«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Constitué à la légère, le nouveau gouvernement français affiche déjà sa légèreté

Marlène Schiappa a-t-elle écrit des livres érotiques sous pseudo ?

[EXCLUSIF] Bien avant d’être nommée secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa a oeuvré sous le pseudo de Marie Minelli.

Vous avez aimé Osez l’amour des rondes, le guide érotico-humoristique de la secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa ? Dans ce cas, il est probable que vous raffoliez des oeuvres complètes de Marie Minelli. 

C’est sous ce pseudo qu’ont été publiés des ouvrages aux titres évocateurs : Osez les sexfriends, Comment transformer votre mec en Brad Pitt en 30 jours ou Les filles bien n’avalent pas. Les deux auteurs partagent une plume légère et publient leur prose chez les mêmes éditeurs, First et La Musardine. Détail troublant, "Marie Minelli" signe son premier livre en octobre 2011, pile un an après le tollé suscité dans la blogosphère féminine par Osez l’amour des rondes, jugé vulgaire et insultant. 

Sur le site de vente en ligne Amazon.com, Marlène Schiappa est même référencée comme l’auteur du premier livre de Marie Minelli, Osez réussir votre divorce. De là à penser qu’il s’agit d’un pseudo choisi à l’époque par l’influente fondatrice du réseau Maman Travaille pour pouvoir continuer à publier discrètement des livres coquins, il n’y a qu’un pas... 

Curieux plagiats

D’autant plus que les faits et les dates sont troublants. Dans une interview accordée à la blogueuse Barbara Nativel en avril 2011, à une époque où elle n’était pas exposée politiquement et n’avait donc pas encore de raison de se méfier, Marlène Schiappa se livre sur ses projets d’écriture : "Je viens de terminer deux livres à paraître à la rentrée : d’abord en septembre 2011 le guide Maman travaille (...). Ensuite, un livre sur le divorce chez La Musardine (le pitch : comment surmonter l’épreuve du divorce pour en tirer du positif). [...] J’écris aussi des nouvelles et de la fiction sous pseudonyme". 

En octobre 2011, c’est donc sous le nom de Marie Minelli que paraît le livre sur le divorce que Marlène Schiappa affirmait avoir déjà terminé en avril. Une lecture attentive de l’oeuvre semble encore plus la désigner comme son auteur. Deux chapitres d’Osez réussir votre divorce sont des copier-coller grossiers d’articles parus sur le site Yahoo !. 

A gauche, un extrait du livre de Marie Minelli, Osez réussir votre divorce; à droite, un article signé Marlène Schiappa paru sur Yahoo! Comparez.

A gauche, un extrait du livre de Marie Minelli, Osez réussir votre divorce ; à droite, un article signé Marlène Schiappa paru sur Yahoo ! Comparez.

Capture d’écran/Yahoo !/La Musardine

Le premier, publié en janvier 2011, est intitulé "6 problèmes d’argent qui mènent au divorce". Le second, "10 bonnes raisons de passer le réveillon seul", sera mis en ligne le 21 novembre 2011, sans qu’il soit fait mention de la publication quelques semaines plus tôt d’Osez réussir votre divorce. Les deux articles plagiés sont l’oeuvre de l’une des jeunes rédactrices de Pampa Press, une agence chargée de produire des contenus éditoriaux pour Yahoo !. Son nom ? Marlène Schiappa. 

Son cabinet nie

Contacté par L’Express, le cabinet de la secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes nie formellement que Marlène Schiappa se dissimule derrière Marie Minelli. "Elle a déjà écrit 15 livres, c’est déjà pas mal !" évacue son conseiller en communication sur le ton de l’humour. Même dénégation polie de Stéphane Rose, directeur de collection à La Musardine : "Je crois que vous confondez". 

Face à notre insistance, l’entourage de la ministre se propose de nous donner le numéro de téléphone de la vraie Marie Minelli, décrite comme une honnête mère de famille, enseignante de son état, qui ne peut se permettre d’assumer au grand jour ses fantaisies littéraires. Sans que l’on puisse la rencontrer de visu, elle affirme par téléphone qu’elle est effectivement proche de Marlène Schiappa, mais qu’elle a écrit sans l’aide de la ministre ses guides, romans et nouvelles érotiques. 

Comment explique-t-elle que Marlène Schiappa soit référencée comme auteur d’Osez réussir votre divorce sur des sites commerciaux comme Amazon ou le canadien Archambault ? "Au début, il était prévu que ce soit Marlène qui l’écrive, assure la jeune femme. Mais finalement, elle n’a pas eu le temps, donc j’ai repris le contrat. Dans le petit milieu, tout le monde sait que c’est moi." 

Osez les sexfriends

Vraiment ? En septembre 2012, Marie Minelli frappe encore. Cette fois-ci, avec le plus coquin Osez les sexfriends. Bonne copine, Marlène Schiappa en fait la promotion auprès des lectrices de Maman Travaille parmi ses "14 idées cadeaux pour adultes de dernière minute à moins de 25 euros". 

De nouveau, un chapitre du livre est entièrement pompé sur un contenu produit par Pampa Press pour Yahoo !. Cette fois-ci, il s’agit d’un article publié le 29 juin 2011 sous la plume de deux rédactrices : Marlène Schiappa et Alice Buckler. Cette dernière est une "experte", régulièrement citée dans les livres de Marie Minelli et Marlène Schiappa, ainsi que sur le blog Maman Travaille. 

Les domaines d’expertise d’Alice Buckler dénotent une souplesse certaine. Elle est tantôt présentée comme "chroniqueuse love & sexe", tantôt comme "professeur des écoles et chroniqueuse couple, 2 enfants". Une enseignante ? N’est-ce pas aussi la profession de la mystérieuse jeune femme avec laquelle le cabinet de Marlène Schiappa s’est proposé de nous mettre en relation ? 

Sexe, mensonges et banlieues chaudes

Marie Minelli publie en 2014 un roman encore plus hardi, Sexe, mensonges et banlieues chaudes, toujours à La Musardine. L’histoire : une jeune héritière de Neuilly-sur-Seine tente d’échapper à sa triste condition en s’encanaillant en Seine-Saint-Denis. L’intrigue et les scènes de sexe explicites enfilent les clichés comme des perles. 

Si, à en croire le Canard Enchaîné, les ministres s’échangent déjà sous le manteau Osez l’amour des rondes, il est probable qu’ils se passionnent bientôt pour les passages les plus pimentés de Sexe, mensonges et banlieues chaudes. Voici un extrait très "girl power" : 

"Je glisse entre mes dents, à mi-voix : 

"Vas-y bouffe moi la chatte." 

Il n’entend pas. 

Je réitère plus fort : 

"Bouffe-moi la chatte, Amaury !" 

Il s’exécute, ajoutant de la vigueur à ses mouvements de tête. Ses cheveux me chatouillent délicieusement le ventre, et comme il lèche un côté de mon sexe, je lui lance : 

"Applique-toi, bordel ! Au centre ! Sans déborder !" 

Il lève un oeil interrogateur, puis fait, la bouche pleine : "Oui, Maîtresse." 

Au terme de ses aventures, l’héroïne est nommée... conseillère spéciale à l’égalité des chances au palais de l’Elysée. Encore un hasard. Tout comme le fait que la fondatrice de Maman Travaille fasse la promotion de Sexe, mensonges et banlieues chaudes auprès de ses lectrices en le classant parmi les "6 nouveaux romans à lire au parc, sur un banc, en attendant le soleil" en mars 2014. 

Le gouvernement Philippe est décidément un repaire de littérateurs hardis. Avide de pimenter son image de gendre idéal, Bruno Le Maire s’est souvent vanté d’avoir collaboré sous pseudo avec la collection Harlequin pendant ses études. Marlène Schiappa finira-t-elle par assumer l’existence de Marie Minelli ? 


Suggérer cet article par courriel
Géopolitique — France
Allons enfants de la patrie !

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
13 530$  23%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 19/09 Alain Tousignant: 5$
  • 16/09 François-Luc Valiquette: 5$
  • 15/09 André Thibault: 5$
  • 13/09 Robert Lecompte: 5$
  • 6/09 André Lafrenaie: 25$
  • 6/09 Georges Le Gal: 100$
  • 4/09 André Gignac: 50$
  • 3/09 Maxime Boisvert: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités