«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Hydro-Québec

Mobilisation citoyenne contre les compteurs intelligents

Tribune libre de Vigile
vendredi 11 avril 2014
378 visites

Les nouveaux compteurs à radiofréquences, dits intelligents, sont vivement contestés partout dans le monde. Ils sont au cœur de nombreux enjeux qui touchent la santé, la vie privée, la sécurité publique (risques d’incendies) et l’économie.

Au Québec, le mouvement citoyen d’opposition au déploiement massif par Hydro-Quéebc des compteurs intelligents, « Refusons les compteurs », a pris naissance dans le quartier Villeray à Montréal avec le premier groupe local « Villeray Refuse ».

En novembre 2011, pendant le projet pilote de déploiement des compteurs intelligents dans Villeray, certaines personnes ont éprouvé très rapidement divers malaises à la suite de l’exposition aux violentes ondes pulsées émises par les compteurs : troubles du sommeil et de l’appétit, nausées, migraines, étourdissements, saignements de nez, irritations cutanées, palpitations cardiaques, acouphènes et fatigue généralisée. Certains citoyens déjà atteints d’électro-hypersensibilité ont dû quitter leur domicile pour se réfugier dans une région non dotée de ce genre de compteur.

En janvier 2012, Hydro-Québec a dû mettre un terme prématuré au projet pilote, car les citoyens ont refusé d’ouvrir leur porte aux techniciens. Dans les quartiers centraux de Montréal, 90 % des compteurs sont à l’intérieur des domiciles, souvent regroupés dans une pièce du rez-de-chaussée ou au sous-sol, ce qui nécessite l’autorisation du résident pour y accéder.

Phase 1

Malgré le manque flagrant d’acceptabilité sociale et les signes évidents d’une crise sanitaire imminente, la Régie de l’énergie a accordé à Hydro-Québec en octobre 2012 l’autorisation de déployer ses compteurs intelligents pour la phase 1 du projet qui couvre la région de Montréal. Depuis, Hydro-Québec déploie ses nouveaux compteurs et sur son passage de nouveaux groupes d’opposition ont vu le jour : Laval Refuse, Basses-Laurentides Refuse, Longueuil Refuse, etc.

Le mouvement « Refusons les compteurs » réclame un moratoire immédiat sur l’installation de tout compteur émetteur de radiofréquences (RF), le remplacement rapide et sans frais de tout compteur émetteur de RF par un compteur non émetteur, ainsi que le droit de conserver les compteurs électromécaniques existants.

Comme Hydro-Québec ne tient aucun compte des avis de non-consentement et des mises en demeure de retirer les compteurs assurément nocifs pour la santé, un réel mouvement de résistance s’est mis en place. Plusieurs citoyens ont réussi à garder leurs anciens compteurs électromécaniques en informant les installateurs de leur refus, en ne se laissant pas intimider par des menaces et en n’ouvrant pas leur porte lorsque les compteurs sont à l’intérieur du domicile. Dans les quartiers périphériques et en région, lorsque le compteur est facilement accessible à l’extérieur, des citoyens n’ont pas hésité à barricader leurs vieux compteurs à roulettes afin de les préserver.

Phases 2 et 3

Du 9 au 11 avril 2014, la Régie de l’énergie tient des audiences sur le dossier déposé par Hydro-Québec Distribution : « Lecture à distance – Phases 2 et 3 ». D’une efficacité redoutable, ce tribunal administratif qui n’a aucune compétence sanitaire ni environnementale fera, en trois jours seulement, un retour sur les déboires de la phase 1, puis décidera d’autoriser, sauf miracle, les phases 2 et 3 qui concernent tout le reste de la province. Trois jours pour expédier l’un des plus coûteux et ambitieux projets de déploiement de compteurs intelligents en Amérique du Nord !

Bénéficiant de la complaisance des autorités gouvernementales, Hydro-Québec se comporte avec l’arrogance qui la caractérise dans tous les dossiers controversés : saccage de rivières par la construction de barrages, destruction de paysages par des lignes à haute tension et des parcs éoliens, mépris de la qualité de vie, de la santé physique et mentale des citoyens. Cette fois, ce sont les domiciles, les milieux de travail, les centres de soins et de services qui sont pris d’assaut. Il n’y aura bientôt plus aucun refuge pour les sinistrés des ondes électromagnétiques.

Mobilisation nationale

Le mouvement Refusons les compteurs invite tous les citoyens apposés à l’installation des nouveaux compteurs émetteurs de radiofréquences ( RF) à une grande manifestation nationale samedi le 12 avril 2014 à 12 h devant le 800, rue du Square-Victoria à Montréal pour demander au gouvernement du Québec d’imposer par décret l’arrêt du déploiement des compteurs « intelligents » comme cela a été fait pour la fermeture définitive de la centrale Gentilly-2.

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
3 040$  5%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 18/03 Michel Arteau: 10$
  • 18/03 Linda Rivard: 20$
  • 18/03 Jean-Louis Perez : 50$
  • 18/03 Thierry Leroux-Demers: 100$
  • 18/03 Denis Laplante: 20$
  • 18/03 Chrystian Lauzon: 30$
  • 18/03 Anonyme: 5$
  • 18/03 Guillaume Paquet : 25$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités