«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

L’argent de tous au service des écoles religieuses ? Non merci !

Pour une révision du financement public aux écoles confessionnelles

À la suite de la Soirée de solidarité pour Djemila Benhabib le 30 janvier dernier, qui a mis en évidence une poursuite bâillon intentée par un établissement scolaire privé musulman à l’endroit de l’écrivaine de Ma vie à contre-Coran, Génération nationale demande au gouvernement de veiller à une réévaluation du financement aux écoles privées confessionnelles.

La tentative de censurer une intellectuelle libre, féministe et laïque telle que Mme Benhabib, celle-ci qui a critiqué les enseignements ainsi que les méthodes pédagogiques dispensés dans une école musulmane, démontre l’ampleur de la problématique et met en évidence qu’une affaire politique et idéologique se joue.

À cet égard, on se souviendra, grâce à un reportage de Benoit Dutrizac du 8 février 2012, que les Ecoles musulmanes de Montréal, en dépit du fait que que ces institutions respectent le programme d’enseignement du Ministere, véhiculent des valeurs et des pratiques radicalement opposées à nos choix de société.

À titre d’exemple, le voile y est obligatoire pour les élèves à partir d’un certain niveau scolaire et les versets coraniques y sont récités sur une base quotidienne. À noter que les écoles en question reçoivent annuellement près d’un demi-million de dollars de la part de l’Etat québécois.

Les communautés religieuses sont bien évidemment libres d’avoir leurs propres institutions d’enseignement, rappelle Génération nationale, mais l’Etat québécois –qui aspire à la laïcité- a-t-il à encourager ces dernières par de telles subventions ? Génération nationale estime que la neutralité de l’État en matière religieuse implique la non-utilisation des fonds publics pour soutenir de telles institutions d’enseignement.

« Il nous semble ainsi qu’un arrêt progressif du soutien financier à ces écoles s’impose. Les écoles confessionnelles doivent avoir le fardeau de démontrer à l’Etat, promoteur de nos choix de société, qu’elles se conforment à la loi et aux programmes existants et qu’elles satisfont véritablement aux exigences de l’intérêt commun, lesquelles doivent être resserrées et clarifiées », a affirmé son président Simon-Pierre Savard-Tremblay.

Génération nationale

Génération nationale est une organisation de jeunes indépendantistes consacrés à la défense de l’identité québécoise.


Suggérer cet article par courriel
Laïcité - débat québécois


Le « crisse » de Couillard

Laïcité, dans le respect de notre histoire, de notre patrimoine, de notre culture, et de nos traditions populaires

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
10 905$  18%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 16/06 Richard Carrier: 50$
  • 16/06 Marc Labelle: 50 $
  • 16/06 Les Amis de Vigile : 350$
  • 16/06 Jacques Bergeron: 100$
  • 16/06 PeeWee Troodeau: 100$
  • 15/06 Réal Coutu : 50$
  • 15/06 Serge Labossiere: 100$
  • 12/06 Michel Pauzé: 25$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités