«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

L’avenir du Québécois !

Où va le PQ ?

Saurons-nous se rallier ???

Tribune libre de Vigile
jeudi 23 février
828 visites 8 messages

Question de se mettre au parfum de l’avenir du PQ, Dieu sait à quel point ce parfum change au rythme des événements politiques, heureusement son but demeure le même et cela est très rassurant.

Mais au fait, qu’en est-il du ou des buts politiques du PQ qui supportent et justifient sa raison d’être ? Vous pourriez me réciter son programme et vous auriez parfaitement raison.

Les objectifs clairs et précis du Parti Québécois pour l’heure, du moins ceux énoncés par le chef Jean-François Lisée récemment baignent un peu dans une certaine urgence. Je préciserais en disant une urgence constructive pour un futur plus fort et gagnant. Allons examiner cela de prêt.

- L’objectif du Parti Québécois d’ici 2018 est de rassembler le plus largement possible, afin de remplacer les libéraux en 2018 par un gouvernement honnête, dynamique, vert et tourné vers le bien commun.

- Ne pas livrer de bataille dans la partielle de Gouin. Cela même si ce comté a longtemps été représenté par le PQ.


Remplacer les libéraux en 2018 par un gouvernement servant le bien commun, préparer le Québec à un rendez-vous avec l’indépendance en 2022. Pour y arriver, il faut additionner nos forces, apprendre à travailler ensemble, dans le respect de nos différences. Présenter un candidat dans Gouin, ce serait mobiliser les militants péquistes et QS de l’île de Montréal les uns contre les autres au moment même où nous réfléchissons, chacun de notre côté, au principe de la convergence. Ce serait contreproductif. Additionner, c’est le cœur de notre action.

- Gouin servira de laboratoire de cette convergence souhaitée par une majorité de Québécoises et de Québécois. Il est temps de faire cause commune, il faut savoir mettre de côté ce qui nous divise et travailler ensemble.

- Nous aurons un an pour tirer les enseignements de ce geste d’ouverture et pour envisager avec nos homologues solidaires les nouvelles possibilités qui s’offriront à nous lors de l’élection générale.

Un autre pas sur le chemin des victoires !

Commentaires

  • Jean-Louis Pérez-Martel, 27 février 19h48

    Le Parti Québécois face à un nouveau Front visant la destruction de l’État québécois

    Le PQ-Lisée va-t-il s’occuper de barrer la route aux lobbyistes-vautours de la finance spéculative et des ingénieries frauduleuses destinées à s’accaparer des sociétés d’État québécoises avec la complicité de fonctionnaires antipatriotes ?

    Une firme américaine mandate John Baird pour parler à Hydro-Québec
    http://affaires.lapresse.ca/economie/energie-et-ressources/201702/27/01-5073777-une-firme-americaine-mandate-john-baird-pour-parler-a-hydro-quebec.php

    ***

    JLPM

  • François A. Lachapelle, 24 février 12h12

    @ Michel Beaumont
    Vous écrivez : « Nous aurons un an pour tirer les enseignements de ce geste d’ouverture. . . » Qu’est-ce que Québec solidaire offre en contre-partie, de quel comté chaud entre PQ et QS justement Québec solidaire s’engage-t-il à ne pas présenter de candidat.e ?

    La bonne foi ne suffit pas. C’est le principe de réciprocité qui doit guider : donnant-donnant. Pas dans un an. Si QS n’a rien à offrir maintenant, c’est un marché de dupes.

    Marcel Léger n’aurait jamais accepté de laisser tomber les électeurs de Gouin qui appuient le PQ. L’exécutif de Gouin et les membres de Gouin ont-ils été consultés pour cette stratégie dans leur cour ?

  • yves corbeil, 24 février 09h10

    http://www.journaldemontreal.com/2017/02/22/le-rem-viendrait-renflouer-le-bas-de-laine-des-quebecois-1

    À place de se casser le bécik comme le fait Sabia pour note chausson (CDPQ) du Québec, y devrait juste acheter des actions de la banque royale du canada.

    Vous rappelez-vous la date qu’il aurait pu annoncé une perte, pas moé.

    AU PQ, on change-tu de chef ou on continue avec l’Élisée, vous en pensez quoi monsieur Couillard, ça vous insécurise ?

  • yves corbeil, 24 février 09h04

    http://www.journaldemontreal.com/2017/02/23/reinvestissement-en-education-en-vue--une-fausse-bonne-nouvelle

    Quand je vous dis qu’on fourni des bras, vous pouvez pas avoir meilleur preuve.

    Le patronat commande et les sinistres de l’assemblé national livrent comme des petits pout, pout st-hubert ontarien.

    Ouin...Où s’en va le PQ ?

  • yves corbeil, 24 février 08h57

    http://www.journaldemontreal.com/2017/02/24/un-benefice-net-en-hausse-de-24--pour-rbc-qui-depasse-les-3-milliards--au-premier-trimestre

    Quel effet ça fait sur vous de lire des nouvelles comme ça depuis depuis que troudeau père à remis le contrôle du cash des canadiens au banque. On a accumulé 640 milliards de dettes depuis.

    Et bien sûr c’est estis là y payent pas d’impôts.

    Où est-ce qu’on s’en va ?

    Ah oui ya Trump avec l’alena pis not bois d’oeuvre, ça va changer quoi, on voit jamais la couleur de rien icitte, c’est le autres qui font du profit nous on fourni les bras depuis toujours et on paye nos taxes la gueule farmé.

  • yves corbeil, 24 février 08h47

    http://meteopolitique.com/fiches/corruption/Fonctionnaires/Yvan-Delorme/Etau-se-resserre-sur-Yvan-Delorme-ex-chef-de-police-de-Montreal.htm

    C’est drôle comment on peut revoir les mêmes noms qui reviennent sans cesse dans les actualités et certainement pas toujours pour de bonne raison.

    Nos tapis ressemble de plus en plus au bouclier canadien à force d’en balayer en dessous.

    Lâchez pas les voteux, y vont finir par avoir notre peau les estis de libéraux. Un voile pis un turban dans fonction publique...on s’en ca....tu.

  • yves corbeil, 24 février 08h41

    Est-ce qu’on pourrait et même exiger une enquête sur Yvan Delorme et Nathalie Normandeau qui en mène large à radio.

    Quand tu n’a pas à t’inquiété de rien c’es-tu facile de faire son jar comme ces gens là. Aucune impunité pour ces gens là aucune.

    Où va le Québec ? avec ou sans PQ

  • yves corbeil, 24 février 08h10

    OÙ VA LE QUÉBEC POINT.

    Et où s’en va le Canada car les récent coureurs des bois en turban et robe longue ne perpétue pas la tradition de race résiliente.

    ’’La résilience, vous connaissez ? Malgré une vie difficile et les pires épreuves imaginables, certaines personnes parviennent toujours à se remettre et à retrouver le bonheur alors que d’autres s’enfoncent dans la tristesse et la dépression lorsqu’ils sont confrontés au moindre évènement un peu négatif. Cette capacité à rebondir dans la vie est appelée la résilience par les spécialistes. Celle-ci est-elle innée ou est-il possible de la cultiver ? Et si oui, quels sont les trucs pour devenir plus résilient et voir enfin les bons côtés de la vie ?’’

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
12 910$  22%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 22/08 Pierre Cournoyer: 50$
  • 21/08 Gilbert Paquette: 10$
  • 20/08 Marius Morin: 25$
  • 20/08 Jean Lussier: 5$
  • 20/08 Carole Smith: 5$
  • 19/08 Alain Tousignant: 5$
  • 18/08 Laurent Chaubart: 10$
  • 17/08 Anonyme: 50$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités