«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Couillard sait et il a dit à Hamad ce qu’il sait

Rencontre au sommet : Couillard ignore si Hamad terminera son mandat

Au terme d’une rencontre en tête-à-tête, le premier ministre Philippe Couillard ignore si Sam Hamad terminera son mandat de député.

L’élu de Louis-Hébert, qui tape du pied pour un retour au Conseil des ministres, s’est rendu jeudi au bureau de son chef pour une discussion d’une quarantaine de minutes. C’est un secret de polichinelle que M. Hamad n’a pas digéré le sondage interne commandé par son propre parti au début janvier sur son degré d’éthique.

Interrogé sur la teneur de la rencontre en fin de journée, le premier ministre était peu loquace, notamment sur l’avenir politique de l’élu de Québec.

Il a dit ne pas savoir si son député se rendra jusqu’aux prochaines élections. « Je ne connais pas la réponse à votre question », a-t-il répondu aux journalistes. Mais Philippe Couillard le souhaite.

Sam Hamad s’est contenté lui aussi d’une réponse laconique. « Si j’avais de quoi à vous annoncer, je l’aurais fait, donc je n’ai rien à annoncer », a-t-il répondu à notre Bureau parlementaire.

Son absence aux côtés du premier ministre à l’occasion d’une visite d’entreprise dans la Capitale nationale n’est pas non plus passée inaperçue. Surtout que ses collègues députés du caucus de Québec étaient présents.

M. Couillard était avare de commentaires. « Tous les députés de Québec sont toujours les bienvenus dans les activités de Québec », a-t-il dit.

Selon nos informations, l’ingénieur de 58 ans soupèse sérieusement ses options. Quitter dès maintenant est peut-être moins dommageable que d’attendre encore pendant des mois un poste de ministre qui ne viendra peut-être jamais.

Pourtant, les messages provenant du bureau du premier ministre semblaient plutôt positifs dans les derniers mois, tout comme les appels répétées du maire Régis Labeaume pour son retour au Saint des Saints.


Suggérer cet article par courriel
Gouvernement Couillard
Le commencement de la fin

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
11 925$  20%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 21/07 Jean-Robert Primeau: 50$
  • 21/07 Ginette Doiron: 10$
  • 21/07 Andre Laflamme: 100$
  • 21/07 Gilbert Paquette: 10$
  • 19/07 Alain Tousignant: 5$
  • 19/07 Patrice Albert: 5$
  • 19/07 Michel Arteau: 10$
  • 16/07 Gilles Harvey: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités