«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Ce serait une voie forte et tonitruante à Ottawa pour défendre le Québec

Martine Ouellet sera candidate à la chefferie du Bloc Québécois

dimanche 5 février

Martine Ouellet veut devenir la prochaine chef du Bloc Québec. L’actuelle députée du Parti québécois a annoncé ce matin qu’elle se lance dans la course et a annoncé son départ éventuel du caucus du Parti québécois si elle est élue.

Entourée des députés bloquistes Marilène Gill et Xavier Barsalou-Duval, Mme Ouellet a confirmé qu’elle fera bel et bien partie de la course.

« Je deviendrai députée indépendante indépendantiste et amie du Parti québécois », a affirmé la députée de Vachon dans un point de presse à Montréal.

Martine Ouellet continuera ainsi de siéger à l’Assemblée nationale, ce qui ne représente aucun conflit en a statué le commissaire à l’éthique. L’aspirante au poste de chef du Bloc y voit un avantage manifeste.

« C’est un avantage de pouvoir avoir et un pied à Québec et un pied à Ottawa pour faire la courroie de transmission entre les décisions canadiennes et les impacts de ces décisions sur le Québec », a expliqué Mme Ouellet.

Dans sa présentation, elle a insisté sur l’importance de donner une voix forte pour le Québec à Ottawa.

« Les indépendantistes doivent être partout où les décisions se prennent », a insisté Mme Ouellet, entourée d’élus du Bloc québécois.

Rappelons que la députée de Vachon avait mordu la poussière à deux reprises au Parti québecois en tentant de devenir chef.

Élection en avril

En conseil général hier à Boucherville, le parti a annoncé que le nom du nouveau chef du Bloc québécois sera connu dans la soirée du 22 avril.

Les candidats auront jusqu’au 14 mars pour déposer leur bulletin de candidature.

Le vote se tiendra au cours de la fin de semaine du 20 au 22 avril.

Jusqu’à présent un seul autre candidat, Félix Pinel, a manifesté son intérêt de briguer la chefferie.

M. Pinel, qui s’est déjà présenté pour le Bloc québécois dans la circonscription de Rivière-des-Mille-Îles, compte lui aussi mener une course.

 


Suggérer cet article par courriel
Bloc québécois - Quel avenir ?
Occuper tout notre espace politique

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
3 360$  6%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 27/03 Monique Moquin-Normand: 25$
  • 27/03 Marc Labelle : 100$
  • 27/03 Raymond Saint-Arnaud: 20$
  • 27/03 Yves Corbeil: 50$
  • 27/03 Michel Tremblay: 25$
  • 27/03 Jacques Morissette : 10$
  • 27/03 Alexandre Gauthier: 10$
  • 27/03 Gilles Harvey: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités