«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Pourquoi votez Bloc ?

Les besoins des Québécois et ceux des Canadians

Tribune libre de Vigile
samedi 5 septembre 2015
664 visites 2 messages

Lorsque nous analysons le vote des Québécois aux dernières élections fédérales, force est d’admettre que depuis que nous avons voté majoritairement pour M. Mulroney, nous avons par la suite toujours voté majoritairement contre le parti au pouvoir.
Le vote majoritaire pour le NPD à la dernière élection était aussi un vote pour tenter sortir le parti au pouvoir, même si nous trouvions M. Layton sympathique.
Nous avons donc développé cette habitude de voter contre le parti du gouvernement en place. Nous pouvons en déduire que les partis qui ont formé les gouvernements nous ont tous déçus.

Il nous faut réaliser que nous continuerons à être déçu des partis qui formeront les prochains gouvernements. Pourquoi ? Pour la simple raison que tout parti au pouvoir souhaite se faire réélire et pour ce faire, il doit être à l’écoute des citoyens majoritaires au Canada. Ces derniers sont les non-Québécois (78%) et leurs demandes sont différentes de celles que nous formulons afin de poursuivre notre développement.

Citons quelques dossiers concrètement : - le port d’armes et le système carcéral (prison à vie) avant la réhabilitation sociale des détenus, le pétrole et le nucléaire avant l’électricité, le bœuf avant le porc, le blé avant le lait, l’automobile avant la foret, l’armé en mission avant les soins humanitaires, l’équilibre budgétaire avant les réinvestissements en santé, le CELI avant une bonification du régime de pension, les pro-vie avant le droit à l’avortement et l’assistance à mourir, la sécurité avant la liberté d’expression, l’exploitation des ressources naturelles avant l’environnement etc.

Aucun parti politique fédéral ne peut répondre aux besoins des Québécois sans perdre les prochaines élections. Cela nous confirme que sortir M. Harper ne peut pas être un mobile suffisant pour décider pour qui voter, les prochains auront les mêmes comportements envers les Québécois. Dommage que la FTQ et QS ne fassent pas le même constat.

Nous avons de très bonnes raisons de voter BLOC car au lendemain d’un référendum positif pour un pays nommé Québec, nous aurons besoin de Québécois à Ottawa pour entreprendre des négociations sur la partage des actifs et des passifs. M. Duceppe étant un des Québécois les plus expérimentés en politique fédéral, son implication lors de cette négociation sera inestimable.

Enfin, d’ici à ce jour, le meilleur scénario à Ottawa, c’est un gouvernement minoritaire avec une députation du Bloc capable de faire des gains à l’arraché comme ceux que l’équipe de M. Duceppe a réussit à faire à plusieurs reprises lors des gouvernements minoritaires précédents.

Commentaires

  • Maurice Bergeron, 14 septembre 2015 09h48

    Merci Richard pour ton travail d’analyse. Point n’est besoin d’être un expert pour, comme tu le fais, prendre fait que les orientations que donne le fédéralisme actuel à notre société n’ont aucun sens et ne résonne en rien aux aspirations d’une très large majorité de québécois. Si j’en discute autour de moi, je rencontre peu de gens qui sont en symbiose avec les positions du gouvernement actuel.

    Comment faire alors ? Notre mode de scrutin actuel fait en sorte qu’avec un petit tier de la population on peut être majoritaire au gouvernement. Une aberration ! Notre système électoral est vétuste et ne fait que nous enfoncer. Est-ce que nous pouvons espérer de qui que ce soit un changement de ce système en prenant le pouvoir ? Non, c’est ce système qui les aura mis au pouvoir. Nous sommes devant un cercle vicieux. On veut le pouvoir pour le pouvoir et non pour l’amélioration de la société. Je sais, plusieurs me diront que les politiciens sont là pour nous, que je suis cynique, etc. Ce n’est pas tout à fait faux. Je ne crois pas au système actuel. Il ne sert pas les intérêts de la population, au plus, il sert les intérêts d’une minorité bien nantie. Dans ces conditions, est-ce que le changement que nous attendons passe par le système électoral actuel ? Je ne le crois pas. Il faudrait commencer à réfléchir à de nouveaux moyens et surtout à de nouveaux moyens pour arriver à un changement.

    Ce qui est en notre faveur pour en arriver à un changement ! Notre système capitaliste est en fin de vie. On voit de plus en plus de fêlures se produire. La Grèce, les compagnies qui mettent à pied pour l’amélioration des bénéfices des investisseurs sans se soucier de la rentabilité de l’organisation (penser à Sysco), les difficultés de plusieurs pays, nous au Canada qui sommes en récessions, etc. Est-ce que l’entrée dans l’ère de la société de l’information, l’ère de la société du savoir va changer les choses, je le crois, mais ce ne sera pas facile et cela ne se fera pas sans souffrances.

    Pour ce qui est de l’élection en cours, on est face à un dilemme. On vote pour l’espoir ou on fait tout pour éviter qu’on demeure avec un mode rétrograde qui se compare avec les pires plutôt que de voir se qui se fait de mieux ailleurs dans le monde ? Considérant le mode de fonctionnement, cela ne risque pas de faire une grande différence parce que le système est ce qui gouverne et non ceux qui sont au pouvoir. Certains ont conduit des recherches sérieuses pour en venir à la conclusion que qui que se soit à la barre du pays, cela ne changera pas grand chose à l’économie et même à tout ce qui touche le sens. Un tirage au sort serait tout aussi efficace.

    Je n’ai pas de solution, mais à tout prendre, il nous faut faire ne sorte de sortir un narcissique rétrograde imbus de pouvoir de là.

    Merci

  • John-Jean, 6 septembre 2015 13h51

    Merci Richard pour partager votre analyse. Ce qui ressort pour moi est ce que vous identifiez comme certaines des différences entre les aspirations des Québécois et non-Québécois (en termes d’un système de justice plus humain, un nouveau système d’énergie, un système de santé amélioré, une meilleure protection de l’environnement). Excusez l’expression, mais le mouvement de l’indépendance du Québec est vraiment un mouvement pro-vie.

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
7 695$  13%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 28/04 Pierre Cournoyer : 50$
  • 26/04 Diane Gagnon: 50$
  • 23/04 René Ricard : 50$
  • 23/04 Jacques Coulombe Ltée : 20$
  • 22/04 François Dubois : 20$
  • 20/04 André Daoust : 40$
  • 19/04 Jacques Tremblay : 50$
  • 19/04 Simon Garneau: 25$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités