«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Islam : Penser l’être québécois

Nous en avons assez d’être traités de racistes ?

Une Commission d’enquête pour les fabuleux racistes

Tribune libre de Vigile
mercredi 26 juillet
748 visites 11 messages

Penser l’être québécois dans toute sa beauté et grandeur est loin des Libéraux, des Fédéralistes et de certains groupes ethniques. La bataille sur ce que signifie être Québécois vient tout juste de commencer. Dites-moi quelles sont les vraies raisons de la mise sur pieds de la Commission sur le racisme systémique ? Selon les affirmations (non démontrées) du Premier ministre Couillard, nous les Québécois, serions tellement racistes que nous avons érigé le racisme ethnique en système ? Quelle belle hallucination ! Serait-ce une manigance électorale (le vote des immigrants et des anglais) pour alimenter la haine de certains groupes ethniques envers nous ? Le multiculturalisme canadien à la Trudeau et à la Couillard est-il en train de nous éloigner de notre patrimoine, notre langue et nos valeurs ? La tolérance et l’inclusion sont-elles notre seule raison d’être comme peuple aujourd’hui pour mieux disparaître demain ? Sommes-nous en présence d’une haine dissimulée, celle envers notre nationalisme protégeant notre identité québécoise ?

Je ne crois pas un instant que cette nouvelle trouvaille d’une Commission puisse mener une enquête approfondie et indépendante. C’est de la poudre aux yeux ! Ma crainte est qu’elle devienne une merveilleuse occasion de diaboliser une fois de plus (sans la mentionner) la Charte des valeurs québécoises de 2015. Pour avoir vécu, hors du Québec, je peux vous dire que j’en ai assez d’entendre parler de racisme, de xénophobie, d’antisémitisme et d’islamophobie. Qu’il y ait des individus racistes chez des groupes ethniques ou dans la population en général, est une réalité inévitable. Mais cela ne donne à quiconque le droit de nous qualifier ou de nous dénigrer par des slogans haineux du Québec bashing, particulièrement envers les francophones et les souverainistes qui y vivent.

Cependant il y a un fait important que je doive mentionner. Selon Statistique Canada, « les populations combinées des immigrants qui représentaient 38,2 % de la population canadienne en 2011, pourraient représenter près d’une personne sur deux (entre 44,2 % et 49,7 %) en 2036. » Le groupe ethnique qui se démarque le plus en Occident par son nombre et sa visibilité est celui des musulmans. Il y a une véritable islamisation de l’Occident, qu’on le veuille ou non. Par leur pratique vestimentaire, ils ont l’art de se faire remarquer et de provoquer. Par contre, ils veulent être respectés, soit, mais par voie de conséquence nous devons accepter leurs lois, leurs règles, leurs fêtes, le port du voile (qui n’a aucun fondement coranique et qui vient d’apparaître dans les années 1970, après 1,400 ans), leur soumission à Allah, etc. Ce qui a fait dire à Salman Rushdie : « Il faut arrêter cet aveuglement stupide sur l’islamisation de l’Occident. » (L’Obs, jeudi 8 juin 2017). Nier cette islamisation devient suicidaire pour nos pays.

Je sais bien que la majorité des musulmans ne sont pas des extrémistes. La majorité des Russes n’étaient pas des « goulags », la majorité des Allemands n’étaient pas des « nazis ». Cependant cela n’a pas empêché ces pays de vivre un enfer. Lorsqu’un ver entre dans une pomme, il peut la dévorer. C’est ce qui se passe avec l’idéologie fondamentaliste (wahabisme, salafisme) en islam. Lorsque les djihadistes d’Al Qaïda, de Daesh, d’Isis, de Boko Haram se font sauter, ils le font en hurlant « Allahou Akbar ». Alors comment nos politiciens, nos intellectuels peuvent-ils dire que cela n’a rien à voir avec l’islam ? C’est de la bêtise humaine et de l’aveuglement volontaire ! En islam, ce qui compte ce sont les signes extérieurs (comme le port du voile, les prières en public, etc.) et les comportements manifestant visiblement l’appartenance à l’islam : dès lors, on peut difficilement qualifier l’islam de religion.

Je veux bien reconnaître que les immigrants du Maghreb, en majorité ici, ont tous fuit leur pays pour un Québec eldorado. À peine arrivés, ils ont accès à toutes de nos sécurités et aides sociales. Ce qui n’est pas possible aux États-Unis ou dans de nombreux pays d’Europe. Pour ces immigrés musulmans le Québec est toujours lié, à leur corps défendant, au Canada. En fuyant leur pays, ils recherchent de la stabilité et de la sécurité, ils ne veulent pas, en leur âme et conscience, que le Québec se sépare du Canada. Ils cherchent une terre d’accueil de paix. Plus ou moins informés, ils ont tendance à croire injustement (dans leur schéma mental de réfugiés) que le Québec a été envahi par le Canada anglais. Ils sont loin de voir le Québec comme un des deux pays fondateurs du Canada. Compter sur les immigrants pour faire l’indépendance du Québec est un leurre. Ils ne sont pas venus ici pour cela. Ils ne voient pas le monde comme nous le voyons. Le mariage qu’ils font avec nous est un mariage de raison et non d’amour : pour vivre mieux, en paix et assurer un avenir meilleur à leurs enfants. Ils vont toujours combler leurs intérêts avant les nôtres. Si on leur laisse la liberté de voter, ils vont voter pour le parti politique le plus proche de l’islam, le plus multiculturel avec ses accommodements raisonnables. Passer à un mariage d’amour avec le Québec va prendre du temps et même des générations. Il ne faut jamais oublier que tous ces gens proviennent de sociétés malades. Il n’est pas facile pour eux de faire une introspection pour savoir, en fuyant leur pays, si eux-mêmes ne faisaient pas parti du problème. Vont-ils toujours chercher à former des ghettos (les mêmes merdiers), à parler arabe, à porter le voile, à avoir leurs écoles, leurs hôpitaux, leurs cimetières à l’image de leur pays d’origine ?

Croire qu’il y a un islamisme sympa, de bonnes personnes musulmanes intégrées dans nos sociétés nous rassure et nous fait du bien. Cependant c’est une grave erreur. Pourquoi ? Nous Québécois serions-nous plus brillants que les gens des 57 pays musulmans, où l’islamisme radical s’est imposé graduellement par la force et la violence. Pensons seulement à notre blogueur saoudien Raif Badawi arrêté en juin 2012, lauréat du Prix Sakharov pour la liberté d’expression, purgeant une peine de dix ans de prison et mille coups de fouet. L’islam actuel (en guerre contre la démocratie et la liberté) sera-t-il un jour réformable ? Il n’apporte rien à l’humain, à la famille, à la société, à la nation, au plan spirituel, économique, artistique, scientifique et technologique, sauf la soumission totale à Allah et la sacralisation des hommes de pouvoir qui le dirigent. Au Québec il n’y a pas de racisme systémique croyant à l’existence d’une race supérieure, mais croyant à la suprématie (en droits et libertés) de la majorité francophone de sa population.

Commentaires

  • Marius Morin, 7 août 13h14

    Je crains que la Commission d’enquête sur le racisme systémique conduise à une loi limitant et criminalisant la libre expression la qualifiant de délit de provocation à la discrimination, à la haine, à la violence comme la loi française punissant tout boycott de produits en provenance d’Israël.

  • Pierre Bourassa, 30 juillet 18h09

    Nous avons affaire à un phénomène mondial et ça s’appelle le mondialisme.Les pays qui veulent y échapper vont devoir avoir la couenne dure.Le seul avantage que nous avons peut-être,est que Trudeau-père nous y a plongé de force en 1982,avec sa fameuse constitution que nous n’avons jamais signé.Nos anticorps sont peut-être plus développés que nous le pensons,du moins je l’espère.

    Exemple du 30-07-2017,La Presse et Le Devoir ont exactement le même titre,avec les mêmes guillemets entourant le mot guerre .
    Le Vénézuéla qui a résisté à l’Empire.
    Un pays indépendant.
    Exactement la même narration pour montrer que ça prend une intervention là bas,parce que ça va mal !

    Scènes de « guerre » au Venezuela, qui vote pour la Constituante
    http://www.lapresse.ca/international/amerique-latine/201707/30/01-5120489-scenes-de-guerre-au-venezuela-qui-vote-pour-la-constituante.php

    Scènes de « guerre » au Venezuela, qui vote pour la Constituante
    http://www.ledevoir.com/international/actualites-internationales/504562/le-venezuela-appele-aux-urnes-dans-un-scrutin-controverse

    Curieusement,la journaliste Abby Martin s’est rendue là bas et elle ne donne pas le même son de cloche que la presse alignée. Pourquoi ?

    Venezuela : à la rencontre de « l’opposition » (Abby Martin, Empire Files - 1/2)
    https://www.youtube.com/watch?v=UrplFnkT3_4

    Venezuela : à la rencontre de « l’opposition » (Abby Martin, Empire Files - 2/2)
    https://www.egaliteetreconciliation.fr/La-verite-sur-l-opposition-venezuelienne-46950.html

    Aujourd’hui,les médias de masse canadiens et québécois mentent en choeur en nous traitant de racistes.Demain ce sera quoi pour nous faire enter de force dans l’agenda politique du mondialisme des banques qui prônent le cheap labor et le chaos ? Couillard&Cie trépignent à l’idée de la signer la maudite constitution pour faire d’une pierre deux coups,établissant le cadre légal annulant toute contestation.

    JPEG - 183.4 ko
  • Marius Morin, 30 juillet 07h45

  • yves corbeil, 28 juillet 17h47

  • yves corbeil, 28 juillet 13h50

    Je suis tombé sur cette lettre d’un citoyen canadien à l,endroit du jeune Trudeau, le PM rockstar canadien.

    http://freedomreport.ca/a-great-letter-to-jihadi-justin-trudeau-from-a-canadian-patriot/

    Il n’y a pas qu’au Québec que ça inquiète les gens le multiculturalisme globaliste avec les traités qui abattent toutes frontières des trudeau, macron et cie de ce bas monde. J’espère que ça fera boule de neige et que les canadiens tous ensembles se réveilleront et s’affirmeront unis très fort contre ces politiques qui n’ont pour seul but que d’asservir la population dans une genre de traite d’humains aux services des marchés délocalisés mondialement. Du cheap labor partout sur la planète de façon à satisfaire les aristocrates de la ’’City’’ qui règnent sur le monde.

    http://canadianpatriot.org/

    Il vient un temps ou chaque citoyen doit choisir son camp. Nous avons tous le choix de croire qui nous voulons mais il faut quand même rester honnête avec soi même dans nos choix.

  • Gilles Verrier, 27 juillet 16h13

    Privés des pouvoirs qui nous permettraient d’assurer l’avenir, nous les Canayens nous débattons désespérément pour limiter les conséquences de politiques multiculturalistes mises en place sans égard à la fragilité de notre existence collective. C’est ce que les anglos et leurs larbins appellent notre « racisme systémique ».

    Le pouvoir canadian qui domine totalement le politique et le juridique depuis que nous sommes devenus minoritaires poursuit sa politique de génocide larvé, telle que préconisée par Lord Durham, formulée en 1839. À quand un sursaut des Québécois et des Canadiens-français pour fouiller le mépris du Canada à notre égard, facile à démontrer dès que l’on soulève la double question tabou des mensonges et des coups de force systématiques de l’élite anglo-canadian, conçus pour écarter du pouvoir et marginaliser la nation qui a fondé le Canada, plus de deux siècles avant la prise de Québec ?

    Pouvons-nous encore constituer une force politique qui remettra en cause le révisionnisme historique dans lequel nous baignons ? Ce révisionnisme qui pousse à chaque fois la partie opprimée à plus de mauvaise conscience alors que les véritables oppresseurs sont lavés de tout reproche quant à leurs engagements jamais tenus, de tout soupçon de discrimination et de racisme. Hélas, la démission politique de ceux qui devraient être aux premières loges pour nous défendre prolonge l’impunité de ceux qui poursuivent sans relâche l’objectif si bien exprimée dans le rapport Durham de nous faire disparaître pour notre propre bien.

    Qui soulève ces questions épineuses se verra passer au peloton d’exécution des idéologues d’un Québec qu’on prétend déjà être « très émancipé ». Ces idéologues, notre élite politique devenue le chien de garde d’un récit historique épuré, voudraient que l’on se taise. Ils le voudraient pour ne pas assumer le poids de l’histoire réelle, pour leur confort politique. Ils sont les premiers à monter aux barricades pour prendre leur distance d’un discours moins policé qu’ils qualifieront tout de suite digne de la « survivance », « victimaire », motivé par le « ressentiment ». Pour eux, nous sommes déjà les égaux des Anglais, et seul le peuple québécois est à blâmer pour ses déboires, nous rappelant non sans insistance que c’est nous qui nous sommes dit NON deux fois. « Racistes systémiques » et putativement « méprisables » pour s’être dit non deux fois ?

    Lucidement, ne faut-il pas se demander où loge l’aveuglement chez-nous ?

    Encore une fois, pouvons-nous encore constituer une force politique qui remettra en cause le révisionnisme historique dans lequel nous baignons ? Pouvons-nous encore constituer une force qui dira c’est assez de nous faire des procès ? Faisons donc un peu celui du Canada anglais !

  • yves corbeil, 27 juillet 12h29

    Il serait peut-être temps qu’on commence à revendiquer comme tous les autres le font autour. Ça semble pas être dans la nature du québécois de revendiquer pour ses droits, il a tendance à être Roger bon temps et prendre ce qui lui arrive sans trop rechigner. Y vient un temps ou ça dépasse l’entendement et l’inacceptable doit être combattu. Juste question de se respecter soi-même dans tout ce brouhaha de revendication qui se font à son détriment. Nous reste-t-il un peu de fierté joual vert ou bien on va mourir à genoux.

  • Marius Morin, 27 juillet 11h48

    Affirmer L’ÊTRE QUÉBÉCOIS à travers une loi, une charte, une règle, protège contre tout racisme, xénophobie et intolérance. Honteusement la Commission sur le racisme ne protège de rien et ne fait que diversion ! Pour dire à la population, on a fait quelques chose.

  • Christian Néron, 26 juillet 18h50

    Il n’y a rien de plus facile et de plus payant que
    de discréditer les Québécois en les faisant passer
    pour des dégénérés et des racistes.

    Cette fois-ci, c’est le premier ministre du Québec qui va
    partir le bal de la diffamation.

    J’ai déjà réagi à cette sale habitude des Anglo-canadiens
    dans un article intitulé « « La mystique de la supériorité
    aryenne sous la Confédération » » que l’on peut retrouver
    à : Vigile.quebec/ La-mystique-de-la-superiorite-80015.

    J’ai l’intention de revenir sur le sujet cet automne.

  • Pierre Bourassa, 26 juillet 16h11

    Plus le silence du P.Q. et des autres partis de l’Assemblée Nationale du Québec et d’Ottawa confondus,se fait assourdissant devant cette réalité,plus des perles comme votre texte font surface.Et on a qu’à visionner les derniers vidéos de Nomos TV et de Stu Pitt pour comprendre que le problème reste entier.

    ’’Lorsque les djihadistes d’Al Qaïda, de Daesh, d’Isis, de Boko Haram se font sauter, ils le font en hurlant « Allahou Akbar ». Alors comment nos politiciens, nos intellectuels peuvent-ils dire que cela n’a rien à voir avec l’islam ?C’est de la bêtise humaine et de l’aveuglement volontaire ! ’’

    Pour appuyer vos dire,ce cour vidéo qui se déroulait récemment en Égypte :
    http://www.presstv.ir/DetailFr/2017/07/25/529654/Un-char-de-larme-gyptienne-percute-un-vhicule-blind

    Lorsque Félix écrivait :

    Au diable les Habits Rouges
    On finira la guerre demain
    Les Anglais sont g’lés dur
    A l’île aux Oeufs, quelqu’part au loin
    A soir on prend un verre de rouge
    On s’déclame du Voltaire
    La bouche de nos canons
    Dit "non" et a raison !
    C’était mal calculé
    Les Anglais par miliers
    Escaladent le Cap
    Y installent leur trappe
    Les Français réveillés
    En queue d’chemise dehors
    Se sont faits massacrés
    Le vent v’nait d’virer d’bord


    Ceux qui ont été élus démocratiquement et qui doivent obligatoirement protéger le peuple québécois,sont justement en train de prendre un ver de rouge et n’ont rien compris à l’histoire,ou pire encore,ils ont trop bien compris l’Histoire et font faire la job cette fois-ci par un tiers parti pour ainsi rencontrer l’objectif de Lord Durham et de Trudeau père & fils.
    Y a t-il une opposition à Québec digne de ce nom qui prend notre défense en attendant de prendre le pouvoir ? Non ? Parfait !
    Démissionnez tous en bloc alors,qu’on vous remplace sur le champ.Il y a urgence en la demeure.

    JPEG - 401.1 ko
  • Normand Bélair, 26 juillet 15h42

    Il est rendu suspect de seulement être Québécois de souche.
    Misère.

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
12 715$  21%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 15/08 André Thibault: 5$
  • 15/08 Robert Lecompte: 5$
  • 15/08 Jean-Pierre Lavoie: 100$
  • 9/08 André Lafrenaie: 20$
  • 9/08 Anonyme: 50$
  • 9/08 Gilles Grondin: 200$
  • 9/08 Anonyme: 50$
  • 9/08 Normand McCluskey: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités