«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Ils avaient pourtant leur utilité

Les référendums municipaux seront bel et bien abolis

mardi 4 avril

Le gouvernement compte toujours abolir les référendums municipaux avec le projet de loi 122, mais il n’a pas encore précisé s’il allait oui ou non les remplacer par un autre type de consultation à même la loi.

 

« Il n’est absolument pas question de reculer là-dessus », a déclaré mardi le ministre des Affaires municipales Martin Coiteux en parlant de l’abolition annoncée des référendums.

 

Le ministre compte toutefois promouvoir d’autres types de consultations. «  C’est important de faire participer les citoyens dans les décisions en matière d’urbanisme, mais ce n’est pas par le mécanisme actuel. […] Il y a des mécanismes beaucoup plus modernes sur lesquels on va travailler parce qu’on veut plus de participation, pas moins. »

 

> Lire la suite de l’article sur Le Devoir


Suggérer cet article par courriel
Affaires municipales
Vers un grand ménage ?

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
12 810$  21%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 18/08 Laurent Chaubart: 10$
  • 17/08 Anonyme: 50$
  • 17/08 Henri-Paul Simard: 25$
  • 16/08 François-Luc Valiquette: 5$
  • 16/08 Gilles Harvey: 5$
  • 15/08 André Thibault: 5$
  • 15/08 Robert Lecompte: 5$
  • 15/08 Jean-Pierre Lavoie: 100$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités