«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

La Presse - 2009 06 16 - Une fête nationale du Québec en français

Nathalie Petrowski rapplique : Interdit de chanter en anglais

Un geste pour la diversité culturelle : ne chanter qu’en français et en walof !

Tribune libre de Vigile
mardi 16 juin 2009
924 visites 4 messages

La Presse - 2009 06 16 - Nathalie Petrowski - Interdit de chanter en anglais le 24 juin

Nathalie Petrowski rapplique, elle qui déplorait que le spectacle d’ouverture du Festival d’été l’an dernier soit le fait de chants anglais. Cette année au Festival d’été, les anglais débarquent en masse. On se croirait pour un peu à Toronto.

Voilà où nous mène la fallacieuse défense d’une mondialisation d’un multiculturalisme sous influence. En fait, celle-là se trouve à être plutôt un attrayant cheval de Troie affichant une diversité culturelle laminée par le rouleau compresseur de l’impérialisme culturel anglophone, fer de lance se son impérialisme économique et politique.

En fait, c’est plutôt le contraire de la diversité culturelle qui s’étale à Québec cette année du 250e anniversaire de naissance du peuple souverain du Québec. celle qui après la Superfrancofête a donné naissance à Voilà un Festival d’été pétri de chants wolofs et autres, qui a fait long feu. Fini le Wolof à Québec, fini les djellabas colorées, fini de les voir déambuler en grappe sous la Porte Saint-Jean. Depuis que Sir Paul est venu ici, c’est d’une tout autre diversité culturelle dont il est question... lui qui a pourtant aussi chanté en français, qui a parlé en français et qui a brandi le seul drapeau du Québec, et non pas comme il avait fait à Kiev un mois plutôt en brandissant le drapeau du pays où il se trouvait, l’Ukraine, accompagné par l’UNION JACK. Retour sur un détournement de message - Michel Roberge - Vigile

Où sont les multiples déclinaisons culturelles des chants du monde, fût-il des pays francophones de ce monde ? Laminées par la seule langue anglaise... POINT FINAL.

JPEG - 50.3 ko

C’est ça la diversité culturelle ?

Quand on voit une série franco-française de télé, ou des films français, et qu’on entend, accompagnant de saisissantes images d’une si belle ville de Paris de jour, de nuit et plus que touristique, qu’une seule ,même musique chantée qu’en anglais, ce n’est pas ce qu’on peut appeler de la diversité culturelle. Où peut-on avoir accès à de la chanson franco-française sinon dans un film français. À terme, si tous les pays du monde s’y mettent, nous n’aurons plus qu’accès à des films, des télés, et tout les reste, polonais, italiens, serbes, wolofs, que parés de musique anglaise. C’est ça la diversité culturelle ?

Et, les artistes qui chantent en anglais quel qu’ils soient, pour faire de l’argent, pour accéder à un marché plus vaste ( y compris celui d’une France colonisée et inconsciente ), ne devraient pas se préoccuper de la question de la diversité culturelle que leur pratique QUOTIDIENNE menace, alors qu’ils se préoccupent de la bio-diversité, du massacre des phoques et de la DISPARITION d’espèces animales ? NOUS, et notre cause, ne vaut pas une fois dans l’année, une manifestation de solidarité exemplaire ? Comme ne pas chanter pour une fois en anglais, comme chanter en français, ou en walof !!!

VRAIMENT !! ??

Ils ne devraient pas tout en pratiquant leur art dans la langue qui leur sied le mieux artistiquement et financièrement être solidaires de cet incessant combat pour la diversité culturelle qu’il nous faut ici mener ? Cela sous prétexte qu’ils et elles peuvent s’exprimer tout les reste de l’année dans la langue de leur choix et qu’ils doivent obstinément refuser de faire une pause, une fois dans l’année pour manifester au Québec, cas d’espèce mondial de la survie des espèces culturelles, leur parti-pris pour la diversité culturelle de l’Humanité et nous dire qu’ils pensent à nous, qu’ils et elles sont solidaires même, et parce qu’ils choisissent malgré tout la langue anglaise pour s’exprimer, quand c’est le cas de Québécois francophones ?

Il n’y aurait d’obstiné(e)s, de fermé(e)s sur le monde, d’absolutistes que celles et ceux qui comme moi pensent que la fête nationale du peuple souverain du Québec, toutes origines confondues, DOIT pour l’instant, MANIFESTER, solidairement, quelque soit notre langue parlée ou chanteée, ce choix à faire en faveur de la cause menacée de la diversité culturelle de l’Humanité ? La belle affaire...

Ne serait pas obstinée cette exigence unilatérale de chanter en anglais dans un contexte où, ce n’est pas l’anglais qui est menacé ici en Amérique du Nord, mais où, ici au Québec, c’est bel et bien le français qui est menacé, et à terme menacée aussi la survie culturelle de tout un peuple, cela non pas seulement contre le français, mais aussi contre le Wolof. Du moins suffisamment ici pour que cela provoque tant de débat. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’existe ici une légitime insécurité linguistique fondée sur des indices papables et impalpables. Montréal s’anglicise, nos ondes télés et Internet sont majoritairement anglaises. Que faut-il de plus pour admettre qu’à l’instar de la bio-diversité, la diversité culturelle mondiale est menacée ?

Ainsi donc, bienvenue en français aux Anglos-Québécois... et à tous les autres qui chantent en français, madame Picard de Québec comprise...

Ainsi donc, bienvenue aux Anglos-Québécois, aux Éats-Uniens, aux Britanniques, aux Wolofs, aux Italiens, aux Polonais et aux Croates. Qu’ils viennent fêter avec nous la fête nationale du peuple souverain du Québec, mais en français, non pas parce qu’on leur interdit l’anglais, mais bien parce qu’ils s’interdisent de faire ce jour-là comme ils font tous les autres jours de l’année, chanter dans la langue qui menace toutes les autres, et cette langue c’est l’anglais, aucune autre. Qu’ils chantent en walof s’ils ne veulent pas chanter en français. Cela pour manifester leur solidarité, une fois dans l’année pour la diversité culturelle de l’humanité qui passe par un Québec unilingue français. Du reste le mandat légal l’oblige et ce n’est pas pour rien. Cela participe à notre lutte contre l’insécurité culturelle et linguistique de l’État du Québec du Français, langue officielle de l’État.

ET la référence fallacieuse à l’affaire McCartney faite aujourd’hui par la Presse canadienne dans Canoë, est tout à fait dans le ton de ce qui est invoqué ici une fois encore pour tenter d’embarrasser les souverainistes qui croient qu’il nous faut poser des gestes pour manifester notre désir de résister à l’envahissement de l’anglais. Il est inconcevable qu’ils se réfugient derrière n’importe quoi et son contraire pour justifier le fait que la fête de la nation du Québec ne soit pas une rare occasion dans l’année pour manifester, toutes origines confondues, en français, notre solidarité à la lutte que mène en français le peuple souverain du Québec pour défendre et illustrer la beauté et la nécessité d’une riche diversité culturelle, en chanson, en français, en walof, en créole, mais pas en anglais, car, il se trouve que c’est bien l’anglais qui menace toutes les autres, et surtout pas l’inverse.

MENSONGE ET DIFFAMATION

Une SUITE de l’AFFAIRE Sir PAUL McCARTNEY

La PC-Presse canadienne toujours propagandiste et sophistique

Dans un texte publié par Le Journal de Québec 2009 06 16 - Martin Ouellet

Fête nationale - Saint-Pierre et Curzi dénoncent l’exclusion des anglophones

Voir le prochain titre de la Tribune libre de Vigile

Commentaires

  • MichelG, 19 juin 2009 11h27

    La plupart des médias nous traitent de fascistes de nazis de retardés de cou bleus, de nationaleux etc.. parce que nous voulons vivre en français et que nous exigons de ceux qui s’associent à notre fête nationale du Québec de le faire dans le respect de notre langue .

    Le problème au Québec ce n’est pas nous qui combattons pour survivre parce que nous sommes francophones et que nous voulons vivre et travailler en français mais ce sont des inventions des crises fabriquées par les médias racistes résolument anti Québecois, anti francophones et bien entendu qui combattent pour Gesca Ontario ., Corus Alberta et Propagande Canada contre notre droit à la décolonisation .

    Le bilinguisme que ces fédéralistes nous imposent est une utopie, un leurre vers l’assimilation anglicisation . Ils ont anglicisés ainsi les neuf provinces canadians et ils appliquent la même doctrine linguistique mensongère à la Trudeau contre la nation Québecoise

  • 17 juin 2009 15h20

    M. Archambault,
    Je ne sais quel est le niveau d’influence de vos éditoriaux (votre défence et illustration du peuple Québécois) sur Vigile, mais sachez, qu’à côté de Michel David du Devoir que je trouve de plus en plus constipé, un stratège rouillé, et de la racaille Gesca, spécialistes du lavage de cerveau ethnique, vous êtes une des plus perspicaces et une dès plus fines intelligences que je lise en ces temps démobilisateurs...

    Avec l’acharnement lucide de mon ami Robert Barberis-Gervais, vous rendez ce site incontournable.

    Puisse votre lectorat et votre influence grandir. Merci d’être un stratège courageux.

    Gaëtan Dostie

  • Jean Paul Tellier, 17 juin 2009 14h11

    [ « Lorsqu’un peuple est envahi dans son territoire, il n’est que vaincu. S’il est envahi dans sa langue, il est fini. ---Yves Michaud »]

    [ « Les Montréalais constatent tous les jours l’érosion de leur langue et l’affaiblissement de son pouvoir d’attraction. Notre langue est malade, atteinte d’anémie pernicieuse, dans la deuxième ville de civilisation française du monde. Tôt ou tard, la maladie se propagera à toutes les régions du Québec,suite à des compromis et des compromissions. Churchill disait de Chamberlain et Daladier, dirigeants de l’Angleterre et de la France en 1938, qu’ils avaient sacrifié leur honneur à Munich devant Hitler, pensant obtenir la paix en lui accordant concession sur concession. Résultat : ils n’obtinrent pas la paix, mais eurent à la fois et la guerre et le déshonneur. ---Yves Michaud,l’Actualité,15 juin 2009 »]

    Va-t-on sortir de la grisaille ?

  • Claude Richard, 17 juin 2009 12h56

    Texte très sensé et très noble.

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

"L’autre St-Jean"

L’Autre Saint-Jean - Lake of Stew : "Le nationaliste québecois = Bullshit" (4e minute)

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
10 905$  18%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 16/06 Richard Carrier: 50$
  • 16/06 Marc Labelle: 50 $
  • 16/06 Les Amis de Vigile : 350$
  • 16/06 Jacques Bergeron: 100$
  • 16/06 PeeWee Troodeau: 100$
  • 15/06 Réal Coutu : 50$
  • 15/06 Serge Labossiere: 100$
  • 12/06 Michel Pauzé: 25$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités