«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Crise politique au Paraguay

Paraguay : scènes de chaos et de heurts devant la Maison du Congrès incendiée par des manifestants

samedi 1er avril

Dans la nuit du 31 mars au 1er avril, des Paraguayens en colère ont pris d’assaut le bâtiment du Congrès et l’ont incendié. Une trentaine de personnes ont été blessées dans les heurts avec la police.

Après une journée de manifestations, des centaines d’opposants à l’amendement permettant au président paraguayen d’enchaîner les mandats, ont fait irruption dans le bâtiment du Congrès, à Asuncion. Sous le slogan « Plus jamais de dictature », les manifestants ont cassé des portes, des palissades et des baies vitrées.

Ils ont ensuite saccagé les bureaux des sénateurs favorables à l’amendement avant de provoquer des débuts d’incendie.

Selon les pompiers, des heurts ont éclaté avec la police et une trentaine de policiers et de manifestants ont été blessés.


Suggérer cet article par courriel
Géopolitique - Amérique latine
Dans les pas de Bolivar

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
12 910$  22%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 22/08 Pierre Cournoyer: 50$
  • 21/08 Gilbert Paquette: 10$
  • 20/08 Marius Morin: 25$
  • 20/08 Jean Lussier: 5$
  • 20/08 Carole Smith: 5$
  • 19/08 Alain Tousignant: 5$
  • 18/08 Laurent Chaubart: 10$
  • 17/08 Anonyme: 50$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités