«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Quid des déchets nucliares de Gentilly ?

Tribune libre de Vigile
lundi 8 mai
275 visites 2 messages

Quid des déchets nucléaires de G-1 et G-2

À l’occasion du jour de la terre, le MSQN (Mouvement sortons le Québec du nucléaire) se réveille suite à l’alerte dénoncée récemment par quelques militants vigilants qui ont appris que le gouvernement fédéral projette de régler le gros problème des déchets nucléaires canadiens en accueillant favorablement le projet incroyable que les Laboratoires nucléaires canadiens (LNC) viennent de révéler.

Ce LNC, créature du gouvernement Harper, vient de dévoiler l’étude d’impact environnementale d’un immense dépotoir nucléaire tellement déficiente et/ou de mauvaise foi que plusieurs ont l’impression que le dossier est un poisson d’avril.
La rumeur, effectivement, dit que Ottawa voudrait rapatrier dans ce nouveau dépotoir de Chalk River tous les déchets radioactifs « acceptables » des autres sites qui nécessitent de la surveillance en ce moment, comme Gentilly-1, Whiteshell, Douglas Point, etc. Raison de plus pour surveiller de très près quels déchets seront "acceptables" dans ce nouveau dépotoir qui serait situé en amont de Montréal à proximité de l’Outaouais. Celui-ci serait aménagé au milieu d’un marécage à un km de la frontière du Québec. La contamination radioactive de la rivière des Outaouais sera inévitable.

Le principal problème de cette installation de gestion des déchets près de la surface (IGDPS), c’est qu’on prévoit cacher 10 000 mètres cubes de déchets très dangereux dans ce dépotoir qui ne devrait recevoir que des déchets de très faible intensité.

Les Laboratoires Nucléaires Canadiens (le promoteur) ont éliminé toutes les options plus sécuritaires sous prétexte qu’elles coûteraient des dizaines ou des centaines de fois plus cher et qu’elles ne pourraient pas être opérationnelles dès 2020, comme l’a exigé le gouvernement Harper. (Le Gouvernement Trudeau ferme les yeux sur ce dossier.)

Qu’est ce qui arrive des déchets de Gentilly-1 et -2

Depuis la fermeture de G-2 en 2014, Hydro-Québec et le gouvernement actuel - qui était pour la reconstruction de G-2 , il faut s’en rappeler - restent bien silencieux sur ses projets de gestion des 3000 tonnes de déchets qui se refroidissent dans les piscines et sont ensuite entreposés temporairement dans des canstors. En 2014, il y a eu une tentative de refiler quelques mètres cubes de déchets radioactifs à une entreprise de recyclage de métaux de Trois-Rivières.

Plusieurs plans de gestion à court et long terme de ces déchets ont été évoqués, mais aucune suite n’y a été donnée. Avec cette nouvelle surprise provenant de l’Ontario, il nous semble pertinent de relancer le débat et d’exiger des réponses des responsables. Les citoyens sont invités à communiquer avec Hydro-Québec et leur député pour tenter d’obtenir des réponses plausibles.
Lors de la journée de la terre, dimanche 23 avril, le MSQN a été présent au quai de Ste-Angèle pour accompagner les militants du Regroupement Vigilance Hydrocarbure Québec et distribuer un feuillet d’information sur cette affaire à suivre de très près.

Nous apprenons aussi que le journaliste Gilles Provost a déposé une plainte à la Commissaire aux langues officielles afin de réclamer la traduction française de la documentation liée au projet d’un « méga-dépotoir » pour les déchets radioactifs à Chalk River près de la rivière des Outaouais. ( http://ccnr.org/Plainte_2017.pdf ).

D’autre part, l’émission Les Années Lumières de la radio de Radio-Canada diffusera un reportage d’une vingtaine de minutes sur le dépotoir nucléaire. Le reportage a été diffusé à partir de 12h10 dimanche le 30 avril et pourra ensuite être ré-écouté en ligne sur le site des Années-Lumière. (http://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/les-annees-lumiere

C’est un dossier radioactif à suivre de près !

Commentaires

  • Pierre Bourassa, 16 mai 14h05

    ’’La rumeur, effectivement, dit que Ottawa voudrait rapatrier dans ce nouveau dépotoir de Chalk River tous les déchets radioactifs « acceptables » des autres sites qui nécessitent de la surveillance en ce moment, comme Gentilly-1, Whiteshell, Douglas Point, etc. ’’

    Conférence de Presse de Martine Ouellet sur le sujet,même si par la suite,les journalistes étaient plus intéressés à lui poser des questions sur le député du Parti Québécois,Gaetan Lelièvre,que sur la radioactivité se déversant dans notre eau potable...
    NB:méchant feedback de son micro pendant les 17 premières secondes.
    http://www.assnat.qc.ca/fr/video-audio/archives-parlementaires/activites-presse/AudioVideo-72665.html

  • Yves Corbeil, 9 mai 17h15

    Je ne m’expliquerai jamais comment ils peuvent être aussi nulle et irresponsable quand ils décident d’aller de l’avant avec de nouvelles technologies sans vraiment mesurer les conséquences sur l’environnement et la santé des populations dans le FUTURE.

    Le nucléaire au Québec soit à Saint-Édouard-de-Gentilly en avions-nous besoin quand nous avions le plus performant réseau d’hydro électricité au monde ?

    À qui ça profitait tout ça.

    Des irresponsables qui gèrent à la petite semaine d’une élection à l’autre. Et nous les otages ont vote pour ça à chaque crime d’élection.

    Il y a une tonne de coup de pied au cul qui se perdent et à un moment donné va falloir que ça arrête des élus qui prennent des décisions, changent des lois, votent de nouvelles lois et quoi encore AVEC À PEINE 40% D’APPUIS ÉLECTORAL ET SI ILS CONSULTAIENT LA POPULATION POUR CELA ÇA TOMBERAIT À MOINS DE 30%.

    Il faut que ça change cette manière de fonctionner à l’Assemblé Nationale. Car ils ne gouvernent absolument pas pour le peuple.

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
11 925$  20%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 21/07 Jean-Robert Primeau: 50$
  • 21/07 Ginette Doiron: 10$
  • 21/07 Andre Laflamme: 100$
  • 21/07 Gilbert Paquette: 10$
  • 19/07 Alain Tousignant: 5$
  • 19/07 Patrice Albert: 5$
  • 19/07 Michel Arteau: 10$
  • 16/07 Gilles Harvey: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités