«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

« Les manipulateurs sont parmi nous »

Tribune libre de Vigile
vendredi 1er juin 2012
1 614 visites 2 messages

« Charest a dit « un important fossé qui sépare le gouvernement et les associations étudiantes ». Mais, il a creusé dès le départ le faussé qui était si évident. Le gouvernement Charest manie l’art de fausser le débat dans tout ce qu’il touche. Par la force de la répétition, il tente de faire croire que la hausse des droits de scolarité est inéluctable ! C’est faux !

Il a perdu toute crédibilité à force d’abuser des procédés de rhétorique.

Les blocages ont été tellement nombreux depuis le début. Il n’y a eu qu’une apparence d’ouverture. Nous le savons maintenant sans aucun doute possible, le gouvernement Charest n’a jamais eu l’intention de véritablement négocier et de régler le problème à long terme.

Contrairement à ce que Jean Charest affirme, la porte n’a jamais été véritablement ouverte à une discussion plus large sur le financement public de nos institutions, en allant chercher les sommes là où elles se trouvent :


taxer les profits de banques ;
réduire les coûts des médicaments achetés par l’État ;
revoir les paliers d’imposition ;
éliminer les paradis fiscaux ;
revoir les avantages fiscaux reliés aux fiducies familiales ;
faire le grand ménage dans les contrats gouvernementaux ;

Les transferts du fédéral au provincial en éducation ne sont pas entièrement alloués au financement des études.

En se concentrant uniquement sur quelques points ici, on pourrait récupérer annuellement des centaines de millions de dollars, voir des milliards. C’est l’idéologie conservatrice du gouvernement Charest qui est le véritable problème, l’État réduit à sa plus simple expression.

On cherche à noyer le poisson, on nous fait tourner en rond, on montre une pseudo ouverture, et pendant ce temps, on gagne du temps. Ainsi, à force d’usure, on épuise les débats démocratiques espérant que le peuple finira par lâcher prise.

Le fossé se trouve aussi ici : http://www.vigile.net/Les-medias-au... »


Je recommande un livre : « Les manipulateurs sont parmi nous », par Isabelle Nazare-Aga

Dans son livre on parle de la double contrainte : peu importe ce que tu fais, c’est toujours mal, que tu fasses quelque chose, c’est mal, si tu ne fais rien, c’est mal aussi. Le but est de détruire l’intégrité de la personne. Les étudiants, ceux qu’on appelle frauduleusement les « enfants-rois », on les place ici dans un rôle passif de celui qui ne fait rien pour mériter ce qu’on prétend lui offrir, on le moralise en disant « fait ta juste part ». Et à ceux qui se battent pour faire reconnaître des valeurs fondamentales d’accessibilité universelle à l’éducation, on les moralise aussi en les traitant d’enfants gâtés. Le néolibéralisme sauvage est vicieux et immoral.

Trente points ici pour reconnaître un manipulateur, rares sont ceux ayant tous les points réunis, mais dans le cas du gouvernement Charest, on peut en trouver plusieurs.

01. Il culpabilise les autres au nom du lien familial, de l’amitié, de l’amour, de la conscience professionnelle

02. Il reporte sa responsabilité sur les autres, ou se démet des siennes

03. Il ne communique pas clairement ses demandes, ses besoins, ses sentiments et opinions

04. Il répond très souvent de façon floue

05. Il change ses opinions, ses comportements, ses sentiments selon les personnes ou les situations

06. Il invoque des raisons logiques pour déguiser ses demandes

07. Il fait croire aux autres qu’ils doivent être parfaits, qu’ils ne doivent jamais changer d’avis, qu’ils doivent tout savoir et répondre immédiatement aux demandes et questions

08. Il met en doute les qualités, la compétence, la personnalité des autres : il critique sans en avoir l’air, dévalorise et juge

09. Il fait faire ses messages par autrui

10. Il sème la zizanie et crée la suspicion, divise pour mieux régner

11. Il sait se placer en victime pour qu’on le plaigne

12. Il ignore les demandes même s’il dit s’en occuper

13. Il utilise les principes moraux des autres pour assouvir ses besoins

14. Il menace de façon déguisée, ou pratique un chantage ouvert

15. Il change carrément de sujet au cours d’une conversation

16. Il évite ou s’échappe de l’entretien, de la réunion

17. Il mise sur l’ignorance des autres et fait croire en sa supériorité

18. Il ment

19. Il prêche le faux pour savoir le vrai

20. Il est égocentrique

21. Il peut être jaloux 22 .Il ne supporte pas la critique et nie les évidences

23. Il ne tient pas compte des droits, des besoins et des désirs des autres

24. Il utilise souvent le dernier moment pour ordonner ou faire agir autrui

25. Son discours paraît logique ou cohérent alors que ses attitudes répondent au schéma opposé

26. Il flatte pour vous plaire, fait des cadeaux, se met soudain aux petits soins pour vous

27. Il produit un sentiment de malaise ou de non-liberté

28. Il est parfaitement efficace pour atteindre ses propres buts mais aux dépens d’autrui

29. Il nous fait faire des choses que nous n’aurions probablement pas fait de notre propre gré

30. Il fait constamment l’objet des conversations, même lorsqu’il n’est pas là.

http://gulminelli.chez.com/

Commentaires

  • Jean Archambault, 1er juin 2012 19h15

    Vous avez raison. Nous avons un exemple de cette manipulation : l’entrevue ede "Galipotte" et Jean Charest à Radio-Cadenas hier soir. Une preuve :

    Charest dit que la loi 78 est faite pour protéger d’abord les manifestants. Aucune réaction devant cette affirmation ridicule. Galipotte ne mentionne même pas que l’ONU et Amnistie internationale ont dénoncé cette loi comme une atteinte à la liberté d’expression. Galipotte est toujours présente pour de telles entrevues. En 2009, Charest l’a nommée officière de l’Ordre du Québec. C’est lui qui demande que Galipotte fasse l’entrevue.

  • PierreII, 1er juin 2012 18h04

    Dutrisac,le nouvel homme de main du PLQ ?

    Titre : Léo Bureau-Blouin quitte la FECQ.Il est avec nous.
    Détails : Léo Bureau-Blouin et Éliane Laberge,FECQ
    Intervenants : Benoît Dutrizac
    http://www.985fm.ca/audioplayer.php?mp3=135501

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Crise sociale - JJC le gouvernement par le chaos
Construire le chaos

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
12 800$  21%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 17/08 Anonyme: 50$
  • 17/08 Henri-Paul Simard: 25$
  • 16/08 François-Luc Valiquette: 5$
  • 16/08 Gilles Harvey: 5$
  • 15/08 André Thibault: 5$
  • 15/08 Robert Lecompte: 5$
  • 15/08 Jean-Pierre Lavoie: 100$
  • 9/08 André Lafrenaie: 20$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités