. À la dernière élection fédérale, Jean Duceppe a repris son équipe rodée. Son efficacité médiatique dès le premier jour était visible. Cela ne se monte pas en un jour !

    6-D’être absente de l’espace médiatique maintenant est un espace occupé par les adversaires plus facilement.
    7- Si vous me garantissez qu’il ne se passera rien d’ici 18 mois, la solution de Jean Duceppe est à prendre en considération. Lui-même ne prendrait pas le risque !

    8-Qu’on prenne le sujet du point de vue historique, le Canada a été uni de 1840 à 1867 pour l’avantage du haut canada et maintenant qu’on veut le faire, ce serait inacceptable ! Ce qui est bon pour pitou est aussi bon pour minou !

    9-Du point de vue éthique, la situation ne représente pas un cas comparable au ministre Bolduc qui s’est enrichie de vils façons tout en siphonnant à deux biberons. Il prenait ses dimanche pour voir de nouveaux patients pour recueillir le pécule qu’il avait lui-même négocié ! Faut-le faire ! Les règles d’éthiques sont surtout pour ces cas.

    10-Les arguments du Duceppe me paraissent, en approfondissant le sujet, de plus en plus insensés. Même Duceppe, lui-même, par son vécu, serait de mon avis qu’il faut une période de transition et d’adaptation. !8 mois c’est loin d’être trop long !

    11-De plus, ce ne sont pas le indépendantistes qui vont se plaindre des effets de convergence et de lier les deux paliers, but ultime de la démarche.

    12-Mais attendez vous à un ressac plein de distorsion des fédéralistes sur l’Amérique du nord anglophone qu’il faut neutraliser. Bref, du pain sur la planche qui ne manque pas.
    13-Le motif ultime, la nouvelle cheffe a des convictions et des qualités mordantes qui la différencie et sont des avantages à l’encontre de ce pays d’enfermement.

  • François Ricard, 21 décembre 2016 14h46

    Pourquoi, comme le suggère M. Duceppe, ne pas avoir une course à al chefferie du Bloc au printemps 2018 ?
    Ainsi Mme Ouellet n’aura pas démissionner et pourrait prendre la direction du Bloc en juin 2018.
    Le Bloc n’est pas un parti reconnu aux Communes. Alors qu’il ait un chef ou pas, ne change rien.

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
440$  1%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 12/01 Gilles Longtin: 50$
  • 11/01 Henri Marineau : 25$
  • 10/01 Majella D'Anjou: 100$
  • 9/01 Marc Huber: 40$
  • 9/01 Claude Viger: 40$
  • 9/01 Sylvain Bolduc: 10$
  • 9/01 Ludovic Marin: 10$
  • 9/01 Gilles Dionne: 10$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités