«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Le déclin du français...

Racisme « systémique » ?

Tribune libre de Vigile
jeudi 10 août
340 visites 3 messages

« Nous sommes entraînés dans une dynamique régressive qui porte un nom : l’assimilation. » -Mathieu Bock-Côté

Alors que les données statistiques du fameux recensement Canadien ont déferlé lors des dernières semaines nous apprenant (encore une fois) un recul important et sans précédent de la langue de Molière en ces terres d’Amérique (il n’y a vraiment pas de quoi se réjouir en tant que nationaliste, parce que le français est le porte-étendard de notre nation), voilà qu’une autre manchette, sans précédent de ce côté-ci de l’Amérique, frappe le Québec d’une manière plus ou moins cavalières par la porte d’en arrière.

Comme si le Québec devait prendre sur ses épaules la misère humaine du monde entier, au nom du multiculturalisme « d’ouverture » Canadien et de la mondialisation.

• Pendant ce temps-là, notre société a de la misère à respecter la dignité de nos aînés, qui ont forgé ce pays de leurs mains, dans les CHSLD...

• Pendant ce temps-là, la gestion libérale, à la petite semaine, de la crise sur les inondations de la crue exceptionnelle du printemps est loin d’être chose du passé, pour les nombreux sinistrés coincés dans la bureaucratie gouvernementale.

• Pendant ce temps-là, Moisson Montréal, par exemple, a une pression sans précédent et manque cruellement de fonds pour subvenir à nourrir les enfants défavorisés dans la grande région de Montréal, cet été, sans compté le manque de fonds flagrant dans tous les organismes communautaires, à travers le Québec, qui ont subi les coupes draconiennes de l’austérité libérale depuis 2014.

En parlant des « vraies affaires », que fait le gouvernement libéral de Philippe Couillard pour combattre le fléau des paradis fiscaux qui est l’un des enjeux du 21e siècle des plus importants qui permettrait de garnir les coffres de l’État et soulager la classe moyenne ?

Absolument rien de concret, aucune mesure en ce sens, contre l’éléphant dans la pièce !

C’est d’un pathétisme alarmant…


« Les immigrants illégaux qui arrivent au Canada ces jours-ci sont des tricheurs. » -Loïc Tassé

Ils n’ont aucun respect pour les institutions en place, les lois et les frontières. Voyons ! On ne rentre pas chez quelqu’un pour aller aux toilettes avant de sonner à la porte !

Il semble que le minimum de savoir-vivre ne fait pas partie des mœurs de tous et chacun. En outre, ils se croient tout permis comme si tous leur étaient dû sans passer le processus d’immigration légale.

Ils n’ont aucun respect pour leurs congénères qui essaient tant bien que mal de passer par le processus d’immigration officiel. Réfugié ? Comme si les États-Unis étaient l’Arabie Saoudite ou la Syrie en matière de danger…

Le pire c’est que les politiques d’immigration du président Trump ne les affectent même pas directement, actuellement. Bien souvent ils ont immigré illégalement aux États-Unis et immigrent encore illégalement ici !

Et tout ceci, mes amis, ce n’est pas les libéraux (municipaux, provinciaux ou fédéraux) qui s’en plaindront, bien aux contraires, ils salivent tous ! Chacun protège ses culottes et surtout protège sa suprématie et son emprise sur le peuple Québécois pour des siècles à venir. « Ouvrez bien grande les vannes, il n’y a en pas de problème ! », ils vont voter pour nous, garantie !

Autre exemple, comment ne pas voir dans le geste du maire Labeaume, un coup opportuniste pour les élections municipales du 5 novembre prochain, dans le dossier du fameux cimetière ? Comme si les choses devaient toujours se régler à la dernière minute pour faire un coup d’éclat, sur un dossier qui doit traîner depuis plusieurs années sur les tablettes... S’il avait vraiment eu la volonté et le culot, pourquoi ne pas l’avoir proposé, avant, le référendum « imposé » aux gens de Saint-Apollinaire ?

Et avouons-le, que signifie réellement tout ceci pour l’avenir ?

Parce que dans cette situation, on parle de vivre-ensemble et le fait d’être enterré chacun de son bord ne montre pas vraiment cette ouverture de la part de ces communautés envers le peuple et les mœurs du Québec.

Il faudra un jour ou l’autre, que les bottines suivent les babines sans quoi chacun restera dans son ghetto. La France, notre mère-patrie, est un bon exemple de dérive en matière d’intégration des nouveaux arrivants. Soyons-en conscient !


Alors qu’il y a un flux incessant de migrants illégaux qui traversent nos frontières, présentement, voici une question légitime de se poser en tant que société d’accueil :

Quel est la capacité d’absorption et d’intégration de la société Québécoise actuellement ?

Tôt ou tard, il va falloir se pencher sur la question en tant que société. La démographie de la majorité francophone s’étiole, notre peuple n’étant pas actuellement maître de son destin et étant à la mamelle du fédéral tant au niveau de la question linguistique que des frontières, si rien n’est fait, la majorité francophone telle que nous la connaissons, enraciné et fier depuis plus de 400 ans en ces terres d’Amérique, deviendra minoritaire et en déclin sur ses propres terres d’origine.

D’ailleurs, le Canada nous considère déjà comment étant un groupe ethnique parmi tant d’autres dans la grande mosaïque multiculturel Canadien.

À l’aube d’une commission sur le racisme systémique, gageons que nos politiciens libéraux, en « bons pères de famille », nous sermonnerons, encore une fois, d’être raciste et insensible face à la misère humaine.

Mais quand est-il de la misère de la survie de notre peuple ?

À l’élection de 2018, je m’en souviendrai ! 

Commentaires

  • Marcel Haché, 13 août 09h54

    Qui sont les véritables racistes au Québec, si ce ne sont pas précisément les descendants de ces racistes anglo-saxons d’antan, qui Nous méprisaient au nom d’une supposée supériorité morale, et qui Nous méprisent maintenant sous l’argument qu’ils le font au nom de la « Diversité », mais avec elle en plus ? Ne s’agit-il pas encore du même sentiment de supériorité, maintenant adroitement caché, que Nous serions de la race des papistes, des frenchs et autres dégénérés ?

    Il serait temps d’appeler un chat un chat. Un chien un chien…Il serait temps de leur rappeler gentiment mais fermement qu’ils ne sont pas maîtres chez-Nous, et que notre patience a ses limites…

    Ce n’est pas le cas, hélas, hélas on ne le remarque que trop, ce n’est pas le cas des péquisteux, à ce qu’il Nous semble être la frange et la gang parmi Nous dont la patience est absolument sans limite. On jase.

  • Lise Reid, 11 août 10h47

    Oui leur mandat-aux fédéraliste -est clair comme de l’eau de roche. Ce n’est pas l’humanisme ni la charité chrétienne qui les motivent, mais l’assimilation des québécois français . En plus aucun des partis politiques ne prend la cause de la majorité québécoise française actuellement. Oui indépendance ou assimilation mais présentement nous sommes dans le versant assimilation ...affligeant et angoissant.

  • André Gignac, 10 août 09h51

    Monsieur Ledoux

    Excellent article ! Tant que les Québécois seront menacés de disparition, d’assimilation comme peuple, éveillant naturellement chez eux une insécurité collective ; nous serons toujours accusés de racistes. Il est clair dans ma tête que ce flux démesuré de migrants est planifié dans le but de nous diluer, de nous rendre de plus en plus minoritaires au Québec et dans le Canada.

    Ne contrôlant pas nos frontières et devant composer avec un autre peuple qui est majoritaire dans ce pays multiculturel "canadian" et qui attire à lui presque toute l’immigration qui entre ici, vous n’avez pas le choix de vous assimiler. Seule l’indépendance du Québec avec le plein contrôle de notre immigration, de nos frontières et la langue française étant la seule langue officielle au Québec, nous assureront la sécurité collective comme peuple. Le temps presse pour se prendre en main sinon bientôt le Québec sera divisé en deux comme en Belgique.

    J’accuse les libéraux de Couillard et nos agents du statu quo politique actuel des autres partis d’être responsables de cette situation de plus en plus alarmante que nous vivons au Québec. Seule la venue d’un nouveau parti indépendantiste sur la scène politique québécoise peut changer la donne actuelle.

    INDÉPENDANCE OU ASSIMILATION !

    André Gignac 10/8/17

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
12 715$  21%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 15/08 André Thibault: 5$
  • 15/08 Robert Lecompte: 5$
  • 15/08 Jean-Pierre Lavoie: 100$
  • 9/08 André Lafrenaie: 20$
  • 9/08 Anonyme: 50$
  • 9/08 Gilles Grondin: 200$
  • 9/08 Anonyme: 50$
  • 9/08 Normand McCluskey: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités