«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Mythes et mensonges rattachés aux politiques d’immigration

Tribune libre de Vigile
jeudi 16 janvier 2014
1 019 visites 11 messages

Il y a beaucoup de faussetés et de demi-vérités qui circulent concernant la politique canadienne d’immigration massive en situation de libre-échange commercial comme celle dans laquelle nous vivons depuis vingt-cinq ans.

Avant 1988, en effet, soit avant l’adoption du libre-échange commercial comme politique commerciale, le Canada imposait de lourds tarifs à l’importation de produits manufacturés à l’étranger. Cela faisait partie de la Politique Nationale, laquelle datait de 1874 et dont l’objectif premier était, avec la construction de chemins de fer est-ouest, de créer un marché intérieur suffisamment grand pour justifier l’industrialisation de l’économie canadienne. La politique d’immigration faisait partie de cette Politique Nationale car les industries protégées par le mur commercial exigeaient une main-d’oeuvre abondante et bon marché.

Or, depuis 1988, cette politique d’immigration massive ne se justifie plus, car le libre-échange permet d’importer de la main-d’oeuvre incorporée dans les produits importés en provenance de pays à bas salaires. D’autant plus que nos industries à forte intensité de main-d’oeuvre (textile, vêtements, chaussures, etc.) ont périclité ou ont déménagé dans les pays du Tiers monde, principalement vers la Chine, le pays qui a le plus profité du libre-échange international.

Afin de maintenir en place une politique d’immigration massive qui ne se justifie plus pour des raisons économiques et commerciales, on fait aujourd’hui intervenir le vieillissement de la population dans les décennies à venir.

Le vieillissement de la population est un problème réel et il est relié au vieillissement des enfants de l’Après-guerre. La plupart des pays occidentaux doivent y faire face, et il en va de même de certains pays asiatiques tel le Japon.

Cependant, il exiate différentes façons de faire face au vieillissement de la population. Par exemple, en investissant davantage dans la capitalisation de l’économie de manière à produire et à exporter des biens incorporant plus de capitaux et plus de savoir, plutôt que de la main-d’oeuvre bon marché.

D’ailleurs, soulignons que les personnes âgées qui ont accumulé des épargnes et des capitaux ne sont pas un fardeau pour l’économie puisque leurs revenus sont tirés d’une productivité accrue de l’économie plutôt que de simples transferts inter-générationnels. L’encouragement à l’épargne et à la capitalisation de l’économie est donc une façon économique de faire face aux défis du vieillissement sans recourir à l’immigration. C’est ainsi qu’un pays comme le Japon a choisi cette dernière voie plutôt que la voie problématique de l’immigration de masse, laquelle pose non seulement des défis économiques dans le contexte actuel, mais peut aussi créer des problèmes sociaux d’intégration qui sont difficilement solubles.

Pour une analyse plus poussée de la question, je recommanderais la lecture de l’excellent ouvrage intitulé « Le Remède imaginaire - Pourquoi l’immigration ne sauvera pas le Québec », rédigé par Robert Boily et Guillaume Marois, et publié par Boréal en 2011.

On y découvrira, au-delà des mythes, qu’il serait illusoire de compter sur une immigration de masse pour soulager la pression sur les finances publiques, car les caractéristiques des nouveaux immigrants font en sorte que ces derniers dépendent davantage des transferts gouvernementaux que la population en général, tout en versant beaucoup moins d’impôts. Une telle immigration, lorsqu’elle s’insère difficilement sur le marché du travail, peut même venir alourdir le fardeau fiscal global.

Miser sur la compétitivité de l’économie serait plus profitable et moins risquée que de recourir à une immigration de plus en plus difficile à intégrer.

Commentaires

  • lison, 20 janvier 2014 01h11

    Un vidéo fait par M. Roy Beck, américain, sous traduit en français.
    Pourquoi l’immigration ne règleras pas le problème de la pauvreté dans le monde ?

    http://www.youtube.com/watch?v=KDJbShXX_sQ

  • lison, 19 janvier 2014 15h22

    Pourquoi l’Occident est-il visé pour la destruction ?

    Parce que l’occident promeut les Droits de l’Homme, les Démocraties, les Libertés de conscience, les Droits des Femmes, l’Occident est anti esclavagiste, etc.. et c’est ce qui fait PEUR aux POTENTATS de ce monde qui ont soif de dominations.
    Ils ont peur d’être éjectés de leurs chaises de POTENTATS et que leurs populations (femmes, minorités, esclaves, homosexuels, etc..) prennent exemple sur l’Occident et demandent plus de droits et moins de tyranies.
    Avec Internet, leurs populations voient les différences de traitements de leurs dirigeants avec ceux de l’Occident et qu’ils sont brimés dans leurs libertés et leurs droits.

    L’ONU est infiltré par des Tyrans islamiques et autres, et se servent de cette institution, qui a déjà eu de la noblesse, mais l’a perdu a cause de cette infiltration.
    L’ONU, n’a rien servi pour le conflit de la Syrie.
    Il y a entre 17 et 23 millions d’esclaves dans le monde, selon différentes sources, surtout en Afrique, Moyen-Orient et Proche-Orient, l’ONU ferme les yeux et harcèle plutôt les démocraties occidentales.
    Lisez les autres articles qui sont sous la rubrique ONU.

    http://www.postedeveille.ca/2009/06/inhuman-rights---the-uns-human-rights-council-friend-to-islamists-and-tyrants-everywhere-par-ibn-warraq-et-michael-weiss.html

    Les islamistes détestent les féministes, car ils savent qu’elles sont la moitié de leurs populations et que si les femmes demandent sérieusement leurs droits, qu’ils seront éjectés de leurs chaises de POTENTATS.
    Ils font tout ce qu’ils peuvent pour maintenir le couvercle de la marmite en place.
    Aussi, ils envoient leurs surplus de population en Occident, pour éviter les crises sociales et existentielles dans leurs propres pays.
    Par la suite, ils vont continuer a les enflammer contre les occidentaux, a distance via leurs divers réseaux sociaux et médias, comme Al-Jazera.

    http://www.postedeveille.ca/2009/12/selon-tawfiq-hamid-le-f%C3%A9minisme-est-le-premier-ennemi-des-djihadistes.html

    Même auteur "Nous musulmans devons changer"

    http://www.postedeveille.ca/2011/10/-nous-musulmans-nous-devons-changer-tawfik-hamid.html

  • Pablo Lugo Herrera, 18 janvier 2014 01h03

    L’orgueil, la paresse et l’ignorance... Les trois sentiments qui aliènent notre cerveau pour la recherche de la vérité, car c’est plus facile de culpabiliser les autres de nos malheurs au lieu de répondre à des questions compliquées !

  • Rodrigue Tremblay, 17 janvier 2014 21h06

    Merci M. Girard.

    Sur le site de mon blogue, les auteurs Dubreuil et Marois sont bien identifiés :
    http://www.thenewamericanempire.com/tremblay=1156.htm

    Mes excuses.

    R. T.

  • lison, 17 janvier 2014 20h12

    Je poursuit mon commentaire dans le même sens.

    3,000 enfants, non accompagnés, arrivent au Canada a chaque année, soit par terre ou par avion.
    Il en arrive aussi aux USA, mais je ne sais pas le chiffre exact.
    En Europe, c’est plus de 26,000 de ces enfants non accompagnés, qui arrivent dans leurs pays a chaque année.

    http://www.cireport.ca/2012/08/14390.html

    Les Africains ou les descendants d’Africains, n’ont pas la même culture que les Occidentaux de souche Européenne.
    Qui n’a pas vu un reportage de l’Afrique, disant que les hommes butinent d’une femme a l’autre et que ce sont les femmes africaines qui ont la responsabilité de s’occuper des enfants, de cultiver, cuisiner, chercher l’eau, etc..
    Ce même trait culturel Africain se répète dans nos société, car tu peux perdre des biens, des propriétés, des valeurs ou des amis, mais PAS ta culture. Nous comme occidentaux, nous ne perdons pas notre culture lorsque nous nous déplaçons et les autres cultures ne font pas exception a cette règle.

    3 Peres, 78 enfants, 46 mères.
    Ces pères ont a peine 30 ans et sont déjà géniteurs de 78 enfants, s’il continuent a ce rythme, ils auront plus de 200 enfants facilement, durant leurs vies sexuelles actives.
    C’est une des raisons pourquoi l’Afrique est tant peuplée.

    http://www.dailymail.co.uk/news/article-2159476/Tennessees-deadbeat-dads-The-men-81-children-46-different-women--theyre-paying-child-support-them.html

  • C. Girard, 17 janvier 2014 18h02

    Très juste M. Tremblay. Accueillir autant d’immigrants au Québec, environ 50 000 par an, est rendu totalement irresponsable. Cela n’a rien à voir avec l’ouverture à l’Autre ou de la xénophobie. C’est une question de respect pour ceux et celles qui viennent ici et qu’il est impossible d’intégrer. J’ai lu le livre dont vous parlez et il s’agit d’un excellent ouvrage de démystification des supposés avantages de l’immigration massive pour le Québec. À lire absolument. Vous avez toutefois fait une petite erreur concernant l’un des auteurs. Pour le bénéfice des lecteurs de Vigile, voilà la référence exacte :

    Benoît Dubreuil et Guillaume Marois, Le remède imaginaire : pourquoi l’immigration ne sauvera pas le Québec / Montréal : Boréal, 2011, 313 p.

  • lison, 17 janvier 2014 17h01

    La DÉPOSSESSION ou le GÉNOCIDE planifié des peuples de souche européennes.

    Au nom de la Gouvernance Mondiale, tout l’Occident avec sa population, sa culture et ses valeurs doivent disparaitre.

    Le but de cette immigration massive de non européens partout en Occident, c’est de détruire l’Occident.
    L’ONU infiltré de dictateurs islamiques et autres participe a cela.
    Toutes les mesures comme discriminations en emploi et le multiculturalisme ou nous répéter constamment que la diversité va nous enrichir participent a nous détruire.
    Le multiculturalisme n’existe pas ailleurs dans le monde, seulement en Occident, et il y a même des pays ou cela est complètement défendu d’être multiculturels ou de copier des valeurs provenant d’ailleurs, il y a seulement la mono culture qui est acceptée.

    La Chine, le Japon, l’Afrique, les pays du Moyen-Orient ou du Proche-Orient sont exemptés de cette destruction, ceux-ci peuvent continuer a répandre et conserver leurs cultures et leurs valeurs, il y a seulement les Occidentaux de souche européenne blanche qui sont visés par cette destruction.

    http://majorityrights.com/weblog/comments/none_dare_call_it_white_genocide/

    Ce site web est du Canada et en parle beaucoup de cette dépossession planifiée.

    http://elliotlakenews.wordpress.com/2010/03/10/50-million-africans-invited-to-europe/

    Un message des Africains du Sud Européens, s’adressant aux Américains de souche Européenne.
    http://elliotlakenews.wordpress.com/2012/07/27/a-message-for-america/

  • 17 janvier 2014 15h23

    Que faites-vous du vieillissement de la population ?
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Crash_d%C3%A9mographique

  • Gaston Carmichael, 17 janvier 2014 13h10

    Excellent commentaire, M. Tremblay. Pour vous paraphraser...

    Tant que notre marché était protégé, ceux qui désiraient nous vendre leurs cossins devaient les produire ici. Les besoins en main d’oeuvre étaient alors en croissance. Même que les salaires étaient à la hausse afin de s’attirer une main d’oeuvre qui se faisait rare.

    L’immigration était donc la bonne réponse. Surtout pour les entreprises pour qui, abondance de main d’oeuvre signifie bas salaire. Simple question d’offre et de demande.

    Puis, vint les accords de libre-échange, la mondialisation, et la libéralisation du capital. Fini l’obligation de produire ici. Les capitalistes fêtaient cela au champagne. La fête n’est pas fini d’ailleurs.

    Alors, maintenant, au lieu d’importer de la main d’oeuvre, on s’est mis à exporter des jobs. Le témoignage, aujourd’hui même, de M. André Parizeau illustre parfaitement ce nouveau paradigme. Je cite ici un extrait :
    ===========
    "Toutes les opérations de services à la clientèle seront désormais, et au grand complet, transférées en Bulgarie. Selon ce qu’on a appris hier, le transfert est déjà en cours et touchera l’ensemble des différentes facettes reliées à ce secteur.

    À cela, s’ajoute le fait que toutes les opérations de comptabilité avaient déjà été transférées en Inde, qu’une partie des opérations touchant aux ventes par catalogue étaient déjà gérées à partir des Philippines, en surplus de la Bulgarie,".
    ===========

    Un corollaire à cela est que si les emplois disparaissent, on a moins besoin de main d’oeuvre, donc, d’immigration.

    Le monde économique s’est rapidement ajusté aux nouvelles conditions (ça se comprend, ils en sont les instigateurs). malheureusement, le monde politique n’a pas réalisé que les conditions avaient changées, et ont continué l’immigration au même rythme.

    Aujourd’hui, le pessimisme s’est installé, et de dangereux problèmes sociaux pointent à l’horizon. Est-il trop tard pour réagir ?

    Est-il possible de remettre la pâte à dentifrice dans son tube ?

    Les capitalistes ne permettront jamais cela. pour que cela se produise, il faudra une véritable révolution du peuple. Toutefois, le peuple n’est pas encore rendu là, et il est douteux qu’il s’y rendre un jour.

  • Michel Bélisle alias Didier, 17 janvier 2014 10h21

    M. Tremblay,

    Si je vous comprends bien, le vieillissement de la population est un faux prétexte pour l’entrée massive d’immigrants.

    On dirait qu’il existe vraiment un projet sinistre de remplacement des populations d’origine par d’autres, peut-être plus malléables pour le marché que des têtus de descendants de Normands et de Bretons comme les Québécois et, il faut ajouter, des têtus d’Irlandais et d’Écossais qui constituaient tout de même 25% de la population du Québec en 1867 et qui n’en constituent désormais qu’environ 3%, les parlants anglais au Québec étant surtout des immigrants.

  • Marcel Haché, 17 janvier 2014 00h36

    Cela n’a aucune sens qu’en même temps que les listes de bénéficiaires de l’Aide Sociale soient encombrées de nouveaux arrivants, il faille en plus subir les propos absurdes voulant qu’une économie évoluée comme la nôtre puisse être secourue par des « travailleurs » provenant souvent de pays dont l’économie est sous-développée, quand elle n’est pas arriérée .

    Pour une grande part, les fameuses pénuries de main d’œuvre dont on Nous gave sont une propagande de nature économique servant seulement à Nous faire hésiter de façon politique. Pour un médecin chauffeur de taxi, vous trouverez 99 chauffeurs de taxi inemployables autrement. Les immigrants sont utiles. Mais Nous n’avons pas besoin d’immigration. Les niveaux actuels d’immigration ne sont pas seulement « trop grands », ils sont une véritable infamie. Tous les gouvernements de tous les partis politiques sont ou inconscients ou complices de taire la vérité des chiffres des nouveaux arrivants qui sont « à l’Aide Sociale ».

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
1 215$  2%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 18/02 Monique Chapdelaine: 100$
  • 18/02 Mario Fortin: 5$
  • 18/02 Germain Gauvin: 100$
  • 14/02 André Bouchard: 50$
  • 13/02 JRM Sauvé : 175$
  • 13/02 Robert Lecompte: 5$
  • 13/02 Laurent Chabot: 10$
  • 13/02 Gilles Thouin: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités