«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Bientôt chez Metro ?

Quand Auchan cadenasse les steaks…

mercredi 8 janvier 2014

Auchan innove : à Sarcelles (après Lille), on teste les antivols sur les portions de viande en rayon. On s’est habitué aux dispositifs antivols sur des tas de marchandises, mais avec le steak haché, c’est du neuf ! La direction de l’hypermarché parle d’une mesure « ponctuelle » répondant à un phénomène « ponctuel ».

Le « ponctuel », ce fut la période des fêtes. Le « ponctuel », c’est une augmentation du taux de vols dans les rayons de viande. Ce taux de vol est géré et intégré dans les bilans. Il existe une norme. Lorsqu’elle est dépassée, le voyant rouge s’allume. D’où les antivols sur le faux-filet et autres steaks hachés visés par les larcins.

Bon. Madame et monsieur Auchan sont fondés à se protéger contre les malandrins et autres bandits de grands rayons.

Mais voilà, avec le steak cadenassé, on entre dans une symbolique consternante pour un pays développé, où le steak-frites a figuré longtemps en pictogramme subliminal au verso de la carte d’identité nationale. Consommé moins massivement depuis les « vaches folles », le steak devient une denrée protégée.

Après le steak, la baguette ? Parce que la baguette, ces salauds de pauvres peuvent se débrouiller pour la consommer sur place, comme les biscuits et le chocolat, vieilles stars du vol en rayon. La viande, à moins de se faire un tartare sans œuf ni moutarde en loucedé, il faut l’emporter sous le manteau.

D’où la mesure symbolique de l’antivol, destinée à impressionner le Jean Valjean des temps modernes. Le héros des « Misérables » a passé des années au bagne pour avoir volé un pain. Aujourd’hui, caméras, vigiles et désormais antivols évitent aux pauvres d’aller moisir aux galères royales dans le port de Toulon, comme le Jean Valjean de Hugo. En moins de deux siècles, le progrès est immense.


Suggérer cet article par courriel
La réalité dépasse la fiction
Rire... pour ne pas pleurer

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
12 860$  21%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 21/08 Gilbert Paquette: 10$
  • 20/08 Marius Morin: 25$
  • 20/08 Jean Lussier: 5$
  • 20/08 Carole Smith: 5$
  • 19/08 Alain Tousignant: 5$
  • 18/08 Laurent Chaubart: 10$
  • 17/08 Anonyme: 50$
  • 17/08 Henri-Paul Simard: 25$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités