«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Lettre à Gaétan Barrette

Tribune libre de Vigile
vendredi 18 novembre 2016
2 987 visites 8 messages

Monsieur Gaétan Barrette, ministre de la santé

Habituellement quand j’envoie une lettre, je commence mon texte de façon courtoise par respect pour la personne que j’interpelle. Mes parents m’ont montré à respecter les gens. Mais, avec vous j’ai décidé que la courtoisie ne serait pas au rendez-vous. Il y a des gens qui ne méritent pas notre respect et vous êtes l’un d’eux. Vous êtes le genre de politiciens que je déteste, même si j’essaye de faire la distinction entre l’humain et le politique. Je vais me contenter de vous dire ce que je pense de vous comme politicien et homme public, parce que je ne vous connais pas dans le privé et ne veut pas vous connaître.

À toutes les fois que je vous écoute répondre à des questions des journalistes à la télé, je n’en reviens pas de votre évident mépris envers toute personne qui n’est pas d’accord avec vos décisions. Vous connaissez très bien les répercussions de votre odieuse réforme mais vous vous acharnez à dire n’importe quoi pour la justifier, quitte à renier le bon sens. C’est comme si vous nous preniez tous pour des abrutis, du haut de votre perchoir d’hypocrate. N’ayez crainte Monsieur Barrette, vous avez raison. Nous sommes des abrutis d’accepter sans rien dire votre destruction du système de santé pour assurément nous amener au privé.

Vous vantez vos politiques et vos réformes pendant que les préposés, les infirmiers(ères) sont à bout de souffle de travailler des « doubles shift » que les directions les forcent à faire. Ils et elles sont exténués de devoir faire le travail de plusieurs. Il est bizarre que vous vous en preniez aux messagers qui tentent de vous avertir des dérapages, comme vous l’avez fait avec Jean Bottari dernièrement. Monsieur Bottari avait demandé aux gens qui travaillent dans le domaine, de lui rapporter les atrocités qui s’y passaient. Il vous en a fait part par écrit à plusieurs occasions. Au lieu d’écouter son message, vous l’avez cloué au pilori publiquement, le faisant passer pour un extrémiste qui ne voit que du noir et qui vous harcèle. C’est comme si vous ne vouliez pas que le public connaisse les répercussions de vos politiques. Et vous, est-ce que vous les connaissez ces répercussions ?

Vous avez écorché le système de santé au grand complet en coupant les vivres à tout le monde et vous avez pris cet argent pour la donner à vos amis les médecins. C’est bien beau d’avoir réponse à tout, en appuyant sur les mots que vous voulez que l’on retienne, comme vous savez si bien le faire, mais à un moment donné, Il faut plus que des mots. Il faut des résultats.

Lors de l’élaboration de votre réforme, vous avez répété qu’il n’y aurait pas de répercussions sur le terrain. Monsieur Barrette, il y a eu des répercussions sur la première ligne et dire le contraire ne ferait que confirmer votre mauvaise foi. Ceux qui dirigent les hôpitaux, les CHSLD et toutes les autres cliniques reliées au système réduisent le nombre d’infirmières, de préposés, prétextant vos réductions budgétaires. En revanche, ils coupent dans la bouffe, dans les couches en établissant des quotas, au lieu de couper dans la bureaucratie qui coûte beaucoup plus cher que les salaires des infirmières ou des préposés. Quand il y a maltraitance d’une personne âgée, vous vous empressez d’accuser l’opposition d’alimenter la moindre faille du système pour vous critiquer, au lieu de vérifier la véracité de la dénonciation. Vous ne dites jamais que vous allez vous assurer que TOUTES LES INSTITUTIONS se conformeront au bon sens et à la dignité des êtres humains. Au lieu de cela, vous critiquez ceux qui dénoncent en les accusant de ne pas voir ce qui va bien. Vous vous êtes emparés de tous les pouvoirs mais vous n’êtes jamais imputable de rien. C’est à vous d’établir les priorités quand vous injectez de l’argent ou pas dans le système de santé. Malheureusement, l’idéologie néolibéralisme qui vous sied, favorise toujours votre portefeuille versus la dignité des êtres humains. Parlons justement de ce qui se passe dans les CHSLD :

Il est très triste de voir les directions de CHSLD, qui louent leurs places à 1,800$ par mois et qui s’empressent de louer toutes leurs chambres à fond de train, en sachant très bien qu’ils n’auront pas le nombre adéquat de préposés pour desservir tous leurs locataires. Mais l’argent que rapportent les locations de chambres est bon. Peut-être se disent-ils : « Au diable, les services. De toute façon, plusieurs d’entre eux ne se rendent même pas compte de rien ». Depuis quand la maltraitance peut-elle être tolérée Monsieur Barrette ? Sommes-nous revenus dans l’Allemagne nazie où le sort des humains ne comptait pas pour grand-chose ?

Pourquoi ne forceriez-vous pas les directions de CHSLD à avoir assez de préposés au prorata du nombre de personnes que les directions acceptent dans leurs établissements ? Depuis quand une personne âgée qui paye un généreux montant par mois pour avoir sa place dans cet établissement, n’aurait-elle pas droit à des couches AU BESOIN, sans qu’elle doive mariner dans ses excréments une journée de plus ? Depuis quand doit-on comptabiliser le nombre de couches de différentes personnes qui ne se soulagent pas le même nombre de fois ? Est-ce que vous laisseriez un bébé mariné dans sa couche ? Vous êtes médecin Monsieur Barrette, inutile de vous rappeler les effets nocifs de baigner dans une couche souillée. Pourquoi autorisez-vous cette pratique envers les personnes âgées ? Je trouve scandaleux que nos vieux soient traités de cette façon. Les prisonniers sont mieux traités dans les prisons. Ils ont droit à toutes les commodités. Ils peuvent prendre le nombre de douches qu’ils veulent et ils ne mangent pas des patates en poudre. Peut-être devrions-nous envoyer nos vieux dans les prisons et les prisonniers dans les CHSLD. Je suis sûr qu’il y a plus d’IPL pour surveiller les prisonniers qu’il y a d’infirmières et de préposées pour s’occuper des malades.

Pourquoi les personnes âgées ne pourraient-ils pas prendre un bain ou une douche à toutes les fois que ça leur tentent ? Pourquoi n’y aurait-il pas un nombre de préposés adéquats par rapport au nombre de locataires ? Les CHSLD sont ils devenus des camps de concentrations où la vie humaine n’a aucune valeur ? Où est votre humanisme ? Depuis quand des restrictions budgétaires devraient elles être priorisées au détriment de la dignité humaine ? Pourquoi ces personnes devraient-elles manger des patates en poudre au lieu de manger des repas ordinaires ? Qu’est-ce qui vous prend de vous en prendre à nos personnes âgées ? Et les gestionnaires de ces même CHSLD qui menacent les employés qui parlent trop fort : Qu’est-ce que cette gestapo silencieuse qui se lave les mains du sort de nos vieux, qui priorise l’argent à l’être humain ? On en est vraiment rendus là ?

Monsieur Barrette, s’il vous reste une once d’humanité, arrangez-vous donc pour que nos personnes âgées puissent finir leurs jours dans la dignité qu’ils méritent. Priorisez leurs soins et augmentez le nombre de préposés au lieu de ne penser qu’à équilibrer votre budget et à enrichir vos amis les médecins. Ça devrait être prioritaire pour un élu qui se vante de SERVIR. Monsieur Barrette, nous ne voulons pas de belles paroles. Nous voulons des résultats concrets et non pas des entourloupettes libérales à des fins électoralistes.

Veuillez agréer l’expression de mon mépris le plus total

Commentaires

  • Stéphane Paré, 24 novembre 2016 20h18

    "Je trouve scandaleux que nos vieux soient traités de cette façon. Les prisonniers sont mieux traités dans les prisons.’’

    EXACT !!!

    Nos vieux ONT TRAVAILLÉ POUR BÂTIR ce système de santé. ILS MÉRITENT BIEN MIEUX.

    Allez voir vos parents, verifies souvent comment ils sont traités : 2 préposés seuls pour 10-15 cas lourds les samedis soir, ça arrive.
    _

    Vérifiez, posez des questions, sans hésiter.

    C’est pas une raison, de dire que les patrons de ces établissement sont peur de se faire fermer. Il n’y a pas de raison.

    N’écoutez PAS les idiots utiles cheerleader de radios-poubelles minables qui s’en k... et qui disent que c’est pas grave. Quand ça sera leur tour, ils verront bien ces idiots qui préfèrent lecher le ... des corporations addicted au cash et au power. Ces donneurs de leçon qui jouent aux psys, avides de power en réalité. Don’t le reel but est de manipuler, de MANUFACTURER NOTRE CONSENTEMENT A ACCEPTER QUE NOS VIEUX NE SOIENT PAS BIEN TRAITÉS.

    Les cycles de le vie. Pathétique. Mois je dirais que ton cycle de vie est terminé Powercorp. Recycle toi, comme tu prônes, comme le prônait Mr. Strong. Un peu de verdure. Un peu de frâicheur, d’air frais, et de plantes vertes et de VIE, dans nos CHSLD, Mr Powercorp. c’est pas juste bon pour tes interest et pour ceux de ton ami Goldman Sachs, ce theme branché.

    _

  • André Leclerc, 23 novembre 2016 10h06

    Cher Monsieur Patenaude, je partage à 100% votre message à Barette et quand allons nous nous réveiller gens du Québec pour cette ignominie cesse

  • Ginette Lavigne, 22 novembre 2016 09h59

    Bien dit, j’approuve à 200% et je l’assume. Je ne suis plus dans le réseau de la santé après 15 ans 1/2 de services, à cause de sa réforme obligée de démissionner en juillet 2015 pour ma santé par rapport à toute l’intimidation, le manque de respect, le harcèlement et j’en passe. Depuis, j’ai reçue mes prestations d’assurance emploi toute en recherchant de l’emploi. J’ai été à plusieurs entrevues mais non sélectionné. Ça fait 1 an que je suis en recherche d’emploi, j’ai de l’expérience, je suis une bonne employée, peut-être mon âge, 56 ans. Malheureusement, aujourd’hui je vis chez mon père et je suis rendu sur l’aide social, avec un revenu de 755.00$/mois. Avant 33,000.00/année.
    Maintenant on se demande pourquoi il y a tant d’employés(es) malade dans le réseaux.

  • André Bégin, 21 novembre 2016 14h18

    On avait le meilleur ministre de la santé avec Monsieur Hébert et les québécois en ont pas voulu , il aimait les personnes agées et voulaient aller vers les soins a domicile le plus possible, le conté de sherbrooke l’as foutu dehors pour le remplacer par un député donc ont entend jamais parlé, les sherbrookois ont été de parfait imbéciles comme la plus part des électeurs aux québec. Je ne peu rien dire du
    Docteur Barettes sa n’en vaut pas la peine, ont ne pouvait choisir pire que cette pourriture Libéral , le coeur me leve quand je voie se personnage, comment as t’on pue remplacer le docteur Hébert par ca , Sherbrookois vous avez se que vous méritez

  • guylaine fawkes, 21 novembre 2016 08h41

    C’est pas une chirurgie bariatrique que Barrette avait besoin mais d’une lobotomie.

  • Jean Lespérance, 19 novembre 2016 21h29

    On coupe encore plus que ce que le monde pense ou ce qui est déclaré officiellement. Comment ? En prenant des étudiants et étudiantes en stages qui ne sont pas payés. Bien entendu, les étudiants et étudiantes en stages qui n’ont pas d’expérience prennent plus de temps parce qu’ils doivent fonctionner selon des règles plus sévères qui ne seront pas appliquées après l’obtention de leur diplôme.

    Avec 2 préposé(es) aux bénéficiaires pour 34 ou 35 patients, les 2 étant parfois des stagiaires, c’est une honte. Aucun quota ou normes ne sont respectées, préposées, infirmiers ou infirmières, médecins, rien n’est respecté. Les gens peuvent penser que ça ne peut pas être pire. Hélas ! il y a déjà eu pire, ce que ma mère m’a un jour raconté, ce n’est pas divulguable. En allant visiter une amie, elle avait été choquée, sidérée de voir ce qui se passait et avait piqué une crise. Je ne peux pas raconter en détail parce que nos bourreaux vont se croire justifiés d’être inhumains.

    Et ce qui pourrait choquer certaines personnes, c’est que les CHSLD ou Calamiteux Hospices Sans Lavages Décents anglophones sont mieux que les francophones à ce que j’ai vu. Je suis certain que des anglophones vont dire que c’est faux, mais ce qui est sûr, c’est que notre ministre Barrette est loin d’être la barrette du Mérite national.

  • Gilles Sauvageau, 19 novembre 2016 10h48

    Je n’aurais pu écrire une lettre aussi juste. Mon seul point négatif est : « Croyez-vous que vous allez toucher le coeur de cet être indigne et celui qui l’a nommé au poste de ministre de la SANTÉ ». Ils sont une honte pour le milieu médical. Ils n’ont AUCUNE sensibilité, aucune empathie, aucune humanité. Que feraient-ils si leurs parents vivaient en CHSLD et avaient à subir ce traitement dégradant ?

  • André Arseneault, 19 novembre 2016 08h08

    Mieux que ça je meurs, très très bien dit M,Patenaude rien à rajouter Barrette est un bâtard de la pire espèce d’ailleurs comme tous les libéraux, des corrompus et des voleurs de la pire espèce, si on arrêtait la corruption libérale on pourrait dépenser at large dans la santé et l’éducation ainsi de suite, merci de votre belle lettre au rat de Barrette à marde.

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
1 215$  2%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 18/02 Monique Chapdelaine: 100$
  • 18/02 Mario Fortin: 5$
  • 18/02 Germain Gauvin: 100$
  • 14/02 André Bouchard: 50$
  • 13/02 JRM Sauvé : 175$
  • 13/02 Robert Lecompte: 5$
  • 13/02 Laurent Chabot: 10$
  • 13/02 Gilles Thouin: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités