«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

« Il faut s’attendre à une remontée durable du chômage et de la pauvreté... »

Démantèlement du Québec en vue

Réflexions sur l’immigration au Québec

Beaucoup de dangers concentrés sur une courte période

Chronique de Peter Benoît
lundi 4 septembre
767 visites 3 messages

Tout le monde sait que l’immigration est un sujet délicat parce qu’il touche un des points les plus sensibles de la pérennité de la nation québécoise. Jacques Parizeau a déclaré le soir du référendum de 1995 que celui-ci a été perdu à cause "de l’argent et du vote ethnique". Les fédéralistes ont alors très bien compris le message : Une vaste corruption fédéraliste dopée à même l’argent des Québécois et une immigration massive ont été mises en place pour anéantir à jamais la démarche indépendantiste.

De tout temps, l’immigration a servi à conquérir de nouveaux marchés, territoires, richesses, profits, influence et pouvoir. D’une part, comme arme économique, l’exode des cerveaux et du capital ont toujours servi à enrichir les métropoles et affaiblir les pays dépouillés de leur élite. Et d’autre part, le déferlement de migrants, souvent provoqué politiquement, ébranle les structures culturelles, sociales et économiques d’un état en l’affaiblissant grandement, voire à l’imploser. Les frontières et la mise en place des états-nations sont devenus une nécessité afin de protéger les richesses du pays et mettre fin à l’arbitraire monarchique et/ou ecclésiastique. Bref, les états-nations constituent le rempart à l’encontre d’empires de toute sorte.

Dans une société complètement mondialisée, il y aurait une liberté absolue de circulation du capital et de la main-d’œuvre qui, selon The Economist, serait un monde au bonheur maximum sans états-nations ; ceux-ci constituant donc l’ennemi à abattre.

Pour faire une analogie, l’expansion de la population mondiale guidée par une croissance effrénée a mis à mal un ensemble d’écosystèmes et d’espèces vivantes avec leur territoire propre ; la croissance du capital a confisqué des habitats entiers et les jardins zoologiques deviennent de plus en plus le seul refuge de cette vivacité et diversité. Il semblerait que la même chose se produise avec les états-nations avec la multiplication de zoos multiculturels urbains.

Il y a une forte croissance économique après la deuxième guerre mondiale et la mise en place des ententes de libre-échange avaient pour but de stimuler davantage les économies à bout de souffle. Mais après la crise financière de 2008, il y a un constat qui s’impose : Toutes les économies occidentales sont en déclin démographique et confrontées avec des taux de croissance faible. Comme l’augmentation du PIB est la somme des taux de croissances démographique et économique, un pays en déclin démographique risque la déflation, un accroissement de la dette publique et le déclin économique ; l’exemple du Japon est en fort révélateur.

Par contre, une forte croissance démographique sans être accompagné de croissance économique est une catastrophe ; la richesse étant répartie sur un très grand nombre de personnes comme certains pays africains ; ces individus deviennent forcément pauvres et peu éduqués avec un état minimal à la solde de dictateurs. Ironiquement, si ces pays africains ne connaissent pas de croissance économique, c’est souvent à cause de la fuite des capitaux et l’exode des cerveaux...

Idéalement, les pays cherchent à maintenir une croissance équilibrée à long terme de 2-3%, dont la moitié serait due à la démographie et l’autre à l’économie. De façon cumulative, cette croissance est toutefois insoutenable et nécessite des gains de productivité substantiels. J’y reviendrai...

Pour revenir au Québec plus précisément, entre 2014 et 2017, la population s’est accrue de 4,4% notamment avec la forte immigration alors que la croissance nette du PIB était à peine plus élevée ; ce qui veut dire qu’il n’y a à peu près aucune croissance économique au Québec en ce moment : Le Québec s’appauvrit donc en suivant la tangente "africaine". Cette tangente pourrait s’amplifier avec la fin du remplacement des baby-boomers sur le marché du travail susceptible d’apparaître d’ici 3 ans ; il faut s’attendre à une remontée durable du chômage et de la pauvreté...

Comme arme à la fois politique et économique, le gouvernement fédéral canadien a tout intérêt à canaliser l’immigration non rentable (pauvres et non éduqués) au Québec pour l’affaiblir économiquement et politiquement en concentrant le vote ethnique hostile aux aspirations du Québec.

Un démantèlement accru de l’état québécois est à prévoir afin de "financer" cette croissance démographique ; tout risque d’y passer à ce rythme, notamment les joyaux du Québec. Beaucoup de dangers en peu de temps.

Commentaires

  • Michel Charlebois, 6 septembre 16h05

    "... Le meilleur moyen qui se présente ensuite est d’établir des colonies dans un ou deux endroits qui soient comme les clefs du pays : sans cela, on est obligé d’y entretenir un grand nombre de gens d’armes et d’infanterie. L’établissement des colonies est peu dispendieux pour le prince ; il peut, sans frais ou du moins presque sans dépense, les envoyer et les entretenir ; il ne blesse que ceux auxquels il enlève leurs champs et leurs maisons pour les donner aux nouveaux habitants. Or les hommes ainsi offensés n’étant qu’une très faible partie de la population, et demeurant dispersés et pauvres, ne peuvent jamais devenir nuisibles ; tandis que tous ceux que sa rigueur n’a pas atteints demeurent tranquilles par cette seule raison ; ils n’osent d’ailleurs se mal conduire, dans la crainte qu’il ne leur arrive aussi d’être dépouillés. En un mot, ces colonies, si peu coûteuses, sont plus fidèles et moins à charge aux sujets ; et, comme je l’ai dit précédemment, ceux qui en souffrent étant pauvres et dispersés, sont incapables de nuire. Sur quoi il faut remarquer que les hommes doivent être ou caressés ou écrasés : ils se vengent des injures légères ; ils ne le peuvent quand elles sont très grandes ; d’où il suit que, quand il s’agit d’offenser un homme, il faut le faire de telle-manière qu’on ne puisse redouter sa vengeance. ..."

    Nicolas Machiavel (1515) Le Prince

  • Martin Pelletier, 5 septembre 19h08

    Au bureau de poste de Baie St-Paul, sur la rue des artistes, ils ont mis dans la vitrine du Bureau le poster d’un couple de Noirs pour indiquer aux Charlevoisiens comment faire leur changement d’adresses !!!

    On a reçu à la maison, le dépliant de Sears pour la rentrée scolaire. Sur les 7 enfants en première page, ils ont mis un seul enfant blanc.

    Et on pourrait multiplier les exemples à l’infini. Le multiculturalisme fesse partout sans la moindre réplique.

  • Pierre Bourassa, 5 septembre 16h34

    Une vaste corruption fédéraliste dopée à même l’argent des Québécois et une immigration massive ont été mises en place pour anéantir à jamais la démarche indépendantiste.

    Et quelle arrogance.Çà faisait longtemps que je m’étais pas promené sur la rue St-Denis et aujourd’hui,ce restaurant côté ouest de la rue St-Denis,entre Ontario et De Maisonneuve,m’a sauté en pleine face.
    J’ai hésité longtemps avant de mettre sa photo car je me disais que c’était pour lui faire de la publicité, mais à moment donné, faut le dire.
    Lorsqu’on est rendu à pouvoir s’afficher aussi facilement avec un nom pareil dans une province qui se dit laïque et francophone,si çà c’est pas de la provocation je ne sais pas c’est quoi.
    Non seulement c’est uniquement anglophone mais en plus çà fait fièrement la promotion de sa religion.Et après çà,Couillard va nous traiter de racistes et nous dire que nous soufflons sur les braises de l’intolérance ? Qui provoque M. Couillard ?
    Donc si je comprend bien,au bureau des enregistrements sous le PLQ, tu n’as pas à respecter la loi 101 et tu peux faire publiquement la promotion de ta religion sans que personne ne s’en offense ?
    Et que personne ne me fasse la pirouette de la raison social protégée par la loi,on l’a assez entendue.

    JPEG - 604.9 ko

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
13 530$  23%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 19/09 Alain Tousignant: 5$
  • 16/09 François-Luc Valiquette: 5$
  • 15/09 André Thibault: 5$
  • 13/09 Robert Lecompte: 5$
  • 6/09 André Lafrenaie: 25$
  • 6/09 Georges Le Gal: 100$
  • 4/09 André Gignac: 50$
  • 3/09 Maxime Boisvert: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités