«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Le CIM de Denis Monière

Non, merci !

Tribune libre de Vigile
mercredi 2 mai 2007
834 visites

L’intention est bonne. Denis Monière veut regrouper les indépendantistes.

Non les péquisto-souverainistes ou les péquisto-confédéralistes. Il veut
les former et les envoyer à la guerre et surtout il souhaite que le CIM
soit reconnu comme « club politique » à l’intérieur du Parti québécois. Comme le SPQ-libre !

Pour moi, c’est comme si vous me demandiez de prêcher le protestantisme
dans l’Église catholique romaine. Les deux ont certaines affinités. Ils ont
cependant suffisamment d’oppositions pour en faire des églises
différentes.

Denis Monière commence à l’envers. Il veut fonder un CIM et l’arc-bouter
ou le greffer sur le PQ. Comme si le CIM ne pouvait pas voler de ses
propres ailes ! Le PQ n’a pas parlé d’indépendance lors de la campagne
électorale de mars dernier. Et pourtant, dans son programme officiel, il
était bien écrit qu’il ferait l’élection uniquement sur cette question.
Qu’est-ce qui nous dit maintenant qu’il va en parler, lors d’un prochain
scrutin, alors que des formateurs en auraient parlé longuement depuis plus
de deux ou trois ans ? Un organisme a-t-il du pouvoir sur des politiciens
opportunistes et carriéristes ? Je ne le pense pas.

Le CIM va faire tout le travail et le PQ (ou ce qu’il en reste…) va aller
profiter des retombées électorales dans chacune des circonscriptions.
Salaire en sus.

Non, merci !

Il faut se regrouper. Il faut former. Mais ne pas croire que c’est le PQ
qui va tout ramasser facilement, par la suite. Et je suis persuadé que les
militants les plus généreux n’embarqueront pas dans cette patente. On a
suffisamment donné à ce parti qui nous a conduit dans un cul-de-sac. Denis
Monière veut perpétuer l’opération. Un autre quarante ans ?

Denis Monière a tout ce qu’il faut pour que son CIM (Club des
Indépendantistes Motivés) devienne, à brève échéance, un CID (Club des
Indépendantistes Démotivés).

Je suis prêt à faire toujours mon effort. Sans être agglutiné à un parti
moribond. Pour moi, le PQ est mort. Depuis 1976. J’attends que d’autres
s’en aperçoivent !

Nestor Turcotte

— Envoi via le site Vigile.net (http://www.vigile.net/) —

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

PQ - stratégie revue et corrigée

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
10 905$  18%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 16/06 Richard Carrier: 50$
  • 16/06 Marc Labelle: 50 $
  • 16/06 Les Amis de Vigile : 350$
  • 16/06 Jacques Bergeron: 100$
  • 16/06 PeeWee Troodeau: 100$
  • 15/06 Réal Coutu : 50$
  • 15/06 Serge Labossiere: 100$
  • 12/06 Michel Pauzé: 25$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités