«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Avant d’être nommé président du CA d’Hydro-Québec

Michael Penner a fait disparaître 560 emplois au Québec

Une nomination partisane injustifiable de Couillard

Tribune libre de Vigile
lundi 13 octobre 2014
2 022 visites 4 messages

Voici un supplément d’information concernant le choix de Michael D. Penner.
Le ridicule ne tue pas mais il nous rapproche de l’absurde. Philippe Couillard peut-il récompenser un partisan qui l’appuie du nom de Michael D. PENNER autrement qu’en le nommant président du CA d’Hydro-Québec ?

Pour marquer sa reconnaissance envers Monsieur Penner fils, il aurait pu lui payer une fin de semaine de relaxation à l’Auberge du Lac-à-l’eau- Claire, incluant sa femme et ses enfants. Philippe Couillard aurait fait une pierre deux coups : récompenser son ami et favoriser l’économie en région, celle de la Mauricie.

Au lieu d’une marque de reconnaissance aux dimensions raisonnables, Philippe Couillard nomme Michael D. Penner au poste de président du CA de la plus importante société d’État du Québec, soit Hydro-Québec.

En consultant le CV et les développements récents de la compagnie dont Michael D. Penner est propriétaire depuis 2006 du nom de Bonneterie Richelieu, on se rend vite compte que Monsieur Penner fils n’a pas l’envergure du poste de président du CA d’Hydro-Québec.

Selon un article paru dans le journal The Gazette du 24 décembre 2007, on apprend qu’entre 2002 et décembre 2007, le nombre d’employés de Bonneterie Richelieu a rétréci de 600 à un gros 33 employés au Canada : 8 employés au siège de Montréal et 25 employés à l’entrepôt de Cornwall ON. Rappelons que Penner fils est revenu dans l’entreprise de son père en 1999. Donc, il semble être le principal architecte de la réduction d’employés pour une perte nette de 567 postes. Un franc succès !
Quels mandats M. Penner a-t-il reçu de Philippe Couillard à titre de président du CA d’Hydro-Québec avec un tel historique ?

Une autre information concernant la firme Bonneterie Richelieu en date du 16 juin 2014, donc récente, s’intitule, je cite : " Un fabricant canadien en pleine expansion dans le comté de Burke en Caroline du Nord. L’entreprise prévoit tripler ses effectifs en créant 205 emplois."

On ne peut pas s’objecter à ce que Bonneterie Richelieu prenne de l’expansion hors Québec, là où elle le juge à propos. Dans ce présent cas d’expansion, on parle d’un investissement total de 24 millions $. Le choix du comté de Burke en Caroline du Nord s’explique par des incitatifs payés par l’État de Caroline du Nord pour créer des emplois.
Mais les montants d’argents en jeu n’ont rien à voir avec l’envergure des revenus et dépenses d’Hydro-Québec. Concernant l’incitatif de l’État, voici ce que le communiqué de Bonneterie Richelieu précise, je cite : " En douze ans, le prix JDIG ( Job Development Investment Grant ) a permis à Bonneterie Richelieu de recevoir une somme totale de 2,9 millions de dollars." Si on fait le calcul de subvention par année : 2,9 M$ / 12 ans = 241 666$ / an. Il ne faut pas rire.

Quand on sait qu’Hydro-Québec empoche 1,3 M$ en revenus pour chaque heure d’une année, Bonneterie Richelieu, avec tout notre respect, est une entreprise pewee. Comment Philippe Couillard peut-il justifier la pertinence de son choix de Michael D. PENNER pour occuper le poste le plus important d’Hydro-Québec, celui de président du CA ?

Michael D. Penner pour les Québécois est un illustre inconnu qui au surplus ne présente pas un CV à la hauteur du poste qui lui est offert. Son entreprise dont le chiffre d’affaires n’est pas révélé ( The Gazette, 24 décembre 2007 ) évolue dans le textile et Penner fils a joué la délocalisation et la mondialisation pour ne pas périr.

Hydro-Québec est une entreprise industrielle qui offre comme produit un service essentiel nommé électricité. C’est une société d’État très solide avec des revenus de 12 milliards $, qui évolue dans un contexte de monopole voulu ainsi depuis 1963 dans une société qui accorde beaucoup d’importance à une approche sociale-démocrate.

Michael D. Penner évolue depuis son enfance dans un monde capitaliste et il ne serait pas surprenant que ce gentil monsieur méprise le Québec comme société distincte. Ce monsieur de formation néo-libérale ( McGill et Long Island) n’a aucune espèce d’idée de la culture d’Hydro-Québec qui a été construite par ses dirigeants et ses employés depuis plus de 50 ans. Penner fils de 45 ans est un enfant d’école qui connaît le textile. Il n’a pas l’envergure qu’il faut pour entrer chez Hydro-Québec.

De toute évidence, Philippe Couillard doit reconnaître qu’il fait une grave erreur en récompensant son ami comme il le fait. Les Québécois qui lisent le présent texte et y réfléchissent en prenant connaissance du CV de Penner fils désapprouvent le choix de Philippe Couillard. Un tel choix n’honore pas le jugement du PM. N’oublions pas que l’intelligence n’est pas garante du jugement et les erreurs médicales sont facilement dissimulées.

Commentaires

  • 20 octobre 2014 15h35

    Moi je sais lire et je connais mes multiplications, peut-être que je peux presider le C.A. de la SAQ ?

  • 20 octobre 2014 12h16

    Pour avoir travaillé pour ’Mr Penner, je vous assure que vous avez très bien jugé de la situation. Votre article est percutant.

    Je suis encore sous le choc de la nomination de celui-ci.

    Mr Couillard s.v..p. révisez votre nomination !

    Ancienne employée de Tricot Richelieu Internationnal Inc.

  • Daniel Roy, 16 octobre 2014 16h04

    Je manifestais au côté du RRQ lors de la nomination de monsieur Sabia à la tête de la Caisse de dépôt et placement du Québec. Je manifesterais aussi contre la nomination de monsieur Penner à la tête d’Hydro Québec.

  • Robert Barberis-Gervais, 13 octobre 2014 23h24

    Voilà une de ces nominations par post-it comme on l’a vu pendant la commission Bastarache. The Gazette l’a souligné : il semble que la principale qualité de M. Penner est d’avoir appuyé Philippe Couillard pendant sa campagne au leadership. Couillard et Charest, c’est du pareil au même.

    Bonnetterie Richelieu n’a aucun rapport avec Hydro-Québec. Sur le site web de cette compagnie, voici ce qu’on voit :

    BUREAUX

    Montréal, Québec, Canada
    Cornwall, Ontario, Canada
    Hildebran, Caroline du Nord, États-Unis (pour avoir Wall Mart comme client...)
    Shanghai, Chine
    Séoul, Corée du Sud

    DISTRIBUTION

    Cornwall, Ontario, Canada
    Hildebran, Caroline du Nord, États-Unis

    MANUFACTURES

    Phnom Penh, Cambodge
    Istanbul, Turquie
    Kwang-Ju, Kyonggi-Do, Corée du Sud
    Ville de Mexico, Mexique
    Dhaka, Bangladesh
    Faisalabad, Pakistan
    Janowiec Wielkopolski, Pologne
    Sharjah, Émirats arabes unis
    Ville de Jiaxing, Zhejiang, Chine
    Suqian, Jiangsu, Chine
    Zhuji, Zhejiang, Chine
    Yiwu, Zhejiang, Chine
    Ville de Yising, province de Jiangsu, Chine
    Ville de Jinhua, Chine
    Zhongshan, Guangdong, Chine

    Robert Barberis-Gervais, 13 octobre 2104

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
440$  1%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 12/01 Gilles Longtin: 50$
  • 11/01 Henri Marineau : 25$
  • 10/01 Majella D'Anjou: 100$
  • 9/01 Marc Huber: 40$
  • 9/01 Claude Viger: 40$
  • 9/01 Sylvain Bolduc: 10$
  • 9/01 Ludovic Marin: 10$
  • 9/01 Gilles Dionne: 10$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités