«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Invitation – Lancement - Les Éditions du Québécois

Québec 2008 : des célébrations 400 fois détournées de leur sens

samedi 28 mars 2009

samedi 28 mars 2009

Les Éditions du Québécois sont fières de vous inviter au lancement de l’anthologie

Québec 2008 : des célébrations
400 fois détournées de leur sens

Textes réunis sous la direction de Jacques Beaumier et Jean-François Vallée

Date : Le samedi 28 mars 2009, dès 14 h

Lieu : Au collège de Maisonneuve, 3800, Sherbrooke Est, Salle B-420
(métro Pie IX ou stationnement via Bourbonnière)

À cette occasion, le comédien Sébastien Ricard viendra nous parler de la récupération des fêtes par le gouvernement fédéral, Normand Dupont de l’identité québécoise gommée au profit du festif, Richard Weilbrenner de la fresque BMO et de la contre-offensive fédérale depuis le référendum de 1995, Sylvie Bergeron de l’ostracisme dont la mémoire de Félix Leclerc a été victime, et Jean-Pierre Bonhomme de la dimension nationale de la fête ravalée au rang de celui d’une simple municipalité.

L’ouvrage collectif Québec 2008 : des célébrations 400 fois détournées de leur sens est le fruit de plus d’un an de réflexions, de débats et de discussions autour des activités organisées par la Société du 400e dans le cadre de l’anniversaire de fondation de la ville de Québec. Chaque jour de 2008, en effet, et le plus souvent à contre-courant des points de vue officiels, historiens, journalistes et autres vigiles ont été nombreux à rédiger des lettres d’opinion, éditoriaux, chroniques, articles et autres blogues, ici recensés.

Nos inquiétudes de départ se sont en bout de course avérées fondées : quelque chose de puissant a empêché la Société du 400e de souligner la dimension historique proprement québécoise de la fête et, surtout, d’afficher nos symboles nationaux distinctifs alors qu’il aurait été tout naturel de les mettre en valeur. C’est pourquoi nous avons choisi de faire de ce lancement un événement réunissant les « exclus du 400e » à d’autres voix pertinentes assumant entièrement leur dissidence.

Bienvenue à tous ceux qui ont à cœur l’identité québécoise !


Québec 2008 :

des célébrations
400 fois
détournées de leur sens !

Anthologie de textes du Collectif Commémoration Québec 1608-2008 et condensé des réactions médiatiques

Jean-François Vallée
et
Jacques Beaumier

« Le public est devenu hystérique lorsque Paul
a fait flotter le drapeau québécois ».
Site Internet de Paul McCartney
(www.paulmccartney.com)

« Écoutez ! Moi, je ne parle pas vraiment d’histoire.
Je parle de fête ! » (Céline Dion)

TABLE DES MATIÈRES

Première partie : L’identité québécoise malmenée

Introduction :

- Acadie 2004, Québec 2008 et Trois-Rivières 2009 : le gouvernement fédéral se bâtit une histoire nationale
- Le Collectif persiste et signe
- Les origines du Collectif Commémoration Québec 1608-2008

1 - Les repères identitaires gommés au profit du « festif »
2 – Des couleurs risibles : rose fuchsia et orange !
3 - Les exclus du 400e : des organismes créatifs et des artistes talentueux coupables d’avoir produit des œuvres ou formulé des suggestions trop québécoises
4 - Le sens de la fête : Québec ou Canada ?
5 - Lancement des célébrations en France : des représentants très canadiens
6 – La relation France-Québec ébranlée
7 - La saga des démissions : de Pierre Boulanger à Philippe Couillard
8 - Des « rabat-joie » et des « chiqueux de guenilles » qui persistent et signent
9 – Le déclin de la chanson en français

Deuxième partie : L’Histoire et les Grands événements

1 - La fresque BMO : une victoire des opposants
2 - 31 décembre 2007 : un spectacle d’ouverture aseptisé
3 – Un défilé du Carnaval de Québec décevant
4 - La statue de Samuel de Champlain déboulonnée
5 – La dimension historique évacuée puis récupérée
6 - Les familles souches ignorées
7 - Les « Grands événements » du 400e 
8 - Une fête nationale du Québec écartée du revers de la main
9 - Le jour J : la fête de Québec et le spectacle du 3 juillet du Collectif
10 - Faux débat et dérive médiatique à propos du Mot de bienvenue à Sir Paul McCartney, de Luc Archambault
11 - Une « omission » inacceptable : le 20e anniversaire du décès de Félix Leclerc

Suggérer cet article par courriel
RRQ - la résistance québécoise

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
10 905$  18%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 16/06 Richard Carrier: 50$
  • 16/06 Marc Labelle: 50 $
  • 16/06 Les Amis de Vigile : 350$
  • 16/06 Jacques Bergeron: 100$
  • 16/06 PeeWee Troodeau: 100$
  • 15/06 Réal Coutu : 50$
  • 15/06 Serge Labossiere: 100$
  • 12/06 Michel Pauzé: 25$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités