«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Livre - La joie, plus loin que le bonheur

Tribune libre de Vigile
dimanche 31 janvier 2016
208 visites

Le philosophe et sociologue Frédéric Lenoir nous régale d’un nouveau livre, pertinent, accessible et substantiel : La Puissance de la joie (Fayard, 2015, 212 pp.). Cette fois, il traite de la joie, un état plus profond que le plaisir et plus concret que le bonheur. Comme retraités, nous recherchons parfois tout simplement la sagesse et ce que les anciens Grecs appelaient l’ataraxie, c’est-à-dire l’absence de souffrance. Lenoir nous invite à aller plus loin et à viser l’atteinte de la joie.

Dans sa quête, il s’inspire particulièrement de Spinoza, de Nietzsche et de Bergson. Et il y met du sien : il livre parfois un témoignage des difficultés ou des malheurs qu’il a vécus personnellement pour nous faire voir qu’il n’est pas un promoteur de la vie en rose.

Pour arriver à la joie, le chemin s’appelle attention, présence, méditation, confiance et ouverture du coeur, bienveillance, gratuité, gratitude, persévérance dans l’effort (son côté Foglia), lâcher-prise, consentement et jouissance du corps.

Je ne peux pas résister au plaisir de le citer. (Pour Nietzsche) « ... la joie se cultive par un travail sur soi, une sorte d’autothérapie précédée et accompagnée d’une introspection, non pour réprimer les instincts, comme le préconisent les religions, mais, au contraire, pour affirmer tout ce qui nous porte vers la vie, tout désir qui nous épanouit, nous grandit » (p. 47). (...) « Dans un état d’esprit où l’on accepte la vie sans rien en refuser, où l’on est capable (...) de dire un OUI inconditionnel à la vie, y compris sa part négative ou douloureuse » (p. 48). Pour Nietzsche, bonheur et malheur sont des jumeaux.

« Bergson fit remarquer que les grandes joies créatives, les seules qu’il considère vraiment, sont toujours le fruit d’un effort » (p. 79).

« La pensée taoïste est une philosophie de l’opportunité. Le non-agir qu’elle prône ne consiste pas à ne jamais agir, mais à agir en épousant le mouvement de la vie, sans perdre de vue ses propres objectifs, ses propres intentions, sans chercher à les réaliser immédiatement et à n’importe quel prix » (p. 87).

« Spinoza rappelle que l’être humain ne nait pas libre, mais qu’il le devient au terme d’un effort rationnel de connaissance des causes de ses affects et de ses idées » (p. 108).

« La joie de l’enfant est la joie parfaite. Ce qui transporte le saint ou le sage, c’est la joie de l’enfance retrouvée » (p. 168). « Cette joie-là, immédiate, naturelle, spontanée, on l’observe chez les enfants, avant qu’ils commencent à raisonner, à s’inquiéter. Il existe une phase de la petite enfance ou l’ego n’est pas encore fortement constitué (...) » (p. 172).

Comme parents et grands-parents, nous avons la chance de côtoyer des enfants et des petits-enfants qui savent probablement mieux que nous comment apprivoiser la joie. Pourquoi ne pas nous inspirer d’eux ?

L’auteur est un organisateur communautaire retraité

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
13 540$  23%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 21/09 Gilbert Paquette: 10$
  • 19/09 Alain Tousignant: 5$
  • 16/09 François-Luc Valiquette: 5$
  • 15/09 André Thibault: 5$
  • 13/09 Robert Lecompte: 5$
  • 6/09 André Lafrenaie: 25$
  • 6/09 Georges Le Gal: 100$
  • 4/09 André Gignac: 50$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités