«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

L’incontournable union des nationalistes-patriotes face aux imposteurs

Pourquoi il faut expulser la caste politique de l’ANQ

L’incohérence intellectuelle est au service de la trahison des intérêts nationaux

Tribune libre de Vigile
jeudi 1er décembre 2016
504 visites 3 messages

« Le but des politiciens ? Assoiffer les masses pour engraisser l’infime infâme oligarchie. » Pascale Clark

« La caste des hauts fonctionnaires a remplacé la noblesse de Louis XIV, en reprenant les mêmes mauvaises habitudes. On dépense sans compter, on ne se remet jamais en question et on gouverne de haut. » Dominique Sylvain

« La bataille de l’élite contre le peuple sera gagnée par le peuple »*** Geert Wilders

La voie de J-F. Lisée au socialo-communisme sera incompatible avec la liberté. La gauche l’accepte comme une hypothèque afin de conquérir le ‘’paradis’’. À la fin de ce parcours d’alliance PQ-QS-PCQ, comme toujours il s’est avéré ailleurs, il n’y aura pas de liberté ni paradis. C’est-à-dire, l’union explicite ou tactique de cette gauche minoritaire et radicale au Québec pour les élections générales de 2018 a comme principal objectif une plus grande division de la majorité de l’électorat francophone de souche indépendantiste (40-55 %), afin de l’empêcher de s’unir, permettant ainsi de réaliser la pleine liberté politique vis-à-vis la soumission qu’elle supporte depuis la Constitution colonialiste de 1867.

Comme la responsabilité et possibilité de faire du Québec un pays indépendant du Pouvoir centraliste d’Ottawa revient à cette majorité francophone, la division de cet électorat est la voie politique prônée par J-F. Lisée, qu’une fois de plus, se convertira en une nouvelle supercherie antinationaliste, trahissant ainsi les intérêts suprêmes du Québec.

Si hypothétiquement 40-55 % des francophones de souche sont pour l’indépendance du Québec, pourquoi tous les partis à l’ANQ sont-ils pour la pérennité de la soumission du peuple canadien-français au Pouvoir centraliste d’Ottawa ? La réponse à cette question n’est nulle autre que celle révélant le constat d’une élite politique représentée à l’Assemblée Nationale du Québec (ANQ) contre la majorité de ce peuple francophone. C’est bien la caste politique en connivence avec ses complices dans l’appareil de l’État québécois et au niveau fédéral ayant comme mandat de faire disparaître ce qui lui reste comme pouvoir politique, financier, économique, commercial, culturel et géo-écologique, afin de le soumettre totalement au Pouvoir centraliste d’Ottawa.

La division de l’électorat francophone en plusieurs options politiques a toujours été l’objectif principal des élites faisant partie d’un Pouvoir antipatriote visant à lui enlever le contrôle politique susceptible de constituer une majorité indispensable pour réaliser l’indépendance du Québec. Une telle majorité indépendantiste francophone, avec son plein Pouvoir de souveraineté politique, éliminerait toutes les décisions législatives, exécutives et judiciaires qui vont contre ses intérêts nationaux, étant l’assise de l’actuel régime de corruption institutionnalisée et de démocratie totalitaire.

Un régime d’alternance au Pouvoir entre le PLQ et le PQ depuis 1976 a occasionné une dynamique transversale d’antipatriotisme forçant les vrais nationalistes québécois à déserter ces deux partis afin de constituer l’ ADQ-Dumont . Parti qui s’est avéré aussi être un autre leurre pour ces nationalistes sincères qui, adhérant à l’ ADQ-autonomiste du pseudo-nationaliste Mario Dumont, ont fragmenté la majorité patriote en trois organisations d’imposteurs et de carriéristes (PLQ, PQ et l’ADQ-CAQ). Une division politique à dimension variable se trouvant dans un contexte politique de plus en plus dénationalisé en raison de l’expansionnisme allophone pro-fédéraliste au Québec.

Présentement, ces dits nationalistes se trouvant divisés, sans option politique indépendantiste et sans la possibilité de former une organisation regroupant tous les nationalistes-patriotes dans un bloc homogène alliant ladite majorité de 40-55 % au moins de l’électorat francophone de souche, le Québec se verra privé de sa pleine indépendance nationale. C’est pourquoi la caste antipatriote à l’Assemblée Générale du Québec est là pour sauvegarder l’actuel régime de démocratie totalitaire, de spoliation des biens publics et fiscaux, de judiciarisassions despotiques, d’économie de chasse-primes complices de ladite caste, de légiférassions népotiques bénéficiant une minorité soutenant ce système de privilèges exclusifs au dépends de l’immense majorité délaissée dans sa dérive collective.

Par ce constat de démocratie piégée et mise en place par cette caste politique antipatriote, l’indépendance du Québec ne se réalisera qu’en expulsant celle-ci de l’Assemblée Nationale. Puisque sans cohérence intellectuelle, la manipulation politique, la trahison des intérêts nationaux ainsi que la supercherie législative deviennent les seuls moyens pour ceux constituant ce groupe de caciques du Pouvoir à l’ANQ. Vouloir faire confiance au PQ-Lisée ne sera que tomber, une fois de plus, dans le même piège d’une autre supercherie politique en devenir :
Pourquoi le PQ ne pourra pas battre le PLQ-Charest-Couillard en 2018 http://vigile.quebec/Pourquoi-le-PQ-ne-pourra-pas

Québec solidaire face à son impuissance électorale http://vigile.quebec/Quebec-solidaire-face-a-son

En outre, le PLQ-Charest-Couillard, un parti qui a renforcé la corruption organisée au Québec, l’électorat le perçoit de plus en plus comme une tour d’ivoire, se servant des minorités culturelles pour lesquelles la corruption institutionnalisé est indifférente politiquement, ne faisant que lui procurer des majorités aux élections générales.

Ces informations sur le PLQ-Charest-Couillard, le parti corrompu de l’Histoire du Québec, n’est qu’une nouvelle stratégie de diversion pour minimiser l’impact politique de ladite corruption lors des prochaines élections en 2018 :

PLQ : « Du travail à faire pour se renouveler », reconnaît l’aile jeunesse
http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201611/07/01-5038904-plq-du-travail-a-faire-pour-se-renouveler-reconnait-laile-jeunesse.php

PLQ : un document interne « sonne l’alarme »
http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201611/06/01-5038471-plq-un-document-interne-sonne-lalarme.php

Concernant l’autre voie politique autonomiste-fédéraliste prôné par l’ADQ-Dumont-CAQ-Legault, elle n’est qu’un autre moyen divisionnaire des votes francophones de souche les empêchant de réunir les votes suffisants procurant une majorité nationaliste-patriote aux élections générales. Une division électorale qui se répétera une fois de plus en 2018 si une telle union des nationalistes-patriotes ne se concrétise pas :
Le « plan Harper » : un piège pour anéantir l’affirmation souverainiste http://vigile.quebec/Le-plan-Harper-un-piege-pour

Revenons au chef du PQ-Lisée afin de démasquer son inconsistance intellectuelle et l’arnaque politique qu’il s’apprête à réaliser avec les néo-communistes de QS(1) : Il a dévoilé sa nouvelle plateforme en matière d’immigration et d’accommodements religieux une semaine après avoir déclaré que ces enjeux sont secondaires. Sa conférence de presse a aussi eu lieu deux jours après qu’un sondage CROP-La Presse eut situé le PQ derrière la CAQ dans les intentions de vote(2).

Le mauvais calcul de J-F Lisée
http://www.journaldemontreal.com/2016/11/25/le-mauvais-calcul-de-j-f-lisee

Le tango du PQ
http://www.journaldemontreal.com/2016/11/26/le-tango-du-pq#cxrecs_s

Pour le chef de la CAQ (qui voudrait émuler Donald Trump au Québec), caractérisé par son tranfugisme en mercenaire de la politique fédéraliste, antipatriote et imposteur avec sa troisième voie conjuguant autonomisme et fédéralisme destinée à attirer des électeurs désabusés de la corruption organisée du PLQ-Charest-Couillard, votant pour celui-ci et ceux délaissant le PQ.

Cette caste se révèle d’une incohérence politique de par sa propre démarche de manipulation constante en raison des arguments contradictoires visant à attirer des électeurs opposés à l’un ou l’autre des partis face à l’expansionnisme multiculturel au Québec : « Pour Jean-François Lisée, le débat politique québécois a toujours été exempt de la « volonté consciente de mentir pour obtenir des gains politiques », comme on observe aux États-Unis. Or, « ça vient d’arriver. Aujourd’hui, François Legault a décidé de diffuser une publicité qu’il sait mensongère ». Le chef péquiste réclamait l’interdiction du tchador dans les services publics le 10 novembre dernier »(3).

Mais pour Jean-François Lisée, ce mondialiste et antinationaliste des intérêts nationaux du Québec, le libre commerce entre le Canada et l’Europe (AECG) est un bon Accord pour le Québec, le contraire de ce que Simon-Pierre Savard-Tremblay dénonce dans son article se référant à la ministre canadienne du Commerce international Chrystia Freeland : Une fraude intellectuelle
http://www.journaldemontreal.com/2016/11/21/une-fraude-intellectuelle

De plus, J-F. Lisée est-il conscient de la dynamique de paupérisation, des conséquences socioéconomique et culturelles dans un Québec soumis à la tutelle permanente du Pouvoir centraliste d’Ottawa ? : La faim tenaille de plus en plus de Montréalais
http://www.lapresse.ca/actualites/201611/27/01-5045625-la-faim-tenaille-de-plus-en-plus-de-montrealais.php

Dans ce contexte de corruption organisée, de surendettement public improductif, ruine financière, paupérisation collective, d’analphabétisme fonctionnel, de népotisme consensuel, despotisme judiciaire et trafic d’influence(4), bureaucratisation de l’appareil de l’État destinée à gagner des votes captifs, spoliations de biens publics en système d’omerta(5)… En somme, un contexte de démocratie totalitaire. C’est pourquoi sans l’incontournable union des nationalistes-patriotes face aux imposteurs lors des élections générales de 2018, afin de gagner la bataille contre les faussaires des affaires publiques et ceux constituant la caste politique à l’Assemblée Nationale du Québec, l’indépendance ne pourra pas se réaliser, dû surtout à la division de l’électorat francophone de souche et à l’incohérence intellectuelle qui est au service de la trahison des intérêts nationaux depuis le premier référendum de 1980. Les graves problèmes antérieurement cités ne pourront être solutionnés qu’avec cette union des nationalistes-patriotes présentant un programme électoral basé sur l’éradication de l’actuel régime mafieux institutionnalisé.

En terminant, ce paragraphe extrait de l’Avant-propos du livre de Christian Saint-Germain, intitulé Le mal du Québec. Désir de disparaître et passion de l’ignorance , n’est qu’un autre cri de cœur nationaliste-patriote dénonçant l’actuelle situation de dérive de la Nation québécoise :

« Le Québec n’a fait que s’amaigrir dans la modernité et à travers sa Révolution tranquille, se travestir par ses choix, se mentir par la voix de ses politiques. Il cultive les écarts entre ses fonctionnaires, sa curie médicale et sa population comme la haute bourgeoisie haïtienne ses restes-avec, démocratie obscène avec ses familles patriciennes et tout le reste des plantes grimpantes et vénéneuses qui courent sur les murs de son Assemblée nationale. Il a décidé de consacrer des efforts considérables pour n’y rien voir, abandonnant tour à tour ses enfants aux polyvalentes, ses vieillards au CHSLD et sa vie à la Loi concernant les soins de fin de vie.
Ce renouvellement constant d’un mandat d’inaptitude politique finit par tomber sur les nerfs. La description d’une passion pour l’ignorance et du désir de disparaître doit en être ‘’affolée’’ et le remède, radical. Je voudrais rappeler à partir des événements récents à la direction du Parti québécois et la promulgation de cette loi sur les soins de fin de vie la voracité d’une époque disparue exerçant son empire sur un présent exsangue.  »


*. Ces quatre informations supplémentaires révèlent clairement comment la caste politique à l’Assemblée Nationale se trouve elle-même confrontée avec la seule intention de défendre ses propres intérêts partisans de groupe, prenant en otage permanent la majorité de l’électorat francophone de souche :

Identité : Couillard traite Lisée de tacticien du quotidien
http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201611/25/01-5045162-identite-couillard-traite-lisee-de-tacticien-du-quotidien.php

Tchador : une pub de la CAQ scandalise le PLQ et le PQ
http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201611/24/01-5044763-tchador-une-pub-de-la-caq-scandalise-le-plq-et-le-pq.php

L’incroyable capacité d’intimidation idéologique de QS qui prône un multiculturalisme radical
https://groups.google.com/forum/#!topic/soc.culture.quebec/16huwTGlJx0

Convergence avec QS : un point tournant, selon Lisée
http://www.journaldequebec.com/2016/11/21/convergence-avec-qs--un-point-tournant-selon-lisee

**. Ainsi fonctionne un vrai système politique démocratique où le peuple et des politiciens ne tolèrent pas la corruption organisée et s’insurgent contre les responsables. Une démocratie aux antipodes de l’actuel régime de démocratie totalitaire et de saccages systémiques maintenus institutionnellement par les parlementaires à l’Assemblée Nationale du Québec et l’immense majorité de l’élite complice : La présidente sud-coréenne se dit prête à renoncer au pouvoir
http://www.lapresse.ca/international/asie-oceanie/201611/29/01-5046245-la-presidente-sud-coreenne-se-dit-prete-a-renoncer-au-pouvoir.php

***. Citation extraite de son plaidoyer à l’occasion du procès contre sa liberté d’expression concernant le phénomène de l’expansionnisme islamiste aux Pays-Bas, intitulé Geert Wilders : le Discours fait à Ses Juges
https://fr.gatestoneinstitute.org/9419/geert-wilders-proces-declaration

1. La connivence dans l’imposture démocratique entre les socialo-communistes de QS et la mafia PLQ-Charest-Couillard, afin de souligner le décès de l’un des dictateurs les plus sanguinaires de l’Histoire de l’Amérique-latine, avec une fortune évaluée à plus de 1,2 milliards $ en 2014 amassée en monopolisant le Pouvoir totalitaire au détriment de la misère du peuple cubain, se révèle ouvertement : La CAQ refuse une motion de Couillard soulignant le décès de Castro
http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201611/29/01-5046327-la-caq-refuse-une-motion-de-couillard-soulignant-le-deces-de-castro.php

Pour plus de détails sur l’ex-dictateur cubain, consulter Les visages sombres du révolutionnaire Fidel Castro
http://www.lefigaro.fr/international/2016/11/26/01003-20161126ARTFIG00094-les-visages-sombres-du-revolutionnaire-fidel-castro.php

2. En savoir davantage sur l’incohérence intellectuelle, les visées d’opportunisme carriériste et la manipulation politique de ce personnage, consulter Jean-François Lisée durcit sa position en matière d’identité
http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201611/24/01-5044706-jean-francois-lisee-durcit-sa-position-en-matiere-didentite.php

3. Pour en savoir davantage, lire Tchador : une pub de la CAQ scandalise le PLQ et le PQ
http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201611/24/01-5044763-tchador-une-pub-de-la-caq-scandalise-le-plq-et-le-pq.php

4. Cette Justice parallèle est la conséquence du trafic d’influence des groupes politico-mafieux provoquant le dysfonctionnement du système judiciaire qui ne fait que renforcer l’actuel régime de corruption institutionnalisée. En exemple cet autre jugement arrangé : L’issue du procès Vaillancourt divise l’Assemblée nationale
http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201612/01/01-5046929-lissue-du-proces-vaillancourt-divise-lassemblee-nationale.php

5. Ce système de pactes de silence mafieux est l’un des atouts qui font que l’actuel régime de démocratie totalitaire au Québec soit le socle de ce Pouvoir despotique : SIQ : Lisée et Legault dénichent un rapport confidentiel
http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201611/29/01-5046321-siq-lisee-et-legault-denichent-un-rapport-confidentiel.php

Commentaires

  • Jean-Louis Pérez-Martel, 9 décembre 2016 15h53

    Plus de détails sur le jugement bidon du patriote-nationaliste Geert Wilders :

    « Moins de Marocains » aux Pays-Bas : Geert Wilders coupable de discrimination
    http://www.lapresse.ca/international/europe/201612/09/01-5049765-moins-de-marocains-aux-pays-bas-geert-wilders-coupable-de-discrimination.php

    ***

    JLPM

  • Carl Monty, 5 décembre 2016 19h24

    Une belle analyse de la situation, encore une fois les membres du P.Q. qui ont élu M. Lisée, nous avoue bien humblement qu’il ne veulent pas faire de la politique.

    La proposition de Mme Ouellet était la seule qui allait dans se sens, mais ils ont choisi le confort douillet de la servitude volontaire. Donc plus rien à faire avec cette caste, qui trahisse l’essence même de l’idéologie des pères fondateurs du parti.

    Bien à vous !

  • Jean-Claude Michaud, 2 décembre 2016 16h40

    C’est assez déprimant mais pas mal juste dans le contexte actuel, le portrait que vous nous présentez. Au fond, j’ai l’impression que d’un bord il y a un parti nationaliste mais pas indépendantiste la CAQ et de l’autre un parti indépendantiste PQ sur le bout des lèvres qui essaie de ne plus être vraiment nationaliste mais de la gauche progressiste, un peu laique et de plus en plus interculturaliste et pro libre-échange. Le PQ doit faire attention en faisant trop de compromis envers Québec Solidaire de ne pas perdre sa droite souverainiste en même temps.

    On veut bâtir un pays libre et pas un Cuba du Nord comme certains Solidaires radicaux et communistes en rêve. Alors, il faut piger des idées progressistes mais réalisables à court terme dans le programme des solidaires et piger des idées de droite de la CAQ réalisables pour le PQ pour arriver à un gouvernement de centre responsable et capable de gagner une élection et un référendum éventuellement et au plus vite.

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
7 645$  13%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 26/04 Diane Gagnon: 50$
  • 23/04 René Ricard : 50$
  • 23/04 Jacques Coulombe Ltée : 20$
  • 22/04 François Dubois : 20$
  • 20/04 André Daoust : 40$
  • 19/04 Jacques Tremblay : 50$
  • 19/04 Simon Garneau: 25$
  • 19/04 Simon Bergeron: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités