«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Qui était le bénéficiaire de ce contrat, et combien était-il payé ?

Préparation de témoins : l’administration Couillard fait disparaître un contrat

Le ministère de Philippe Couillard a fait disparaître toutes traces d’un mystérieux contrat de préparation de témoins.

Le Conseil exécutif a accordé en novembre dernier un contrat de gré à gré au cabinet d’avocats BCF pour des « services-conseils auprès de témoins rencontrés dans leurs fonctions de soutien à l’activité ministérielle ou gouvernementale ».

Rendu public sur le système électronique d’appels d’offres (SEAO) du gouvernement il y a un mois, le document s’est curieusement volatilisé après que notre Bureau parlementaire ait posé des questions sur sa nature.

Stupéfaits

La disparition du contrat, dont Le Journal a conservé une copie, a stupéfait les gestionnaires du portail public d’appels d’offres, qui n’avaient jamais vu une telle chose se produire.

« Quand un appel d’offres ou une information est déposé sur le site, il est là pour rester, on n’a pas le pouvoir de le retirer », a d’abord réagi le responsable du SEAO, Pascal Bédard, visiblement étonné.

« Il y a bel et bien une demande qui a été faite directement par l’organisme public, donc le ministère du Conseil exécutif, pour retirer l’information », a-t-il toutefois précisé, après vérifications.

Accro à la Loi d’accès

Cette situation est d’autant plus exceptionnelle que le gouvernement transgresse même sa propre réforme de la Loi d’accès à l’information, en omettant de diffuser publiquement la demande de renseignement effectuée par notre Bureau parlementaire.

« Pour une plus grande transparence », le ministre libéral Jean-Marc Fournier avait jugé bon dès 2015 obliger les ministères et organismes publics à rendre publiques dans les cinq jours ouvrables les réponses aux demandes d’accès à l’information.

Au cabinet de Philippe Couillard, c’est le silence radio. Personne n’a daigné répondre à nos questions sur les raisons qui ont poussé le Conseil exécutif à rayer de la carte le contrat de préparation de témoins.


Suggérer cet article par courriel
Gouvernement Couillard
Le commencement de la fin

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
11 945$  20%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 27/07 Gilles Harvey: 5$
  • 27/07 Le Domaine de L'Étang: 5$
  • 27/07 André Lepage: 5$
  • 27/07 Jean Lussier: 5$
  • 21/07 Jean-Robert Primeau: 50$
  • 21/07 Ginette Doiron: 10$
  • 21/07 Andre Laflamme: 100$
  • 21/07 Gilbert Paquette: 10$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités