«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Pendant que l’ennemi s’infiltre

Nos gouvernements nous musèlent

Tribune libre de Vigile
samedi 27 février 2016
928 visites 7 messages

Comme l’écrivait Martineau ce matin, on a comme l’impression qu’il y a une cellule Islamique qui semble vouloir se développer au Collège Maisonneuve avec la présence d’Adil Charkaoui dans les parages, qui avait pourtant été chassé de cet endroit. Si cet homme s’appelait Roger Tremblay, ça ferait longtemps que les autorités l’aurait isolé pour s’assurer qu’ils ne fassent pas ce qu’il semble vouloir faire. L’avez-vous vu à Bazzo. tv, Adil Charkaoui ? Que de rage et de haine envers notre société ! Mais comme au Québec, il ne faut pas parler contre la religion de l’Islam politique, au risque d’être traité d’Islamophobes, tout le monde marche sur des oeufs.

Moi je n’ai rien contre l’Islam des musulmans modérés qui se contente d’être une religion comme les autres, personnelle et tolérante et qui se pratique dans la tête de ses adeptes. Mais l’ISLAM POLITIQUE que semble pratiquer Charkaoui n’est pas une religion. C’est une IDÉOLOGIE POLITIQUE qui cherche à nous faire croire qu’elle a des affinités avec le Coran et avec les musulmans modérés. Sa violence n’a rien à voir avec les préceptes d’une quelconque religion tolérante. Et comme nous venons de chasser la religion catholique de notre vie, nous avons de la misère à faire la part des choses, à cause de notre ignorance de cette idéologie. Nous avons tendance à mettre tout le monde dans le même panier. Il me semble que, quand la violence est à la base de n’importe quelle idéologie, elle devrait être combattue par les autorités en place pour nous protéger.

Les gouvernements ont l’obligation de nous protéger et NOUS N’AVONS PAS L’IMPRESSION QU’ILS NOUS PROTÈGENT de ce danger imminent qu’est l’Islam politique. Au contraire, La ministre Vallée s’apprête à passer sa loi 59 qui s’en prendra à notre liberté d’expression en punissant les critiques contre cette idéologie pseudo-religieuse, qui pourront être considérées comme des discours haineux. Les plaintes seront jugées par la commission des droits de l’homme. Cette loi sera interprétée au gré de l’accusateur. Au lieu de s’en prendre aux véritables terroristes Islamiques qui auront le champs libre pour venir recruter chez nous, le gouvernement nous fermera la gueule en brimant notre liberté d’expression, bien que cette même liberté fasse partie intégrante de la Constitution du Canada. N’y-a-t-il pas des lois qui existent pour arrêter ces marchands de violences qui viennent recruter nos enfants dans nos écoles ? Pendant que les Imams cracheront leur haine sur nous, nous petits québécois devront nous la fermer au risque d’être punis par notre propre loi. WOW. Si ces deux gouvernements ne sont pas à la solde d’un lobby Islamique, je ne comprends plus rien.

Hier, Paul Arcand a parlé avec la directrice du collège Maisonneuve. Maudit qu’elle avait peur de dire les vraies choses. L’animateur a essayé autant comme autant mais..Voilà le résultat que provoque les deux paliers du gouvernement qui se disent multiculturalistes et qui se font les grands défenseurs de l’extrémisme religieux. Le premier ministre du Québec a déjà dit que l’extrémisme religieux était un choix personnel.

Ne soyez pas surpris qu’il ne fasse rien pour nous protéger de tous ces imams qui proclament leur haine de notre société et qui privilégient la lapidation et la vengeance pure et simple. On a l’impression que les deux gouvernements veulent nous réduire au silence et faire une pierre deux coups : Entre vous et moi, l’idée d’indépendance est une idéologie presque religieuse et la politique libérale en est une autre. Une tentative de faire l’indépendance sera-t-elle perçue comme un discours haineux contre le reste du Pays ? Une fois leur loi 59 légiférée, les libéraux essayeront-ils de museler l’idéologie d’indépendance avec leur loi restrictive et punitive pour neutraliser toute tentative d’indépendance ? Quand les Québécois ont peur, ils n’ont pas le réflexe de se défendre. Au contraire, ils se la ferment et aiment mieux subir que de se battre. Et ça, les libéraux le savent.......

http://www.985fm.ca/lecteur/audio/un-autre-incident-au-college-de-maisonneuve-impliq-308462.mp3

Commentaires

  • Frédéric Charest, 28 février 2016 14h09

    Le bi-poly-multiculturalisme-pan-canadian serait-il la solution au guerres armées ?
    Pas pour ceux qui déteste la guerre.

    Pensez-y on ne se fait pas envahir ni occuper,nous les acceuillons les bras ouvert à grands coups de matraque pour quinconque n’a pas ouvert les bras....et quoi d’autre encore !

  • François A. Lachapelle, 28 février 2016 12h56

    La présence endémique de l’islam au Québec pose de plus en plus problème. Plusieurs observateurs instruits de l’islam l’écrivent à répétition : " l’islam est insoluble dans la démocratie et la démocratie est incompatible totalement avec l’islam ".

    Le 1er Québécois qui devrait comprendre cela s’appelle Philippe Couillard. Il est à la racine du mal qui ronge actuellement le Québec. Si Philippe Coulilard n’a pas peur de l’islam, il agit tout comme.

    Alain Patenaude a raison d’écrire : « Voilà le résultat que provoque les deux paliers du gouvernement qui se disent multiculturalistes et qui se font les grands défenseurs de l’extrémisme religieux. Le premier ministre du Québec a déjà dit que l’extrémisme religieux était un choix personnel. »

    Le multiculturalisme kanédiune, art. 27 de la Charte de Trudeau-1982, contient la mort du Québec, de son peuple et de sa culture. Si Philippe Couillard avait le coeur à la bonne place, celui du peuple du Québec et de son histoire courageuse, il dénoncerait l’étouffement du peuple du Québec par la charte de Trudeau-1982.

    Au contraire, il annonçait sa trahison fédéraliste en proclamant durant la dernière campagne électorale qu’il se ferait une gloire de signer la Charte de Trudeau-1982. En voyant son empressement, on concluait qu’il offrait "notre signature" sans conditions. À quand l’heure de l’exécution de sa promesse ?

  • Serge Jean, 27 février 2016 22h48

    « Le premier ministre du Québec a déjà dit que l’extrémisme religieux était un choix personnel. »
    L’Indépendance nationale aussi, est le choix personnel, d’un peuple de six millions d’individus.
    Nous icitte, l’islam on comprend rien là-dedans et très franchement, ça ne nous intéresse pas outre mesure incidemment ; l’islam itou, y comprend rien à mon beau sapin icitte et je crois découvrir que ça ne l’intéresse tout simplement pas, alors je comprends mal ce qui peut bien l’intéresser ici.
    Ma mère allait elle-même reconduire à la porte, les polissons qui osaient ne pas s’essuyer les pieds avant de pénétrer dans notre maison.
    Par ailleurs, la vie ça marche pas avec des catalogues d’instructions, écrits par tout chacun, avec leurs qualités et leurs défauts, retaponnés ensuite par les mains sales de l’histoire ; terminé l’endoctrinement, vous arrivez quatre siècles en retard désolé !
    Voiles toutes allez droit devant monsieur Iberville ; bien, monsieur de Maisonneuve.

  • Pierre Cloutier, 27 février 2016 21h55

    M. Patenaude,

    Pouvez-vous vous mettre dans la tête que l’islam modéré cela n’existe pas. La doctrine de base de l’islam, c’est l’obéissance et la soumission à Allah, un être conceptuel qui n’existe pas. C’est cela que tout musulman croyant recherche. Me semble que cela ne prend pas un dictionnaire pour comprendre cela. Qu’est-ce que vous voulez ? La souveraineté du peuple ou la souveraineté d’Allah ?

  • Pierre Cloutier, 27 février 2016 17h37

    "Mais l’ISLAM POLITIQUE que semble pratiquer Charkaoui n’est pas une religion. C’est une IDÉOLOGIE POLITIQUE qui cherche à nous faire croire qu’elle a des affinités avec le Coran et avec les musulmans modérés. Sa violence n’a rien à voir avec les préceptes d’une quelconque religion tolérante".

    Bien sûr que cette idéologie a des affinités avec le Coran puisqu’elle tire tous ses enseignements et sa doctrine des versets de Médine - sourates 87 à 114 en ordre chronologique - qui s’adressent à tous les musulmans et qui sont vraisemblablement lus et enseignés dans toutes les mosquées et écoles coraniques du Québec, du Canada et du monde entier, comme couper la main des voleurs, fouetter les amants non mariés, frapper l’épouse désobéissante, la forcer aux relations sexuelles, lui interdire de marier un non musulman, tuer les apostats, tuer les non croyants et combattre les chrétiens et les juifs. Même la prière de base de l’islam, la Fatiha, qui est récitée par les musulmans croyants en se prosternant 17 fois par jour, contient des propos haineux et incitant à la haine contre les non croyants - ceux contre qui Allah est en colère - et contre les chrétiens et les juifs - ceux qui se sont égarés.

    Comprenez-moi bien. Il ne s’agit pas d’être musulmanophobe et de s’en prendre aux musulmans comme personnes humaines, mais de comprendre que la source première de la haine et de l’incitation à la violence est dans le Coran et que ces versets présentent toutes les caractéristiques des propos haineux et incitant à la violence tel que définis par le projet de loi 59, qui va bientôt être adopté par l’Assemblée nationale.

    Moi je dis toujours que les musulmans sont meilleurs que l’islam et que le meilleur service qu’on peut rendre aux musulmans est de leur faire comprendre qu’il y a dans leur livre sacré des propos haineux et incitant à la violence qui constituent une menace pour notre démocratie.

    Il faut alors négocier avec la communauté musulmane et ses leaders pour que ces versets ne sont pas lus et enseignés dans les mosquées et écoles coraniques du Coran en les invitant à les dénoncer haut et fort.

  • Pierre Cloutier, 27 février 2016 17h37

    "Mais l’ISLAM POLITIQUE que semble pratiquer Charkaoui n’est pas une religion. C’est une IDÉOLOGIE POLITIQUE qui cherche à nous faire croire qu’elle a des affinités avec le Coran et avec les musulmans modérés. Sa violence n’a rien à voir avec les préceptes d’une quelconque religion tolérante".

    Bien sûr que cette idéologie a des affinités avec le Coran puisqu’elle tire tous ses enseignements et sa doctrine des versets de Médine - sourates 87 à 114 en ordre chronologique - qui s’adressent à tous les musulmans et qui sont vraisemblablement lus et enseignés dans toutes les mosquées et écoles coraniques du Québec, du Canada et du monde entier, comme couper la main des voleurs, fouetter les amants non mariés, frapper l’épouse désobéissante, la forcer aux relations sexuelles, lui interdire de marier un non musulman, tuer les apostats, tuer les non croyants et combattre les chrétiens et les juifs. Même la prière de base de l’islam, la Fatiha, qui est récitée par les musulmans croyants en se prosternant 17 fois par jour, contient des propos haineux et incitant à la haine contre les non croyants - ceux contre qui Allah est en colère - et contre les chrétiens et les juifs - ceux qui se sont égarés.

    Comprenez-moi bien. Il ne s’agit pas d’être musulmanophobe et de s’en prendre aux musulmans comme personnes humaines, mais de comprendre que la source première de la haine et de l’incitation à la violence est dans le Coran et que ces versets présentent toutes les caractéristiques des propos haineux et incitant à la violence tel que définis par le projet de loi 59, qui va bientôt être adopté par l’Assemblée nationale.

    Moi je dis toujours que les musulmans sont meilleurs que l’islam et que le meilleur service qu’on peut rendre aux musulmans est de leur faire comprendre qu’il y a dans leur livre sacré des propos haineux et incitant à la violence qui constituent une menace pour notre démocratie.

    Il faut alors négocier avec la communauté musulmane et ses leaders pour que ces versets ne sont pas lus et enseignés dans les mosquées et écoles coraniques du Coran en les invitant à les dénoncer haut et fort.

  • Guy Crête, 27 février 2016 17h28

    Ce n’est pas la DG qui est à Paul Arcand mais une porte-parole. La DG se nomme Malika Habel et serait algérienne
    https://twitter.com/guycrete/status/703232071234363393
    Ce qui ouvre la porte à des questionnements : subit-elle des pressions de la communauté comme on l’avait vu à l’égard des musulmanes lors de la charte québécoise des valeurs et qui l’empêcherait de faire la loi dans son CEGEP ?

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
10 905$  18%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 16/06 Richard Carrier: 50$
  • 16/06 Marc Labelle: 50 $
  • 16/06 Les Amis de Vigile : 350$
  • 16/06 Jacques Bergeron: 100$
  • 16/06 PeeWee Troodeau: 100$
  • 15/06 Réal Coutu : 50$
  • 15/06 Serge Labossiere: 100$
  • 12/06 Michel Pauzé: 25$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités