«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Le redéploiement stratégique de Power Corp. (2)

Quand les hypothèses d’un jour deviennent les vérités du lendemain

Une échelle, une impudence et un sans-gêne sans précédent

Tribune libre de Vigile
lundi 18 juillet 2011
2 535 visites 14 messages

Les événements vont tellement vite que les hypothèses d’un jour deviennent les vérités du lendemain. En effet, lorsque j’ai écrit l’article intitulé « L’appétit vorace de « l’oncle » Paul », j’étais loin de me douter que l’actualité des jours suivants allait venir confirmer la justesse de mon analyse.

Le 14 juillet, jour de la fête nationale de la France, Le Devoir, sans doute en hommage à celle-ci, publiait une entrevue d’Antoine Robitaille avec Mme Hélène Le Gal, Consule générale de France à Québec. Mme Le Gal, qui n’est manifestement pas au fait de toutes les réserves que soulève le Plan Nord de Jean Charest parmi les Québécois, l’endosse sans réserves au nom des intérêts français qu’elle représente.

Il est tout de même surprenant de retrouver aussi nettement l’ombre de Paul Desmarais dans cette entrevue, un signe de l’énorme influence qu’il est parvenu à accumuler tant au Québec qu’en France. Lisez Robitaille :

À la fin juin, en entrevue avec le magazine français L’Express, le patron de Power Corporation, Paul Desmarais fils, très proche de Jean Charest, adoptait d’ailleurs précisément ce vocabulaire : « Ce n’est pas un hasard si le premier ministre québécois vient de lancer un Plan Nord pour valoriser les ressources de nos grands espaces. » Au sujet justement de ces « grands espaces », Hélène Legal est formelle : « Ce n’est pas un mythe, c’est une réalité ! Quand on parle de centaines, de milliers de lacs ; quand on parle d’un territoire qui fait deux fois la France, c’est assez extraordinaire ! »

Et un peu plus loin dans l’entrevue :

Par ailleurs, malgré la crise de la dette qui frappe l’Europe et la zone euro, il n’y aurait rien à craindre pour la conclusion d’un accord entre le Canada et l’Union européenne, croit Hélène Le Gal. C’est là une autre initiative du premier ministre québécois. (Paul Desmarais fils le soulignait d’ailleurs à L’Express en juin : « Le Canada a besoin de diversifier ses marchés pour réduire sa dépendance envers les États-Unis, et cet accord le lui permettra. Le premier ministre québécois, Jean Charest, a joué un rôle décisif dans ce dossier. »)

J’étais donc pleinement justifié de souligner dans mon article sur le réalignement des stratégies de Power Corp. l’intérêt que représentait pour elle la mise en route du Plan Nord :

« Et si l’on examine maintenant la liste des champs d’activités des entreprises dans lesquelles Pargesa est présente, on constate que le mariage est parfait. Même si aucune annonce n’a encore été faite sur un éventuel investissement d’Imerys ou de l’une de ses filiales au Canada, on voit bien que le Plan Nord est taillé sur mesure pour ses besoins. »

Quant à la nécessité du repositionnement stratégique de Power Corp. en dehors des services financiers, elle vient d’être confirmée ce matin dans un article diffusé par l’agence Reuters. Si le nom de Power Corp. n’apparaît pas comme tel, il faut comprendre que les difficultés des plus grosses entreprises mondiales de services financiers vont se répercuter à tout le secteur, et que les filiales de Power actives dans ce secteur et détentrices de quantités faramineuses de titres de toutes sortes vont subir de plein fouet le contrecoup de l’effondrement des marchés qui s’annonce, dans une illustration parfaite de la théorie des dominos.

Power est donc engagée depuis déjà quelque temps dans une course contre la montre pour se repositionner stratégiquement et réduire son exposition au secteur des services financiers, et c’est cette précipitation qui l’amène à se découvrir de plus en plus, au risque de provoquer une réaction hostile des Québécois devant l’impudence et le sans-gêne avec lesquels ils sont en train de se faire plumer et l’échelle à laquelle cette dépossession est en cours.

Devant une telle agression, il n’existe qu’une seule solution : la reprise en main des leviers de l’État par un parti politique voué à la défense et à la promotion du bien commun. Autrement dit un parti qui n’est ni de mèche avec, ni soutenu par, Power Corp. et les Desmarais.

Commentaires

  • Micheline Dubois, 1er octobre 2011 12h39

    Pour une simple citoyenne comme moi qui ne demande qu’a vivre dans mon pays le Québec , tout ceci est tres déstabilisant. J’ai été élevée dans une famille de 12 enfants ou les valeurs de respect , d’honneteté et de partage primaient sur tout autre chose . Et pourtant je me dis que le vote de tous les gens ordinaires comme moi , le vote du peuple qui croit encore a toutes ces valeurs est plus qu’important. Comment voulez-vous que l’on se retrouve dans tout ce qu’on entend depuis quelques mois. J’avoue que je comprend les gens de ne plus savoir ou se ’garocher’ dans tout ce contexte a saveur de collusion , de corruption , de ’bitchage’ gratuit ou pas. Et on viendra nous dire a nous le peuple ordinaire qu’on a décroché ? Qu’on est démotivé ? Je ne retrouve plus mes reperes dans tout ca. Dois-je attendre un contexte favorable ? Un dit quelque chose que l’autre conteste aussitot ? Qui a tort et qui a raison ? Moi je mene ma petite vie honnete pleine des belles valeurs recues et j’ouvre mes yeux et mes oreilles sur de la politique qui pu ... qui est sale ... qui est prete a tout pour s’enrichir au détriment des gens ordinaires qui payent leurs taxes en bons citoyens ? Oufffff je me perd dans tout ca .... je dois etre trop ordinaire .... et pourtant c’est avec les impots de tous les gens ordinaires comme moi qu’on magouille. Moi ce que je veux c’est mon Pays le Québec , je le veux parce que j’y crois mais je ne trouve pas de personne honnete, en qui croire, qui veut vraiment le bien du peuple. Mon bien tous les politiciens le veule et l’ont parce que moi je m’appauvris chaque année , pendant qu’eux s’enrichissent.
    Voila ce que j’avais le gout de dire. Je ne suis ni une grande analyste de la scene politique ni une ’ big’ , je ne suis qu’une citoyenne ordinaire mais honnete , respectueuse.

  • Jacques Bergeron, 22 juillet 2011 10h55

    Merci de revenir avec cet article sur Madame Le Gal du consulat français, qui loin de ne pas saisir correctement le grand projet, entre petits amis de « J.J. Charest », appuie plutôt « servilement » et sans une petite nuance, les pupilles, Charest et Sarkozy, de Paul Desmarais. Disons qu’on se serait attendu à plus de réserve et à plus de subtilité de la part de cette dame. Il y a certaines gens qui ne devraient jamais être appelés à de hautes fonctions. Mme LeGal,et un certain « sic » ambassadeur au Maroc, font partie intégrante de ce groupe d’individus ne pouvant laisser transparaître leurs erreurs,leurs allégeances et les intérêts de leurs « maîtres ».On doit comprendre que tous les individus ne peuvent occuper des postes importants dans nos société. Pauvre France et pauvre Québec, comment pourrez-vous vous sortir de ce guet-à-pans avec des serviteurs,incluant Charest et Sarko, aussi peu subtiles à vos service.

  • Ssauvé, 21 juillet 2011 12h07

    Monsieur Le Hir,

    J’ai oublié de vous dire ceci :

    Si rumeur il y a que mon voisin est un violeur d’enfant, je me ferai un Devoir de garder un oeil tout grand ouvert et d’aller le voir personnellement.

    Desmarais a fait beaucoup de dommage au Québec. Comme il est un "King maker" depuis 40 ans, que Bouchard s’est avéré un de ses poulains, que Michaud a fait les frais des Pquistes et libéreux sous l’influence du lobby de Desmarais, que Blanchet a ses entrées au Parti Québecois (sourire)...

    ...JE NE PRENDRAI A-U-C-U-N risque. Marois dois partir et le PQ, avec son 93% de vote pour Marois, dois se remettre en Question.

    JE LE REPETE, en cas où vous n’ayez pas saisi le sens de mes propos. IL n’y a aucun risque à prendre. Les loups sont dans la bergerie et nous sommes les moutons.

  • Ssauvé, 20 juillet 2011 21h04

    Monsieur Le Hir,

    Je suis navré de vous contredire, mais là vous n’avez pas cherché assez loin. C’est Richard Adam qui m’a mis la puce à l’oreille sur les connivences probables entre Marois et Desmarais à travers son époux C. Blanchet. Parlons-en de Blanchet....

    Mme. Marois nous informe dans son livre "Pauline Marois, Québecoise" que Power Corporation embauchait son époux quelques mois après leur marriage ( : http://www.calameo.com/books/000111790f3b78b30f391 - à travers Campeau corp.

    Sur les conseils d’administration où a siégé Claude Blanchet - à partir de là, faites les liens, c’est une ptite famille (surtout celle de Saputo !) :http://investing.businessweek.com/research/stocks/people/person.asp?personId=1091705&ticker=BLF:CN&previousCapId=1585359&previousTitle=DACHA%20CAPITAL%20INC

    Sur Iperception et les liens entre Blanchet et les fils de Charles Sirois (Desmarais) : http://www.iperceptions.com/company/board-of-directors/


    Sur le niveau d’influence de Desmarais sur le mouvement souverainiste (et oui !) :

    Déjà en 1970, M. Claude Frénette, employé chez Power Corporation nous informe dans le livre de JF lisée (In the eye of the Eagle) qu’un comité secret avait été créé au sein du parti libéral du Québec pour encourager Lévesque (tout en douce et sans qu’il s’en rendre compte) la création d’un Parti séparatiste ; la théorie voulant que Lévesque serait moins dangereux à l’extérieur qu’à l’intérieur du parti libéral. P. 63 : http://en.calameo.com/read/000111790f1bc6388c506 - Prière de lire sur les 3 phases prévues par ce comité pour discréditer le mouvement souverainiste. Déjà à l’époque, Desmarais aurait pu donné des lecons à Machiavel. Il est parvenu avec son influence et son argent à mettre Trudeau, Bourassa, Johnson, Chrétien, Martin, Mulroney, Charest, Sarkozy...et dernièrement mise sur Legault-Sirois...et Blanchet qui est en lien direct avec Sirois...


    Sur Blanchet et les avantages recus alors que Marois était Ministre : http://particitoyenduquebec.blogspot.com/2011/03/laffaire-castafiore-et-lile-bizart-ou.html

    Oh...j’oubliais...Mme. Marois, est députée de Charlevoix. C’est bien là que Desmarais a son quartier général, non ?

    Quelques liens, moins crédibles, mais qui donnent des pistes intéressantes : http://power-corporation-in-government.wikia.com/wiki/POWER_CORPORATION_%26_PAULINE_MAROIS

    Sur l’intégration nord-américaine, et la secession du Québec pour annexer le Canada aux Etats-Unis et non, ce n’est pas de la fiction ou du conspirationisme - faites votre recherche...

    Et à tous les sceptiques, je vous dis ceci : vous vous mettez un doigt jusqu’au coude si vous croyez que Desmarais n’a pas mis ses pions au PQ. Il commencait déjà sa cabale en 1970 !

  • Richard Le Hir, 20 juillet 2011 09h20

    Certaines personnes tentent de lier Pauline Marois à Paul Desmarais. Depuis que j’ai commencé à suivre le dossier Desmarais, je ne suis jamais tombé sur le moindre élément d’information solide qui me permette de confirmer une telle hypothèse.

    En revanche, la rumeur courre à cet effet, comme l’illustrent si bien certains des commentaires qui précèdent.

    La prudence et la plus élémentaire justice nous obligent tous à n’accorder aucune foi aux rumeurs tant qu’elles ne sont pas corroborées par un élément significatif quelconque.

    Richard Le Hir

  • Huguette, 20 juillet 2011 08h51

    Mr Sauvé,vous ne pensez pas que si Pauline parle de quoi que ce soit de Paul Desmarais ce sera tous les journalistes de Gesca qui vont lui faire son affaire ?

  • Isabelle Poulin, 19 juillet 2011 20h28

    Bonjour Monsieur Le hir,

    citation de votre citation : Le Canada a besoin de diversifier ses marchés pour réduire sa dépendance envers les États-Unis, et cet accord le lui permettra.

    Les États-Unis demeurent encore la plus grande puissance du monde. Cette puissance vient plutot du fait qu’elle déstabilise toute tentatives d’un autre groupe de pays à prendre la relève en s’impliquant dans de multiple conflits, c’est le moins qu’on puisse dire. Notre dépendance grandissante envers les États-Unis et ses alliés politiques dont nous faisons maintenant parti prenante en nous impliquant dans toutes sortes de conflits ne tient pas telment de la diversification des marchés, à moins que nous considérions que la dilapidation de nos richesses naturelles soit la solution à notre prospérité !

  • Richard Le Hir, 19 juillet 2011 13h01

    Réponse au Sapeur Camember

    En voulant répondre à vos questions, je suis tombé sur d’autres sources d’information dont deux sont antérieures à mon premier article et deux lui sont postérieures qui viennent confirmer les grandes manoeuvres au sein du groupe Power.

    http://argent.canoe.ca/lca/affaires/international/archives/2011/07/20110711-105425.html
    http://argent.canoe.ca/lca/affaires/international/archives/2011/07/20110711-105127.html

    http://seekingalpha.com/article/259548-likelihood-of-pargesa-going-private-dramatically-increases
    http://seekingalpha.com/article/277018-pargesa-and-gbl-a-tale-of-two-discounts

    Pour ce qui est de la situation aux États-Unis, on ne peut d’aucune façon limiter sa perspective à la seule question du relèvement du plafond de la dette. Ce n’est que la première de plusieurs échéances qui surviendront dans les semaines et les mois qui viennent. Je vous réfère à ce qui suit :
    http://www.leap2020.eu/GEAB-N-56-Special-Ete-2011-est-disponible-Crise-systemique-globale-Derniere-alerte-avant-le-choc-de-l-Automne-2011_a6658.html

    Richard Le Hir

  • Du Guesclin, 19 juillet 2011 01h04

    Question à Monsieur Le Hir :

    Est-ce que selon vous les liens entre Mme Marois et le clan Desmarais sont avérés ?

    Si c’est le cas, cela ne constitue-t’il pas une erreur d’appeler à se ranger derrière le PQ dans les conditions actuelles ?

    Sinon, les articles plus haut mis en lien par Cloutier et Sauvé sont très troublants... Et ce n’est pas les premiers échos qui nous parviennent à ce sujet.

    Nous avons déjà payés très cher la confiance mis en M. Bouchard qui s’est révélé avec le temps un membre de l’écurie Desmarais. Je préfère mille fois que les forces indépendantistes succombent debout plutôt qu’accorder leur direction encore une fois à quelqu’un qui couche avec nos adversaires.

  • Ssauvé, 18 juillet 2011 21h04

    Encore une fois merci Monsieur Lehir, vous êtes celui qui a allumé mes lanternes par rapport à l’influence tout azimut de ti Paul Desmarais....

    Maintentant, au risque de me répéter et pour faire des milles sur ce que Cloutier avance...Dans quelle mesure Marois fait parti de la zone d’influence de Desmarais ?

    En lien avec un article dans le Devoir sur l’influence de Desmarais sur Charest : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/323135/charest-nie-etre-influence-par-power-corporation

    "La chef de l’opposition Pauline Marois s’est pour sa part montrée prudente, hier, se limitant à dire : « C’est l’ambassadeur américain [...] qui donne son point de vue, et, moi, je crois qu’il faut être très vigilants. » En anglais, Mme Marois a ajouté : « Je ne parlerais pas de M. Desmarais et de Power », préférant souligner les influences avérées de l’industrie des gaz de schiste sur le gouvernement : « La démonstration a été faite » puisque « plusieurs anciens collaborateurs du gouvernement libéral, du Parti libéral et des membres du Conseil des ministres se retrouvent maintenant au sein de cette industrie », a-t-elle déclaré.

    Par la suite, lorsqu’un journaliste lui a demandé pourquoi elle semblait avoir « peur » de parler de l’influence de Power Corporation et de Paul Desmarais, Mme Marois a semblé troublée et a mis fin à la conférence de presse."

  • Patrice, 18 juillet 2011 20h01

    Vous décrivez très bien la nécessité de nous unir quant à aux visées des Messieurs Desmarais et d’oligarques de la même trempe avec l’aide de notre État et son potentiel qui subsiste dans la reprise de nos ressources naturelles, fiscalité, communication, entres-autres.

    Malheureusement, nombreux sont ceux encore à ne pas distinguer cette nécessité puis la nature des gens qui doivent potentiellement le faire.

    Confondre ceux qui gravitent dans l’ombre de ces oligarques puis ceux qui se dotent d’objectifs qui les desservent - les Desmarais dans ce cas-ci - comme le Plan Marois, rend notre avenir dangereusement incertain. (Ça nous divise)

    Il reste à voir la détermination des concernés pour amener à terme ces objectifs, Plan Marois, mais nous devons ensemble pousser pour nous offrir un rapport de force favorable ; ce qui signifie élire le PQ aux prochaines élections. Sans quoi, nous allons nous entredéchirer comme présentement sur des éléments hors propos.

    L’indépendance sans rapport de force, sans crédibilité, ne sera jamais reconnue ou si oui, dans des difficultés qui vont nous coûter plus cher que de ne rien faire. Et les Québécois ne sont pas fous...

    La vertu de Madame Marois, on s’en fiche. Elle est compétente, c’est l’essentiel. Il faut voir maintenant si elle va se doter d’une équipe digne de l’équipe de Jean Lesage, digne d’une deuxième révolution tranquille ou bien qu’elle va plutôt laisser passer (déterminée ou non).

    Dans cette situation, votre travail est des plus précieux pour débroussailler le tout.

    Patrice Beaudoin

  • sapeurcamembert, 18 juillet 2011 19h53

    Il est très difficile de dire quelle est la position des Desmarais et de leurs filiales financières. Il faudrait avoir des chiffres, pas des présomptions. Leur alliance avec le financier belge Albert Frère ainsi que leur participation dans le groupe Bruxelles Lambert restent peu clair. Desmarais a investi massivement dans le groupe Total..rien a voir avec les services financiers...surement une bonne affaire et le groupe est en ligene pour participer au rachat de CNT une autre affaire très justeuse.

    Tant qu’a la référence de Reuters, dans la chronique, il s’agit d’un examen des conséquences pour les groupes financiers, d’un éventuel défaut du trésor américain, qui ne se produira pas. Il ne faut prêter aucune attention au circus en cours chez nos amis du sud, Wall-Street et Tim Geitners, le secrétaire d’état au trésor, veillent au grain et le plafond sera relevé...Tea Party ou pas...

    Je suis d’accord tous ces gens sont des grands requins...mais on ne peut pas penser que le plan nord est leur planche de salut..en tout cas pas dans la manière dont la chronique le suggère.

  • 18 juillet 2011 18h00

    [1] Pauline Marois et son mari Claude Blanchet ne sont pas très loin des oligarques.

    [2] Pour vous en convaincre, lisez ceci : http://www.iforum.umontreal.ca/Forum/2006-2007/20070522/au_6.html

    [3] Pauline Marois n’est-elle pas celle qui a nommé Henri-Paul Rousseau à la tête de la CDPQ en 2002 ?

    [4] Quel a été le bilan de son mari Claude Blanchet à la tête de la SGF ?

    [5] Pauline Marois est aussi "souverainiste" et "social-démocrate" que DSK est socialiste, que Mitterand l’était et que Tony Blair était "travailliste".

    Pierre Cloutier

  • JCPomerleau, 18 juillet 2011 16h03

    Vous êtes un des rares à documenter concrètement les visées des oligarques sur note État. Il s’agit là de la première raison pour laquelle il ne faut surtout par perdre la prochaine élection. La deuxième étant le déclin démographique (SOS, M Jacques Noël).

    JCPomerleau

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

l’affaire SAGARD

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
10 905$  18%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 16/06 Richard Carrier: 50$
  • 16/06 Marc Labelle: 50 $
  • 16/06 Les Amis de Vigile : 350$
  • 16/06 Jacques Bergeron: 100$
  • 16/06 PeeWee Troodeau: 100$
  • 15/06 Réal Coutu : 50$
  • 15/06 Serge Labossiere: 100$
  • 12/06 Michel Pauzé: 25$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités