«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Reste à voir si cette proposition constituera l’essentiel du programme du PQ

Pas de référendum avant 2022

Jean-François Lisée s’attaque à l’article 1 du programme du Parti québécois

Pas de référendum sur la souveraineté avant 2022. Jean-François Lisée passe de la parole aux actes et s’attaque à l’article 1 du programme du Parti québécois.

Les Québécois seront appelés à franchir « l’indispensable pas vers le pays » dans un second mandat d’un gouvernement péquiste.

La feuille de route du nouveau chef sera présentée le weekend prochain aux militants du PQ, à l’occasion d’un conseil national à Québec.

M. Lisée estime qu’il est « invraisemblable » que sa démarche soit rejetée par les membres de sa formation politique. « Les militants ont fait ce choix-là dans la course au leadership et vont le réitérer lors des débats », a-t-il dit en entrevue exclusive au Journal.

« La tâche fondamentale du PQ est de faire du Québec un pays. Sa tâche immédiate est de restaurer les ressorts essentiels de la nation, mis à mal par près de 15 ans de régime libéral », précisent les extraits de document obtenus par notre Bureau parlementaire.

« On a donné notre parole qu’il n’y aurait pas de référendum (avant 2022), il n’y en aura pas, insiste Jean-François Lisée. La parole donnée, on doit la respecter et on ne doit donner aucune prise à l’adversaire ».

Constitution du Québec

Le premier mandat d’un gouvernement Lisée « sera consacré à redonner au Québec un élan économique », mais aussi à la rédaction d’une constitution interne.

Le chef péquiste assure qu’il n’est pas question de s’en servir pour faire la promotion de la souveraineté. « C’est la constitution de la province de Québec (...) qui doit dire ce que nous sommes sans s’enfarger dans le clivage indépendantiste-fédéraliste ».

Dès son retour au pouvoir, le PQ couperait les vivres au lieutenant-gouverneur.

La proposition Lisée envoie aussi un signal fort en faveur de la convergence des forces souverainistes et s’inspire des solidaires. « Le PQ n’a pas le monopole de la souveraineté », stipule le document appelé à cheminer jusqu’au congrès péquiste de l’automne prochain.

« On propose une convergence pour renverser les libéraux en 2018 et on veut discuter avec nos collègues de la façon dont on fera la souveraineté à partir de 2022 ».

Constituante et mode de scrutin

À l’instar du programme de Québec solidaire, le chef péquiste propose une « constituante » dans le processus d’accession à la souveraineté. Jean-François Lisée s’engage également à réformer le mode de scrutin dans un premier mandat d’un gouvernement du PQ pour une proportionnelle mixte régionale.

EXTRAIT DE L’ARTICLE 1 DU PROGRAMME ACTUEL DU PARTI QUÉBÉCOIS

« Aspirant à la liberté politique, le Parti québécois a pour objectif premier de réaliser la souveraineté du Québec à la suite d’une consultation de la population par référendum tenu au moment jugé approprié par le gouvernement. »

EXTRAIT DES MODIFICATIONS PROPOSÉES PAR JEAN-FRANÇOIS LISÉE

« Le Parti québécois a pour objectif politique de mener le peuple québécois à sa liberté pleine et entière par l’accession à l’indépendance et la fondation de la République du Québec. »

« La tâche fondamentale du Parti québécois est de faire du Québec un pays. Sa tâche immédiate est de restaurer les ressorts essen­tiels de la nation mis à mal par près de 15 ans de régime libéral. C’est pourquoi le mandat du Parti québécois, qui s’ouvrira le 1er octobre 2018, sera consacré à redonner au Québec un élan économique innovateur sur tout le territoire et à rétablir la qualité de ses services publics, notamment en éducation, qui doit être la priorité permanente de la nation, en santé, où une redistribution importante des tâches doit être accomplie, et sur le plan de l’identité, où le Québec doit assumer pleinement son existence nationale. »

« Ainsi, lors de l’élection d’octobre 2022, le Parti québécois et ses partenaires indépendantistes demanderont aux Québécois le mandat de réaliser l’indépendance au cours des quatre années qui suivront. »


Suggérer cet article par courriel
PQ - Changement de paradigme
Le commencement de la fin

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
8 625$  14%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 22/05 Nicole Hamel : 50$
  • 22/05 Pierre Bourassa: 20$
  • 10/05 Pierre Vachon : 100$
  • 8/05 Normand McCluskey: 5$
  • 8/05 Pierre Renaud: 30$
  • 8/05 Gilles Thouin: 5$
  • 8/05 David Ross: 5$
  • 8/05 Gilles Thouin: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités