«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

La bien-pensance mise à nue

Réplique à Georges Leroux

Pour contrer l’intégrisme, il faut déconstruire la pensée religieuse

Le cours ECR est inapte à remplir une telle tâche

Tribune libre de Vigile
samedi 14 mars 2015
2 016 visites 5 messages

Adil Charkaoui vient de perdre l’un de ses supporteurs en la personne de Georges Leroux. Mieux vaut tard que jamais, pourrait-on dire. Le professeur de philo avoue avoir accordé compassion et bénéfice du doute à Charkaoui qui a longtemps fait l’objet d’un certificat de sécurité. Pourtant, dès 2009, le chroniqueur aux affaires judiciaires de La Presse Yves Boisvert concluait ainsi son analyse du cas Charkaoui : « je ne le crois pas du tout ».

Dans son autocritique publiée dans Le Devoir (6 mars 2015), Georges Leroux n’en est pas à un paradoxe près. « Nous n’avons jamais eu accès aux véritables raisons qu’avait le SCRS de maintenir ce certificat, mais nous jugions que la procédure était abusive », écrit-il. Comment peut-on juger abusive une procédure dont on ne connaît pas les raisons d’être ?

Rappelons qu’Adil Charkaoui est notamment soupçonné de s’être entraîné au djihad au Pakistan et d’avoir été en lien avec la cellule marocaine d’Al-Qaïda responsable du carnage qui a fait 200 morts dans le métro de Madrid en 2004. Le certificat de sécurité évite l’emprisonnement de personnes ainsi soupçonnées de représenter un danger pour le public.

L’essence de l’intégrisme

On a également peine à suivre le philosophe lorsqu’il aborde la question de l’intégrisme. Dans un premier temps, il affirme que « la posture intégriste n’est certes pas par essence violente ». Plus loin, il ajoute que Charkaoui, par ses propos, « met à nu la nature véritable de la prédication intégriste : l’ambition de mener ici cette guerre contre la culture « occidentale et ses valeurs dégénérées ». Ailleurs, il nous dit encore que « la liberté d’expression protège l’intégrisme, mais pas son lien à la violence ». Faudrait savoir : quelle est donc la véritable nature de l’intégrisme ? Violent ou non « par essence » ?

Quoi qu’il en soit de son « essence », Georges Leroux considère qu’il ne faut pas interdire le discours intégriste mais plutôt le baliser : « fixer des balises civiques, oui ; priver de liberté, non », dit-il. Mais quelle serait donc la portée de balises qui n’interdiraient rien ?

On perçoit derrière cette contradiction toute l’impasse de la posture communautarienne et antirépublicaine de la « laïcité ouverte », qui se refuse à toute critique de la religion et qui répugne à soumettre la liberté de religion aux limites raisonnables des libertés civiles démocratiques. Ne rien interdire, même la burqa dans les cérémonies d’assermentation de citoyenneté pour ne pas déplaire, comme le soutenait récemment le président de Québec inclusif, Rémi Bourget.

ECR et le déficit de rationalité

Georges Leroux reconnaît par ailleurs que l’intégrisme est imperméable à la critique rationnelle : « par essence inattaquable, l’intégrisme […] rejette particulièrement les questionnements rationnels en provenance de la philosophie et du droit. […] Quand M. Charkaoui a disqualifié d’entrée de jeu le dialogue sur ces questions, il a montré que pour lui, le dialogue rationnel est non seulement impossible, mais néfaste. »
Avouons que ça commence à faire beaucoup d’essence, mais passons. Là où ça dérape pour de bon, c’est lorsque Georges Leroux mise sur le cours Éthique et culture religieuse (ECR) pour combler ce déficit d’éducation civique et de rationalité. Bien qu’il reconnaisse la nécessité de « renforcer [dans le programme] cette dimension de reconnaissance civique et de dialogue rationnel », on ne voit pas comment le cours ECR qui, par essence, vise à promouvoir la pensée religieuse créationniste pourrait servir de base à une approche rationnelle du fait religieux.

Le cours ECR, qui est un compromis visant à maintenir de l’enseignement religieux multiconfessionnel dans une école dite laïque, est en fait l’antithèse même de l’approche rationnelle sous-jacente à la discipline de M. Leroux, soit la philosophie. Pourquoi le philosophe ne propose-t-il pas plutôt de remplacer ce cours par un cours de philosophie adapté aux enfants tout en conservant le volet éthique ? Il existe de nombreuses expériences très concluantes dans ce domaine.

Il propose même d’augmenter le contenu religieux d’ECR en y introduisant plus de références à l’islam : « l’islam devrait figurer parmi les religions de référence en culture religieuse », dit-il, alléguant que seuls le christianisme, le judaïsme et les spiritualités autochtones sont prescrits. Cela est faux et Georges Leroux ne peut pas ne pas le savoir : la connaissance de l’islam est prescrite dans deux des trois cycles du primaire et « à plusieurs reprises » dans au moins un des deux cycles du secondaire.
Si à son avis il faut augmenter les références à l’islam dans ce programme, c’est pour que « les jeunes musulmans se sentent reconnus dans nos écoles ». Voilà précisément l’approche communautarienne que ce cours visait supposément à éviter.

En quoi l’école a-t-elle à renforcer l’identitaire religieux ? Faut-il voir dans ces propos un désaveu des fondements du cours ECR qu’il a lui-même maintes fois soutenu ?
Quant à l’éducation citoyenne, comment une approche éducative qui mise sur les particularismes religieux de chacun peut-elle en même temps renforcer les bases communes de l’identité citoyenne ? Que répondra-t-on à l’élève qui affirmera que l’islam est sa seule nation et qu’il n’a à obéir qu’aux lois d’Allah comme le lui enseigne son imam ?

Si l’intégrisme refuse par essence l’approche rationnelle comme le reconnaît M. Leroux, comment un cours aussi complaisant que ne l’est ECR à l’égard de toutes les formes de pensée religieuse peut-il raisonnablement faire le poids face aux discours intégristes tenus dans nombre de mosquées et autres lieux de culte ? Quel contre-discours livre ECR aux croyants qui prétendent que leur religion et la conduite qu’elle impose sont directement dictées par Dieu ? Le concept de révélation conduit à croire que l’on détient LA Vérité, une posture de pensée unique qui peut ultimement conduire à l’élimination de ceux qui pensent autrement.

Pour contrer l’intégrisme et ses dérives, il faut déconstruire cette pensée religieuse. Non seulement ECR est inapte à accomplir une telle tâche mais il contribue à l’imprégnation, dans le cerveau des enfants, de la pensée magico-religieuse sur laquelle prend racine l’intégrisme.

Agir en amont de la violence religieuse, comme le recherche Philippe Couillard, passe par le retrait du cours ECR et par la formation de la pensée rationnelle.

Commentaires

  • Hélène, 19 mars 2015 09h18

    À quand l’abolition définitive du cours obligatoire d’éthique et de culture religieuse du programme du ministère de l’éducation mis sur pied par la faculté universitaire de théologie, qui sans doute à court d’inspiration divine et de subventions, ont trouvé un nouveau souffle pour le sacré...?
    À quand l’abolition des grasses subventions à 60% des écoles privées confessionnelles au détriment de nos établissements publics ?
    À quand l’abolition des accommodements dépourvus de raison pour dérouler le tapis rouge de l’inacceptable rétrograde dans un état contemporain laïc de droits qui a sa propre Histoire à peine sortie de l’intégrisme sexiste catholique ?
    À quand une sélection en amont plus éclairée des candidats à l’immigration plus compatibles au tissu socioculturel d’une nation, dont le profil ne devrait pas seulement être celui de la langue, du marché du travail ou du maintien d’ une économie de consommateurs ne profitant qu’au profit des grandes entreprises...?
    À quand un leadership politique franc et honnête, avec des idées républicaines, un discours clair et articulé capable de dire non à toute tentative d’ébranler le socle identitaire encore fragile d’une nation par la division du n’importe quoi ?

  • sml, 16 mars 2015 17h23

    Il faut couper les racines de l’islam : les branches (lapidation, amputation des mains et des pieds, inégalités entre hommes et femmes, infériorité des non-musulmans, etc.) et les racines (le coran et Mahomet) — et démontre que, pour mettre fin aux crimes de l’islam, il faut en couper les racines.
    http://www.blog.sami-aldeeb.com/2015/03/16/sami-aldeeb-il-faut-couper-les-racines-de-lislam-video/

  • Jean-Pierre Bélisle, 15 mars 2015 21h45

    Au-delà de l’affaire Charkaoui et des terroristes coupeurs de tête qu’il s’obstine à ne pas dénoncer, il faut tout de même constater que l’intégrisme religieux n’est pas qu’islamique. Bien que sans commune mesure, on le trouve aussi retranché à Outremont et fleurissant à Saguenay.

    (Souvenons-nous des intégristes chrétiens qui, au nom du droit à la Vie, abattaient, il n’y a pas si longtemps, des médecins qui pratiquaient l’avortement)

    Il est vrai, qu’au Québec, la déconfessionnalisation complète du système scolaire n’est pas achevée. Du reste, le fait est que le cours éthique et culture religieuse ne plait à personne.

    Mais cela m’apparait comme une sorte de compromis historique sur le fil du rasoir de la réalité constitutionnelle qui reconnait le principe fondamental de la "suprématie de Dieu".

    Il ne faut donc pas se faire d’illusions : il y a encore très loin de la coupe aux lèvres en matière de "déconstruction de la pensée religieuse". Tant ici, dans la Belle province, que dans le reste du monde, alors que s’annonce une époque de grands bouleversements.

    - Recevrez-vous une invitation de RadioInfoCité pour y exposer votre point de vue ?

  • SML, 15 mars 2015 21h33

    Documentaire présentant les ouvrages de charia de l’Institut du Monde Arabe : Djihad contre les mécréants, assommer les moines, tuer les Juifs, lapider les fornicateurs, couper les têtes des apostats, violer les femmes captives issues du butin de guerre, la conversion ou la mort, interdiction d’édifier des églises, interdiction de faire sonner les cloches. L’islam classique en livres !
    L’islam : un droit religieux liberticide
    http://gloria.tv/media/h7Byed62tMy
    Djihad littéraire à l’Institut du Monde Arabe (Documentaire 2013)
    https://www.youtube.com/watch?v=B-qaYOD0Ydc

    1 Corinthians 15 : Did Jesus Rise from the Dead Gary Habermas vs Anthony Flew
    http://gloria.tv/media/XgwL3D1cisr

  • lison, 14 mars 2015 19h58

    Moi, ce qui me dérange le plus dans ce cours ECR, c’est le relativisme culturel et que tout s’équivaut, que l’on insère dans les têtes des enfants Québécois ou autres immigrés.
    Aucun enseignement Québécois, qu’il soit catholique ou autres, n’a enseigné qu’il fallait assassiner des non Québécois ou non catholiques, pas assez bons catholiques ou pas assez bons Québécois, et l’islam le fait en toute impunité, enseigner la Haine des autres, soit par des prêches enflammées haineuses anti Occidentales, dans des mosquées ou par leurs prières islamique la (Fatiha).

    Mme Wafa Sultan, ex musulmane Syrienne et Psychologue, dit ;
    Il n’y a pas plusieurs islam, il n’y en a qu’UN seul et il est intégriste en son sein même, par ses propres écrits.

    https://www.youtube.com/watch?v=KTITugzD-1s

    M. Alain Wargner, nous parle de l’islam, attention aux désinformateurs, et a ceux qui disent aux Occidentaux, qu’ils travaillent a réformer l’islam, comme Tariq Ramadan, Malec Chebel, et autres, etc..., car s’ils désirent vraiment réformer l’islam, qui aillent voir les clercs de l’école islamique a An-Alzar au Caire et a mon avis se sera leurs derniers jours de leurs vies.

    http://verite-valeurs-democratie.over-blog.com/article-comment-penser-l-islam-111951807.html

    Me André Poupart, Droit Occidental versus Droit de la charia Islamique, la porte a la réforme de la charia est fermé depuis 1000 ans.

    https://www.youtube.com/watch?v=if3yDAt2hm8

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Islam politique
Allahou akbar ? Peut-être. Mais pas dans l’espace public

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
12 920$  22%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 23/08 André Lepage: 5$
  • 23/08 Éric Haddad: 5$
  • 22/08 Pierre Cournoyer: 50$
  • 21/08 Gilbert Paquette: 10$
  • 20/08 Marius Morin: 25$
  • 20/08 Jean Lussier: 5$
  • 20/08 Carole Smith: 5$
  • 19/08 Alain Tousignant: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités